Langue française

  • Comment risque de réagir un robot programmé pour un environnement lunaire dès lors qu'il se retrouve égaré sur Terre ? Un robot peut-il mentir à un procès pour préserver les intérêts de son utilisateur ? Le docteur Susan Calvin, robopsychologue, dialogue avec les androïdes pour faire la lumière sur ces étranges affaires. Et découvre davantage de défauts de programmation chez l'homme que chez ses fidèles créations...

  • La Guerre des mondes (The War of the Worlds) est un roman de science-fiction écrit par H. G. Wells, publié en 1898. C'est une des premières oeuvres d'imagination dont le sujet est l'humanité confrontée à une race extraterrestre hostile1, en sus d'être le reflet de l'angoisse de l'époque victorienne et de l'impérialisme. L'histoire | « (...) Par-delà le gouffre de l'espace, des esprits qui sont à nos esprits ce que les nôtres sont à ceux des bêtes qui périssent, des intellects vastes, calmes et impitoyables, considéraient cette terre avec des yeux envieux, dressaient lentement et sûrement leurs plans pour la conquête de notre monde (...) » 1894. Des astronomes sont témoins d'étranges activités à la surface de Mars, comme des éclairs ou des explosions de gaz incandescent. L'étonnant phénomène se répète pendant les dix nuits suivantes puis cesse. Des météores venant de la planète rouge se dirigent bientôt vers la Terre. Le premier s'écrase en Angleterre, dans le Surrey : il s'agit d'un objet ayant la forme d'un cylindre de vingt-cinq à trente mètres. Les curieux se rassemblent autour du cratère formé par la chute du projectile, mais ils sont bientôt tués par un « rayon ardent » projeté par une machine gigantesque à trois énormes pieds sortie du cylindre...| |Wikipédia|

  • Les hommes ont disparu depuis si longtemps de la surface de la Terre que la civilisation canine, qui les a remplacés, peine à se les rappeler. Ont-ils véritablement existé ou ne sont-ils qu'une invention des conteurs, une belle histoire que les chiens se racontent à la veillée pour chasser les ténèbres qui menacent d'engloutir leur propre culture ?
    Fable moderne, portrait doux-amer d'une humanité à la dérive, Demain les chiens est devenu un classique de la littérature. Il est ici publié dans une nouvelle traduction, avec l'épilogue ajouté ultérieurement par l'auteur et une postface de Robert Silverberg.

  • La SF est créatrice de mondes, mais les mondes créés par Philip K. Dick ont la particularité de s'effondrer très vite. Cela vaut pour le monde réel comme pour les mondes artificiels. D'ailleurs est-il encore possible de les distinguer les uns des autres ? Qu'est-ce qui nous assure que nous n'évoluons pas dans des mondes faux, aussi artificiels qu'un parc d'attractions - avec entrée payante ? Et si ces mondes sont créés de toutes pièces, qui en contrôle les apparences ? À qui appartiennent-ils ? Dans quel but sont-ils produits ? En nous bombardant de réalités artificielles, ne cherche-t-on pas à nous voler le monde - et notre rapport au monde ? Si tel est le cas, comment lutter contre ces entreprises de dépossession ?

  • Bienvenue dans le futur, ou plutôt dans une multitude de futurs : celui où un savant découvre l'anti-gravité, celui où le plus puissant des ordinateurs se fait clouer le bec, celui où un extraterrestre vient révéler à l'humanité une vérité qu'elle n'est pas prête à entendre... Autant d'événements susceptibles de bouleverser l'évolution de notre civilisation humaine, autant de possibilités de voir nos créations dépasser les limites que nous leur avons imposées. Et si nous n'étions plus maîtres de notre destinée ?

  • Tyrann

    Isaac Asimov

    L'empire galactique des Tyrannis comprend des dizaines de mondes, dont la Terre. Or c'est sur Terre, justement, que Biron Farrill, le fils d'un de leurs principaux opposants qu'ils ont assassiné, recherche un document mythique qui pourrait mettre fin au règne des despotes. Quand on attente à sa vie, Farrill doit cependant fuir pour se rendre sur Lingane, la seule planète où s'organise la résistance contre Tyrann. Là, il entend parler d'une mystérieuse planète, sur laquelle une armée de rebelles attendrait de reconquérir la galaxie...

  • Propulsé en 1940 à Londres par le professeur Dunworthy sans la moindre préparation, John Bartholomew intègre la brigade des veilleurs du feu, ces héros qui ont sauvé la cathédrale Saint-Paul des bombes allemandes... À cette époque, de nombreux Londoniens se réfugiaient dans le métro, dont plusieurs stations portent aujourd'hui encore de bien curieux stigmates... Et tandis que d'autres vont chercher la mort beaucoup plus loin, sur les rives antiques du Nil, certains accueillent en eux la présence des dieux à têtes d'animaux pour en faire un commerce fort lucratif... Voici quelques-uns des thèmes abordés dans ces neuf nouvelles et courts récits primés - parmi lesquels « Les veilleurs du feu », préquelle au roman Black-Out et au cycle temporel -, qui donnent à voir un aperçu complet des talents de conteuse de Connie Willis.

  • Leo Runcible, agent immobilier d'une petite bourgade du Comté de Marin en Californie, se heurte quotidiennement aux préjugés racistes et bigots de ses concitoyens. À la suite d'une dispute avec l'un de ses voisins, Leo retrouve des ossements humains qui pourraient être ceux d'un homme de Neandertal. Il voit là un moyen d'attirer les curieux dans le secteur et peut-être ainsi de faire monter les prix de l'immobilier. Malheureusement pour ses affaires, la présence de ces os relève d'une réalité nettement plus sordide...

  • Parvenu à l'âge des choix et des bilans, cet âge où l'on ne peut plus mentir à la vie, le réalisateur Simon Cadique entrevoit un sujet qui pourrait devenir son oeuvre. Un film vérité sur deux figures injustement oubliées de l'histoire, deux fils de la paysannerie picarde qui dans les années 1900 se transformèrent en arpenteurs des airs et en industriels de la modernité, deux frères, les frères Caudron, dont les avions qu'ils fabriquaient à mesure qu'ils les inventaient, et qui portaient leur nom, s'envolèrent à l'assaut du XXe siècle sur les plages de la baie de Somme.

    Mais comment être certain d'apprécier sans la trahir l'atmosphère faite de neuf et d'ancien qui régnait en baie de Somme un siècle plus tôt ? À quoi pensaient les frères Caudron en bricolant leurs machines ? À quoi pensaient les badauds endimanchés qui regardaient s'élever du sable biplans, biplaces et autres aéroplanes ?

    Simon sait combien le temps rend chaque époque irrémédiable à l'autre. Mais le temps a sa propre histoire et cette fois, il en a décidé autrement. Amitiés, richesses, souvenirs, amours : toutes les cartes sont en passe d'être rebattues. Car, dans un ressac digne des plus grandes marées, ce sont les époques elles-mêmes qui viennent se percuter à l'embouchure de la Somme.
    Dans ce roman où, entre enquêtes et aventures, les lumières de la baie de Somme apparaissent comme une suite de peintures, où la sensualité des plats et des vins de différents âges traverse les époques, où les rencontres et les possibles galopent sur des paradoxes de la physique moderne, Philippe Curval élabore un tableau subtil et mouvant, dessinant la rencontre des hommes et d'une nature que le temps n'a de cesse de réinventer.
    Dans une petite école d'Hafnafjordur, entre une falaise arpentée par les fées et un champ de lave hanté par le passé, se noue un drame cosmique aux fantastiques implications. Où est passé Elliot, le très vieux concierge muet et autiste, à la veille d'une dernière kermesse?? Comment a-t-il réussi à quitter une chambre sans fenêtres, fermée de l'intérieur?? Bracken, le professeur de dessin parti à sa recherche, va mettre au jour un impossible secret, écho des plus vieux mythes islandais, où absurde, poésie et terreur se confondent dans le mystère d'un dangereux cache-cache.

  • Tucson, Arizona.
    Été 1965.

    Fredric Brown, cinquante-huit ans. Écrivain. Myope, asthmatique, cacochyme. Aime les privés en imper, la gaudriole et les aliens narquois. N'a pas tapé une ligne depuis des mois. Alcoolique.

    Roger Vadim, trente-sept ans. Réalisateur. Trois mariages, deux divorces, quatre compagnes. Aime la vitesse, les liqueurs fortes, les filles toutes nues. Vit avec Barbarella.

    De la rencontre des deux hommes germe le plan d'un crime parfait. Mais le destin est contrariant, et c'est une course-poursuite déglinguée qui s'engage, des hauts du Nouveau-Mexique aux déserts de Basse Californie.

    Tueuses sexys, carrosseries froissées, drogues récréatives et musique pop

  • Un grand appartement oublié de l'île Saint-Louis dont les portes et les pièces disparaissent les unes après les autres...
    Un bureau secret du ministère de l'Intérieur chargé d'explorer la banlieue parisienne pour y trouver les preuves de l'existence de Dieu...
    Une entreprise géante qui fait surveiller ses employés par des espions semi-visibles...
    Une ville utopique construite d'après Fritz Lang et hantée par un mystérieux «Charbonnier»...

    Six histoires étranges, drôles, tragiques, métaphysiques. Six plongées dans l'abîme pour découvrir ce qui se cache de l'autre côté de la réalité. À mi-chemin entre Jules Verne et Jorge Luis Borges : bienvenue dans le monde de Serge Lehman.

    Bibliographie complète des oeuvres de Serge Lehman en fin de volume.

  • Tandis qu'elle fuit les hommes de Michael, un ancien amant devenu baron de la pègre, Rhapsody trouve de l'aide auprès de deux étranges personnages : Achmed le Serpent et Grunthor le géant Firbolg, eux-mêmes confrontés à une situation autrement périlleuse. Lorsqu'ils l'entraînent dans un voyage sans retour le long des racines de l'Arbre-Monde, Rhapsody se demande si elle n'a pas fait preuve d'un excès de confiance...

  • Elliot du néant

    David Calvo

    Islande, 1986. Un hiver sans soleil. Une île au bord de l'implosion volcanique. Un monde sans Internet, sans téléphones portables, à l'aube d'une nouvelle ère digitale.

    Dans une petite école d'Hafnafjordur, entre une falaise arpentée par les fées et un champ de lave hanté par le passé, se noue un drame cosmique aux fantastiques implications. Où est passé Elliot, le très vieux concierge muet et autiste, à la veille d'une dernière kermesse?? Comment a-t-il réussi à quitter une chambre sans fenêtres, fermée de l'intérieur?? Bracken, le professeur de dessin parti à sa recherche, va mettre au jour un impossible secret, écho des plus vieux mythes islandais, où absurde, poésie et terreur se confondent dans le mystère d'un dangereux cache-cache.
    />

  • Northwest Smith est le plus célèbre des aventuriers de l'espace. Baroudeur aux yeux couleur d'acier, il a traîné son cuir d'astronaute sur toutes les routes interplanétaires. Accompagné de son ami vénusien, le fidèle Yarol, il est prêt à affronter n'importe quel danger, pourvu qu'il y ait à la clé de quoi se payer quelques verres de segir-whisky. Pourtant, il n'est plus question d'argent lorsque la vie d'une belle jeune femme est en jeu. Mais si celle-ci est une Shambleau...

    Ce recueil présente douze textes mettant en scène Northwest Smith, le personnage le plus attachant de C. L. Moore. On y trouve notamment 'Shambleau', nouvelle qui compte parmi les plus célèbres de l'histoire de la science-fiction.

  • Pixel juice

    Jeff Noon

    Voici cinquante récits, cinquante fragments où les genres et les styles s'entrecroisent, se pénètrent et se fécondent, cinquante histoires, étranges, frappantes, dérangeantes ou carrément bizarres, nées dans les zones troubles de la médiasphère et aux marges de la « dance culture ».

    Contes de fées urbains, modes d'emploi de machines disparues, grand huits ivres de mots, rappels de produit, pubs pour des objets improbables et club remix conceptuels : Jeff Noon explore les pouvoirs musicaux du langage pour créer de la magie en prose. On retrouve ou l'on découvre ici son univers flou, les rues d'un Manchester décalé, nostalgique ou futuriste, la musique, l'écriture, l'enfance cruelle, le monde du rêve. Et l'autre côté du miroir nous fixe intensément. De quoi vous rendre accroc à Noon dès la première prise.

  • Granville, année inconnue. Le futur est décrit par allusions : membranes de dépistage où l'on s'immerge à l'entrée des immeubles pour assurer une totale sécurité, symbiotes qui se fixent à la nuque pour communiquer (celui qu'on appelle "Robert" délivre des mots-valises), attentats suicides d'animaux transgéniques, etc. Anjel y est un médecin légiste aux neurones sérieusement imprégnés d'alcool. Voici qu'il se réveille pour découvrir à ses côtés son père et sa mère adoptifs égorgés. Daren, son frère jumeau, n'a pas supporté qu'un désinsectiseur lui gaze sa collection d'araignées vivantes. Marbella boucle l'enquête. Mais la flic est-elle aussi vraie qu'elle le semble ? Alice, psychanalyste, tente d'épargner à Anjel une sévère dépression, découvre qu'une tumeur en forme de serpent fossile occupe son cerveau. Après son opération, elle l'incite au sevrage. Par quelle étrange perversion se livre-t-elle à la prostitution ? Que signifie ce cadavre de femme, vieux de trois mille ans, qui possède le même code génétique qu'Anjel ? C'est alors que la réalité se déglingue et s'anamorphose. Il paraîtrait qu'à Garampaga se déroulent des expériences peu rassurantes. En plongée vers l'île maudite, les événements sanglants et fabuleux se succèdent dans une symphonie psychanalytique qui délivre les clés de l'Olympe.

    Jacques Barberi offre un livre heurté, concupiscent, ou le désir de donner une forme littéraire à ses visions les plus fantasques prime sur celui d'élaborer un scénario incontournable. Mais n'est-ce pas aussi le sujet du roman que ce perpétuel foisonnement d'hallucinations où la réalité ne joue que les personnages secondaires ? L'humour et l'érotisme servant de contrepoint au delirium tremens qui emporte le récit. Ici, les chapitres sont enclavés les uns dans les autres selon le principe des poupées russes afin de créer la sensation d'un cauchemar proliférant d'où l'on ressort étrillé par les mots.

  • 1844 : le sorcier Aleister Crowley, revenu dans le temps, offre à Edgar Poe son plus fameux poème. 1927 : Blaise Cendrars et Corto Maltese passent les fêtes à Rio sur la piste d'un serial killer. 1936 : George Orwell et Indiana Jones s'allient contre le fascisme espagnol. En des temps plus incertains, on exhume des textes inédits du cerveau d'écrivains comateux, on se rend à Prague pour surmonter ses phobies littéraires ou on échange, avec le Diable, son talent contre une âme (et non l'inverse). On trouvera aussi, dans ce recueil de nouvelles fantastiques, fantasques, borderlines ou pleinement réalistes (souvent les plus étranges) : une machine à piéger les paroles, un pionnier de l'aviation, des pirates surinamiens, des dieux égyptiens et hindous, des filles peu vêtues (dont une est un robot), des explorateurs de terres lointaines, des fous de toutes sortes et quelques vrais fantômes.

    Nouvelles réunies par Richard Comballot, préface de Mélanie Fazi.

  • Le déchronologue

    Beauverger S

    Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles. Leur arme?: le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.
    Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un gallion espagnol?? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l'impensable?: un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort?!
    Lorsque des personnages hauts en couleur, au verbe fleuri ou au rugueux parler des îles, croisent objets et intrus venus du futur, un souffle picaresque et original confronte le récit d'aventures maritimes à la science-fiction. De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l'Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps. Car avec eux, on sait : qu'importe de vaincre ou de sombrer, puisque l'important est de se battre?!
    L'ouvrage aux cinq prix?! Le Déchronologue a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire 2010, le Prix européen Utopiales 2009, le Nouveau Grand Prix de la Science-Fiction française (Prix du lundi) 2010 ainsi que le prix Bob Morane 2010 et le Prix Imaginales des Lycéens 2012.

  • Échapper à la disparition finale ou sy précipiter, telle pourrait être lobsession commune des personnages mis en scène par Philippe Curval. Ces journaux ultimes traduisent les désirs paradoxaux, les fièvres qui agitent lindividu face à son devenir ou confronté à son passé.
    Peut-on habiter un Picasso? Quelles fins recèle létonnante ardeur sexuelle procurée par un mystérieux pénis divoire? Quadvient-il lorsquun ftus soppose à sa naissance? Celui qui ose arrêter le temps se prépare-t-il un sort enviable?
    Dix nouvelles subversives, littéraires en diable, qui prouvent que la mort réserve des surprises à ceux qui tentent de refuser linéluctable dénouement.

    Couronnée par les prix Jules Verne (le Ressac de lEspace), de la Science-Fiction française (lHomme à rebours) ou Apollo (Cette chère humanité), son uvre fait aujourdhui référence pour la littérature de limaginaire. Philippe Curval aura 1000 ans en 2929.

  • Extrait | L'image de Georges Meyral semblait traversée de zones brumeuses qui tantôt se rétractaient et tantôt s'élargissaient - faiblement , elle apparaissait moins lumineuse qu'elle n'aurait dû l'être : -- C'est inadmissible ! grommela le jeune homme. Les deux lampes électriques, après examen, se révélèrent normales, et le miroir fut essuyé. Le phénomène persistait. Il persista encore quand Meyral eut remplacé successivement les lampes : -- Il est arrivé quelque chose au miroir, à l'électricité ou à moi-même. Une glace à main révéla des singularités identiques : par suite, le miroir était sans reproche....|

  • En cette sombre année du tiertant des lépidoptères, la Nouvelle-Angleterre est la proie de phénomènes inexpliqués. La région du Delta, à lembouchure de la Miskatonic river, est ainsi sujette à détranges aberrations que les habitants de Kingsport, ou les riches oisifs de la station balnéaire Stellavista qui sétend sur plusieurs kilomètres le long de locéan vers le nord de létat, remarquent à peine. Qui rencontre un animal étrange ou une construction défiant les lois de la physique, lattribue sans hésiter au délire créatif des artistes qui sévissent dans les ateliers-laboratoires de la marina. Mais ce qui peut paraître anecdotique à léchelle humaine, se révèle menaçant pour les Dieux de tous poils qui ont engendré les milliers dunivers de la Structure, et carrément inacceptable pour les Mouches, ces dames qui vivent entre les univers, adorent le calme et détestent les Seigneurs de la Guerre qui alimentent le chaos et font déferler des vagues sur leurs plages. Car les aberrations du Delta sont comme les grains de sable dun mur qui seffrite celui dune prison qui sétend sur des milliards dannées lumière ! Si elle seffondrait, il ny aurait certes aucune honte à paniquer, car même lécrivain le plus talentueux et le plus imaginatif aurait vraiment du mal à décrire lentité innommable qui sen échapperait ! Cest bien sûr ce que souhaitent les Araignées qui surfent sur les vagues de la Structure, sempiffrent de chaos et deviennent grosses et grasses lorsque locéan sagite. Quelques centaines dunivers, seraient alors tout simplement rayés de la carte.

    Mais qui pourrait donc empêcher ce drame ? Jack Browser, peut-être Une quinzaine dannées difficiles à porter, une mère alcoolique et suicidaire et une grand mère qui ne pense quà le tuer, mais également un pouvoir excessivement rare : la capacité douvrir des portes entre les univers, et de forcer celles que leurs occupants ont pris la peine de cadenasser. À quoi cela pourrait-il bien servir, vu les circonstances ? Une question que lon est en droit de se poser La réponse se trouve peut-être au cur de lAnamorphovers, dans les bas-fonds des origines, là où se terrent, calfeutrés dans leur monde, ceux qui ont construit cette prison cyclopéenne et seuls capables de la consolider. Mais si Jack est en mesure de forcer leur monde, encore faut-il quil puisse le trouver

  • Nichée au coeur d'un paysage de carte postale, Wayward Pines apparaît comme une petite bourgade idyllique où la vie s'écoule paisiblement - à condition de faire abstraction de la clôture électrifiée qui en barre totalement l'accès et de la surveillance implacable des autorités. Les quelques fous à avoir tenté de quitter la ville l'ont payé de leur vie. Sauf Ethan Burke. Il a vu le monde au-delà de Wayward Pines, découvert l'insoutenable vérité. Et il est revenu. Parviendra-t-il à ouvrir les yeux de ses concitoyens sur la terrible réalité qui les entoure, sans éveiller les soupçons de leurs geôliers ?

empty