Littérature générale

  • [...] étonnant roman d'ap prentissage qui flirte avec le conte et parvient à faire entrevoir la psycholo gie de son héroïne par les paysages qu'elle traverse. On en sort comme lavé de toute inquiétude. Le Monde des livresNée contente à Oraibi conte le destin d'une jeune Amérindienne d'Arizona. Le peuple hopi vit depuis des siècles sur un plateau aride, dans des conditions de dénuement extrême. Soumis aux contraintes d'une région désertique, il a développé une cosmogonie extraordinaire et des croyances qui font communier la vie et la mort, la lumière et la nuit, les esprits, les animaux et les hommes. À travers la quête d'une jeune orpheline qui salue le Soleil en riant, c'est la beauté de ce monde aux antipodes du nôtre qui se révèle, et demeure.

  • ux sources de la Susquehanna se trouve le lac Otsego, vaste région déserte hors de portée des colons. Mais en 1793, la civilisation est en marche vers l'Ouest, et les pionniers repoussent toujours plus loin la Frontière, imposant la loi dans les terres sauvages. Pour avoir chassé un cerf, Natty Bumppo, dit OEil-de-Faucon, est condamné à la prison. Le jeune Edwards, proche de la tribu des Delawares au point d'avoir été adopté par elle, le délivre, et tous deux s'enfuient avec Chingachgook, leur ami mohican. Révolté par la destruction du monde sauvage, Natty fait ses adieux pour s'enfoncer dans la forêt où il pourra vivre sans entrave.

    Comme Le Dernier des Mohicans dont il poursuit l'épopée, Les Pionniers est un magnifique roman d'aventures qui brasse les mythes fondateurs de l'Amérique.

  • Un jour nouveau se lève sur les grandes plaines Nouv.

    Une fresque romanesque brillante où souffle le vent de l'Histoire. À travers le destin d'une jeune Française partie en mission d'évangélisation en territoire indien, ce roman nous emporte dans les Grandes Plaines de l'Amérique, celle des pionniers en quête d'une vie meilleure, à l'aube de la Guerre de Sécession. Issue d'une famille de bourgeois étriqués et rejetée par sa mère, Eugénie de Choisel prend le voile à 20 ans autant par vocation que par soif d'ailleurs, et devient soeur Judith. Grâce àson parrain le père Fournerie, elle réalise son rêve en l'accompagnant en mission d'évangélisation dans l'Ouest américain. Alors qu'elle embarque pour le Nouveau Monde, elle rencontre, parmi le flot des migrants fuyant la misère, Julian Eckermann, un Allemand qui éveille en elle des sentiments nouveaux et interdits. Lui-même est attiré par cette jeune femme à la beauté lumineuse.
    Arrivée à La Nouvelle-Orléans, la novice se heurte brutalement au monde esclavagiste et vit les premiers soubresauts de la guerre de Sécession. À Saint-Louis, elle croise de nouveau la route de Julian Eckermann. Sa foi et sa force de caractère l'aident à garder la tête froide devant cet homme qui la trouble tant. Une fois de plus, leurs routes se séparent. Au printemps 1861, les missionnaires s'installent au Kansas, en territoire Osage, où la religieuse est en charge de la scolarisation des enfants. Mais des raids de miliciens sécessionnistes plongent les missionnaires au coeur de la guerre qui vient d'éclater. Soeur Judith ne sort pas indemne de ce conflit qui lui enlève son parrain. S'estimant abandonnée de Dieu, elle rejette sa foi avec violence et s'engage comme aide-soignante dans les troupes confédérées d'Ulysse Grant. Contre toute attente, elle retrouve Julian Eckermann lors de la sanglante bataille de Vicksburg qui mettra un terme à la guerre de Sécession. La jeune femme sera-t-elle capable, cette fois, d'écouter son coeur ?

  • Nouveaux Indiens est une enquête qui change d'objet en cours de route. Sur fond de campagne présidentielle, un anthropologue français venu aux États-Unis étudier la vie de quelques musiciens est conduit à sortir de sa réserve scientifique lorsqu'il met au jour les turpitudes d'une drôle de bande : de jeunes artistes, des intellectuels bien en place, un chirurgien, et une clocharde qui porte au cou de jolies pierres d'ambre. On croisera aussi une violoncelliste un peu magicienne, un vieux bouddhiste irrépressiblement gourmand. Le Nouveau Monde a-t-il tant changé depuis les sauvages de la Renaissance ?

  • Caractéristique de la littérature populaire, ce roman d´Alexandre Huot, d´abord publié aux Éditions Édouard Garand en 1927, constitue une étonnante oeuvre utopique de réconciliation autochtone dans lequel percent des expressions (« maîtres chez nous »,« souveraineté économique »),des préoccupations sociales et environnementales et des projets qui rejoignent le lecteur d´aujourd´hui.

empty