• Corentine

    Roselyne Bachelot



    Corentine ou l'histoire d'une revanche sur un avenir de malheur et de servitude.

    En 1890, une petite fille naît dans une famille de paysans bretons au coeur de ces montagnes noires où la misère pousse des milliers de gens à émigrer.
    Ses parents vont la placer, alors qu'elle n'a que sept ans, chez un riche propriétaire où, disait-elle, elle put enfin manger à sa faim.
    À douze ans, alors qu'elle ne parle quasiment pas le français, elle part comme domestique à Paris. Elle y connaît les humiliations, l'exploitation, le mépris, la violence d'un monde qui n'épargne rien ni personne.
    Jusqu'au jour où un homme pas comme les autres frappe à sa porte. La malchance a-t-elle enfin tourné ?
    Corentine était ma grand-mère. Une femme exceptionnelle qui m'a légué l'enseignement le plus précieux : savoir qu'il suffit de se battre pour transformer sa vie en destin.
    R. B.

  • « Pour des raisons qui touchent à mes origines, à ma destinée, j'ai ressenti le besoin d'y voir clair dans cette vie. La littérature m'est apparue comme le mode d'investigation et d'expression le moins inapproprié. Elle est porteuse, comme l'histoire, comme la philosophie, comme les sciences humaines, d'une visée explicative, donc libératrice. Elle peut descendre à des détails que les discours rigoureux ne sauraient prendre en compte parce qu'il n'est de science que du général.
    Les notes quotidiennes ne diffèrent pas, dans le principe, de ce que j'ai pu écrire ailleurs. Les autres livres se rapportent aux lieux, aux jours du passé, le Carnet à l'heure qu'il est, au présent." P. B.
    Ce journal, qui couvre la première décennie du vingt et unième siècle, constitue le troisième volume des Carnets de notes de Pierre Bergounioux.

  • Ce deuxième tome couvre les années quatre-vingt-dix, et porte toute l'ombre qui ? à l'exclusion des années soixante ? a prévalu au long de ce vingtième siècle.

  • Robledo

    Daniele Zito

    Travailler sans être payé : un usage qui, pour de nombreuses personnes, représente le prix à payer pour accéder au monde du travail. Mais si, au lieu d'être une étape obligée, il s'agissait d'un choix conscient ou, pire, du fruit d'une obsession ?
    En un jeu captivant à la la manière de Borges, Robledo mêle les genres, de l'essai à l'article de presse ou au journal intime, en passant par le fragment de prose lyrique et la poésie. [...] Robledo est l'un des plus beaux livres qui aient été écrits sur l'Italie contemporaine, sur notre génération, un livre qui s'interroge en profondeur sur la misère et le désespoir de la crise. Revue 404

  • Nulle désillusion ne se compare à celle que la génération d'après-guerre a connue. Au printemps des années soixante a succédé l'hiver, qui dure encore, des années quatre-vingt. Les grandes espérances ont pâli, la vie perdu la saveur qu'on lui trouvait.
    Le changement d'horizon, la fin d'une époque, c'est à l'échelle des heures, dans le détail de l'expérience personnelle qu'on en prend la mesure.
    Ces notes, prises au jour le jour, depuis vingt-cinq ans, accusent avec les progrès de l'âge, l'érosion du bonheur qui avait été donné, pour commencer.

  • Après le succès d'Un été avec Montaigne, Antoine Compagnon s'inscrit à nouveau dans le sillage de l'auteur des Essais. Ces entretiens révèlent un homme au parcours atypique et d'une curiosité hors norme : du statut de la citation dans les textes littéraires à Proust et Brunetière, en passant par Montaigne et la littérature « antimoderne » de Joseph de Maistre à Roland Barthes.
    On découvre l'enfance et l'adolescence de ce fils de militaire expatrié, qui a fait très vite des bibliothèques ses vraies demeures. Devenu polytech¬nicien, il se passionne pour la linguistique. Auditeur de Lévi-Strauss, Foucault et Lacan, il raconte ces années décisives et s'attarde sur son amitié pour Barthes et pour Marc Fumaroli. Il explique comment une discipline s'est alors imposée à lui dans les trois sens du terme : l'enseignement, la littérature et une certaine règle de vie.
    Professeur au Collège de France, essayiste et romancier, voyageur infatigable, Antoine Compagnon jette aujourd'hui un regard rétrospectif sur les livres et les figures qui l'ont marqué. Il fait revivre avec brio et humour le Paris intellectuel des années 1970, mais aussi l'effervescence des universités anglaises et américaines. Il se prononce enfin sur la place des études littéraires en France, et sur la littérature contemporaine.

  • « Tu crois que je suis en train de rater ma vie ? » Cest ce que se demandent Méta, Raphaël, Pauline et les autres. Ils ont 25 ou 30 ans. Ils entrent dans la vie active. Mais leur parcours ou leur formation leur ont imposé des exigences dont, ils le découvrent, la société na que faire. Ils ne savent ni comment sadapter ni comment se révolter. Tout leur est ouvert, et pourtant tout leur est fermé.
    Comment se situer dans ce monde où les chemins paraissent brouillés et où le quotidien ressemble à une course dobstacles ? Cest la question qui est au cur de ce roman à sept voix, où les trajectoires se combinent dans des situations parfois absurdes jusquau burlesque.

  • Tout sur elle

    Brigitte Kernel

    "La suivre est un exercice délicat mais jouissif, du muscle et du temps, voilà ce qu'il faut, respiration souple, sens de l'observation, je m'offre à fond et je l'aurai. Elle ne m'échappera pas, ne quittera pas mon esprit, je lui interdit." Dans les couloirs du métro, dans la rue, derrière des lunettes sombres ou les pages froissées d'un journal, une femme suit une autre femme. S'agit-il de sa rivale, de sa psy, de son amante? Comme un oiseau de proie, elle avance dans l'ombre de ses pas. Jusqu'où la mènera cette traque haletante et mystérieuse?

    © Ph. Matsas/Opale

  • 1801.
    Un homme né dans un port de Macédoine, petit négociant en tabac, ne sachant ni lire ni écrire, débarque dans la vallée du Nil. Se hissant à la tête de l'Égypte, il devient en quatre ans, quelque trente siècles après Ramsès II, le dernier pharaon. Maître absolu, il réalise l'impossible, arrache le pays aux ténèbres, crée un empire qui s'étend du golfe Persique au désert de Libye, du Soudan à la Méditerranée, soit dix fois la France - la moitié de l'Europe - se rapprochant ainsi des nues où trône son idole : Napoléon Bonaparte.
    D'une terre sans forêts, il tire une marine. Il fonde des écoles, des hôpitaux, un arsenal, des industries, une armée - la plus puissante de tout l'Orient - importe les premières machines à vapeur, dote l'Égypte de plus de cent soixante kilomètres de canaux, d'un télégraphe aérien, fait planter plus de cent mille pieds d'oliviers et dix millions de mûriers aux frontières du désert. Et tout cela, il l'accomplit avec la France et grâce aux Français.
    C'est ce dernier pharaon - celui à qui la France doit l'obélisque de la Concorde - que Gilbert Sinoué fait revivre sous nos yeux. Il le fait, avec l'extrême rigueur de l'historien et le grand talent de conteur qu'on lui sait. "Sans doute parce qu'il vit le jour dans ce pays et qu'il comprend si profondément le Proche-Orient, Gilbert Sinoué a-t-il pu pénétrer avec tant de finesse la mentalité de son héros, analyser ses réactions, comprendre les mobiles qui l'animèrent et, guidé par une érudition méticuleuse et sans faille, suivre jusqu'à sa mort l'invraisemblable aventure de l'homme de Kavàla.
    " Christiane Desroches Noblecourt

  • La conversion de femmes occidentales à l'islam est un phénomène intrigant, même s'il reste relativement marginal. Le peu que nous en connaissons est déformé par les préjugés et l'incompréhension. Mais qu'en est-il en réalité ?
    L'anthropologue Géraldine Mossière, qui s'intéresse aux comportements religieux actuels et à ce qu'ils révèlent des sociétés modernes, a tenté de percer le mystère de Québécoises et de Françaises converties qui se sont confiées à elle au cours d'une enquête passionnante.
    Dans cet ouvrage, elle invite le lecteur à découvrir les trajectoires personnelles et singulières de femmes converties, mais aussi à mieux comprendre la démarche de l'ethnographe dans cet univers exclusivement féminin.

  • Hurler sans bruit

    Valérie Van Oost

    Alex, Isabelle, Marine.
    Trois femmes, trois amies.
    Ensemble, elles ont connu des drames, affronté des obstacles.
    Mais tout ne se partage pas, même avec ses meilleures amies. Certains secrets sont gardés, enfouis. Jusqu'au jour où l'on vient les déterrer.
    Ainsi, quand Jeanne, la fille d'Alex, se trouve confrontée à un choix difficile, les trois amies tombent le masque. Leur amitié sera-t-elle assez forte pour surmonter les révélations ?
    Au travers de ses trois héroïnes, l'auteur nous dresse le portrait des femmes d'aujourd'hui, des enjeux que sont pour elles la carrière, la maternité et la vie de couple.
    Une histoire poignante sur la résilience au féminin.

  • Le chemin d'une vie n'est pas tracé à l'avance. Il est construit étape après étape, d'épreuve en réussite, de rêve en pensée. Chacun doit écrire son chemin pour exister, pour vivre tout simplement. Mais certains vont plus loin et s'éloignent de leur espace de vie pour explorer de nouveaux horizons. D'autres remettent en cause l'ordre social et familial. Parfois, il arrive un évènement tranchant, souhaité ou subi, qui fait basculer dans une nouvelle vie. Pour beaucoup, le chemin est un combat permanent pour ne pas périr.
    Dans ce recueil de nouvelles, vous croiserez des personnages qui ont construit un chemin singulier, ouvrant parfois une voie nouvelle que les aînés n'avaient pas envisagée.

  • La saga noah

    Mercier Alain

    Du grand-père au petit-fils : l'histoire d'une famille d'exception, un modèle pour les français.

    ZACHARIE-YANNICK-JOAKIM : SAGA NOAH est le premier ouvrage consacré à ces trois générations de NOAH, d'une vitalité exceptionnelle. En partant des terrains de football du Cameroun pour les courts légendaires de Roland-Garros et d'ailleurs ou les arènes enfiévrées de la NBA, ces trois générations de NOAH, illustrent l'évolution du sport moderne par leurs exploits dans trois disciplines universelles, le football, le tennis et le basket, trois sports de balle ou de ballons ronds.

    Bien au-delà du sport, l'épanouissement de Zacharie, Yannick et Joakim est devenu exemplaire pour une société en quête de repères et de belles histoires.

  • Pars, cours ! Rosalie Nouv.

    Ma sixième année s'annonce loin d'être reposante ! Je dois TOUT faire pour aider les gens que j'aime. Je vais :

    - consoler le beau Félix ;
    - découper des coupons-rabais pour ma mère ;
    - travailler à la biscuiterie de mon papa ;
    - chercher des indices pour trouver le père d'Adèle, ma meilleure amie ;
    - apporter un soupçon de magie à leur vie !

    Oh là là ! Ventes-débarras, limonade et biscuits pour chien je sens que je n'aurai pas le temps de m'arrêter !

    Mais moi, Rosalie, qui suis-je, au fond? Qu'est-ce qui me fait plaisir, à moi? Découvrons-le ensemble !

    Rosalie, une jeune fille aimée de tous, vous chavirera le coeur par sa générosité.

  • Mirages

    Daniel Boulon

    L'Ethiopie est ravagée par la famine, les villages sont mis à feu et à sang. Le petit Amanuel voit son père sauvagement assassiné et sa soeur disparaître. Il doit alors fuir avec le reste de sa famille vers Addis-Abeda et se réfugier dans un bidonville. Amanuel et ses frères grandissent dans la rue. Ils y survivent à l'aide de petits boulots, de larcins, de mendicité, dans un environnement où règnent l'injustice et la violence. Adultes, ces enfants rêvent d'une vie meilleure et de Djibouti, eldorado pour ces candidats idéaux à l'exil. Chimère et désillusion. Seuls les plus téméraires dépasseront leurs rêves.

  • La Quadrature du coeur

    Maxime Dowern

    Résoudre la quadrature du cercle est un dessein impossible. Mais celle du coeur ? Quel espace correspond-t-il à celui du coeur dans un système où toute liberté n'est pas permise ? pour briser les interdits et s'envoler, le coeur doit résoudre sa propre quadrature... Voici l'histoire d'une rencontre, d'une révélation, d'un bouleversement, d'une résolution. Voici le cheminement d'un enfant né sur le quai d'un port, en Italie du sud, d'une mère fuyant un Kurdistan bouleversé. Un cheminement qui les conduit bien plus loin qu'ils ne l'auraient imaginé, jusqu'aux portes de souvenirs enfouis dans le sable Irakien, jusqu'aux portes d'un indicible qu'il faudra bien franchir. Et révéler.

    Dans un univers implacable, Gabriele, que la vie a placé sous le regard du monde, retrace avec poésie sa route vers une hypothèse enthousiasmante... et terrible à la fois.

    « Oui Gabriele, le principe de vérité doit-il être absolu au nom de ce que l'on ne peut être juge et partie ? Faut-il alors s'en remettre au jugement du monde, qui serait préférable à celui de la conscience individuelle ? Est-ce moral parce que c'est populaire et immoral parce que cela ne l'est pas ? Tu dois y apporter tes réponses. Seul. »

  • Parfois, un vieux costume traditionnel peut raviver des origines depuis longtemps oubliées. Parfois, c'est la lecture d'un poème qui déclenche un trouble inattendu. Parfois encore, c'est une rencontre. D'un récit à l'autre, des voix se croisent, des luttes se font écho, des émotions se répondent.

    Entre drames personnels et déracinements, entre identité féminine et défense de la francophonie, les quarante-et-un textes de ce recueil racontent des parcours identitaires propres à chacun, qui nous font voyager d'une culture à l'autre.

    À travers ces histoires aussi colorées que touchantes, c'est l'occasion de se pencher sur sa propre identité et, peut-être, d'y faire des découvertes sur soi-même.

  • Dans ce nouveau numéro, Circuit porte un regard sur le métier de compositeur dans le contexte québécois en ce début de XXIe siècle, et aborde en filigrane les questions de l'identité, de la singularité et celle de l'exercice de cette profession, notamment selon le milieu où elle est exercée. Dirigé par le compositeur Simon Bertrand et illustré par l'artiste peintre Rita Ezrati, ce numéro intitulé « Réflexions sur le métier de compositeur : identité et singularités » génère, par la même occasion, des réflexions et des questionnements d'ordre sociologique sur le milieu de la création musicale au Québec et ses racines; celles, encore fragiles, du passé, et celles qu'il reste à inventer. Paul Bazin, Simon Bertrand, Estelle Lemire et Danick Trottier, entre autres, contribuent à ce numéro par le biais de divers portraits, enquêtes, analyses d'oeuvres et textes d'opinion mettant en relief les démarches artistiques ou sociales de compositeurs et de compositrices représentant plusieurs générations.

  • ATTENTION ! Tassez-vous de là ! La course des champions, c'est MOI qui vais la gagner !

    M'entraîner ? Inutile ! Je suis tellement bon ! De toute façon, je n'ai pas le temps. J'ai trop de mauvais coups à réaliser, comme :

    - Mettre un coussin péteur sur la chaise de madame Geneviève.
    - Couper une des tresses de Bernadette.
    - Coller les genoux de Le-nerd sous son pupitre.
    - Créer une invasion de coquerelles à l'école (ouaaaaache !).
    - Remplir les toilettes de papier pour les faire déborder.

    David, mon tuteur, essayera sans doute de contrer mes plans. On verra bien s'il y arrivera!

    Un personnage haut en couleurs qui dissimule un être attachant sous sa carapace de méchant !

  • « JE SAIS CE QUE VOUS AVEZ FAIT ! »

    Qui a bien pu m'envoyer ce message anonyme ? Je tremble sous le poids du mensonge et de la culpabilité. Où est ma soeur, ma confidente quand j'ai besoin d'elle ?

    Elle s'entraîne probablement pour la course à obstacles de l'école...

    J'ai hâte, moi aussi, mais j'appréhende de ramper sous un filet, dans une boue digne d'un marécage. Comment vais-je le franchir sans salir mes nouveaux vêtements sport ?

    - Hé, les jumelles ! Ce n'est pas un défilé de mode, nous nargue Alexis.

    Grr ! Je déteste qu'on nous appelle « les jumelles » ! Moi, c'est Clara, la seule et unique, et je suis décidée à réussir cette course !

    Une aventure remplie de surprises, où l'honnêteté et l'amitié triomphent !

  • Jupiter ! Une course à obstacles à la fin de l'année ? Tu y participerais, toi ?

    Avec Alexis qui est toujours sur mon dos à m'appeler «Le-nerd», c'est certain que je vais terminer ma sixième année dans la pire des humiliations.

    Notes à moi-même :
    - Ne pas oublier d'avoir mal au ventre cette journée-là.
    - Mettre la pointe du thermomètre dans l'eau chaude, mais pas trop longtemps : ma mère sait qu'on meurt si la température du corps dépasse quarante-deux degrés et des poussières.  

    Heureusement qu'il y a Alice et Albert, le mystérieux concierge, pour rendre mon année plus supportable.

    Attention ! Je m'appelle LENNY, le garçon qui possède une carte secrète dans son jeu. Et ce n'est pas le joker !

    Une histoire pleine d'humour, de sensibilité et d'intelligence!

  • Pars, cours ! Zack

    Emilie Lussier

    Un jour, je serai le meilleur joueur de baseball, le ninja le plus fort, le coureur le plus rapide... si seulement je peux grandir ! J'en ai assez qu'on me surnomme :

    -Zack le lilliputien;
    -Zack le Schtroumpf;
    -Zack le minus;
    -Zack le riquiqui.

    Je ne veux plus jamais entendre le mot « petit » !

    Même sans mon meilleur ami Félix, je vais prouver à tout le monde que rien n'est à mon épreuve. Mais avant... je dois percer le mystère de la chambre secrète !

    3, 2, 1 ... C'est parti !

    Fais équipe avec Zack, un personnage drôle et énergique, pour relever des défis dignes d'Hercule !

  • En juin, j'irai au bal des finissants avec Lenny. C'est décidé ! Rien ni personne ne pourra m'en empêcher !

    Pour le séduire, j'ai besoin :

    - de noix et de raisins secs;
    - de billes;
    - de ficelles et de bouts de tissu;
    - de ma salive (beurk !);
    - de quelques-uns de ses beaux cheveux châtains-trop-parfaits-qui-sentent-si-bon !

    Pourquoi ? Pour faire de la magie vaudou. C'est ma grand-mère qui me l'enseigne ! Le vaudou, c'est la sorcellerie LA PLUS PUISSANTE du monde. À moi, le beau Lenny ! Et adieu, les mauvais coups d'Alexis ! Rien ne m'arrêtera ! (Même s'il faut que je me promène avec une crotte de chien dans mon sac d'école.)

    Un livre tordant qui fait place à l'amour, à la magie et à l'espoir.

  • Pars, cours ! Vero

    Aimee Verret

    AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH!!!!!!

    Ma vie est finie!

    C'est la faute de monsieur Adam et de madame Claire, aussi! Mon prof d'éduc et ma directrice ont fait installer des pneus dans la cour d'école. Ils sont carrément obsédés par la course à obstacles de fin d'année. Au point de mettre les élèves en danger! Résultat? Je me suis tordu la cheville devant TOUTE MA CLASSE. Adieu, mon rêve de danser le ballet!

    Adieu, spectacle de Casse-Noisette!

    Adieu, mon tutu et mes chaussons à pointes!

    Adieu, mes plumes et mes magnifiques ailes d'ange!

    Oui, oui! Moi, Vero, je devais jouer un ange... Quand vous me connaîtrez, vous comprendrez pourquoi c'est un peu beaucoup vraiment surprenant!

    Une lecture au rythme entraînant, où on apprend à surmonter toutes les épreuves.

empty