Sciences humaines & sociales

  • Créatures mythiques, monstres légendaires, animaux improbables... Depuis la nuit des temps, les voyageurs ont peuplé les mondes lointains d'êtres aussi fascinants qu'effrayants.
    Basilic ou invunche au corps hideux, Niam Niam ou Lestrygon aux moeurs étranges, Fiura ou sirène aux pouvoirs envoûtants, satyre ou homme-singe entre humanité et bestialité, nasique, orang-outang, baleine, éléphant et autres animaux exotiques élevés par les récits au rang de légendes...Ce bestiaire illustré, véritable cabinet de curiosités des voyageurs, nous transporte aux frontières du réel et des imaginaires.

  • Voyageur, voyeur, voyant, le flâneur privilégie le songe, les jeux de masques. Il transforme la ville, faite de matériaux solides et gris, en un espace fluide, mouvant, coloré. Adepte du rythme lent, il voue un culte à l'inutile et gaspille le temps avec

  • Dans cet ouvrage, Arthur Leroy plonge dans l'imaginaire de l'adolescence. Il sonde les profondeurs de ce temps de métamorphoses corporelles et psychiques intense durant lequel l'individu se cherche et doit apprendre à tirer profit d'un nouvel imaginaire.
    Mais quelle place la société, la famille ou la thérapie accordent-elles à cet imaginaire ? Comment appréhender ce concept tour à tour séduisant et menaçant ? Est-il notre allié ou l'ennemi de notre raison ? Comment peut-il constituer un levier thérapeutique ?
    D'Anne Frank au Seigneur des anneaux, en passant par Gossip Girl, Arthur Leroy explore le lien entre imaginaire, sexualité, fantasme et réalité. En s'appuyant sur la littérature, le cinéma et la télévision ainsi que sur de nombreuses vignettes cliniques, l'auteur met en lumière l'imaginaire comme un réservoir vitalisant et évolutif dans cette étape de remaniements intenses. Il en décrit également ses limites, selon l'histoire et les traumatismes du sujet.
    Un ouvrage stimulant pour tous professionnels confrontés à la clinique adolescente et tous parents cherchant à mieux comprendre et accompagner les bouleversements de la puberté.

  • La constance d'objets culturels dans l'organisation des phobies d'animau ouvre d'emblée la problématique a la fois du côté des contes, des représentations plastiques et graphiques populaires et du côté de la ressource "animalière de l'interprétation analytique. L'auteur, à partir de sa double expérience de psychothérapeute et d'enseignante, rend compte des potentialités organisatrices des conflits que contient la figure animale dans le psychisme de l'enfant.

    Elle accorde une importance toute particulière aux relations mythe-fantasmes originaires ainsi qu'a la transmission du conte. L'ouvrage se concentre sur les modalités de l'aire maternelle et les fonctions de l'angoisse orale. S'ancrent alors de nouvelles perspectives sur les angoisses phobiques et sur le recours aux formes animales à la fois comme contenus des phobies mais aussi comme offrant une extraordinaire lisibilité imaginaire au fonctionnement de l'angoisse. Les avancées qui sont ici produites sur les défaillances narcissiques sont étayées sur la théorie psychanalytique et sur la clinique psychologique et psychothérapique.

empty