• Au début du XXIIe siècle, les réserves naturelles de la Terre s'étaient raréfiées à tel point, que même l'extraction minière des astéroïdes s'avérait insuffisante. Alors que les chances de sauver la civilisation s'amenuisaient, une perspective de survie émergea de l'exploration de Vénus. D'antiques et gigantesques machines motrices abandonnées à sa surface. Lorsqu'on comprit leurs véritables fonctions, elles prirent le nom de MANDUCARE.
    Cette découverte aussi incroyable qu'improbable, relança l'industrie minière en l'obligeant à s'adapter à une technologie extraterrestre. Des équipes de mineurs furent recrutées pour être envoyées sur Vénus à l'entretien des manducares.
    Mais l'opportunité d'avoir accès aux richesses du sous-sol de Vénus attisa complots et convoitises.

    Au-delà des conditions infernales, l'exploitation de Vénus par les manducares promettait d'autres surprises bien plus terribles encore.

  • Voici l'étrange «remake» de la millénaire histoire de Pygmalion, artiste grec, et de Galatée, son envoûtante sculpture, à qui Vénus donna vie pour satisfaire l'intense sentiment amoureux de son créateur. Avec Xavier et Klaude, toutefois, le résultat, très XXIe siècle, devient cocktail de cynisme et de vengeance. Après Ovide, George Bernard Shaw et d'autres, Bernard Gilbert propose une version noire de ce mythe captivant.

empty