• Mandeville, Lanaudière. Il ne se passe pas grand-chose au village, et c'est très bien comme ça. Évidemment, un peu plus d'affluence ne nuirait pas. Quelques touristes ici et là, juste ce qu'il faut pour faire vivre les commerçants locaux... Mais comment les attirer ? La solution s'impose d'elle-même lorsqu'un voleur de cannabis est retrouvé mort, empalé sur son propre sécateur. Inévitablement, policiers et journalistes accourent. Mais une fois l'affaire classée, l'animation retombe. Ce qu'il faudrait, c'est que ce cadavre inopiné soit le premier d'une longue série. Voilà qui fascinerait les curieux, mystifierait les enquêteurs, ferait couler l'encre et, surtout, mettrait enfin Mandeville sur la carte ! Et c'est ainsi qu'un esprit dérangé et légèrement mégalomane décide d'inaugurer la saison de la chasse...

  • Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Pour l'amour de l'ingénue d'une troupe de comédiens nomades, le jeune baron de Sigognac qui se morfondait au château de la Misère en compagnie d'un valet, d'une haridelle, d'un chien et d'un chat, joue sur les tréteaux le rôle de Matamore, le « tranche-montagne ». Il prend le nom de capitaine Fracasse, suit la troupe à Paris et dispute Isabelle à son déloyal et puissant rival, le duc de Vallombreuse.
    Lorsqu'il écrit Le Capitaine Fracasse, Gautier vient d'avoir cinquante ans. Artiste accompli et journaliste influent, il souffre des nostalgies de l'homme arrivé.
    Cette célébration de l'audace bouffonne et de l'héroïsme au grand coeur, qui idéalise la belle, pourfend l'injustice et ridiculise les conformismes, lui sera prétexte à poursuivre lui-même une aventure aux sources du temps où il menait, impasse du Doyenné, une vie de bohème.
    Les prouesses du capitaine Fracasse retentissent du cliquetis des phrases, les contrées, les bouges, les châteaux vibrent des couleurs des mots et s'imprègnent de leurs parfums.
    Edition de Jean-Luc Steinmetz.

  • De retour à Combray, le héro de «La Recherche du Temps Perdu» est en proie au désespoir. Les livres des frères Goncourt lui font perdre confiance en ses talents. Lui qui depuis son enfance voulait devenir écrivain, jamais n'égalera ces hommes de génie. Ce n'est que plus tard, à Paris, à la fin d'un morceau de musique dans le salon des Guermantes, que le tintement d'une cuillère et la raideur d'une serviette raniment en lui un plaisir passé. Dans cette sensibilité retrouvée, presque nouvelle, le narrateur découvre l'art, ce qu'il faut pour l'exprimer - retrouver le temps.
    Dans ce dernier volume, publié à titre posthume, le narrateur entame une vie de romancier, libéré des limites du temps, au moment où le chef-d'oeuvre de Marcel Proust aboutit à sa fin.
    «Je les entendis encore, je les entendis eux-mêmes, eux situés pourtant si loin dans le passé.»



    Marcel Proust (1871-1922) est sans doute l'un des auteurs le plus connu de son temps. Né à Paris, il souffre de graves problèmes respiratoires. Possédant une grande fortune, il en profite dès sa jeunesse pour côtoyer les salons littéraires. Un grand intérêt pour l'écriture le saisit, et il s'y consacre pleinement. Il publie des poèmes et entame la rédaction d'une oeuvre qu'il ne continuera pas. C'est seulement en 1907 qu'il commence à écrire son chef-d'oeuvre romanesque «A la Recherche du Temps Perdu», avec le premier roman «Du Côté de Chez Swann». Les cinq autres tomes sont publiés entre 1919 et 1927. C'est là un théâtre social avec plus de deux cents personnages, et une large réflexion sur la mémoire. Mais les thèmes restent vastes, et parmi les plus saisissants on y trouve l'homosexualité - Proust est l'un des premiers romanciers à aborder le sujet.

  • "Pour l'édification des fidèles et pour le bien de leurs âmes, nous leur défendons de jamais lire aucun livre, sous peine de damnation éternelle." Voltaire « Voltaire est cette icône qui ressurgit régulièrement d'un tombeau vide pour exalter les valeurs de la tolérance et dénoncer les ravages de l'obscurantisme, de la superstition, de la censure. C'est l'homme de l'ironie, usant comme nul autre dans ses pamphlets des procédés d'antiphrase, d'amplification et d'accumulation, pastichant les récits épiques, excellant dans la litote, raillant et ferraillant. » Édouard launet

  • Le 21 mai 1420, la reine de France signait un traité par lequel le roi Charles VI reconnaissait son gendre Henri V d'Angleterre héritier de la couronne de France. Un an plus tard, l'eau d'une fontaine voisine de la porte Saint-Honoré devint rouge et le peuple resta convaincu qu'il s'agissait du signe précurseur de quelque désastre. Au même moment, Edward Holmes, clerc et demi-frère du baron de Roos tué à la bataille de Baugé, est chassé de l'hôtel parisien de son seigneur. Ne pouvant rentrer en Angleterre, Holmes trouve logis chez maître Bonacieux, greffier au Châtelet et zélé partisan bourguignon, où il partage la chambre de Gower Watson, un archer blessé à la bataille d'Azincourt.
    Dans un Paris où règnent la faim, le froid et la misère, Edward Holmes devra mettre à jour un terrible complot dans lequel les conjurés veulent entraîner son ami Gower Watson.

  • Le levant

    Mircea Cartarescu

    Hymne à la liberté et plaidoyer pour la poésie, Le Levant raconte l'aventure de Manoïl, jeune homme sensible et courageux, tourmenté par les malheurs de son peuple, qui sonne la révolte et s'en va renverser le tyran phanariote, cruel et corrompu ; au cours de son périple - sur les mers, sous terre, dans les airs - il est accompagné de sa soeur, la pulpeuse Zénaïde, et de son soupirant français Laguedoc Brillant, du pirate grec Yaourta et de son fils Zotalis, néo-tzigane, et enfin du savant Léonidas, dit l'Anthropophage, et de sa compagne Zoé, révolutionnaire aux manches retroussées.

    Épopée roumaine jouissive et ludique, divisée en douze Chants et incrustée de pastiches, de poèmes, de récits d'aventures et de contes amoureux, comme de digressions post-modernes (dixit), selon une tradition allant des Mille et une nuits ou de L'Âne d'or à Jacques le fataliste, et au-delà (Joyce, Borges), ce livre original et savoureux est sans doute l'un des plus grands de l'auteur ; c'est aujourd'hui un classique, en sa terre natale.

  • Jonathan Roy revient en force avec un second recueil de poésie qui se déploie autour de l'image de la savèche (mot acadien désignant un papillon de nuit) pour transporter le lecteur dans l'univers contestable du Web. Il y remet en question le sens donné à la génération Y tout en construisant de poème en poème une prosodie qui lui est unique. Jonathan Roy compte sans aucun doute parmi les jeunes poètes les plus marquants de la production courante.

  • Vienne, 8h17 : le pessimiste Thomas Irrsigler, parce qu'il a inversé ses pantoufles, peste contre l'humanité et décrète la fin de l'Histoire. Picardie, avant les vêpres : la béguine Guillemette s'affole - son crucifix parle. Athènes, l'après-midi : le philosophe Antiplasme emmène une vieille prostituée chez Aristote, car l'être ne se dit pas d'abord de la substance mais de la relation. New York, 23h32 : à bord de sa Corvette, le businessman Alan Mogg songe que l'égalité des chances, décidément, est le chef-d'oeuvre du monde libéral. Coursegoules, 14h12 : le poète Michel Olartigues prend son chapeau, sa gourde, son bâton, et part en quête du dévoilement de l'être. Kungokuma, au Mali, quand le fleuve rafraîchit : l'animiste Sirili Ballo interprète la forme des nuages. Leipzig, 5h08 : l'austère logicien Karl Baumann s'est levé un peu tard. Chine, Lin-Tsö, au crépuscule : le taoïste Zhou, avant de s'endormir, sourit à la pensée que « les escargots, aussi, quittent la vie d'un saut brusque ». Paris, 9h46 : le socialiste Eugène Laborde écrit en prison sa version de l'Histoire.

    Création Studio Flammarion © Flammarion, Paris, 2014

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Neuvième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Dixième et dernier épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Huitième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Sixième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Cinquième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Quatrième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Troisième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Deuxième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Premier épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.

  • Ce livre numérique compile trois parodies érotiques d'Étienne Liébig : Les Contes de mémé lubrique, Le Parfum de la chatte en noir et La Vie sexuelle de Blanche Neige. Car le rire et l'érotisme font toujours bon ménage !

  • 1871, c'est l'année où Rimbaud, adolescent de dix-sept ans, fugue une nouvelle fois et part rejoindre Verlaine dans un Paris en pleine insurrection. Avec lui, il fréquente les cénacles littéraires et participe en particulier aux séances du Cercle zutiste, en 1871 et 1872. En compagnie d'artistes blagueurs et bohèmes, le jeune poète insolent s'adonne avec une aisance époustouflante au pastiche,. à la raillerie et à la blague de potache qui n'épargnent aucun des poétes reconnus. À travers les 22 pièces qu'il a laissées dans l'Album zutique, on découvre un Rimbaud provocateur et ludique.

  • «  Salut mes merveilles, Dans ce livre j'vous ai mis la totale : des jeux sur moi, un dictionnaire de mes expressions favorites, les recettes des plats avec lesquels je me casse le bide, bref du 100 % Derrick ! C'est simple, vous saurez tout sur moi, même des trucs que moi j'sais pas. » Derrick

empty