• Les indiens, ça disparaît qu'ils disent à la famille des indiens disparaissent tous les jours les flics haussent les épaules ça n'a pas de sens de chercher qu'ils disent il va revenir quand il en aura assez ou sera sans le sou Dans plusieurs cultures autochtones, nous nous révélons en racontant d'où nous venons, alors c'est ce que j'ai fait. J'ai voulu brosser un tableau du lieu où j'ai grandi, de la façon dont j'ai grandi dans ce lieu que j'aime et que parfois je déteste : toutes ces choses compliquées qui font d'un endroit un chez-soi.

  • Elfrieda et Yolandi, deux soeurs issues d'une petite communauté mennonite de Winnipeg, au sud du Canada. La première, pianiste renommée, mariée à un homme aimant et dévoué souffre de dépression. La musique semble d'abord lui offrir un répit, jouer du piano la maintient en contact avec le monde extérieur, mais bientôt cette source de plaisir devient, elle aussi, un motif d'angoisse. La seconde, romancière enchaînant les déboires amoureux et financiers, fait son possible pour venir en aide à sa soeur. Avec justesse et empathie, Miriam Toews dresse le portrait de ces deux personnages et de la relation unique que les lie dans un roman plein de poésie.

    « Plein d'excentricité, de références littéraires pertinentes et accessibles, la tragicomédie et l'humanité de Pauvres petits chagrins rappellent le meilleur de John Irving. »
    The Telegraph

    « Un roman rare de par son jeu d'esprit sombrement pétillant. »
    The Guardian

    « Pauvres petits chagrins est un livre sur la relation entre deux soeurs. Une représentation précise et touchante de cette situation complexe. »
    The Globe and Mail

  • Angèle rencontre Ueno Takami. Comme prédestinés, ils se remarquent d'abord dans une galerie d'art, puis se retrouvent au parc ou à l'imprimerie, chez Rinella, où Ueno confectionne un livre d'art. Leur relation prend très vite une profondeur saisissante, libérant « un sentiment de blancheur transparente », et se déploie à la cabane de Ueno, surplombant Setting Lake, « le lac qui se couche ». Le soleil du lac qui se couche invite à la découverte d'un Manitoba inattendu, au contraste des identités, à la contemplation de beautés totémiques - la beauté de l'incomplet, de l'imparfait, de l'impermanent. L'histoire d'Angèle et de Ueno - jeune métisse et vieux Japonais - tinte « aussi clairement qu'une cloche dans le ciel vide ».

  • Champion et Ooneemeetoo, ce sont deux frères cris nés d'aurores boréales, élevés au rythme des rires et des sabots de caribou martelant le sol de la toundra. Un jour, ils sont envoyés très loin dans le sud dans un pensionnat autochtone, où une tout autre réalité les attend. Heureusement, la Reine blanche veille sur eux. Imprégnés à la fois de la magie et de l'humour de la culture crie, et du potentiel rédempteur de l'art, les frères se fabriqueront, l'un par la musique et le théâtre, l'autre par la danse, une liberté nouvelle.

    Véritable oeuvre d'équilibriste, le roman dépeint les rêves et les écueils que vivront ces garçons écartelés entre deux univers, et livre un hommage saisissant au pouvoir des récits.

    Dans la préface inédite à cette réédition, le romancier Louis Hamelin écrit qu'«?on ne peut qu'admirer le caractère terriblement prémonitoire de ce Champion et Ooneemeetoo?» paru plusieurs années avant les excuses of?cielles du Parlement canadien pour la création des pensionnats autochtones et l'Enquête nationale sur les femmes et les ?lles autochtones disparues et assassinées.

    Publié en anglais en 1998 sous le titre «Kiss of the Fur Queen» puis en français par Prise de parole en 2004, «Champion et Ooneemeetoo» connaît un succès qui ne se dément pas. Servi par une traduction extraordinaire signée Robert Dickson, il s'agit du seul ouvrage traduit de la collection BCF, qui pérennise les classiques de la littérature franco-canadienne.

  • Depuis le village Osborne au centre-ville de Winnipeg, Jean Chicoine s'enfonce une fois de plus dans la forêt du langage. Comme dans son premier roman, les galaxies nos voisines, l'écriture constitue le véritable éros de ce roman qui puise son sujet dans la matière même de la langue. Dans cette nouvelle autofiction (« qu'écrire d'ôtre, en effet, sinon des visions définitives? »), le village Osborne devient le point névralgique d'une écriture qui explore la langue et le monde dans toutes ses dimensions, par laquelle l'auteur, grand voyageur du temps, accompagné de son Ange et béni du Grand Wazou, traverse sa jeunesse québécoise pour conjurer et retrouver Mistral, Uguay, Boisvert, Miron, Montaigne, Baudelaire, Rutebeuf, Villon, Gainsbourg et d'autres. Finaliste au Prix des lecteurs Radio-Canada pour son roman les galaxies nos voisines, Jean Chicoine, né à Montréal, vit dans le village Osborne à Winnipeg depuis 1990. L'Ange s'est envolée, les trois flos ont grandi et volent de leurs propres ailes. Il lui reste dans la réalité une quatrième flo, sa toute belle fashionista.

  • Du Québec au Manitoba, d'un livre volé à la rédaction de son propre récit, le narrateur traîne son désir jusque dans les quartiers populaires de Winnipeg. Mais plus que les aventures sexuelles, c'est la co-habitation des langues française et anglaise qui constitue le véritable éros de ce roman

  • Manitoba

    Collectif

    • Ulysse
    • 15 Mars 2018

    Guide du Manitoba, le plus complet; les itinéraires et tous les attraits, les meilleures auberges et les restaurants, tout sur les activités de plein air.
    Ce chapitre numérique consacré au Manitoba est extrait du guide Ulysse Ouest canadien. Ce guide numérique très complet sur le Manitoba vous invite à arpenter les rues de Winnipeg, une authentique métropole avec sa population hétéroclite, sa vibrante communauté artistique, ses nombreux restaurants et son centre-ville historique. Vous irez alors notamment à la rencontre de la communauté francophone du quartier de Saint-Boniface, sur les traces de la romancière Gabrielle Roy et du chef métis Louis Riel. Côté grande nature, ce guide vous fera découvrir les belles plages du lac Winnipeg, les falaises de l'Atikaki Provincial Wilderness Park et les lacs et cascades du Whiteshell Provincial Park. Le guide vous indique même comment vous rendre à Churchill, une municipalité qu'aucune route ne relie au reste de la province, pour y visiter le lieu historique national du Fort-Prince-de-Galles, celui de la York Factory et l'étonnant Eskimo Museum. Que vous soyez à la recherche d'auberges sympathiques, de restaurants de qualité ou d'activités de plein air, vous ferez à l'aide de ce guide du Manitoba des trouvailles inoubliables.

  • À la fin de la Première Guerre mondiale, le Canada menace de basculer dans une révolution sociale. Rassemblements et mobilisations des milieux ouvriers se succèdent durant l'hiver 1918-1919 et culminent avec la grève générale de Winnipeg en mai-juin 1919. Le mouvement est finalement écrasé par l'armée sur l'ordre de Robert Borden, premier ministre de l'époque.

  • Andrée Bougard souffre d'un mal d'être profond. Elle s'enfuit de la petite vie chez elle à Winnipeg, dont une histoire d'amour qui s'est mal terminée. Elle ne sait faire face aux vicissitudes de l'existence que par l'évasion. Aussi se retrouve-t-elle exilée, de son plein gré, sous le soleil des îles grecques jusqu'à ce qu'un aérogramme fatidique la rappelle au Manitoba. Mais visiblement, la vie continue de se déconstruire autour d'Andrée que est cernée de toutes parts par l'impossibilité de l'épanouissement personnel... jusqu'au jour où elle se remet à sa passion première : le piano.

  • Histoire d'amour dans laquelle le narrateur trouve sa bien-aimée, l'ange de Jean Chicoine termine la trilogie du Village Osborne, quartier populaire et flyé près du centre-ville de Winnipeg. Ce roman bilingue et bilangue poursuit l'aventure linguistique de l'auteur entreprise dans les galaxies nos voisines et la forêt du langage.

    Le Village Osborne et ses résidents constituent le lieu d'une sexuation, boussole libre et libertine, qui, dans cette nouvelle érotofiction de Jean Chicoine, aimante l'apparition dystonique de l'amour.

    Par la mise en abîme de la photographie, l'écriture du roman laisse entendre que la fiction fait naître ce que la vie d'elle-même ne peut complètement soutenir.

  • Tired of advice for gorgeous yards that can only be created in climates like California, southern Ontario or Victoria? Author Lyndon Penner wrote Garden Design for the Short Season Yard for you, because he knows prairie gardeners face challenges no one faces in gentler climates. Anyone can learn the basics of garden design. In this accessible guide, you'll discover the pros' secrets: practical ways to transform your yard using basic design principles. You can create an aesthetically pleasing yard that meets your needs, whether you want stunning curb appeal, privacy, low maintenance, or a lush retreat. You'll develop your eye for design with Lyndon's short critiques of gardens, both good and bad. You'll also find worksheets to help you design your own garden. With his signature style and wit, Lyndon delivers his expert advice for a four-season makeover for your yard.

empty