• Dans la bande de John Dillinger, il y a Red, Charley, Russell et moi, "Handsome Harry" Pierpont. S'il y avait eu un chef, ça aurait été moi, même John le dit. Mais John aime avoir sa photo dans les journaux et faire le malin devant les dames, alors on ne se souvient que de lui. Il est le plus cool d'entre nous, je vous le garantis, sur un boulot comme sous les balles. Nous
    prenons l'argent là où il se trouve : dans les banques. Sans nous vanter, en matière de casse, nous sommes les meilleurs. Un chauffeur, trois ou quatre gars motivés, une voiture de remplacement, et le tour est joué.
    Les journaux disent que nous sommes dangereux, l'Ennemi public n°1 : n'exagérons rien. On ne veut de mal à personne, on aime juste les belles voitures, les jolies filles et les fêtes entre copains. On sait bien que ça ne va pas durer, que les flics nous attraperont un jour ou l'autre. En attendant, on profite de la vie.

  • Engagées en première ligne dans la politique de contrôle et d'exclusion du gouvernement de Vichy entre 1940 et 1944, la gendarmerie et la police françaises ont, plus que toute autre institution, dû affronter le dilemme  : «  servir face à l'ennemi ou servir l'ennemi  ». Car désobéir à ses supérieurs, pour un gendarme ou un policier, c'est aller à l'encontre de l'essence même de sa formation.Mais si une partie d'entre eux ont appliqué les ordres par discipline, par antisémitisme, par peur ou par intérêt, nombreux sont ceux qui ont aidé à faire passer la ligne de démarcation ou la frontière à des Juifs, à cacher des résistants, à dissimuler des armes... Même s'ils n'ont pas rejoint un réseau ou un mouvement de résistance, leur action a permis de sauver de nombreuses vies. Or cette histoire-là est totalement ignorée.Face à un discours traditionnel qui met en avant l'activité des policiers ou des gendarmes ayant appliqué avec zèle les lois et les ordonnances en vigueur pendant l'Occupation, cette fresque sans concession ni faux-semblant, basée sur de nombreux documents d'archives étudiés par l'auteure depuis une dizaine d'années, met à mal nombre d'idées reçues et montre que, même au coeur du système vichyssois, il était possible de contrevenir aux ordres.  Limore Yagil est professeure habilitée à diriger des recherches d'histoire contemporaine et chercheuse à la Sorbonne. Spécialiste de l'histoire culturelle et politique de la France sous l'Occupation,  elle a publié une dizaine d'ouvrages, parmi lesquels Chrétiens et Juifs sous Vichy (Cerf 2005) et Au nom de l'art 1933-1945 (Fayard, 2015). 

  • « Je vous demande de réfléchir à qui je suis et à ce qu'a été ma carrière  », lâchait Nicolas Sarkozy à ses interrogateurs dans les locaux de la police judiciaire en 2014. Une menace à peine masquée qui n'a pas empêché l'ancien président de la République de se retrouver en garde à vue quatre ans plus tard pour une autre affaire.L'audition et la garde à vue des hommes politiques sont souvent dignes des meilleures fictions. Parce que pendant ces vingt-quatre ou quarante-huit heures en vase clos, ils jouent leur peau. Depuis quelques années, le nombre d'élus placés en garde à vue augmente de façon spectaculaire. Pourtant, ils avouent rarement. Ils esquivent, s'emportent... et quand ils cèdent, comme le député européen Robert Rochefort, pris en flagrant délit d'exhibition sexuelle dans un magasin de bricolage, c'est pour se rétracter le lendemain.De Georges Tron à François Fillon en passant par Denis Baupin, Jean-Vincent Placé et Claude Guéant, pour la première fois, ce livre analyse ces moments à part que sont les confrontations entre politiques et policiers. L'auteur a eu accès à nombre de procès-verbaux et a pu s'entretenir avec des protagonistes des deux camps. Au-delà des scènes d'anthologie qu'il dévoile dans cet ouvrage, il met en question la validité d'une procédure le plus souvent à usage médiatique. 

  • Les monstres existent. Ils ne sont cachés ni sous votre lit, ni dans votre armoire. Ils sont parmi nous, dissimulés sous un masque de banalité. Peut-être votre voisin ? Votre collègue de bureau ? La personne en face de vous au moment où vous lisez ces lignes ? Mais, rassurez-vous, on veille sur vous et pour le meilleur ou pour le pire, la chasse aux monstres est ouverte.

  • Renaud Marraffino dirige de main de maître la FACTION, la plus haute institution policière d'Europe, basée à Saint-Maurice d'Agaune, en Suisse.
    Pour résoudre le jeu de piste fomenté par l'inquiétant Régis qui en veut à la vie du flic, le commissaire se rend seul sur le sentier de Saint-Jacques-de-Compostelle. Renaud Marraffino est secondé dans son enquête par Zénobie, la jeune criminologue aux talents certains et par Edern, le profileur expérimenté, victime d'atroces migraines.
    La collaboration rapprochée entre la criminologue et le profileur réveille les souvenirs d'un mariage célébré voici bientôt trente ans.
    Mâle de Tête, le premier volet de la trilogie Cerbère.

  • Renaud Marraffino met à l'épreuve quatre de ses plus grands ennemis dans le laboratoire de tests de la FACTION. Le criminel qui sortira vainqueur de la falaise de Saint-Maurice d'Agaune se verra lavé de tout soupçon.

    Après Mâle de Tête, Renaud Marraffino poursuit l'enquête dans Fortes Têtes, le deuxième volet de la trilogie Cerbère.

  • Tout homme possède au plus profond de son être une part de lui que des événements du passé l'ont poussé à dissimuler. Il cache alors ses secrets, ses fantasmes, ses désirs les plus profonds, sous un masque, devenant ainsi le bourreau ou la victime... Il suffit parfois d'un seul événement pour révéler qui il est vraiment.

    Christopher, baron de la drogue et de la prostitution, chef de clan mégalomane, voue une haine viscérale à l'égard de son fils Sébastian. Quand Lila va rentrer dans leurs vies, le présent va les unir, le passé va ressurgir, leurs destins seront liés à tout jamais.

  • Trilogie Cerbère t.3 ; tête de mort Nouv.

    Renaud Marraffino, le directeur de la FACTION, répond à l'invitation rancu­nière d'une vieille connaissance.
    Pour parvenir à ses fins, Renaud Marraffino doit libérer un détenu de la prison où ce dernier purge une longue peine pour meurtre.
    Après Mâle de Tête et Fortes Têtes, la trilogie Cerbère connaît son dénouement dans Tête de Mort, l'ultime volet.

  • Rue Mazarine

    Patrice Prevert

    Habituellement, pas une semaine ne s'écoule sans qu'Alrosa n'ait de nouvelles de son père. Pourtant, depuis plusieurs jours, silence radio. Brillante avocate d'affaires, la jeune femme,morte d'inquiétude, quitte précipitamment Hong-Kong pour venir en France le retrouver. Mais, une fois sur place, tout tourne au cauchemar : son père s'est volatilisé, le laboratoire de recherche dans lequel il travaillait a explosé et ses trois collègues ont été froidement assassinés.
    Pour découvrir la vérité, Alrosa va devoir faire face à des ennemis puissants et redoutables, mais aussi affronter les démons du passé liés aux secrets qui entourent sa mère, disparue des années auparavant. Aidée par son oncle, ancien policier, réussira-t-elle à échapper à ce piège diabolique dans lequel sa famille est tombée ?
    On a beau avoir une vie ordinaire, rien ni personne ne peut prévoir qu'elle peut basculer dans le fait divers en un claquement de doigts.

  • La loterie du ciel

    Aurelie Moulin

    Dans un futur lointain, Simon jeune trentenaire new-yorkais et sa femme Jessica sont dans l'attente du plus gros lot que l'humanité n'aurait pu un jour imaginer.
    Depuis quelques décennies, La Loterie du Ciel a lieu et permet une fois par an de choisir un heureux gagnant qui reverrait un membre de sa famille décédé, et ceci pendant 24 heures.
    Beaucoup de mystères planent autour de cette loterie puisque les gagnants n'ont pas le droit d'en parler...
    Cette loterie est-elle une bonne ou une mauvaise chose finalement ?
    Quand un meurtre inexpliqué entre dans la ronde, La Loterie du Ciel pourra-t-elle apporter des réponses ?

  • Simon Lanterne est un commissaire respecté par ses pairs. Après une enquête qui l'a bouleversé cinq ans auparavant, il sombre dans une dépression qui l'isole en lui faisant perdre sa famille et sa brillante carrière. Son seul refuge dans sa vie désormais brisée : les mots, les livres et les poètes célèbres comme François Villon.
    Remis sur pieds, une nouvelle affaire va lui être confiée. Ce qui devait être une simple enquête de massacres de gibier en Val de Loire se révèle être une affaire bien plus complexe. Implacable et méthodique, le meurtrier est également un grand admirateur de François Villon et ses scènes de crime font référence aux écrits de ce poète maudit.
    Une longue traque se met en place dans les rues de Paris et entre les lignes de l'oeuvre d'un poète disparu il y a près de six cents ans. Le commissaire Lanterne parviendra-t-il à élucider le mystère de la communauté de la Fraternité des Maudits ?

  • "Il s'est fait larguer et vient de se faire virer de l'entreprise de peinture. Inconsciemment hanté par son passé, il tente d'écrire un livre. Il a le don de voir les couleurs des gens et c'est un jeu qui va devenir dangereux... Faute de retrouver un job, il se fait gangster."

    Le personnage est quelque peu perdu, vivant dans la peur de voir l'humanité perdre de ses couleurs, un fervent défenseur de ce qu'il y a d'humain en l'homme.

    Ce roman se situe aux frontières du roman contemporain, de la fiction et du roman d'enquête. Écrit avec un style oral, il mêle trahison et corruption, avec naïveté et idéalisme, amour et patrie du coeur ; le tout dans un univers de fiction pas si loin du nôtre.

  • Le van rouge

    Christian Pringarbe

    Quand Virginie Bancel, jeune maman, se rend après sa journée de travail chez la nounou qui garde sa fille, elle ne sait pas encore que les événements qu'elle a vécus ces dernières semaines ne sont que les prémices d'une histoire démente, qui tel un rouleau compresseur, est sur le point de tout écraser sur son passage.

  • Les encephales

    Navarette P-A.

    Dans le village de Saint-Honoré-des-Bois, une série de meurtres spectaculaires survient et amène très vite les enquêteurs Fargnaux et Larousselle à suspecter un premier personnage : coupable idéal, l'étrange vieillard disparaît bientôt dans la campagne alors que les crimes s'enchaînent. Sur fond de tragédie familiale, l'enquête piétine et le doute envahit les esprits. Tandis que les événements sordides nourrissent les conversations des villageois, les enquêteurs, plongés dans une atmosphère rustique et pesante, vont devoir faire appel à des experts du monde criminel pour démêler l'affaire.

  • Alexis Kostas, soupçonné d'avoir acquis illégalement des oeuvres d'art pour le compte de la Réunion des Musées Nationaux lorsqu'il en était le directeur, négocie sa remise de peine en échange de certains contacts. Plus qu'une affaire financière, les accusations portent également sur un appui à des réseaux terroristes. Mais peu après avoir révélé à son avocat les informations dont il dispose, Alexis est retrouvé mort dans sa cellule de la prison de la Santé. Rafael Cottet, alias El Toro, qui enquêtait sur le dossier Kostas, voit l'affaire prendre une tout autre dimension. Aidé de son assistante Sophie Van Raet, il s'intéresse à la veuve, Irina, dont les agissements ne sont pas d'une totale transparence... Dans le même temps, Eric Le Floch, homme d'affaires à succès, reçoit la proposition d'investir au Sud-Soudan dans le cadre d'une opération humanitaire de grande ampleur, dont les bénéfices financiers sont également prometteurs. Quel est le lien entre ces affaires ? Et en quoi cela concerne-t-il Thomas, l'ex-avocat devenu saunier sur l'île de Ré, et sa rencontre avec Maître Claire Carelli, récemment associée dans un cabinet influent ? Entre géopolitique et terrorisme, plongez dans un thriller d'espionnage haletant !

  • "Maman, Maman. J'ai peur. Maman, il fait tout noir. J'ai froid. Maman, viens me chercher ! Maman, viens ! Mammmmaaaan"

    Charles Sedelmeyer est le troisième enfant à s'être évaporé dans la nature en l'espace de trois mois, à Paris. 

    En charge de l'enquête, le commandant Di Vénice s'intéresse à Emma Ravy, la nounou du petit Charles. Serait-elle à l'origine de son enlèvement ? C'est du moins ce qu'affirme son propre frère, fou de jeux vidéo. 

    L'ombre du passé plane sur la jeune fille et sa famille dont l'arrière-grand-tante a hurlé à ses bourreaux avant de mourir : « Soyez maudits, bande d'assassins ! »

    Emma Ravy, la vengerait-elle par loyauté familiale ?

    Stéphane Jordans nous plonge dans une enquête passionnante où intrigues et rebondissements sont au coeur d'un (ou de plusieurs) secret(s) de famille aussi mystérieux que captivant (s).

  • « Meurtres à Pooklyn », ou comment réunir, dans une petite ville américaine,  un ex-militaire souffrant d'un syndrome post-traumatique, un trachéotomisé fan de Star Wars, un informaticien au bras droit bionique, un homme de la « Haute » aux jambes artificielles, une jeune jolie brune, un bouledogue obèse et un inspecteur principal ancien surfeur nostalgique de la côte ouest. Tout ce beau monde se retrouvera bien malgré lui, au coeur d'une affaire criminelle sanglante, où se mêleront autant de Pom-Pom girls que d'hommes d'affaires influents et où tous les coups seront permis. Sur fond d'enquête policière humoristique, ce récit dépeint les aventures de six personnages dont le point commun est de survivre ensemble dans une société qui leur est devenue totalement étrangère.

  • Plomb sur Ablon

    - Valcogne -

    L'Ancien passe une retraite paisible dans son hôtel restaurant sur les quais de la Seine dans le Val de Marne. Ses meilleurs amis disparaissent un à un, victimes d'un tueur insaisissable. Vieux baroudeur devant l'éternel il sera contraint de reprendre du service. 

  • L'Intrigante

    Jasmine Sineda

    Juin 1777.

    À Paris, Antoine Lestang est chargé d'enquêter sur la disparition de l'évêque de La Rochelle. Pour cet ancien commissaire destitué, l'occasion de regagner une place au sein du Grand Châtelet se présente.

    Refusant de croire son destin scellé, Lestang rompt son isolement. C'est dans les salons parisiens, viviers d'intrigues et de faux-semblants, qu'il retrouve Clémence de Cléry, une amie d'enfance dont la nature fantasque ne le laisse pas indifférent.

    Alors que les preuves et les témoins se volatilisent, Lestang comprend que son enquête ne se résume pas à la seule disparation d'un évêque de province.

  • Elysa Frey vient d'être embauchée en tant que directrice adjointe de la célèbre boutique V.M., du quartier Madeleine Saint-Honoré, à Paris. Elle s'aperçoit vite que les relations de travail y sont très particulières... D'étonnements en déconvenues, elle sera coincée entre un directeur exécrable et un PDG obnubilé par l'argent et la notoriété. Pour tromper son ennui et supporter le poids de ce nouveau job, la célibataire au coeur tendre sort avec ses amies dans des lieux branchés, où elle espère secrètement trouver l'amour. Contre toute attente, un vol va être commis lors d'une soirée grandiose organisée dans ce temple de la mode, les soupçons vont alors se diriger vers certains membres de l'équipe... Satire d'un monde surfait, farce moderne, ou intrigue policière, les personnages révéleront leurs vraies natures au gré des pages de ce roman, pour le plaisir d'en rire ou de les détester.

  • Les Menines

    Jean-Marc Douay

    Ce soir-là au musée du Prado, une météo glaciale avait poussé les visiteurs à rentrer chez eux avant l'heure de la fermeture. Sauf dans la salle Velázquez où un couple à l'allure bohème plutôt chic venait d'entrer et surprit le gardien qui se croyant seul, était en plein questionnement devant le tableau des Menines. « Que pouvait bien peindre Velázquez sur le tableau dans le tableau ? ».

    Cette énigme l'obsédait depuis si longtemps, et selon toute vraisemblance elle le demeurerait. Il en était ainsi depuis plusieurs siècles car personne n'avait résolu ce mystère. Le peu qu'on en savait, venait d'un lointain biographe dont l'interprétation fut remise au goût du jour dans les années soixante par le philosophe Michel Foucault puis définitivement réfutée par l'historien d'art Daniel Arasse qui finit par conclure dans son ouvrage éponyme « On n'y voit rien ». L'énigme avait donc de beaux jours devant elle, sans doute aussi longtemps que le chef-d'oeuvre existerait, oui mais... ce soir-là après la fermeture, le conservateur découvre horrifié que l'oeuvre vient d'être vandalisée d'une bien étrange manière. Tous les personnages ont disparu de la composition ainsi que le mystérieux tableau. Le lendemain l'affaire fait la une de la presse du monde entier.
    Commence alors une longue enquête policière qui entraîne les flics de Madrid à Sanlucar de Barrameda jusqu'à une île d'un autre temps, celui du siècle d'or de l'Espagne. Saura-t-on jamais ce que peint Velázquez ?...

  • Ornicus Tome II

    Gabrielle Boyer

    Septembre 2019. Mathieu. Sacha.

    Le premier, nouvellement surveillant dans un collège parisien, s'empêtre dans un réseau de pédopornographie, alors qu'il sent le désespoir poindre à mesure de son intégration.

    Le second, toujours policier, mais désormais à Paris, se remémore malgré lui une ancienne affaire à la réception de la lettre de Jeanne, jeune fille en deuil de son frère, Louis, assassiné il y a 2 ans. L'adolescente lui confie enfin ce qu'elle n'avait pu avouer au moment des faits, mais Sacha ne tient pas à s'investir davantage bien que les confessions confortent ses théories. Leur volonté ainsi mise à mal, chacun des deux hommes dérive en fixant un même point dans leur horizon.

    La vérité sur la disparition de Louis émergera-t-elle enfin ? Et Mathieu, trouvera-t-il sa réalité ?

  • Paris, ligne 8 du métro. Un tueur en série semble l'avoir choisie comme scène de ses crimes. Ils sont précédés, à chaque fois, d'un mystérieux message délivré à la rédaction de Métronome, un journal de petites annonces diffusé gratuitement dans le métro parisien. L'éditeur de la publication, l'ex-criminologue Armand Vandeweil, est entraîné malgré lui dans des enquêtes, qui se déroulent dans le métro et dans les rues de la ville impliquant des sans-abris, des musiciens de rue, un psychologue, une belle violoncelliste, un cataphile et le vaniteux commissaire Montrouge. Qui est le tueur ? Quel lien a un récit écrit par un écrivain argentin avec les meurtres ? Ce sera Armand, avec l'aide de l'extravagant clochard Manouche, qui découvrira un détail qui lui permettra d'arrêter le coupable.

  • Adopt

    Arnaud POISSONNIER

    Jeanne avait dû se rendre à l'évidence, elle faisait partie du nombre grandissant de femmes souffrant d'infertilité. On ne pouvait rien y faire et le choc fut terrible quand le spécialiste le lui annonça. Mais un jour de 2021, Maximilien était entré dans sa vie pour l'illuminer comme jamais. Pour combien de temps? Car un mal couve, tapis au plus profond des entrailles de son enfant adopté. La maladie rampe sans bruit et va se propager de manière fulgurante. Pourquoi son fils? Y aurait-il un lien entre cette adoption et la nouvelle pandémie? Jeanne a besoin de savoir...

empty