Audiolib

  • Au revoir là-haut

    Pierre Lemaitre

    « Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d'avantages, même après. »
    Au lendemain du plus grand carnage du xxe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu'amorale. Des « sentiers de la gloire » à l'apologie de la patrie victorieuse, ils se joueront d'une piété qui n'honore les morts que pour mieux oublier les survivants. Fresque d'une rare cruauté, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14. Dans l'atmosphère délétère des lendemains qui déchantent, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.
    © et (P) Audiolib, 2014
    © Éditions Albin Michel, 2013
    © DR
    Durée : 16 h 57 min


  • Le quatrième mur

    Sorj Chalandon

    « L'idée de Sam était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé. Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... »Féodor Atkine, par son intensité contenue, réussit à réinstaller le pouvoir des mots dans les tumultes des combats et l'horreur des massacres : une interprétation qui est un hommage au roman bouleversant de Sorj Chalandon.
    © et (P) Audiolib, 2014
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2013
    © Hervé Cohonner
    Durée : 9 h 10 min
    Prix des Lycéens La Plume de Paon

  • Faillir être flingué

    Céline Minard

    • Audiolib
    • 11 Février 2015

    A travers l'immensité des prairies vierges du Far-West, les chemins des Indiens, des pionniers, des cow-boys et des brigands se croisent aux abords d'une ville naissante, où tous convergent. Les frères Jeff et Brad, le médecin Gifford, le bandit Quibble, l'Indienne Eau-qui-court-sur-la-plaine, l'aventureux Elie...
    Tous ces personnages composent une fresque sauvage où le mythe de l'Ouest américain, revisité avec audace et brio, s'offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances.
    © 2013 Éditions Payot & Rivages
    © et (P) Audiolib, 2014
    Durée : 9 h 22 min

  • Canada

    Richard Ford

    « D'abord, je vais vous raconter le hold-up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produits plus tard. » Great Falls, Montana, 1960. Dell Parsons a 15 ans lorsque ses parents braquent une banque, avec le fol espoir de rembourser un créancier menaçant. Le hold-up échoue, les parents sont arrêtés, et Dell a désormais le choix entre la fuite et l'orphelinat. Il traverse la frontière et trouve refuge dans un village du Saskatchewan, au Canada. Il est alors recueilli par le propriétaire d'un hôtel, Arthur Remlinger, qui le prend à son service. Charismatique, mystérieux, Remlinger est aussi recherché aux États-Unis... C'est la fin de l'innocence pour Dell qui, au sein d'une communauté pour qui seule compte la force brutale, cherche son propre chemin. Canada est le récit de ces années qui l'ont marqué à jamais. Ce roman, d'une puissance et d'une beauté exceptionnelles, marque le retour d'un des plus grands écrivains américains contemporains. Bien loin de tempérer la sourde violence du roman de Richard Ford, l'interprétation maitrisée de Thibault de Montalembert en exalte la démesure sans sacrifier la subtilité des échos qu'elle trouve dans les sentiments humains.
    © et (P) Audiolib, 2014
    HarperCollins, 2012, sous le titre : Canada © Richard Ford, 2012 © Éditions de l'Olivier pour l'édition en langue française, 2013
    I-8, Yuma, Arizona, September 23rd, 1974 © Stephen Shore / Sprüth Magers Berlin London. Couverture cedric@scandella.fr
    Durée : 14 h 27

  • Trop de bonheur

    Alice Munro

    « Sur le quai de la gare, un chat noir croise obliquement leur chemin. Elle déteste les chats. Plus encore les chats noirs. Mais elle ne dit rien et réprime un frisson. Comme pour récompenser cette retenue, il annonce qu'il fera le voyage avec elle jusqu'à Cannes, si elle le veut bien. C'est à peine si elle peut répondre tant elle éprouve de gratitude. » Les personnages d'Alice Munro courent après le bonheur. Quête vaine, éperdue, étourdissante, mais qu'ils poursuivent sans relâche. Dans ce recueil de nouvelles, on croise une étudiante qui accepte les propositions indécentes d'un vieillard, une mère en deuil qui change d'identité ou une femme a rontant enfi n sa part de cruauté. D'une écriture précise et sensible, Alice Munro met en évidence les lignes de force invisibles guidant chaque destin. L'interprétation d'Amira Casar ajoute son contrepoint aux paysages intérieurs de chaque personnage et fait a eurer la part énigmatique de toute conduite humaine.
    © Alice Munro, 2009 - © Éditions de l'Olivier pour l'édition en langue française, 2013
    © Alice Munro, 2009 - © Éditions de l'Olivier pour l'édition en langue française, 2013
    © et (P) Audiolib, 2014
    Récompensé par l'Académie Charles Cros : Coup de coeur de la catégorie Parole enregistrée et documents sonores

  • Les apparences

    Gillian Flynn

    • Audiolib
    • 13 Février 2013

    Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d'un bar, forment, selon toutes apparences, un couple parfait. Ils coulent des jours paisibles dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi.
    Jusqu'au jour où Charlie, en rentrant du travail, découvre dans leur maison un chaos indescriptible...
    Et aucune trace de sa femme.
    Quelque chose de grave est arrivé. Après qu'il a appelé les forces de l'ordre pour signaler la disparition d'Amy, la situation prend une tournure inattendue.
    Si leur mariage n'était pas aussi parfait qu'il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple n'était qu'une illusion.
    Odile Cohen et Julien Chatelet modulent avec subtilité le passage de la banalité du quotidien aux plus angoissantes découvertes.
    Durée : 18 h

empty