Librinova

  • Le Glaive de vérité est en réalité le glaive de ma vérité, de mon expérience véritable. C'est le récit de mon histoire. Mon témoignage est sans filtre. Je vous raconte ce que j'ai  vécu de plus douloureux et de plus joyeux.
    Il y a deux ans et demi, j'ai vécu une période très sombre. L'ombre a essayé de me prendre... Alors que je ne comprenais pas comment Dieu pouvait laisser faire de telles choses, il m'a guidé sur le chemin de ma rédemption. Je vous décris le passage de la haine, de la colère à l'amour et au pardon, la découverte de cette divinité extérieure et intérieure, la découverte de cet équilibre qui se fait à l'intérieur puis à l'extérieur. Je vous raconte ce que je sais du combat entre l'ombre et la lumière. Partager le glaive de ma vérité est viscéral pour moi, en souvenir de toutes ces belles âmes que j'ai perdues ou plutôt qui se sont perdues en route. Je me dois de leur rappeler qui elles sont vraiment. Je me dois de leur dire qu'un autre chemin est possible. Alors parce que je m'en suis sortie, je montre le chemin.

  • Laurent a vingt-sept ans. Abandonné par son père, élevé par sa mère et sa grand-mère paternelle, il a la vie devant lui et des rêves plein la tête. Quand sa grand-mère décède, Laurent découvre qu'elle l'a porté Légataire Universel. Ce jour, après vingt années d'absence, un homme revient brusquement dans sa vie. Son père, qui le jeta dans les enfers d'un secret, d'un pouvoir, d'un serment au dessus des lois. Bonjour à toutes et à tous,Laurent, c'est moi. J'existe et vous m'avez peut-être déjà croisé. Je suis bien réel, à peu près vivant et voilà quinze années déjà que je tiens à bout de bras ma vie en lambeau, avec un Diable, un Serment et un Secret sur le dos.Ici, je me livre, je me fous à poil comme on dit. Je dévoile ma vie, notre vie, plongée dans les enfers, dominée par un homme dont la couleur des gants lui ouvre toutes les portes. Dont les vôtres, assurément. Je mets les points sur les i, j'établis des liens et je laisse la conscience et l'imagination de chacun faire le reste. Le Secret mène à ça, après tout. Parce que je n'ai aucun droit dans les tribunaux, je vous laisse juge, Tribunal Citoyen, de ce que vous lirez. Moi il me faut mettre un coup de pied au cul à un homme, un Frère, et tous mes tontons flingueurs. Aussi ce livre sera ma thérapie, un hurlement, mon dernier cri."Tu n'es pas un Frère". Phrase que je n'ai que trop entendue. C'est vrai, je ne suis qu'un Citoyen. C'est pour ça que j'en suis là. Et vous ? Vous êtes citoyen ? Ou vous êtes Frangin ?

empty