• Vingt ans d''expérience dans la lutte contre la faim permettent à l''auteur de dresser une typologie des famines contemporaines : à côté de famines «niées», dont il s''agit de taire l''existence le plus longtemps possible, se sont généralisées les famines «créées» et les famines «exposées», orchestrées comme outils de propagande dans le contexte de l''humanitarisation de l''aide. Face à ces famines, la question n'est plus aujourd''hui de savoir si le monde peut nourrir le monde, mais s''il veut nourrir le monde !

  • La grève de la faim du député Jean Lassale en 2006, le jeûne mortel de dix prisonniers de l'Armée républicaine irlandaise en 1981, ou encore les grèves de la faim collectives de sans-papiers et réfugiés, montrent la place de la grève de la faim comme forme contemporaine de la protestation.
    Cet ouvrage en propose la première synthèse claire et complète : l'histoire du recours à ce mode d'action mais aussi la diversité de ses formes - grèves individuelles ou collectives, en prison ou hors milieu carcéral, jeûne limité ou jusqu''à la mort, etc. Pourquoi les protestataires sont-ils parfois contraints à ce mode d'action ? Quel sens donner aux grèves de la faim ?
    Quel rôle jouent l''État et l'environnement des protestataires ? Quel est celui des médias ?
    Au-delà, l'ouvrage dresse une étude minutieuse des dimensions concrètes de la grève de la faim : organisation, questions médicales, intervention des forces de l'ordre ou réalimentation de force dans les prisons.

  • Après avoir quitté leur manoir en ruine et traversé l'Allemagne à pied d'est en ouest, Else et ses quatre enfants sont enfin arrivés à Düsseldorf. Magnus, le frère de son mari, consent à les accueillir, mais n'a d'autre choix que de les abriter dans son sous-sol humide et inconfortable. Comme Else ne veut pas être à sa charge, elle accepte un poste de serveuse dans un restaurant, puis est engagée par les Forces britanniques comme traductrice.

    Alors que la reconstruction de l'Allemagne de l'Ouest s'amorce grâce au Plan Marshall, la veuve de Johan Von Steiner agrandit le cercle de ses amis et connaissances, même si elle tente de cacher du mieux qu'elle le peut ses origines aristocratiques. Et quand un nouvel emploi se présente, cette fois dans des bureaux diplomatiques étasuniens, Else rencontre un homme dont elle tombe amoureuse. Mais à nouveau, le destin s'acharne sur elle, le malheur l'accable. Saura-t-elle une fois encore faire preuve de résilience, qualité essentielle en ces temps difficiles où rien n'est acquis?

    Ce second et dernier tome de la nouvelle série de Janine Tessier nous ramène au coeur du conflit le plus meurtrier de l'histoire, avec ses difficultés, ses horreurs et surtout, ses incalculables séquelles.

  • Berlin, 1942.

    Le baron Johann von Steinert, colonel SS au sein de la Gestapo, et sa femme Else ont invité des proches d'Hitler à la réception qu'ils tiennent annuellement dans leur somptueux manoir, en banlieue de Berlin. En cette année où l'idéologie nazie s'impose avec hargne et violence sur toute l'Europe, les invités triés sur le volet discourent avec verve sur la supériorité de l'Allemagne. Dans leur délire fanatique, ils ne peuvent se douter que deux ans plus tard, la situation ne sera plus la même. Les ennemis avancent vers la capitale allemande et, du manoir, on entend l'écho incessant des bombardements qui mettent Berlin à feu et à sang. La sécurité d'Else et de ses quatre enfants est menacée.

    Alors que les bombes ennemies détruisent leur résidence ainsi que leur usine et que les Russes approchent à grands pas, ils doivent entreprendre un long exode vers l'ouest, à l'autre bout du pays, où devrait les accueillir Magnus, le frère de Johann. Leur pénible parcours de 650 kilomètres sera semé d'embûches, de problèmes, de périls, de dangers, de morts. La faim, la peur de rencontrer l'ennemi ainsi que le froid et le mauvais temps seront leurs fidèles compagnons jusqu'à Düsseldorf.

  • Le docteur André-François Bourbeau est surtout connu du grand public comme étant celui qui a établi en 1984 le record Guiness de la plus longue période de survie volontaire en milieu sauvage. Après ce périple unique très médiatisé, monsieur Bourbeau avait consigné méticuleusement ses observations dans ce qui allait devenir le livre Surviethon au gré de la nature, paru aux Éditions JCL en 1988. Vingt-cinq ans plus tard, bien de l'eau a coulé dans les rivières que monsieur Bourbeau et son compagnon avaient alors empruntées à l'époque.

    Fort d'un quart de siècle d'enseignement à l'Université du Québec à Chicoutimi au Baccalauréat en plein air et tourisme d'aventure, il était évident que l'auteur devait faire le procès de son aventure unique, à la lumière de son expérience comme chercheur universitaire dans le domaine.

    Monsieur Bourbeau nous livre donc ses découvertes les plus récentes. Grâce aux nouveaux éclairages qu'il apporte sur les principes fondamentaux de survie en forêt, ainsi qu'au matériel inédit qu'il a développé et expérimenté maintes fois en forêt, monsieur Bourbeau nous permet de découvrir les secrets de la nature.

  • Une interminable période de sécheresse a décimé des populations entières, forçant les survivants à remonter vers le nord, là où se trouvent les dernières ressources en eau. C'est ainsi que commence l'odyssée de Mara et Dann, deux enfants abandonnés puis pourchassés, qui vont connaître la faim, la violence, la trahison, mais aussi l'amour et la maturité. Une quête initiatique qui traverse la Méditerranée et les mythes fondateurs de notre civilisation.
    Doris Lessing s'adresse aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui, soucieux de l'avenir de l'humanité. Et à tous les amateurs de romans d'aventure et d'imagination.

    « Doris Lessing est un monument anglais. Un mélange singulier d'intelligence décoiffante au débit précis de mitraillette, de réserve naturelle qui en impose, de bravoure aussi étanche qu'un parapluie à toute pression ordinaire, et d'une certaine sauvagerie. » Le Figaro Éditeur original : Flamingo, an imprint of HarperCollinsPublisher © Doris Lessing, 1999 VO : Mara & Dann Pour la traduction française : © Flammarion, 2001 et 2013, pour la présente édition.
    Couverture : d'après des silhouettes © Runstudio / Getty Images

empty