• Méchantes blessures

    Abd Al Malik

    • Plon
    • 22 Août 2019


    Méchantes blessures est un roman qui, avec poésie, analyse le rêve de faire peuple d'une certaine jeunesse française éprise de culture et issue des banlieues et de l'immigration.
    Et si notre vie n'était que le résultat d'une succession de traumatismes ? Et si tout ce qui est vrai pour un être l'était également pour une ville, un pays ou un continent ? Alors les différentes blessures qu'inflige l'existence aux individus s'apparenteraient aux crises que connaissent de tout temps les nations.
    Kamil n'est pas seulement un rappeur esthète, musulman et noir aux racines congolaises, né à Strasbourg et assasssiné à Washington, en plein jour, dans le parking d'une boîte de strip-tease, il est aussi l'incarnation d'une certaine idée du génie français. Méchantes blessures raconte la vie et la mort de ce Français du XXIe siècle.
    Dans ce récit subtilement tissé, entre roman noir, conte philosophique et spirituel, Abd Al Malik imprègne durablement l'esprit et transmet par son écriture sa vision d'un avenir commun.

    1 autre édition :

  • La médaille

    Danielle Steel

    Le courage d'une vie.
    Seconde Guerre mondiale, dans un village de la région lyonnaise, Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l'arrestation de sa meilleure amie par la police française. Rebecca Feldmann et sa famille sont internés dans un camp avant d'être déportés. Pendant ce temps, le commandant des troupes allemandes locales établit ses quartiers dans la demeure des Barbet. Gaëlle voit son père tué par l'occupant et sa mère sombrer peu à peu dans la folie.
    Parce qu'elle ne supporte pas de n'avoir rien pu faire pour sauver ses proches de leur funeste destin, Gaëlle s'engage corps et âme dans la Résistance. Dans le plus grand secret,
    elle sauvera de nombreux enfants juifs des griffes des nazis. À la fin de la guerre, accusée à tort d'avoir collaboré, elle part tenter sa chance à Paris.
    Des années plus tard, sa petite-fille livre son propre combat pour que Gaëlle soit reconnue comme l'héroïne de guerre qu'elle fut dans sa jeunesse.

    1 autre édition :

  • Le travail est ce que l'homme a trouvé de mieux pour ne rien faire de sa vie.Raoul VaneigemCelui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il le croit.François de la RochefoucauldUn style brillant et concis, un extraordinaire condensé de réflexion pour s'interroger sur le monde et sur soi-même... utiliser les mots des plus grands philosophes est un autre moyen d'élever le débat.
    Piochez parmi les 150 citations de ce livre, commentées et classées par thèmes (le bonheur, autrui, la religion, l'art, le travail...), pour enrichir vos écrits, passer votre bac ou pimenter vos soirées mondaines. Vous serez ainsi toujours sûrs d'avoir le dernier mot !

  • Nommé curé d'un petit bourg rural, le jeune et séduisant Roland Charvaz n'a manifestement pas la vocation. Le beau sexe le préoccupe davantage que la salvation des âmes. Pour sa part, Mathilde, la jolie épouse du docteur de Salignac, mère d'un petit garçon, n'a jamais connu la passion amoureuse avant l'arrivée de l'ecclésiastique. Dès leur première rencontre, c'est le coup de foudre et les deux amants se lancent dans une liaison torride, à l'insu de tous, évidemment. Leur destin bascule lorsque la nouvelle domestique du curé découvre cette relation coupable. Scandalisée, elle menace de révéler la vérité au mari trompé et à l'évêché. Mais elle meurt subitement. Une rumeur troublante concernant son décès amène les autorités à ouvrir une enquête. Les deux amants se croient à l'abri de tout soupçon. Ils ne savent pas que la servante a laissé derrière elle des indices qui les accablent...

    1 autre édition :

  • Pourquoi les personnes courageuses ont-elles des couilles, alors que les mauviettes doivent s'en faire pousser une paire ? Pourquoi dit-on d'une femme qu'elle tombe enceinte, mais d'un homme qu'il la met enceinte ? Pourquoi les femmes sont-elles bavardes comme des pies si ce sont les hommes qui mecspliquent ? D'où vient notre tendance à disséquer les femmes en un panier de fruits : des melons ou des prunes à la poitrine, une peau d'orange, la cerise pour l'hymen ? Pourquoi les blagues de blondes font-elles rire ? Depuis combien de siècles les femmes sont-elles hystériques ? Pourquoi l'homme est-il conquérant quand la femme est facile ?

    La réponse à ces questions et à bien d'autres se trouve dans ce Dictionnaire critique du sexisme linguistique, recensant des centaines d'expressions sexistes. Un projet qui invite les féministes à passer des actes à la parole !

    Suzanne Zaccour et Michaël Lessard vous invitent à la rencontre d'une trentaine de voix féministes québécoises de différents milieux, qui relèvent le pari de faire rire, sourciller, décrier, sourire et grimacer avec des textes aussi riches que colorés.


    Avec la collaboration de : Dorothy Alexandre, Dalila Awada, Isabelle Boisclair, Marie-Anne Casselot, Catherine Chabot, Sarah R. Champagne, Élise Desaulniers, Audrey-Maude Falardeau, Catherine Dussault Frenette, Rosalie Genest, Marilyse Hamelin, Naïma Hamrouni, Céline Hequet, Caroline Jacquet, Sarah Labarre, Diane Lamoureux, Louise Langevin, Louise-Laurence Larivière, Widia Larivière, Annick Lefebvre, Judith Lussier, MamZell Tourmente, Catherine Mavrikakis, Emilie Nicolas, Florence Ashley Paré, Julie Podmore, Marie-Michèle Rheault, Sandrine Ricci, Camille Robert, Annelyne Roussel, Marie-Ève Surprenant, Cathy Wong, Suzanne Zaccour

  • En France, seule nation au monde à l'avoir inscrite dans sa devise, l'égalité inspire la République depuis la Révolution, et contribue au progrès de notre pays. Elle n'en reste pas moins un fantasme : les Français surestiment le niveau des inégalités, préfèrent l'égalité apparente à l'égalité réelle et, en s'arc-boutant sur la réduction des inégalités de revenus, négligent le combat de la mobilité sociale. Avec l'égalité, la République fait aux Français une promesse qu'elle ne peut tenir. Il faut donc la repenser et la réinventer, c'est à quoi s'attelle cet ouvrage.

    À l'inverse des autres pays, l'égalité suscite en France des débats passionnés et des prises de position tranchées. Notre système est-il trop inégalitaire, les riches trop riches, les pauvres trop pauvres, la justice sociale trop rare ? Ou faut-il impérativement réduire les dépenses publiques et les prélèvements obligatoires pour faire progresser la prospérité de tous ?

    La réalité ne se retrouve dans aucune de ces caricatures. À chaque grand spasme national - la Libération, Mai 68, les Gilets jaunes -, l'égalité rejaillit avec force sur la scène nationale. Aujourd'hui, avec la crise du coronavirus, l'égalité est mise à mal et le sujet plus présent que jamais. Le monde d'après sera-t-il plus ou moins égalitaire ?

  • Apporter des connaissances en matière d'histoire de la langue, donner des outils pour interroger la fabrication des règles linguistiques en français, mettre en lumière leurs aspects politiques et idéologiques : un livre indispensable pour se forger un point de vue éclairé et critique non seulement sur la langue française, mais aussi sur les discours tenus en son nom.
    À force de le lire et de l'entendre, cela semble admis : la langue française serait en péril. Diverses menaces contribueraient à la dégrader : les argots, les anglicismes, les barbarismes, le langage SMS, le politiquement correct, etc. De fait, défendre la langue est devenu un prétexte facilement recevable pour tempêter contre la société contemporaine (forcément décadente).
    Mais qu'est-ce donc qu'aimer la langue française ? C'est passer du temps à lire, parler, écrire et surtout s'interroger : sur la langue, mais aussi sur les discours qui la concernent et sur ceux qui sont tenus en son nom. Le français n'est pas figé, il a une histoire, qui continue à s'écrire. Si la langue est un dispositif de maintien de l'ordre social, elle est aussi une construction politique qu'il est possible de se réapproprier.
    Entrons ensemble dans l'histoire sociopolitique du français et dans les débats citoyens qui y ont trait ! Ce sera l'occasion de découvrir les liens subtils entre langue, politique et société. De voir qu'on peut à la fois aimer le français, sa richesse, sa complexité et son histoire, et avoir confiance dans sa vitalité, sans se complaire dans la nostalgie d'un passé mythique. Avoir l'ambition de se saisir de la langue française est une démarche exigeante, mais c'est une exigence joyeuse. Alors n'ayons pas peur de le proclamer : le français est à nous !

  • Les meilleurs punchlines du rap français dans un tout petit livre ! " De là-haut, j'vois la mort, faut être prêt si elle approcheLa vie, c'est apprécier la vue, après scier la branche "Nekfeu" L'État fait tout pour nous oublierSi je traîne en bas de chez toi, je fais chuter le prix de l'immobilier "BoobaQu'elles soient drôles ou percutantes, profondes ou provocatrices, découvrez dans ce petit livre
    les meilleures punchlines du rap français !

  • " Maître Capelo ", paladin de la langue française, débusque dans ce guide les mille erreurs que nous commettons chaque jour à notre insu. Bizarreries de la langue, tournures fautives, pléonasmes, liaisons dangereuses... autant de facéties de notre langue sont ici répertoriées.
    Pourquoi est-il incorrect de dire : appuyer sur la gâchette, un événement conséquent, encourir un risque ?
    Comment prononcer : abasourdi, carrousel, dégingandé, handball, imprésario, à tout hasard ?
    Saviez-vous que l'on peut orthographier ainsi : bagou, balluchon, bistrot, fioul, hululer, pagaïe ?
    Vocabulaire, orthographe, prononciation, grammaire: autant de disciplines semées d'embûches. Jacques Capelovici a débusqué les mille erreurs que nous commettons chaque jour à notre insu.
    Bizarreries de la langue, tournures fautives, pléonasmes, liaisons dangereuses sont répertoriés en quelque cinquante tableaux.

  • Ne commettez plus ces fautes de français impardonables ! Comme même, au jour d'aujourd'hui, pallier à...
    Découvrez dans ce petit livre 150 fautes ou impropriétés langagières en quelques grandes thématiques : solécismes, anglicismes, pléonasmes, clichés, tours discutés, mots ou expressions employées à contresens, technocratismes, etc. et parlez le meilleur des français !


  • Barba non facit philosophum

    La barbe ne fait pas le philosophe

    Assurément, glisser ici ou là une phrase en grec ou en latin est le signe d'une personne cultivée !
    Piochez parmi les 150 citations de ce livre, classées selon une quinzaine de thèmes, pour enrichir vos écrits, relever le niveau de vos conversations en famille et entre amis ou pimenter vos soirées mondaines. Vous serez ainsi toujours sûrs d'avoir le dernier mot !

  • Tout à la fois influencé par les maîtres de l´Antiquité, le génie de Michel-Ange et la sculpture baroque, Auguste Rodin est l´un des artistes les plus reconnus de l´histoire. Bien qu´il soit considéré comme l´un des fondateurs de la sculpture moderne, Rodin n´a jamais critiqué la tradition classique. Nombre de ses sculptures furent critiquées et controversées en raison de leur sensualité ou de leur réalité crue. Ses oeuvres les plus originales se détachaient des traditionnels thèmes mythologiques ou allégoriques pour étreindre le corps humain, célébrer l´individualisme et la matérialité. Ce livre dévoile la vie et la carrière de cet artiste en explorant ses oeuvres majeures telles que La Porte de l´Enfer, Le Penseur et le fameux Baiser.

  • Jeune et beau gabarier, Hugo, élevé par un père aimant mais taciturne, a toujours cru que sa mère était morte en le mettant au monde. Mais la réalité est tout autre. Lorsqu'il découvre la vérité, le jeune homme voit sa vie prendre un chemin qu'il était loin d'avoir soupçonné. Il va de mauvaises surprises en amères déceptions, se sent trahi à la fois par la personne la plus importante de sa vie et les ombres malveillantes du destin. Et son coeur tourneboulé l'empêche de voir que l'amour et le bonheur sont si près de lui qu'il n'a qu'à tendre la main pour les cueillir.

    Mais celle qui l'aime - et que lui ne voit pas - a la patience et la foi. Elle le sait: un jour, elle et lui, ces deux enfants du Pas du Loup, seront ensemble à jamais, comme les deux âmes soeurs qu'ils sont et ont toujours été.

    1 autre édition :

  • « Je m'appelle Jérémy Lepage, j'ai 34 ans, et je vais commettre le meurtre parfait »...  Âme sensible s'abstenir. Du mode d'emploi du meurtre idéal aux cauchemars morbides d'un ancien barbouze, en passant par un serial killer en mission presque divine et une femme trompée décidée à se venger, ces dix nouvelles signées par les meilleurs auteurs de polars français vous glaceront le sang.  Dans une campagne française en apparence tranquille, une Amérique du Sud bouillonnante ou des États-Unis post-apocalyptiques, Franck Thilliez, Caryl Férey, Olivier Truc, Marcus Malte, Olivier Norek, Ian Manook, Dominique Manotti Danielle Thiéry, Hervé Le Corre et Sandrine Collette ont laissé libre cours à leur talent... et à leurs plus bas instincts. 

  • Vasistas, tomate, cordonnier, robot, soutane, caïd...

    Weekend, handball, jogging : ces mots-là, pas de doute, ils nous viennent d'ailleurs ! Mais gilet,
    cédille, robot, qui aurait cru que nous avions emprunté le premier à l'arabe, le second à l'italien et
    le dernier au tchèque ?
    Ce livre décalé et humoristique vous apprendra qu'au fil des siècles la langue française a adopté une foule de mots originaires d'autres langues et d'autres cultures. Infiltrés chez nous, ces mots nous sont devenus familiers, au point que nous ne savons plus retrouver leur pays d'origine. Ce petit livre devrait vous y aider !

  • 6 juin 1944 : les Alliés débarquent en Normandie. Après 80 jours de combat, ils libèrent Paris. À la fin mars 1945, la bataille est terminée dans l'est de la France. Il n'en est pas de même à l'Ouest, où 75 000 soldats de la Wehrmacht et de la Kriegsmarine résistent sans faillir aux assauts des troupes alliées et françaises dans six forteresses édifiées sur le littoral de France : Dunkerque, Lorient, Saint-Nazaire, La Rochelle, Royan et la pointe de Grave. Grâce à de monumentales batteries d'artillerie, des fossés antichar et une défense aérienne redoutable, les soldats allemands ont reçu l'ordre de Hitler de tenir jusqu'au bout. Le 14 avril 1945, sous la conduite du général de Larminat, la campagne de l'Atlantique est déclenchée. Après des semaines de combats acharnés où près de 60 000 civils sont pris en otage, les troupes françaises - pourtant peu expérimentées et faiblement armées -, formées pour l'essentiel de combattants FTP et FFI, obtiennent la reddition de l'ennemi. En moins d'un mois, les poches sont réduites les unes après les autres : Royan (18 avril), l'île d'Oléron (1er mai), l'île de Ré et la Rochelle (7 mai), Dunkerque (9 mai) Lorient (10 mai) et Saint-Nazaire (11 mai). Au final, des villes entièrement dévastées où les « empochés » ont enduré des conditions de vie épouvantables alors que le reste du pays fêtait la Libération. Stéphane Simonnet lève ici le voile sur les batailles oubliées de la libération de la France.

  • 100 % zéro faute

    Daniel Lacotte

    • First
    • 3 Octobre 2019

    Arrivez premier au marathon de la langue française !

    La langue française est riche en subtilités... Au fil d'un marathon d'une dizaine chapitres thématiques - la ponctuation, les pluriels, les tics de langage, la prononciation - Daniel Lacotte s'arrête sur les erreurs les plus courantes et donne des trucs et astuces émaillés d'exemples concrets pour dompter accords, verbes pronominaux, homophones et autres joyeusetés linguistiques !


  • Découvrez dans cette anthologie les 100 comparaisons les plus originales de la langue française !

    Nager comme un fer à repasser, tendre comme la rosée, fagoté comme l'as de pique, beau comme un camion...

    " Comme " est un petit mot magique qui se glisse partout, sollicite l'imagination et donne naissance à de sacrées trouvailles " simples comme bonjour " ou " pétillantes comme du pinard à ressort " ! Le sens et l'origine des comparaisons peut couler de source, comme dans " rouge comme une pivoine ", ou être moins... évidentes, à l'image de " sourd comme un pot ". Certaines sont composées de mots dont on a perdu l'usage, quand d'autres interrogent toujours les linguistes. Ces comparaisons au nombre infini, et sans cesse revisitées, témoignent
    de la créativité de la langue, de son bon sens et de son espièglerie.
    Catherine Guennec et Jean-Jacques Delattre ont recensé pour nous 100 de ces comparaisons singulières, ainsi que leurs variations issues de l'usage courant !

  • Le monde politique ne se résume pas à une juxtaposition d'États. Divisé en frontières linguistiques, notre univers découle aussi de Babel : 6000 langues relient l'humanité, autant de cultures. Et celles-ci ont leurs mots à dire dans le jeu géopolitique mondial : plus une langue déborde les frontières de son pays d'origine, plus celui-ci est influent.
    La France a connu, elle, un passé glorieux. Sans la francophonie, elle pèserait peu au niveau international. Certes dans la guerre des langues les États-Unis ont depuis gagné du terrain, comme la Chine...
    Le français aurait-il rendu les armes ? Ce livre, qui nous entraîne hors de France, à la découverte de la francophonie, nous convaincra du contraire : dans plusieurs régions du globe, le français est une arme de résistance. Une langue d'avenir.

    Frédéric Pennel, trente-six ans, est un journaliste français qui a notamment écrit dans Lexpress.fr, Slate, ErnestMag, Le Huffington Post, La Revue Parlementaire, Délits d'opinion. Il s'est notamment intéressé à l'univers du livre, à l'opinion publique et aux questions internationales. Il a exploré la francophonie dont il a relaté les différentes contrées dans de nombreux articles. Résultat d'une enquête menée sur plusieurs années, XXX est son premier livre.

  • Tout le monde s'entend pour dire que la langue française a changé au fil du temps. Pourtant, on semble avoir plus de mal à accepter qu'elle se transformera encore, et pas seulement en gagnant de nouveaux mots. Elle changera dans sa structure et dans son fonctionnement, comme elle l'a déjà fait à maintes reprises. Les évolutions linguistiques ne sont pas des dégradations, des appauvrissements ou du nivellement par le bas. La langue moderne n'est pas l'état optimal que plus rien ne peut ni ne doit atteindre. Le prétendre peut être dangereux, car les locuteurs, par qui la langue existe, peuvent se lasser d'une langue anachronique, et se tourner vers une autre langue qu'ils perçoivent comme plus adaptée à leurs besoins. Pour maintenir la langue française au Québec, au lieu de vouloir la conserver sous une cloche de verre, ne faudrait-il pas plutôt l'affranchir, et se raccommoder avec l'évolution linguistique?

    À la suite de La langue rapaillée, Anne-Marie Beaudoin-Bégin plaide ici pour que les Québécoises et les Québécois se réapproprient avec fierté leur langue et cessent, notamment, de craindre des emprunts à l'anglais. Instructif, documenté et rigoureux, son nouveau livre est également un vibrant appel à embrasser le changement linguistique.

  • La rédaction administrative en toute simplicité !

    La rédaction administrative constitue une voie privilégiée pour améliorer les rapports entre l'administration et les usagers. Elle est aussi un mode de sélection essentiel dans les concours administratifs. Or, manier la rédaction administrative ne va pas de soi, car la maîtrise de nombreuses règles, qu'elles soient juridiques, réglementaires, administratives et, bien entendu, linguistiques, s'avère indispensable.

    Cet ouvrage fait le point sur :


    Le style administratif (ses fondements, son langage spécifique, la présentation matérielle des documents...).

    Les règles de lisibilité propres au langage administratif.

    Les différents types d'écrits administratifs (lettre, circulaire, instruction, compte rendu, relevé de décisions et de conclusions, procès-verbal...).

    Les différents types de notes administratives (rapport, arrêté, courrier électronique...).


    Entièrement revue sous forme de fiches pour mieux coller aux nouveaux usages de lecture, cette nouvelle édition :


    est à jour des recommandations relatives à la dématérialisation des écrits en vigueur dans l'administration ;

    propose de nombreux modèles de documents accessibles à la fois dans le livre et en téléchargement, pour une mise en oeuvre immédiate.

  • « Il y eut à Metz un concert avec, en soliste invité, Isaac Stern. J'étais fou de joie, j'éprouvais une admiration sans bornes pour lui. À la fin du concert, alors que des dizaines de gens venaient le féliciter, je le tirai littéralement par la queue-de-pie, il ne prêta pas beaucoup attention à moi. « Que veux-tu, garçon ? » dit-il quand même dans son sublime français teinté de russe, d'anglais et de yiddish, le chef local lui fit savoir : « Oui, il est jeune, mais il joue déjà bien du violon, vous savez. »
    « Maître, pourrais-je un jour vous jouer quelque chose ? Je voudrais tant vous jouer quelque chose. »
    Après une hésitation :
    « Donne-moi ton numéro de téléphone - on verra. »
    Je pensais que c'était fini, et qu'il n'avait aucune intention de m'appeler. Quelques jours plus tard, nous étions à table à Metz pour le déjeuner familial. Le téléphone sonne. « Allô, c'est Isaac Stern. » Si on m'avait dit que Dieu venait de téléphoner, je n'aurais pas trouvé cela plus incroyable. »



    Illustration de couverture :
    Photo : Mathieu Bourgois

    ISBN : 978-2-267-02963-5

  • "Mike Rohde prêche par l'exemple. Ce magnifique ouvrage vous guide pour devenir un pro du sketchnote et devrait devenir le livre de référence d'une discipline nouvelle, pratique et innovante." Dave Gray, auteur de "The Connected Company"

  • Auguste Rodin (1840-1917) intensiviertseine zeichnerische Tätigkeit als etwa 10-Jähriger und besucht ab 1854 in der Zeichen- und Mathematikschule La Petite ÉcoleKurse von Henri Lecoq de Boisbaudran (1802-1897) und des MalersJean-Hilaire Belloc (1786-1866). Dort entdeckt er für sich die Bildhauerei. Er verlässt 1857diese Schule und versucht, an der berühmten École nationale supérieure des beaux-artsaufgenommen zu werden, scheitert aber dreimal.Ab 1864 beginnt eineachtjährige Zusammenarbeit mit dem Bildhauer Albert-Ernest Cartier-Belleuse (1824-1887), der sich eine 1873 Kooperation mit dem belgischen Bildhauer Antoine-Joseph van Rasbourgh (1831-1902) anschließt.
    Zu seinen ersten großen Werken zählen u. a. Der Mann mit der gebrochenen Nase(1864), die später vom französischen Staat angekauftelebensgroße Figur Das eherne Zeitalter(1875/1876), der auch für das zukünftige Museum der dekorativen Künsteein nie fertiggestelltes Portalbestellte. Diesen Arbeiten folgten im Lauf der Jahreu. a. Der Kuss (1886),die Bürger von Calais(1889) und Der Schreitende(1877-1880 und 1900). Seine Hauptarbeit ist wohl Das Höllentor(1880-1817), an dem er 37 Jahre lang und bis kurz vor seinem Tod arbeitete und aus dem seine bekannteste andere Figur, Der Denker, stammt, dessen Kopie über dem Grab der ebenfalls 1917 gestorbenen, spät geheirateten Rose Beuret steht.

    5 Autres éditions :

empty