Fantasy & Science-fiction

  • Le mouton n'était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature - les voisins n'y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l'illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n'est pas avec les maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu'il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c'est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs - normal, c'est le meilleur. Mais ce coup-ci, ça n'a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s'est fait avoir. Alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu'a-t-il à perdre ?

  • 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés. Vingt ans plus tard, dans les États-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. À San Francisco, le Yi King, ou Livre des mutations, est devenu un guide spirituel pour de nombreux Américains, tel Robert Chidan, ce petit négociant en objets de collection made in USA. Certains Japonais, comme M. Tagomi, dénichent chez lui d'authentiques merveilles. Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parler de lui : Le poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la guerre...

  • "Je voyais maintenant que c'étaient les créatures les moins terrestres qu'il soit possible de concevoir. Ils étaient formés d'un grand corps rond, ou plutôt d'une grande tête ronde d'environ quatre pieds de diamètre et pourvue d'une figure. Cette face n'avait pas de narines - à vrai dire les Martiens ne semblent pas avoir été doués d'un odorat - mais possédait deux grands yeux sombres, au-dessous desquels se trouvait immédiatement une sorte de bec cartilagineux. [...] En groupe autour de la bouche, seize tentacules minces, presque des lanières, étaient disposés en deux faisceaux de huit chacun. Depuis lors, avec assez de justesse, le professeur Stowes, le distingué anatomiste, a nommé ces deux faisceaux des mains."

  • Comment risque de réagir un robot programmé pour un environnement lunaire dès lors qu'il se retrouve égaré sur Terre ? Un robot peut-il mentir à un procès pour préserver les intérêts de son utilisateur ? Le docteur Susan Calvin, robopsychologue, dialogue avec les androïdes pour faire la lumière sur ces étranges affaires. Et découvre davantage de défauts de programmation chez l'homme que chez ses fidèles créations...

  • C'est désormais sur la lointaine planète Solaria qu'Elijah Baley et R. Daneel Olivaw vont exercer leurs talents d'enquêteurs. Sur ce monde, les hommes n'acceptent plus de se rencontrer physiquement mais se « visionnent » par le truchement de projections télévisées. Or, un meurtre a été commis, un meurtre apparemment impossible puisque aucun Solarien n'aurait assez de courage pour s'approcher d'un de ses compatriotes. Qui plus est, tout semble indiquer qu'un robot est impliqué. Absurde ! Les Lois de la robotique interdisent à ces êtres artificiels de causer le moindre tort aux hommes...

  • En arrivant sur Aurora, Elijah Baley sait qu'il va au-devant de sa plus périlleuse mission. Il doit découvrir qui a tué Jander Panell, le robot positronique le plus sophistiqué jamais créé, une créature atteignant un degré d'« humanité » inédit. Or, le seul être capable de commettre un tel crime n'est autre que son propre concepteur, le Dr Fastolfe. Fort heureusement pour Baley, R. Daneel Olivaw, désormais l'unique robot humaniforme encore en activité, reprend du service pour le seconder.

  • Le cours du temps s'est inversé. Les morts se réveillent dans leurs tombes, rajeunissent, et finissent par réintégrer une matrice maternelle. Les cigarettes se reconstituent lentement dans les cendriers, et les vêtements sales du matin sont devenus propres le soir venu. Sebastian Hermes dirige un vitarium, une société spécialisée dans le repérage et l'extraction des morts revenus à la vie. Lors d'une mission de routine, il tombe par hasard sur la dernière demeure de l'Anarque Thomas Peake, le célèbre leader religieux. Malheureusement pour Sebastian, cette découverte attise bien de convoitises. Le conseil des Oblits, les Udites, le Vatican : tous veulent mettre la main sur le prophète. Mais dans quel but ?

  • Le talent de Joe Fernwright pour reconstituer d'antiques objets brisés confine à l'art. De ses doigts habiles, il redonne vie au passé comme personne. Mais dans ce monde moderne où l'on n'accorde plus guère d'attention aux belles choses, les commandes se sont raréfiées, et Joe se laisse lentement glisser sur la pente de l'amertume et du désoeuvrement. Quand un mystérieux client lui demande de prendre part à une expédition visant à restaurer une cathédrale immergée sur une lointaine planète, l'occasion est trop belle pour ne pas la saisir...

  • " La vision de Hao Jingfang est à la fois sensible et grandiose, rigoureuse et délicate, une étude compatissante de la fragilité humaine face au progrès implacable. Sans perdre la foi en la suprématie de la Raison, ses histoires nous rappellent que la seule chose qui changera le monde est la Passion. " - Ken Liu

    Le futur tel que vous ne l'avez jamais lu. À travers douze nouvelles d'une rare sensibilité, Hao Jingfang explore l'humain face à un avenir incertain.
    L'insondable profondeur de la solitude, c'est celle de l'individu confronté à la marche inéluctable du temps et de la civilisation, de l'évolution et de la technique, de l'aliénation et du pouvoir. Sa fragilité et sa détresse, ses désirs et son besoin de résistance, ce sont les nôtres, nous les partageons universellement, et Hao Jingfang les éclaire d'une plume délicate et compatissante.

  • L'humanité démissionnaire a remis son destin entre les mains de Vulcain III. Mi-dieu, mi-machine, Vulcain III administre la vie de tous et de chacun depuis son bunker enterré sous les montagnes suisses. On lui pose des questions sur toutes sortes de sujets, du plus trivial au plus complexe, et il répond invariablement juste. Mais ça, c'était avant. Car depuis quinze mois Vulcain III reste muet, si bien que les ingénieurs chargés de sa manipulation en sont venus à inventer les réponses... et à diriger le monde à leur corps défendant.

  • La visite de l'accélérateur de particules atomiques aurait pu se terminer beaucoup plus mal pour ceux qui s'y trouvaient lorsqu'est survenu l'accident. Jake, Marsha et les six autres victimes semblent s'en être tirés avec seulement quelques contusions. Pourtant, après cela, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes. La réalité se détraque imperceptiblement, au point de se plier aux terreurs et aux fantasmes les plus secrets des huit protagonistes. Parviendront-ils à sortir de ce labyrinthe de cauchemars inconscients ?

  • Un grand appartement oublié de l'île Saint-Louis dont les portes et les pièces disparaissent les unes après les autres...
    Un bureau secret du ministère de l'Intérieur chargé d'explorer la banlieue parisienne pour y trouver les preuves de l'existence de Dieu...
    Une entreprise géante qui fait surveiller ses employés par des espions semi-visibles...
    Une ville utopique construite d'après Fritz Lang et hantée par un mystérieux «Charbonnier»...

    Six histoires étranges, drôles, tragiques, métaphysiques. Six plongées dans l'abîme pour découvrir ce qui se cache de l'autre côté de la réalité. À mi-chemin entre Jules Verne et Jorge Luis Borges : bienvenue dans le monde de Serge Lehman.

    Bibliographie complète des oeuvres de Serge Lehman en fin de volume.

  • Northwest Smith est le plus célèbre des aventuriers de l'espace. Baroudeur aux yeux couleur d'acier, il a traîné son cuir d'astronaute sur toutes les routes interplanétaires. Accompagné de son ami vénusien, le fidèle Yarol, il est prêt à affronter n'importe quel danger, pourvu qu'il y ait à la clé de quoi se payer quelques verres de segir-whisky. Pourtant, il n'est plus question d'argent lorsque la vie d'une belle jeune femme est en jeu. Mais si celle-ci est une Shambleau...

    Ce recueil présente douze textes mettant en scène Northwest Smith, le personnage le plus attachant de C. L. Moore. On y trouve notamment 'Shambleau', nouvelle qui compte parmi les plus célèbres de l'histoire de la science-fiction.

  • Grendel

    John Gardner

    «Le Grendel de John Gardner est à la saga de Beowulf ce que l'Ulysse de James Joyce est à L'Odyssée d'Homère. Dans les deux cas, il s'agit d'une complète trahison. Cette violence faite au texte original n'est rendue possible que par une claire compréhension de l'oeuvre, et se justifie par un impératif supérieur, celui de la création littéraire. Chez John Gardner, l'acte de réécriture se double d'une dette jamais acquittée à l'égard de son frère dont il est le meurtrier.» Xavier Mauméjean.

    Grendel, qui narre l'épopée de Beowulf du point de vue du monstre, s'est imposé en moins de quarante ans comme un des grands classiques de la fantasy anglo-saxonne. Court, brutal, d'un humour ravageur, ce conte philosophique frappe le lecteur avec la force d'une comète, dans l'éblouissement.

  • Au XIVe siècle, sur les rives d'un continent alors inconnu des Européens, U'tal, un jeune Guarani de quatorze ans, remet en cause une tradition qu'il juge trop violente. À ses yeux, le supplice de l'initiation n'a pas lieu de se dresser sur le chemin qui mène à l'Abaagui, la Terre sans mal. Dominant la terreur que lui inspirent les étrangers, il prend la route des hautes montagnes de l'Ouest et rencontre un homme reclus qui devient son ami. Ensemble, ils créent un lieu où la violence n'a pas sa place. Une terre de paix où le liage des races permettra aux mortels de convaincre Namandu d'accorder à leurs âmes le repos éternel. Mais le sang souille bientôt cette utopie et le destin d'Ut'al se jouera ailleurs...
    750 ans plus tard, une immense nef extraterrestre apparaît dans le ciel. U'tal est de retour et, au nom des Guides, il a un marché à proposer à l'humanité.

    Pour son premier roman, Martin Lessard décrit de façon réaliste, avec une ambition peu commune, l'impact d'un premier contact extraterrestre sur les plus hautes spères du pouvoir mondial. Roman lumineux, optimiste mais sans angélisme aucun, Terre sans mal navigue à contre-courant de la science-fiction actuelle.

empty