Librinova

  • Vivre le confinement comme un voyage, c'est apprécier le temps qui est offert pour revenir à l'essentiel : faire une promenade, ce petit voyage autour de chez soi, porter un regard nouveau et sensible sur un paysage de tous les jours, écrire pour réfléchir sur soi, pour témoigner de sa vie confinée, entrer dans un livre pour s'oublier et s'envoler vers un nouveau monde. Quand il est vécu comme un voyage, le confinement nourrit l'âme et fait glisser les heures dans la sérénité...

  •  À une époque où le message chrétien s'est affadi sous le prétexte de devenir audible et crédible pour l'homme « moderne »  et où le relativisme culturel et religieux induit par la mondialisation brouille les pistes qui nous permettaient auparavant de distinguer un chemin sûr pour aller à Dieu, les chrétiens, du moins ceux qui n'ont pas encore cédé à l'apostasie massive à laquelle est confrontée l'Église depuis quelques décennies, se retrouvent dans la situation paradoxale, 2000 ans après la venue du Christ, de se poser la même question que Pilate : qu'est-ce que la Vérité ?
    Ce petit ouvrage n'a pas la prétention de répondre à cette question, mais de proposer aux « croyants incertains » d'essayer d'y répondre eux-mêmes par un « retour au centre », à savoir la Parole de Dieu, envisagée non sous l'angle d'un enseignement ou d'une morale, mais sous celui de sa force créatrice intrinsèque, semence spirituelle seule capable de nous faire renaître comme enfants de Dieu, renaissance qui nous donne le véritable sens de notre vie. Il s'agit de donner ou de redonner à la Parole, par la prière contemplative, et ceci pour tous les chrétiens sans exception, la primauté qui lui est due et dont le Christ souligne la nécessité dans le passage évangélique de Marthe et Marie.

  • Trente heures de la vie d'une femme. Peines et contemplations, joies, amour, art, mort. 

    Ce recueil a été écrit pendant le confinement.

  • Croire ou savoir ?

    Gerard Santarini

    Un monde meilleur ? Tout le monde en rêve, plus ou moins... Mais il semble que le chemin soit encore long et pénible ! Ne serait-ce pas, entre autres, parce que les difficultés de la route sont souvent mal identifiées et les parades pour surmonter les obstacles méconnues ? Le monde souffre encore de tant d'obscurcissements, de tant d'emprisonnements intérieurs et extérieurs. La connaissance n'a pourtant jamais été aussi répandue et sa puissance aussi grande et disponible. Mais son pouvoir de libération reste encore largement ignoré, voire dénigré. La science est aujourd'hui très forte mais la conscience est encore très faible !
    Cet essai se veut une contribution à la réflexion sur les multiples résistances à l'avancement vers plus de liberté, de fraternité et de bonheur et sur les moyens de les vaincre. Il n'apporte, bien sûr, aucune réponse définitive, mais il livre quelques pistes.
    Réquisitoire contre les effets pervers des religions, nationalismes, patriotismes et autres communautarismes plus ou moins latents ou plus ou moins avoués, il est aussi un plaidoyer pour la connaissance universelle ainsi que pour le doute et la recherche qui permettent d'y accéder. Hymne à la vérité, il exhorte à l'ascèse de la compréhension, à la pratique de l'émerveillement, à l'éveil des consciences.
    L'auteur y livre son propre témoignage et propose un chemin vers une spiritualité ouverte, adaptée à notre époque et compatible avec les merveilleuses découvertes de la science.

empty