• 1995. Aux confins du désert californien, Gabi, quatorze ans, est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. L'insondable scène de carnage laissée par les ravisseurs ne livre aucun indice, la police patine, le sort de la jeune fille semble scellé. Fou de désespoir, son père, Bob Hightower, le flic local, se voit obligé de faire confiance à une ancienne adepte du culte : Case Hardin, une ex-junkie avec des comptes à régler. Leur quête commune ne tarde pas à se transformer en une traque sauvage marquée par la drogue et la violence, qui les oblige inexorablement à regarder le diable dans les yeux.

  • Un séminaire de deux années consacrées à l'exploration des paranoïas. Alors que les relations, sociales et/ou privées, sont marquées par des interprétations suspicieuses et malveillantes, que l'ère du soupçon semble dominer, Charles Melman a choisi de parler des paranoïas. Avant que ce type de relations ne paraisse faire partie de la norme et de l'usage, l'auteur s'attache à isoler, à illustrer, les diverses formes existantes de paranoïas dont certaines n'ont pas encore été reconnues.

  • La question du sens est au coeur de l'adolescence et vient faire rupture avec l'enfance. Les adolescents ont un besoin impérieux de donner un sens à leur vie et recherchent, pour cela, des engagements forts : citoyens, religieux, artistiques...

    Les adolescents vulnérables, parfois relégués du système scolaire ou sans espoir de réussite sociale, en rupture avec les valeurs familiales ou sans étayage parental, trouvent parfois ce sens dans des engagements radicaux. Comment travailler avec eux cette question de la citoyenneté et du sens, et prévenir les dérives potentielles ? Comment aider leurs parents et les professionnels qui les entourent ?

    Les auteurs analysent les multiples raisons individuelles ou sociales qui peuvent inciter un jeune à se tourner vers le radicalisme. Ils repèrent les principales étapes de ce processus afin d'agir quand il est encore temps.

  • Ce sont des gens comme nous. Une famille instruite avec des valeurs morales, de nombreux amis, une situation sociale bien établie...

    Et, pourtant, ils se sont retrouvés les victimes d´un des faits divers les plus étonnants de ces dernières décennies. Une manipulation mentale hors norme par sa durée, le nombre et le profil de ses victimes. Par sa violence enfin : comment une jeune fi lle aimante peut-elle aller jusqu´à porter plainte pour des faits graves contre sa mère ? Comment un mari affectueux peut-il accepter que son épouse soit torturée sous ses yeux sans rien dire ? Comment une femme parfaitement raisonnable peut-elle en venir à croire qu´elle serait dépositaire d´un secret oublié qui la mènerait à un trésor ? Pendant près de dix ans, tombés sous la coupe d´un manipulateur sans foi ni loi, victimes d´un abus de faiblesse poussé à son paroxysme, les Védrines auront connu une véritable descente aux enfers qui les aura coupés du monde et menés aux frontières de la paranoïa...

    A l´époque, on les a appelés les reclus de Monflanquin.

    Pour la première fois, et avant que la Justice n´ait définitivement statué, Christine de Védrines, l´une des principales victimes de ce drame, témoigne de son calvaire. Un calvaire que personne ne devrait jamais avoir à subir mais qui peut nous arriver à tous.



    Expert psychiatre auprès des tribunaux, Daniel Zagury a préfacé ce livre afin de faire toute la lumière sur cette affaire si incroyable.




    L´affaire a été largement médiatisée sous le titre : « Les reclus de Monflanquin ». Christine de Védrines était l´une des onze personnes qui ont vécu ces épreuves. Le récit qui suit est son témoignage personnel. Il n´engage personne d´autre.

  • L'oeil de la salamandre

    Jean Mignot

    • Bookelis
    • 19 Décembre 2017

    1755: Damiens, dit Robert le diable, subtilise le Grand Registre de la «La Salamandre», secte pédophile qui a soumis son fils à des actes qui ont entraîné sa mort. Il commet l'attentat que l'on connaît. Après son exécution, le Registre est récupéré par la Secte.
    2012 : Chargé d'un dossier de meurtre et pour prouver l'innocence de son client un avocat va être amené à conduire une enquête officieuse avec son associée et un ami policier. Elle le mènera sur la piste de la secte qui a commandité le meurtre pour retrouver le Registre qui lui a été volé en vue d'un chantage. Il contient un message codé avec les noms des membres de la secte depuis son origine.
    Après de nombreuses péripéties et d'inattendus rebondissements jalonnés de meurtres, la vérité va-t-elle éclater ?
    L'action se déroule essentiellement dans le cadre de Versailles, son parc et le grand Trianon. Le lecteur y fait des découvertes très inattendues...

  • Condamnée pour « escroquerie en bande organisée » en octobre 2009, la scientologie française a été sauvée in extremis de la dissolution à la suite d'un imbroglio législatif. Un procès en appel devrait se dérouler en 2011. Le livre d´Emmanuel Fansten propose une radiographie de cette secte à part qui, en l'espace de cinquante ans à peine, est devenue la plus riche au monde. En France, après une période de lutte contre les sectes, dans les années 1990, les pouvoirs publics ont baissé la garde à partir de 2002 avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur. Conséquence : la scientologie a obtenu un accès privilégié aux palais de la République et réussi, grâce à un lobbying discret, à se hisser jusqu'aux plus hautes sphères de l'État. Emmanuel Fansten décrypte ces liaisons dangereuses et montre pourquoi, à terme, ce système menace de s'effondrer.

  • Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. À tous les niveaux de l'État, des services sont en charge de les contrôler, des lois spécifiques ont été votées pour restreindre leur influence, et leurs membres font l'objet d'une surveillance généralisée. Retraçant l'histoire de ces controverses depuis près de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan.
    Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. Contrôlées, encadrées juridiquement et leurs membres surveillés, elles ont aussi donné lieu à d'importants débats : communautés attentatoires aux libertés individuelles pour beaucoup, ce sont des minorités religieuses injustement discriminées pour d'autres.
    Retraçant l'histoire de ces controverses depuis plus de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan. Contre l'idée communément admise, il démontre que si les sectes ont posé problème en France plus qu'ailleurs, ce n'est pas en raison de l'application d'une laïcité rigoureuse mais plutôt parce que ces groupes contrevenaient à des normes d'État en termes d'éducation, de médecine, d'alimentation, etc. dont les pouvoirs publics admettent mal qu'on puisse y déroger. Les pratiques et les croyances de leurs adeptes ne pouvaient alors être expliquées que par la manipulation mentale qu'ils auraient subie.
    Contribution originale à la sociologie de l'État, l'ouvrage constitue une réflexion d'actualité sur les accusations de manipulation mentale, sur la laïcité et sur les dispositifs de surveillance des groupes et individus en voie de radicalisation récemment mis en place pour lutter contre le djihadisme.

empty