• «Je consigne ici la crainte récurrente qui me prend à la gorge: que l'insignifiant drame que constitue, pour moi seul ou presque, l'horizon de ma mort, ici chanté en contrepoint des tragédies tressées qui embrasent le monde où je me suis inscrit, n'incite à la méprise, au vieux soupçon d'orgueil; car en effet qui suis-je pour poser mon parcours en poids équivalent aux désordres mortels qui broient tant de mes frères? car qui suis-je en effet pour oser célébrer ces deux naufrages muets en langue densifiée? C'est que, tout simplement, je ne me résous pas à finir en laideur, autant aurait valu disparaître plus tôt, bien plus tôt, aux jours sombres où pointe la conscience des choses.» Mathieu Riboulet

  • Il y a une dizaine de milliers d'années, la sédenta­ri­sation des groupes humains, l'émergence de l'agriculture et l'établissement des premiers États ont jeté les bases de notre civilisation. Et si cette «révolution néolithique» n'était qu'une parenthèse malheureuse dans le cours de l'histoire humaine, comme le prétendent les primitivistes ? Et si ces événements, loin d'être «civilisateurs», avaient précipité l'humanité dans un processus écocide et autodestructeur dont nous mesurons seulement aujourd'hui toute la gravité? Stimulé par ces questions qui imprègnent les débats écologistes depuis les années 1960, Pierre Madelin examine d'un regard critique les fondements historiques et anthropologiques de cette théorie selon laquelle les multiples formes de domination ne sont pas inhérentes à la vie sociale, mais résultent de cette «catastrophe fondatrice» du Néolithique. Or le primitivisme se révèle une impasse politique, affirme l'auteur: plutôt que de mythifier la vie préhistorique en anticipant l'effondrement de la civilisation industrielle, ne vaudrait-il pas mieux se mobiliser pour une transition vers une société agroécologique?

  • Lorsque Klorathy se rend dans l'Empire volyen pour s'enquérir d'Incent, un émissaire de Canopus victime d'une attaque de Rhétorique, il y constate les ravages causés par la langue. En effet, dans ce coin d'univers où gronde la rébellion, les paroles attisent les foules et bouleversent les destins. Incent en subit les affres depuis qu'il s'est lancé sur les traces d'un Agent d'une civilisation malveillante, et lutte depuis contre ces accès de sentiments qu'il avait pourtant appris à combattre.
    C'est sur la voie de la guérison que Klorathy accompagne l'émissaire?: un chemin nécessaire, périlleux et semé d'écueils, afin de recouvrer l'Harmonie égarée. Mais la situation est si explosive sur les trois planètes volyennes que les actes d'un seul individu sont susceptibles de faire basculer un monde.
    Pour ce dernier roman de sa constellation «?Canopus dans Argo?: Archives?», Doris Lessing, prix Nobel de littérature en 2007, explore avec esprit la nature politique de toute société.

  • « Le Brexit m'excite
    c'est incroyable
    c'est la première fois
    qu'une nation se jette par la fenêtre
    en plein orgasme »

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En écho aux Mythologiques de Claude Lévi-Strauss, Markos Zafiropoulos analyse le Lacan mythologue qui revisite dans une logique purement structuraliste un corpus de mythes qu'il construit comme objet de recherche : pour ce 2e tome OEdipe roi, OEdipe à Colone, Antigone.

    Freud, déchiffrant dans la Vienne fin de siècle le territoire de l'inconscient, croit avoir découvert que le désir incestueux explique les tragédies grecques. Lacan renverse cette logique en affirmant que ce n'est pas tant le désir universel des fils qui explique OEdipe roi mais plutôt OEdipe roi qui explique le désir inconscient des fils en Occident, de même qu'Antigone rend compte du désir inconscient des filles. Reprenant les chemins de Lévi-Strauss, Lacan s'engagea dans le déchiffrement de la mythologie occidentale au motif qu'il y fut contraint, du fait que son objet de recherche était le désir inconscient en Occident. Sa lecture a débouché sur un ensemble d'opérateurs théoriques à partir duquel il revisita toute la découverte freudienne. L'auteur s'attache à en mettre au jour les conséquences cliniques et anthropologiques.

  • Sur des questions aussi diverses que l'homosexualité en Grèce, le déroulement et les effets de la crue du Nil, l'historicité de Jésus ou l'identité véritable de l'auteur du Satyricon, notre connaissance des sociétés antiques, de leur vision du monde et de leurs façons de vivre progresse sans cesse. Elle le doit le plus souvent à de nouvelles lectures des textes (et des inscriptions) et aux spectaculaires progrès de l'archéologie qui sait tirer d'objets naguère négligés de grandes leçons d'histoire.
    Sous la plume à la fois vivante et érudite de Maurice Sartre, faits de civilisation, habitudes culturelles, aspects religieux reçoivent de nouveaux éclairages. Les trentecinq chroniques que contient cet ouvrage redonnent à l'histoire ancienne toute sa séduction.

  • La nouvelle édition actualisée du guide qui vous invite à la découverte de l'Antiquité égyptienne. Cet ouvrage vous invite à découvrir l'une des plus fascinantes périodes de toute l'histoire de l'humanité : l'Antiquité égyptienne. De la vie quotidienne sur les rives du Nil aux fastes de la cour de Pharaon en passant par le panthéon égyptien, avec ses dieux mi-hommes mi-bêtes, et les rituels d'embaumement, gages d'immortalité dans l'au-delà, il explore les multiples facettes de cette civilisation extraordinaire avec force détails et illustrations. Guidé par une spécialiste, vous embarquerez à bord d'un bateau en papyrus pour un passionnant voyage dans le temps. Vous gravirez les pyramides, dernières des Sept Merveilles du monde antique encore visibles de nos jours. Vous déchiffrerez les hiéroglyphes qui s'étalent sur les parois des temples grâce à Jean-François Champollion. Vous résoudrez l'énigme du Grand Sphinx au nez cassé ? mais pas par Obélix ! Bravant d'anciennes malédictions, vous pénétrerez enfin dans les sanctuaires mystérieux bâtis à la lisière du désert qui abritent de fabuleux trésors et le secret de la vie éternelle... En un mot, le docteur Jones n'a qu'à bien se tenir : vous voilà ! Nouvelle édition actualisée et mise à jour des dernières recherches en archéologie égyptienne.

    1 autre édition :

  • Comptant parmi les meilleurs savants de sa génération, spécialiste du nazisme et du phénomène guerrier au XXe siècle, Christian Ingrao explique ce que le métier d'historien veut dire au quotidien et dans la cité. Un éloge de la science et de l'engagement.
    Comment appréhender un phénomène aussi singulier et inédit que le nazisme ? Pour répondre à cette question, Christian Ingrao, spécialiste des commandos de la SS du front de l'Est responsables du génocide des Juifs par fusillade en URSS, se confie au philosophe Philippe Petit. Il revient sur ses années de formation et sur la façon dont le phénomène nazi a bouleversé et le monde et sa matière.
    Nourri d'anthropologie sociale, il montre comment la cruauté a pu se produire dans un pays apparemment civilisé et comment des hommes cultivés, ont pu être à l'origine des pires massacres.
    Après avoir expliqué les motifs de ses engagements, Christian Ingrao dévoile ses considérations sur l'Europe, la possibilité de son avenir et la condition de sa réussite, entre menace djihadiste et implosion politique. Un dialogue vif, serré, illuminateur.
    Au terme de ce dialogue où histoire, historiographie et philosophie se répondent, il est un message de Christian Ingrao à retenir : les armes seules n'ont pas vaincu le nazisme, mais " le fait que les Alliés avaient un ou des projets politiques à proposer en lieu et place du nazisme ".

  • Qu'est-ce que la féodalité ? est l'oeuvre maîtresse du grand historien François L. Ganshof. Depuis sa première édition, en 1944, il a été traduit dans le monde entier, devenant le classique de l'histoire médiévale. « L'irremplaçable mérite de ce petit livre dense, rempli de textes parfaitement commentés, est d'offrir à l'amateur le meilleur des guides, au spécialiste un instrument de référence d'une garantie éprouvée et d'une absolue loyauté.» Georges Duby, Annales, 1958 « Petit quant au volume, mais capital par ses résonances... La méthode adoptée a fait de Qu'est-ce que la féodalité ? le manuel (au sens noble) idéal pour les enseignants de tous étages soucieux de déconcerter le moins possible l'étudiant en l'introduisant au monde féodal, si étrange pour celui-ci.» E.-R. Labande, Cahiers de civilisation médiévale, 1980.

  • Lire l'entretien de l'auteur (propos recueillis par Audrey Minart)

    La psychanalyse peut-elle se transposer sur un divan chinois ? La formation psychanalytique qui suppose un temps long et de la disponibilité est-elle accessible à des personnes prises dans la rapidité du XXIe siècle et celle de la transformation de la société chinoise ? Comment transmettre ce qui fait l'essence de la psychanalyse, produire du sujet divisé, dans un contexte totalement différent ordonné par une « pensée » de l'harmonie ?

    De 2003 à 2016, Pascale Hassoun conduit à Chengdu (Sichuan) des séminaires,  supervisions, entretiens, afin de former des psychanalystes chinois et contribuer ainsi à l'émergence de la psychanalyse en Chine.

    Le récit de son expérience de femme psychanalyste, engagée dans un pays qu'elle ne connaît pas, fait acte de transmission.  L'auteur rend compte de situations cliniques concrètes où l'on croise les questions de la famille, l'enfant unique, la piété filiale, la femme, et de réflexions sur la pratique des psychanalystes. Elle propose une clinique psychanalytique que ses interlocuteurs chinois adaptent à leur culture et à leur vision du monde. A travers des rencontres humaines singulières, ce livre offre un cheminement inédit et personnel vers « l'autre » chinois.

  • De l'égalité des races humaines appartient au grand mouvement des idées
    anthropologiques, sociologiques, philosophiques, historiques, littéraires et
    morales de la fin du XIXe siècle et restera actuelle tant que le racisme ne sera pas éradiqué de nos sociétés.
    Ghislaine GÉLOIN, professeur

    Au courant littéraire esclavagiste du XVIIIe siècle, succéda celui raciste du XIXe. En réponse, les esclaves firent par les armes Haïti et leurs théoriciens défendirent par les livres la race noire. C'est dans cette continuité que trois hommes haïtiens se sont levés pour combattre les thèses racistes en cours : Hannibal Price, Louis-Joseph Janvier, Anténor Firmin. Ce dernier s'en prendra en 1885 au champion toutes catégories du racisme, Arthur de
    Gobineau, et à son Essai sur l'inégalité des races humaines (1855), dans ce livre au titre visionnaire : De l'égalité des races humaines, un incontournable des 100 classiques de la bibliothèque bicentenaire haïtienne.
    George ANGLADE, géographe et écrivain

  • Dans le cadre étroit de la cité, l'homme grec a trouvé pendant des siècles le milieu propice à l'épanouissement de sa vie et de ses rêves. D'un bout à l'autre du monde antique ont vu le jour les petits États où le même peuple, dispersé mais conscient de son unité au-delà des jalousies et des querelles, a vécu une aventure riche d'imprévu, d'audace et d'énergie créatrice. Il a défriché des terres vierges, établi des courants commerciaux, défini des formes politiques et sociales nouvelles, donné des modèles à la pensée, aux lettres et à l'art de l'Occident. Pour évoquer une civilisation dont le legs reste essentiel pour notre époque, François Chamoux, archéologue, historien, helléniste, a choisi plusieurs thèmes dont l'importance lui a paru primordiale : la guerre, les dieux, la cité, la naissance des genres littéraires, le rôle et la condition de l'artiste.

  • Astronomie, médecine, mathématiques, géographie... autant de domaines dans lesquels la civilisation arabo-musulmane apporta des contributions originales. Non seulement elle assimila les savoirs grec, indien, babylonien, égyptien qu'elle sût transmettre au temps des grandes traductions, mais elle élabora aussi une grande tradition scientifique proprement arabe, avec de grands noms comme Ibn Sînâ (Avicenne), le mathématicien et astronome al-Khwârizmi ou encore le scientifique et polygraphe Al-Bîrûnî, pour ne citer qu'eux...
    Revenir sur l'âge d'or des sciences arabes, entre les VIIIe et XIVe siècles, nous permet de mieux comprendre cet héritage mal connu et de suivre la circulation des savoirs en Méditerranée, depuis la Grèce jusqu'à l'Europe médiévale.

  • Depuis 2008, des professionnels de la petite enfance du Sénégal se sont formés à la méthode d'observation du bébé selon Esther Bick, dans l'objectif de mieux connaître le développement psychique précoce et d'améliorer les soins qui sont apportés aux mères et aux bébés dans un contexte de mortalité infantile élevée. De cette confrontation entre une méthode « occidentale » et la culture africaine, est né un questionnement original sur l'importance du berceau culturel qui accueille tout bébé à sa naissance et sa prise en compte dans les contextes thérapeutiques.

    Les auteurs, professionnels sénégalais et psychanalystes issus de différents pays, rendent compte de leurs expériences et de leurs élaborations. Ils construisent une base clinique et conceptuelle utile pour mieux entrer en contact et mieux communiquer avec les différents groupes culturels dans nos sociétés actuelles, où la solitude des parents laisse une place plus importante aux professionnels, qui deviennent parfois les substituts du cercle familial élargi.

  • Des Alpilles à la Camargue en passant par le Luberon et le littoral méditerranéen, une promenade gourmande à travers les marchés qui jalonnent le pays : marché aux truffes, aux fleurs, aux santons, aux produits frais, cultivés directement par les producteurs, et qui témoignent de la richesse agricole méridionale.

  • Cet ouvrage, écrit par Gilbert Antressangle, féru d'histoire locale, bien connu des habitants de Guilherand-Granges (il fut durant 25 ans correspondant du Dauphiné Libéré), nous conduit au fil des 256 pages agrémentées d'une sélection de cartes postales rares et pittoresques, des origines de Guilherand-Granges à nos jours. L'auteur nous invite à une traversée passionnante dans le temps : pas une rue, une place, pas une maison qui ne rappelle un passé pourtant si présent au coeur de tous. Ensemble parcourons Guilherand-Granges d'hier et d'aujourd'hui. Souvenons-nous de ce petit étang à Vingard où encore au début du siècle les vaches allaient boire, des vignes et arbres fruitiers qui couvraient une grande partie de la commune, du bac à traille permettant de traverser le Rhône, des lavandières, des crues inondant le hameau des Granges, du pont-bascule qui longtemps a permis de peser animaux, paille et fourrage, du maréchal-ferrant M. André, de la Teinturerie du Progrès, de l'huilerie Bard et Agier, des carrières, des différentes écoles, mairies, temples et églises... Gilbert Antressangle nous conte l'histoire de son village, avec un regard nostalgique, souvent inattendu, sur la vie, les mentalités et les moeurs de gens attachés à leur culture et à leur terre. Il est permis de rêver. Il est recommandé de rêver sur les livres et les souvenirs... alors, en route et bon voyage.

  • Pour les peuples de la taïga, Toungouses et Iakoutes, la chasse est un mode de vie où les humains sont en relation d'échange avec les animaux et leurs esprits. Un photographe et un anthropologue rendent sensibles les liens entre ces deux horizons, celui de l'espace naturel, celui de l'expérience humaine et des rites qui en perpétuent le cycle.

  • Documents photographiques et descriptions des costumes traditionnels des terroirs de France.

  • Frédérique Hébrard nous conte, avec beaucoup de charme et de sensibilité, l'histoire d'une petite fille, qui devient une jeune fille tout au long des années de guerre, au gré des déplacements de ses parents qui vont de château en château afin de mettre à l'abri les trésors du Louvre. L'enfant a son monde à elle, un monde de joie. On rit alors beaucoup avec la petite Frédérique.Puis, peu à peu, bien qu'on ne lui dise rien, elle prend conscience de la force du mal qui sévit en dehors du cercle familial et qui menace de le détruire. Ce cercle, La Chambre de Goethe le symbolise. Tel est le nom donné par André Chamson, le père de Frédérique, à leur appar¬tement de Montauban. Parce que Goethe, c'est la culture universelle, c'est l'image de la civilisation et le message d'espoir au sein de la guerre.Frédérique Hébrard a voulu revenir sur ses pas, revoir la Chambre de Goethe ou ce qu'il en reste. La guerre est-elle, aujourd'hui, vraiment finie ?On retrouve dans ce livre la tendresse, la fantaisie et l'émotion qui firent le succès de Frédérique Hébrard, mais avec une dimension supplémentaire : celle de la réalité qui, plus qu'une évocation de souvenirs, est un inventaire de ce que l'on appelle les raisons de vivre.

  • Un voyage du Néolithique jusqu'à la fin des temps carolingiens, guidé par Michel Fleury, président de la commission du Vieux Paris, responsable depuis de nombreuses années des fouilles archéologiques de la capitale.

  • Grâce au talent de Bruno, chef cuisinier à Lorgues dans l'arrière pays varois et à son attachement profond pour sa grand-mère provençale, les auteurs ont réalisé ce livre d'art de vivre : chaque conte est illustré par des photos, puis complété par une recette de Bruno. Classement par saison.

  • Luberon! Entre Durance et Calavon s'allonge cette montagne provençale à la renommée mondiale. Terre piquetée de villages étirés vers le ciel, royaume de la lumière, des couleurs, des odeurs, à la fois sauvage et tendre, longtemps lieu de passage et de refuge, le Luberon livre son âme secrète au voyageur vigilant et réceptif.

empty