Littérature générale

  • 1995. Aux confins du désert californien, Gabi, quatorze ans, est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. L'insondable scène de carnage laissée par les ravisseurs ne livre aucun indice, la police patine, le sort de la jeune fille semble scellé. Fou de désespoir, son père, Bob Hightower, le flic local, se voit obligé de faire confiance à une ancienne adepte du culte : Case Hardin, une ex-junkie avec des comptes à régler. Leur quête commune ne tarde pas à se transformer en une traque sauvage marquée par la drogue et la violence, qui les oblige inexorablement à regarder le diable dans les yeux.

  • Inspiré de l´attentat perpétré par la secte Aum en 1995, une réflexion sur le fanatisme et le terrorisme, qui offre une troublante parenté avec les thèmes à l´oeuvre dans 1Q84 et des clefs inédites pour déchiffrer les mystères de l´univers murakamien.

    20 mars 1995. Des disciples de la secte Aum lâchent du gaz sarin dans le métro de Tokyo.

    Qu´est-ce qui fait qu´une telle folie survient dans le quotidien le plus banal ? Comment est-il possible d´être endoctriné au point de commettre un tel crime ? Regroupant les témoignages de blessés mais aussi de disciples de la secte, Haruki Murakami cherche à comprendre.

    Victimes et coupables sont-il vraiment si différents que les seconds soient considérés comme le diable en personne ? Et si les fanatiques d´Aum n´étaient finalement que l´effrayant miroir de ce dont nous sommes tous capables ?

    Avec ce livre dérangeant, Haruki Murakami développe les thèmes qui lui sont chers - l´étrangeté au monde, le culte du leader, le mal venu des profondeurs -, et livre une des pièces maîtresses de sa réflexion sur l´être humain.

  • Ce sont des gens comme nous. Une famille instruite avec des valeurs morales, de nombreux amis, une situation sociale bien établie...

    Et, pourtant, ils se sont retrouvés les victimes d´un des faits divers les plus étonnants de ces dernières décennies. Une manipulation mentale hors norme par sa durée, le nombre et le profil de ses victimes. Par sa violence enfin : comment une jeune fi lle aimante peut-elle aller jusqu´à porter plainte pour des faits graves contre sa mère ? Comment un mari affectueux peut-il accepter que son épouse soit torturée sous ses yeux sans rien dire ? Comment une femme parfaitement raisonnable peut-elle en venir à croire qu´elle serait dépositaire d´un secret oublié qui la mènerait à un trésor ? Pendant près de dix ans, tombés sous la coupe d´un manipulateur sans foi ni loi, victimes d´un abus de faiblesse poussé à son paroxysme, les Védrines auront connu une véritable descente aux enfers qui les aura coupés du monde et menés aux frontières de la paranoïa...

    A l´époque, on les a appelés les reclus de Monflanquin.

    Pour la première fois, et avant que la Justice n´ait définitivement statué, Christine de Védrines, l´une des principales victimes de ce drame, témoigne de son calvaire. Un calvaire que personne ne devrait jamais avoir à subir mais qui peut nous arriver à tous.



    Expert psychiatre auprès des tribunaux, Daniel Zagury a préfacé ce livre afin de faire toute la lumière sur cette affaire si incroyable.




    L´affaire a été largement médiatisée sous le titre : « Les reclus de Monflanquin ». Christine de Védrines était l´une des onze personnes qui ont vécu ces épreuves. Le récit qui suit est son témoignage personnel. Il n´engage personne d´autre.

  • Au nom du père.

    Après un incendie criminel dans leur communauté, Amaranth, première des cinquante épouses du gourou d'une secte mormone fondamentaliste, décide de prendre la fuite avec ses deux filles, Amity et Sorrow. Elle est convaincue que son mari,

empty