• Le talent de Sade conteur ne s'est pas seulement exprimé dans Les Crimes de l'amour, mais aussi dans une cinquantaine de nouvelles, d'historiettes et de fabliaux méticuleusement recensés par un « catalogue raisonné » que le Divin Marquis établit durant son incarcération à la Bastille, de 1786 à 1788. Cette part de son oeuvre dessine un continent méconnu, qui est la face officielle, mais non moins licencieuse, d'un débauché soucieux de son image d'« homme de lettres ».
    Occultés par la réputation scandaleuse de leur auteur et la fascination exercée par sa production clandestine, ces contes dévoilent une autre écriture : variée et nerveuse, entrelaçant gravité et plaisanterie, elle témoigne d'une grande maîtrise de la concision.
    De ces recueils mixtes, que Sade n'eut pas le temps de publier, le présent volume cherche pour la première fois à donner une idée. L'homme de lettres s'y révèle libertin... mais autrement.

  • Le Roi Pausole, souverain débonnaire, indécis et rêveur, mène une vie paisible à la tête de son harem de trois cent soixante-six femmes, jusqu'au jour où sa fille Aline s'enfuit avec une jolie danseuse déguisée en prince charmant.
    Accompagné de Giglio, page séducteur, et du Grand-Eunuque Taxis, qui incarne l'ordre moral et cite la Bible à tout propos, Pausole se lance sur les traces de la jeune femme... Ultime roman paru du vivant de Pierre Louÿs, Les Aventures du Roi Pausole (1901) est aussi la plus fantaisiste, la plus malicieuse, la plus drôle de ses ?oeuvres. Raillant tour à tour la bureaucratie, l'autorité injuste et le puritanisme, Louÿs, qui fut l'un des écrivains les plus subversifs de son temps, y propose une vibrante exaltation du plaisir et de la sensualité.
    Utopie libertine, conte satirique et récit autobiographique tout à la fois, cet incroyable petit roman fut salué à sa sortie par Alfred Jarry et par Claude Debussy, qui en fit l'éloge : " Ça vous a une façon hautaine de garder ses distances, qui me plaît infiniment. C'est surprenant de délicatesse ".

  • Amours sur mesure

    Mathieu Bermann

    Le narrateur et ses amis aiment à tout-va. Lui vit avec Lisa depuis des années et il est aussi attiré par Valentin, croisé il y a peu dans un train ; ce qui ne l'empêche pas de rencontrer d'autres garçons. Il perçoit les nuances mais embrasse tout d'un même élan : amitié, flirt, affection, plan cul, fraternité élective - les entredeux lui plaisent assez. Mais n'est-ce pas un leurre que de voir l'amour partout ? Lisa, qui fréquente également quelqu'un, l'aime-t elle encore ? Et que dire de Valentin avec lequel il ne couche pas ? Le héros voudrait être certain des sentiments que lui portent les autres, certain aussi qu'il les aime de la bonne manière. Il est facile d'aimer et, tous comptes faits, pas si facile que ça.

  • «On dit du vin qu'il délie les langues. Que dire du plaisir?
    Au XVIIIe siècle la langue de l'Église, le langage du droit, le discours médical s'inquiètent de l'assaut des belles-lettres contre l'autorité. Les prêtres dénoncent en chaire l'affaiblissement de la foi et les progrès du vice. Dieu souffre en silence. Comment ne serait-Il pas indigné, demande l'abbé Cambacérès, devant "et les blasphèmes de l'impiété, et les triomphes de l'hérésie, et les progrès du libertinage, et tous les ravages que l'ennemi fait dans le champ de son Église." La langue est le lieu d'un combat.» Patrick Wald Lasowski.

  • Après avoir divorcé de la mère de ses enfants, Arno Clair s´est inscrit à 48 ans à un site de rencontres. Son libertinage a duré deux ans, jusqu´à ce qu´une belle histoire l´éloigne de son ordinateur. Plus tard, il s´est lancé dans la rédaction de ce livre. Son propos n´était pas d´écrire le récit de ses aventures sentimentales ou sexuelles. D´autres l´avaient déjà fait et cela lui semblait sans intérêt. Simplement, il se trouvait face à une saisissante galerie de portraits féminins et a éprouvé le besoin de parler de ces femmes dans leur diversité, mais unies dans une même frustration amoureuse.
    Bien que ce livre ne relève pas de l´étude sociologique, ces « portraits de femmes en quête d´un mec » témoignent d´une réalité dans les rapports amoureux d´aujourd´hui, ils sont le reflet d´une société où les sentiments se conjuguent sur Internet, où le rapport sexuel se décide parfois en quelques clics, où immédiateté rime souvent avec brutalité et où le virtuel apporte à l´émancipation une nouvelle dimension.

empty