• Comme dans un roman noir trop réel, Jeremy Scahill entraîne le lecteur de l'Afghanistan au Yémen en passant par le Pakistan, la Somalie et, bien entendu, les États-Unis, où il recueille des témoignages bouleversants des différents acteurs d'une guerre cachée et interminable. Ce saisissant reportage démontre que, sous Obama, les bavures et les missions secrètes sont non seulement loin de prendre fin mais qu'elles contribuent à créer toujours plus d'ennemis contre lesquels les États-Unis et l'Occident peuvent prétendre lutter. Le nouvel art de la guerre porte un éclairage nouveau sur la guerre au terrorisme à l'échelle mondiale dirigée depuis Washington. Scahill brosse un portrait alarmant des opérations secrètes et clandestines des nouveaux groupes d'intervention qui vont jusqu'à traquer et assassiner des citoyens américains. Loin des lignes de tirs, des fronts de guerres déclarées, là où trop peu de journalistes vont, il enquête sur les nouvelles formes que prennent les guerres modernes.

  • Directeur de l'information du Télégramme, Hubert Coudurier dresse le portrait de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, socialiste breton engagé, à travers son histoire, son parcours politique, ses réseaux... L'actualité tragique nous le confirme à intervalles réguliers : nous sommes en guerre contre l'islamisme radical, tant sur le front intérieur qu'extérieur. Parmi les hommes du président qui combattent à ses côtés, Jean-Yves Le Drian est en première ligne, et se donne corps et âme à sa fonction. Quel est le parcours de ce ministre de la Défense qui restera, avec Pierre Messmer, comme l'un des plus puissants de la Ve République ? De ce militant, homme de réseaux, qui s'identifie à l'histoire du socialisme breton depuis plusieurs décennies et que plébiscitent les industriels de l'armement ? D'attentats en conseils de défense, d'opérations militaires en Afrique ou au Moyen-Orient en passant par les multiples rencontres avec les dirigeants étrangers qui luttent contre le fanatisme, l'auteur dresse le portrait sans concessions d'un homme respecté par l'institution militaire, laquelle incarne le dernier rempart de la démocratie, mais ne peut à elle seule se substituer à une perte de repères généralisée. Et conforter une diplomatie qui se cherche.

empty