Tallandier

  • Aller au diable Vauvert » : ancien repaire de brigands, le château de Vauvert, près de Paris, jouit longtemps d'une mauvaise réputation. Aller au diable Vauvert signifiait donc sortir de la capitale avec tout ce que cela comportait de dangers. On emploie toujours cette expression pour signifier « partir loin en dépit des risques du voyage ». « Casser sa pipe », « Pour des prunes », « À tire-larigot », « Être collet monté », « Une vie de bâton de chaise », « Mort aux vaches ! » : autant d'expressions insolites, pittoresques, cocasses, de l'usage courant, dont on ignore le plus souvent l'origine. Sous la forme d'un dictionnaire aux plus de 200 articles concis et clairs, Gilles Henry propose, avec la précision de l'historien et le talent du conteur, de remonter aux sources des expressions imagées et d'en éclairer le sens. Une invitation au voyage dans les « réserves » de la langue française...

  • Les quelque six années passées par l'empereur et son mince entourage sur un rocher perdu de l'Atlantique sud forment un contraste cruel avec les temps du Consulat et de l'Empire qui ont eu l'Europe entière pour théâtre et des centaines de milliers d'hommes pour protagonistes. Ces années de huis clos ont pourtant été d'une densité exceptionnelle, et des figures remarquables se sont révélées à la faveur de circonstances pour le moins particulières.

    Sous la forme d'un dictionnaire encyclopédique, cet ouvrage constitue une véritable somme. Exploitant avec sagacité la totalité des témoignages et des récits laissés par les Français bien sûr, mais aussi par les Anglais (traditionnellement négligés voire ignorés), il éclaire la formation et le fonctionnement d'une Cour en miniature, il relate les intrigues politiques, parfois amoureuses, qui se sont nouées, dresse de multiples portraits, débrouille un certain nombre d'énigmes, révèle de multiples conflits suscités par un microcosme parfois insupportable...

    Cet ouvrage est sans précédent ni équivalent.

empty