• À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. Il n'y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu'elle ait jamais vus. Qu'importent les rumeurs qui courent au sujet du jeune homme... l'attirance est immédiate, réciproque et irrépressible.

    Puis tout bascule. Le conte de fées se transforme en cauchemar et le destin d'Hannah est scellé. Leur relation résistera-t-elle à l'inimaginable ? Sauront-ils vaincre le pire ? Car les légendes sont parfois plus réelles que l'on croit.

  • Pour moi, une nouvelle vie commençait : l´université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J´avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n´importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.

    Il fallait qu´ils se fassent la guerre, c´était plus fort qu´eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J´étais dépassée.

    Je n´en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s´affronter allaient au-delà de tout ce qu´on peut imaginer.

    J´étais au moins sûre d´une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m´en sortirais pas indemne.

  •  « Je n´avais aucune idée de ce qu´allait devenir ma vie... absolument aucune. J´allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j´étais devenue ce que je n´aurais jamais dû être. Le destin m´avait surprise, j´étais magnifique, d´une allure renversante. J´aurais pu défier n´importe quelle reine de beauté, mais c´est bien tout ce qu´il me restait... toute une vie dans la peau de quelqu´un que je n´étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j´étais loin de la vérité et que tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent. »

  • « J´ai vraiment pas de bol, il aura suffi d´une morsure, d´une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu´il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s´enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d´avant, tranquille et... ennuyeuse à mourir. » Sauf qu´en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu´on en attire d´autres... à plumes.
     

  • « Je crois que cette fois, c´est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J´ai d´abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu´on me jette des sorts et qu´on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c´est parce que j´ai un mauvais karma, tu parles !

    Quoi qu´il en soit, j´allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c´était sans compter que j´avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s´était amouraché d´une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d´un bon oeil. Il avait l´air d´avoir de sérieux problèmes.

    C´était plus fort que moi, il fallait que je m´en mêle, même si à coup sûr, j´allais au-devant de sacrés ennuis. »

  • La fièvre du samedi soir a brûlé et mon jardin se retrouve une nouvelle fois envahi par les vampires. J´aurais dû savoir que j´allais au-devant de sacrés ennuis en acceptant de les héberger. Ma stupidité me perdra, me voilà encore plongée dans une histoire que j´aurais préféré éviter. Ce coup-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à mourir, c´est l´explosion assurée. Il n´y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes.

  • La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j'avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur.

empty