• La vie de Charlemagne est plus belle et plus exaltante que la légende de l'empereur « à la barbe fleurie ». Digne successeur de Pépin le Bref, son père, il fut d'abord roi de France, puis roi d'Italie. Ses conquêtes successives, notamment en Allemagne, portèrent le territoire des Francs aux dimensions d'un empire. Travailleur infatigable, ce conquérant fut aussi un législateur et un diplomate ; il protégea les arts, généralisa les écoles et détermina la Renaissance carolingienne.
    Véritable « européen », il eut le mérite de donner aux peuples composant son vaste empire un idéal commun. Son oeuvre politique ne lui a pas survécu, car il en était la clef de voûte. Mais l'âme de l'Europe, née de sa pensée, est toujours présente. Elle reste, grâce à lui, la meilleure chance de l'Europe future.

  • Les Français constatent la foudroyante croissance démographique de la communauté musulmane dans leur pays, associée à la montée de l'islam politique, au sécessionnisme caractérisant nombre de quartiers islamisés, et à la multiplication des attentats islamistes sur le sol français ; les Français ressentent dans ce contexte une sourde inquiétude pour l'avenir de la France, leur propre avenir et l'avenir de leurs enfants ; dans le but de répondre à cette inquiétude en apportant aux Français toutes réponses à leurs interrogations et tous éclairages utiles à leur réflexion, le présent essai se propose d'analyser de manière très factuelle et sans déni de réalité la problématique de l'islam : après avoir recensé les principales manifestations de l'islam dans l'Histoire de France, dans l'actualité de la France et dans l'actualité du monde, le présent essai expose les très surprenantes origines de l'islam, avant de s'interroger sur l'avenir tant de la France que de l'islam.

  • « Je m'appelais Joséphine, impératrice des Français. J'ai séduit un homme au pouvoir absolu, Napoléon. Grâce à lui, ma vie fut exceptionnelle, entre politique et intrigues, secrets et ambitions, conquêtes et gloire. Je suis devenue la Première dame d'Europe. Mais au prix de combien de souffrances, attaques, calomnies, désillusions, trahisons aussi ?
    J'ai certes protégé mes amis et les arts. J'ai bien sûr inspiré l'amour, me suis éblouie de plaisirs. J'ai recherché la tendresse et le parfum des roses, connu les larmes et le vertige, perdu des fortunes ; le tout sans regret. Mais cela, et le caché, le dissimulé aux yeux du monde, des Bonaparte, des Anglais, comment parvenir à l'exprimer ?
    Alors, j'ai écrit mon journal. Un texte intime où je dévoile tout, et même l'inconnu, l'inédit. En le lisant, peut-être un jour saura-t-on combien j'ai aidé, influencé, et surtout aimé. » Nourrie de désirs et de sensualité, femme de lumière et d'ombres, l'impératrice Joséphine se raconte, sans pudeur. Moderne et libre.

empty