Audiolib

  • 2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.
    Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d’une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l’attendent.
    Guidés par la lecture de Julien Chatelet, plongez dans le métro moscovite et au coeur de ce thriller fantastique qui a passionné les lecteurs du monde entier, et inspiré le jeu vidéo du même nom.
    © Dmitry Glukhovsky, 2007 © Librairie L'Atalante, 2010 et 2016
    © et (P) Audiolib, 2019
    Durée : 21h30

  • Les gens ont besoin de héros, expliqua Homère. Ils ont besoin de mythes. Ils ont besoin de voir la beauté chez les autres pour rester eux-mêmes humains. Qu'est-ce que je vais leur raconter ? Eh bien... une légende. Celle d'Artyom.

    2035. Artyom est retourné vivre à la station VDNKh. C'est un héros brisé, obsédé par l'idée que c'est à la surface qu'est le salut de l'humanité. Les Noirs anéantis, un souvenir le taraude, celui de la voix qu'il a entendue sur une radio militaire, deux ans plus tôt, quand il était au sommet de la tour Ostankino avec les stalkers. Aussi, depuis son retour, il remonte quotidiennement à la surface et escalade des gratte-ciel en ruine pour tenter d'entrer en contact avec des survivants. Tenu pour fou, Artyom sombre peu à peu.
    Mais l'arrivée d'Homère bouleverse la situation : le vieil homme prétend en effet que des contacts radio ont déjà été établis avec d'autres enclaves.
    Ce dernier opus de la trilogie, point de convergence de toutes les trames narratives de la série, est époustouflant !
    Traduit par Denis E. Savine
    © et (P) Audiolib, 2020
    © Flammarion 2005
    durée : 17h58

  • Le Horla

    Guy De Maupassant


    Confession lucide et maîtrisée d'un homme qui assiste au naufrage de sa propre raison, Le Horla nous révèle la trajectoire secrète et fulgurante qui relie la plénitude de la santé au martyre de la démence. Nul autre récit fantastique - en raison, peut-être, de certains accents autobiographiques propres à Guy de Maupassant - n'a développé avec plus de rigueur et de vérité clinique l'implacable logique de l'imaginaire.


    Le Horla (deuxième édition) a été publié pour la première fois en 1877.


    Michael Lonsdale, après une enfance à Londres puis au Maroc, il réside en France à partir de 1947 et débute au théâtre, notamment, avec Roger Blin. Il a tourné dans des films d'auteurs exigeants comme dans les plus grandes productions internationales (James Bond -Moonraker, Le Nom de la Rose, Les Vestiges du jour). Sa carrière au théâtre comme au cinéma est impressionnante. Il joue pour des metteurs en scène comme Buñuel, Duras, Losey, Malle, Robbe-Grillet, Sautet, Truffaut, Welles, Jean Eustache, Jean-Pierre Mocky. Grand lecteur, il prête sa voix à des textes littéraires et philosophiques à la scène et en livres audio.




empty