Sciences humaines & sociales

  • Un essai libre et sans concession contre le couple mais à la gloire du sentiment amoureux.
    Affi rmez à voix haute que vous ne voulez pas être en couple et, aussitôt, une pluie de jugements désapprobateurs s'abattra sur vous : " tu es égoïste ", " tu as peur de t'engager ", " tu vis comme un ado attardé ", " tu dis ça parce que tu n'as pas trouvé la bonne personne "... Une procession de formules toutes faites que l'on rabâche machinalement depuis des siècles. Mais que se passe-t-il quand on confronte le vocabulaire amoureux à la réalité du sentiment amoureux, quand on se libère de ces expressions toutes faites ? D'autres possibilités d'aimer apparaissent. Moins contraignantes, plus respectueuses des spécifi cités individuelles, et plus créatives.
    Stéphane Rose s'est intéressé au lexique du couple, aux mots et expressions qu'on utilise traditionnellement pour en parler, le défendre... et n'y a trouvé que des lois, des interdits, des obligations. Ainsi est née la thèse de ce livre : quand on s'exprime loin de ces dogmes naissent des relations qui ne relèvent ni du couple, ni du " plan cul ", et qui n'ont pas besoin d'être étiquetées pour exister. Et la fête commence enfi n.

  • « Le siècle des Lumières est le siècle de la raison », « Voltaire incarne l'esprit des Lumières », « Les Lumières ont préparé la Révolution française », « Les Lumières voulaient le progrès », « Le siècle était libertin », « Les Lumières ont inventé les droits de l'homme »... Siècle de toutes les remises en question, des avis péremptoires et d'un nouvel individualisme, les Lumières ont souvent été idéalisées. Qu'était vraiment ce mouvement censé « éclairer » le monde et apporter liberté et épanouissement à l'être humain ?

  • Rétif de la Bretonne (1734-1806) fut un écrivain libertin très prolifique. En effet, ayant passé une grande partie en prison pour libertinage, il eut tout le loisir d'écrire. Les nouvelles proposées ici sont extraites des Contemporaines, un ouvrage qui ne compte pas moins de quarante volumes ! Contemporain et adversaire du Marquis de Sade qu'il accusait d'identifier abusivement libertinage et souffrance, Rétif de la Bretonne, fait du jeu libertin, un art français du joyeux, du léger, du frivole et de l'inutile, où il n'est point question de victime et de bourreau. Philosophe moraliste d'origine modeste, il fut un témoin des moeurs parisiennes et plus particulièrement des prostituées. Les pulsions ou les passions pour les femmes le conduisirent dans les faubourgs et les tréfonds des nuits parisiennes, sous couvert d'observations anthropologiques. Ce recueil est une sélection des meilleures d'entre elles. Subtiles sur le plan littéraire, elles nous montrent qu'au royaume du libertinage, la ruse est un moyen pour les femmes de conserver leur indépendance ou leur liberté, et qu'elle s'accompagne le plus souvent d'une pensée joyeuse et du consentement du partenaire qui se laisse volontiers séduire.

  • Au lendemain de la mort de Louis XIV, la fureur du jeu, la passion du théâtre, les parties de plaisir, le luxe de la débauche, la nouvelle philosophie, l´art du maquillage participent à l´affirmation d´une culture du plaisir, dont le libertinage des moeurs est le moteur. La loi morale, les comportements, les cadres de pensée imposés par l´Eglise s´effondrent... S´installe au Palais-Royal puis à Versailles « le grand air de la débauche », où les"roués"mêlent orgies, ordures et impiétés. Le cynisme, la cruauté, la perversion que montrent les grands seigneurs font de l´amour un jeu, où la recherche du plaisir se mêle à la vanité, à la fureur des conquêtes.
    Quelles sont les conséquences de ce libertinage aristocratique sur l´ensemble de la société ? Quelle part la société bourgeoise prend-elle dans ce désir de jouissance ? Quelles autres images de l´amour la vertu oppose-t-elle à l´infidélité généralisée ?
    Ce livre dressera l´état du libertinage au Siècle des lumières. Il mettra en évidence son importance dans l´évolution demoeurs de la société française. Il permettra de s´interroger sur les images que le libertinage a laissées dans notre culture, en confrontant la recherche du plaisir sous l´Ancien régime à la quête actuelle du plaisir.

empty