• Londres, une fiancée humiliée, une veuve manipulatrice, une famille en apparence respectueuse des usages de la haute société victorienne... Mais qui sont-ils tous en vérité ? Qui est vraiment cette comtesse intrigante prête à tout semble-t-il pour toucher une prime d'assurance sur la vie contractée par son époux, à moins qu´elle ne soit elle-même victime de sombres superstitions. Il n´en est pas moins vrai que le destin parait s'acharner sur la pauvre comtesse... (Une intrigue écrite par un maitre du genre).

  • Maximilien Destroy, musicien de profession, retrouve lors d'une promenade au jardin du Luxembourg un ami, Clément, qu'il avait récemment perdu de vue. Max va rentrer dans le cercle intime de Clément et découvrir au fil de ses visites, la vie tumultueuse de cet ami...

  • Traducteur sans traduction, amoureux sans amoureuse, Paul Plaque héberge une chatte qui vague sur son palier. C´est la goutte d´eau qui fait déborder la vasque de la rancoeur de Mme Muche, fausse concierge de son état et tout entière vouée au respect du Règlement. Flanquée d´un éminent règlementiste, Mme Muche n´a de cesse d´expulser ce locataire indésirable, accusé de dégradations et de terrorisme. Paul Plaque se retrouve bientôt comme nous tous : enfermé de son plein gré dans son propre appartement, en attendant le Jugement dernier. Heureusement, pour affronter la petitesse mesquine du néant, il lui reste son imagination. Et sa chatte, donc. Bien.

  • La fièvre du samedi soir a brûlé et mon jardin se retrouve une nouvelle fois envahi par les vampires. J´aurais dû savoir que j´allais au-devant de sacrés ennuis en acceptant de les héberger. Ma stupidité me perdra, me voilà encore plongée dans une histoire que j´aurais préféré éviter. Ce coup-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à mourir, c´est l´explosion assurée. Il n´y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes.

  • Certaines critiques qualifient ce livre d'érotique et disent : «Il fallait bien l'humour raffiné d'un Apollinaire pour raconter cette histoire démesurément obscène tout au long de laquelle se succèdent les scènes les plus énormes de pédérastie, de saphisme, de vampirisme ou de scatomanie...» D'autres, dont l'auteur de ces lignes, pensent que ce roman est l'incarnation de la pornographie et de la violence dans ce qu'elles ont de plus vil, de plus répugnant. Le sadisme règne en maître et l'écoeurement ne peut que gagner le lecteur, même très averti.
    Édition Ebooks libres et gratuits

empty