• En cet été caniculaire, Renato Donatelli, dit le Kanak, s'ennuie à la section des courses et jeux. Lorsqu'il apprend que Six, son partenaire, serait impliqué dans l'exécution d'un baron de la drogue, il se lance dans une contre-enquête au grand dam de sa hiérarchie. Mais à fouiller le passé, on ressuscite de vieux démons que le gardien de la paix aurait aimé ne plus croiser. Comme une trainée de poudre, sa vie personnelle s'embrase alors que les coups montés et règlements de compte s'accumulent. L'hôtel de police est en ébullition, il y a de l'électricité dans l'air. À un rythme effréné, le Kanak, géant au grand coeur, est entraîné bien malgré lui dans un tourbillon d'évènements tragiques. Luttant contre les vents contraires, il avance tant bien que mal, porté par ses ancêtres, par ses coutumes et souhaitant qu'enfin tombe le silence.

  • Renato, dit le Kanak, est un simple gardien de la paix. Un costaud au grand coeur qui a quitté la Nouvelle-Calédonie pour le SRPJ de Toulouse. Foncièrement honnête, toujours prêt à rendre service, il donne du « gros chameau » aux gens qu'il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. À la brigade des Stups, il refuse de participer aux magouilles de ses collègues et préfère rêver au jour où il retrouvera son île et la culture de ses ancêtres. Mais lorsque au cours d'une perquisition, il tombe sur un couple d'Africains massacrés à la machette, il se fait un devoir d'élucider ces meurtres. Remontant la piste d'une terrible vengeance et du génocide rwandais, le Kanak découvre une histoire où les
    bourreaux d'hier sont les victimes d'aujourd'hui. Où l'homme fabrique ses propres démons.

  • Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Un mètre quatre-vingt-dix-neuf, tout en muscles et gentillesse, ce gardien de la paix donne du « gros chameau » à ceux qu'il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. Il vient d'être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, mais tous deux prennent très à coeur leurs nouvelles missions. La mort d'un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d'argent. Tous les cadavres sont retrouvés porteurs d'une énigmatique dame de pique. Alors que le Kanak plonge dans l'univers des cercles clandestins et des paris truqués, il aimerait bien éclaircir une autre énigme : pourquoi sa vieille amie et compatriote, Diamant Noir, s'est-elle autrefois éloignée de son grand-père, le roi de l'île de Pins ? Hélas, il est plus facile de se retrouver dans les méandres des tripots que dans ceux de l'âme humaine.

  • Louis Roubieu avait tout pour tre heureux : une famille aimante, des rcoltes abondantes... C'tait sans compter les caprices de la Garonne qui, aprs avoir fertilis ses terres, lui reprend tout. En l'espace de quelques heures, le conte de fes vire au cauchemar. Les destines humaines sont dcidment bien fragiles. S'inspirant des crues exceptionnelles de la Garonne l't 1875, Zola livre une nouvelle au rythme haletant : les eaux furieuses emportent avec elles personnages et lecteurs dans un tourbillon dont nul ne sort indemne. Rcriture du Dluge, ce rcit est aussi une dmonstration par l'exemple des rapports troits qu'entretiennent littrature et fait divers.

  • "Toulouse, 21 septembre 2001. Un ornithologue de onze ans assiste à la catastrophe qui ébranlera la ville et le pays tout entier. Une déflagration, un éclair gigantesque et l'usine chimique explose, faisant des dizaines de morts et des milliers de blessés. «Un accident industriel à 99% », déclarent d'emblée les autorités. Clovis Lenoir, commissaire à l'Antiterrorisme, sait bien qu'à quelques mois des présidentielles, cette vérité officielle est plus présentable que la menace d'attentat qu'il traque depuis des semaines. Mais cette piste est-elle la bonne? Là encore, trop de lacunes et d'invraisemblances jettent une ombre suspecte sur ce qui s'est réellement passé ce jour-là. Un journaliste trop bien renseigné, un physicien idéaliste, un espion injoignable, une businesswoman aux dents longues sont quelques-uns des personnages qu'il croisera dans cette enquête gigogne éclatée entre la France, les États-Unis, le Brésil et la Russie.
    Dans ce thriller ingénieux, Christophe Reydi-Gramond superpose à plaisir les leurres et les vérités pour laisser son lecteur ravi d'avoir été si brillamment manipulé.
    «Dès les premiers jours, j'ai été plus qu'étonné par le traitement de l'information sur l'explosion de l'usine AZF. J'avais l'impression désagréable qu'une vérité officielle cherchait à s'imposer aux forceps et j'ai commencé à m'intéresser au dossier. Cela a conforté mon sentiment mais je percevais aussi que l'on ne connaîtrait probablement jamais la vérité. Toute cette documentation m'est également apparue comme un formidable matériau romanesque. Tout y était : la mort, le mensonge, les pressions du pouvoir, la rébellion d'acteurs isolés. David contre Goliath, mais aussi Antigone contre Créon... Alors j'ai décidé de proposer une explication fictionnelle qui concilie l'inconciliable.» Christophe Reydi-Gramond"

  • Mère d'un militaire assassiné le 11 mars 2011 à Toulouse par le terroriste islamiste Mohamed Merah, l'auteure confronte les parcours tragiquement opposés de ces deux jeunes hommes, tous deux issus de l'immigration maghrébine, le premier, engagé pour la France, ayant réussi son intégration sociale, le second ayant, d'échecs en égarements, sombré dans le fanatisme.

  • La découverte d'un trésor wisigoth de grande valeur va propulser le jeune frontignanais Jonathan Cabel, hyperactif de 19 ans, dans le monde de l'archéologie et aux quatre coins du globe, à la rencontre de notre Histoire, et à la rencontre de lui-même.

  • Où en est Toulouse ? Où doit-elle aller ? Comment peut-elle devenir une métropole européenne ? Jean-Luc Moudenc pose ces questions et engage le débat. En articulant son propos autour des douze défis que Toulouse doit relever. Un chiffre à forte portée symbolique, comme autant d'extrémités de la croix occitane.

  • Finaliste au Prix Arthur Ellis (meilleur roman policier en français)

    Quatrième et dernier volet des Chroniques de Gervais d'Anceny, La mort en bleu pastel est rythmé par une double intrigue : le vol d'un précieux manuscrit dans le monastère normand où Gervais d'Anceny rédige ses souvenirs et l'assassinat de jeunes toulousaines alors qu'adolescent il accomplissait sa formation de marchand chez un drapier languedocien. Deux enquêtes habilement enchevêtrées qui nous permettent d'explorer deux facettes de la vie médiévale, laïque et monacale, et le mode d'existence propre à chacune. Deux trames dramatiques mettant en scène des personnages que l'on quitte à regret.

  • Il y a 70 ans, dans la France de Vichy, commençaient les grandes rafles de Juifs déportés vers les camps de la mort. Mgr Saliège archevêque de Toulouse, décidait de parler qu'il n'était plus possible de se taire. Le 23 août 1942, tous les curés de son diocèse lisent aux fidèles une lettre qui dénonce les arrestations et les déportations. Elle aura un retentissement considérable.

empty