• Le nouveau roman d'Agnès Martin-LugandUn seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

  • Une belle histoire qui mêle les destins de deux femmes, chacune en quête du bonheur, chacune à la poursuite de ses rêves...
    Colette est une jeune femme fragilisée par la vie, que ses deux meilleurs amis, Julien et Sonia, poussent à s'affranchir du passé. Tout en rêvant du grand amour, installée près de Paris dans la maison de ses parents qui lui tient à coeur, elle cède à leur enthousiasme.
    Tess revient à La Rochelle qu'elle connaît bien pour faire le point sur sa vie et rencontre toute une galerie de personnes attachantes. Parmi elles, Paul, qui s'amuse tout de suite de sa fantaisie.
    Ce roman à la musicalité sensible, empli d'émotions, d'hésitations et de rêves, raconte tout simplement la vie.

  • Un voyage merveilleux de la Chine à Hawaï qui suit l'ascension et les drames d'une famille rongée par les secrets et les amours tragiques.
    Au début du XXe siècle, Frank Leong quitte la Chine avec sa femme et son fils pour l'île d'Oahu dans l'archipel d'Hawaii. Là-bas, des jours bénis les attendent.
    Pourtant, une force mystérieuse semble hanter la famille Leong. Le fil rouge du destin qui, selon une ancienne tradition chinoise, lie les âmes soeurs entre elles aurait-il un jour été rompu, attirant ainsi la malédiction sur toute la lignée ?
    Lorsque Frank meurt dans des conditions énigmatiques, sa famille perd tous ses repères. Toute l'île se met à bruisser de rumeurs. Vingt ans plus tard, l'arrivée d'une lettre fait l'effet
    d'une déflagration. Un nouveau coup du sort frappe les Leong.
    C'est désormais à Theresa, la petite-fille de Frank, de reprendre le flambeau. Et s'il était enfin temps de dévoiler les secrets enfouis depuis trois générations ?

  • Un amour blessé. Un espoir fou. Une femme en quête d'elle-même.
    Été 1986. Emma, les cheveux flamboyants, rencontre Marc au pied d'une Grande Roue. Elle est si jeune, il est si fort. C'est une histoire d'amour qui commence, autour d'une barbe-à-papa, les pieds dans le sable. Une histoire intense. Vitale. Mais ce ''Il était une fois'' se transforme bientôt. Et le conte de fées devient celui de l'ogre et de la poupée.
    Au côté d'Emma, il y a Tess dans la nuit, David en haut d'une montagne et Nathan dans un bureau de flic. D'autres personnages pour d'autres destins - d'autres chaos.
    Les ruptures de chacun les ont isolés du reste du monde. Ils marchent. Chacun à leur rythme, ils marchent. À la recherche de leur identité.
    Dans ce labyrinthe romanesque, où Lynch rencontre Kafka, le réel a besoin des chimères pour se révéler. Et permettre, petit à petit, à toutes les pièces du puzzle d'Emma de se dessiner. Emma, qui n'est pas qu'une poupée.

  • Adieu sans fin

    Wolfgang Hermann

    Un matin, sous une froide lumière d'hiver?: un homme pénètre dans la chambre à coucher de son fils de dix-sept ans et le découvre mort dans son lit. À partir de cet instant, l'équilibre qui gouvernait son existence vacille. Il tente tant bien que mal de surmonter l'impuissance, la douleur et la mort. Dans ce bref livre de deuil, l'auteur nous dit toute la profondeur de la souffrance et de la mélancolie, et s'efforce de reconquérir par la grâce de l'écriture et du souvenir l'essence des heures précieuses du passé. D'une plume sereine, poétique et sensible, il saisit au plus près les oscillations du coeur, laisse affleurer la douceur et le réconfort au sein même de l'effroi, et s'attache à préserver toujours une lueur d'espoir.

  • Ce livre se veut pratique, utile et éthique par le profond respect pour la vie subjective dont il témoigne. Grâce à une description fidèle et vivante de situations concrètes, il développe une réflexion qui permet à la fois de mieux comprendre ce qui arrive lorsqu'un corps est diminué, et d'élaborer, chacun depuis sa place (soignants, patients, proches) des réponses adaptées. écrit dans un style vivant et limpide, cet ouvrage est d'abord un livre clinique. En faisant place à la parole des patients, de leurs proches et aussi à celle des soignants, l'auteure a pu montrer qu'une atteinte corporelle ne peut aller sans répercussions psychiques. Celles-ci vont bien au-delà de l'angoisse : les équilibres de vie sont déstabilisés, ce qui induit un retour sur soi et mène vers des changements dans les façons d'être. Le livre montre comment le psychanalyste peut aider, dans le respect de chacun, à faire face à ces bouleversements et à restaurer une dynamique psychique.

  • Alors que la Shoah ne portait pas encore ce nom, les lendemains de la Seconde Guerre mondiale virent l'émergence de multiples initiatives portées par celles et ceux qui en avaient été les victimes et destinées à penser et à faire connaître cet événement.

    Alors que la Shoah ne portait pas encore ce nom, les lendemains de la Seconde Guerre mondiale virent l'émergence de multiples initiatives portées par celles et ceux qui en avaient été les victimes et destinées à penser et à faire connaître cet événement. Tout en reconstruisant leur vie à Paris, Buenos Aires, New York ou Tel Aviv, de nombreux Juifs survivants, mus par l'urgence de transmettre ce qu'ils avaient vécu, se firent chercheurs, écrivains, reporters ou éditeurs et utilisèrent l'écrit en yiddish sous toutes ses formes comme moyen d'action privilégié.

    Cet ouvrage s'intéresse à l'histoire encore méconnue de l'émergence de ces premiers savoirs conçus avant que le champ des recherches sur le génocide des Juifs ne se polarise, au cours des années soixante, entre d'une part, le " témoignage de la Shoah " comme genre pris en charge par les études littéraires et de l'autre, les travaux consacrés par les historiens à la politique nazie d'extermination.

    En abordant cette histoire de façon interdisciplinaire, cet ouvrage convoque des enjeux méthodologiques et mémoriels très actuels. Il vient confirmer, s'il en était encore besoin, la pertinence d'intégrer le point de vue des victimes à une historiographie qui a longtemps voulu l'ignorer, et permet d'éclairer l'histoire des écritures de la Shoah par un retour à ses origines.

  • Pourquoi l'amour n'est-il pas toujours le synonyme de la paternité ? Une fille, blessée comme tant d'autres, cherche la vérité. Pour elle, pour lui. Pour toutes les femmes, tous les hommes. Un récit libérateur !
    C'est l'histoire d'une rencontre manquée entre un père et sa fille. À travers ce récit intime et bouleversant, Cécilia Dutter plonge dans ses souvenirs et relit son histoire familiale chaotique, marquée par la figure d'un père tyrannique, pour la comprendre et la réinterpréter à la lueur de la maturité de la cinquantaine.
    Comment la petite fille de jadis s'est-elle construite sous la despotique loi du père ? Quelle force a-t-il fallu à l'adolescente, puis à l'adulte devenue, pour échapper à son emprise ? Quelle empreinte laisse ce père énigmatique et contrasté sur la femme, épouse et mère de deux filles, qui écrit ces lignes ? Comment se réconcilier avec le passé ?
    De l'angoisse la plus noire jusqu'à la paix retrouvée grâce au pardon, ce témoignage universel, implacable mais non dépourvu de tendresse, met en lumière la force de la résilience et la transcendance sacrée de la vie.

  • « Voici un livre qui nous parle de vie et de maladie,  d'obstacles, d'errances et de recherches, qui nous ouvre le domaine presque inépuisable et en grande partie inconnu des maladies rares d'origine génétique. Un livre qui nous conduit, avec l'objectivité de la médecine, l'éclairage des sciences humaines et une compréhension intime, tout près de ceux qui les vivent. Un livre passionnant, dynamique par sa philosophie, bouleversant par ce que nous y découvrons. (...)

    L'objectif de ce travail est à la fois scientifique et éthique. Il fallait pour cela prendre tout ce que donnent le savoir médical et l'expérience vécue des malades, et l'unifier en les faisant interagir. (...) Nous allons apprendre ainsi ce qu'est la rareté en matière de maladie, et ce qu'est dans la réalité un « malade rare ». Un étrange objet à l'histoire construite par des individus isolés, malades, familles, perdus mais tenaces. Ils auront longuement vécu le heurt entre leur conviction et le doute médical, entre la certitude d'être atteint d'une maladie, et l'ignorance qui s'ignore et celle qui se reconnaît. C'est ainsi que la grande question de la reconnaissance traverse tout cet ouvrage.

    Le livre de Marie-Hélène Boucand paraît à l'heure où les maladies rares font l'objet d'une nouvelle visibilité. » Armelle Debru

  • Les réfugiés, ceux qui font la une de l'actualité, ne cessent de lutter pour une vie meilleure, et leurs déplacements peuvent s'étendre sur des durées très longues marquées par l'incertitude et la précarité. Arrivés dans le pays qui traite leur demande d'asile, ils se trouvent encore en « suspension territoriale », dans un entre-deux entre pouvoir rester et devoir repartir.

    Alexandra Felder s'intéresse aux trajectoires singulières de construction de soi en exil, à travers les activités des demandeurs d'asile qui se révèlent être de puissants vecteurs de résistance. Résistance à la réduction de soi à un statut de « demandeur », à l'assignation à la place d'étranger en quête d'un statut de citoyen. Dans l'activité partagée avec autrui, le sujet exilé transforme sa situation et lui-même. Il s'approprie des manières de faire, diversifie les temporalités par les rythmes des activités, noue des relations sociales et développe des interactions, réactualise des schèmes d'action. En cela, il participe à une construction commune du monde avec autrui.

    Ainsi sans sous-estimer le poids des contraintes, des déterminations sociales majeures ici, l'ouvrage montre que l'important n'est pas seulement le traitement qui est fait aux réfugiés, mais ce qu'ils font eux-mêmes de ce qu'on fait d'eux.

  • "Je lis.
    Mon cerveau n'imprime rien.
    Je te quitte.
    C'est tout ce que je comprends."
    Après la culpabilité, le vide abyssal de la séparation. Comment se reconstruire ?
    Comment tourner la page quand s'entremêlent douleur, colère et espoir de la voir revenir"? Pour envisager un avenir, Vincent devra creuser son passé. La vérité s'y cache, enfouie sous les décombres de ses dénis.

  • Les Réacteurs à Eau sous Pression (REP) ont pour fonction de convertir lénergie libérée par les réactions de fissions nucléaires en énergie thermique véhiculée sous forme de vapeur, puis en énergie électrique. Ce procédé doit être particulièrement surveillé pour démontrer la capacité, en fonctionnement, à maîtriser la réaction en chaîne et, en toute circonstance, à assurer lévacuation de la puissance thermique produite au sein du coeur du réacteur, ainsi que le confinement des matières radioactives.
    Cet ouvrage aborde la gestion des situations accidentelles de la filière REP, et est composé de deux parties :
    Lune présentant les grandes familles daccidents prises en compte dans la démonstration de sûreté (sûreté réglée), à savoir les accidents de réactivité par retrait dabsorbants ou surmodération des neutrons, les accidents mettant en cause un défaut dextraction de la puissance du coeur, de son transport vers la source froide ou de disponibilité de cette source froide, enfin les accidents conduisant à un défaut du confinement ;
    Lautre présentant laccident de référence de cette filière, laccident de Three Mile Island, et ses enseignements pour développer la résilience du système (sûreté gérée), en particulier le développement dune conduite post-accidentelle par Approche Par État et la gestion des accidents graves post-fusion du coeur.
    De façon à améliorer la compréhension des divers transitoires présentés, des exercices et des problèmes sont proposés en fin de chapitres. En complément, le lecteur trouvera en annexe, une description des accidents de Tchernobyl et Fukushima (respectivement fi lières RBMK et REB), leurs principaux enseignements ainsi que les améliorations de sûreté induites sur le plan organisationnel et matériel. Sur ce dernier point, les principaux choix de conception du réacteur de troisième génération EPR sont présentés. La spécificité de louvrage est dappréhender la dimension systémique du réacteur, en insistant sur les interactions entre sous-parties de la chaudière, les couplages physiques, les boucles de rétroaction... Une telle approche est indispensable aux ingénieurs du génie nucléaire pour analyser et anticiper le comportement du système réacteur en fonctionnement accidentel et ainsi pouvoir proposer des dispositions de conception ou dexploitation afin den améliorer la sûreté.

  • L'affrontement dans le parking désaffecté a plongé Matthieu dans la solitude. Le comportement de ses proches, de ses ennemis, mais aussi des êtres humains en général, nourrit le doute en lui. Il aura besoin de plusieurs mains tendues pour surmonter les épreuves qui l'attendent et reprendre le chemin de son destin lié à la cité.
    Le Mal veut la victoire et son plan ne fait que commencer...

  • Jean-Pierre Vallois subit un choc lorsqu'il apprend le décès de sa femme dans un accident de voiture. En deuil, il décide d'entamer une retraite spirituelle dans un ashram et confie sa fille Vanessa aux soins de ses grands-parents maternels à Montpellier. L'adolescente se voit alors contrainte de quitter Paris et ses amis pour aller vivre dans le Sud. Le désir singulier de Jean-Pierre Vallois de devenir moine a des répercussions sur la vie de Vanessa : son déménagement bien sûr, mais aussi la solitude, le regard des autres... Nourrissant une profonde rancoeur à l'égard de son père, elle est furieuse lorsque ce dernier l'invite à venir visiter l'ashram.

    Vanessa parviendra-t-elle à lui pardonner ? Et si l'expérience spirituelle et les rencontres dans l'ashram étaient finalement une chance pour le père et la fille de retrouver le chemin du bonheur ?

    Entre liens familiaux, aspirations intimes et spiritualité, laissez-vous apaiser par Le Charme fou des nénuphars.

    "Une pause bienvenue dans ce monde de fous !" (SoniaBoulimiquedesLivres)

    "J'ai passé un bon moment avec ce roman" (La Boîte aux Livres d'Oriane)

    "Ce roman m'a permis de plonger dans une histoire à part tout en réfléchissant à ma propre vie" (Évasions Littéraires)

  • Lumière

    Christelle Saiani

    Ambre et Olivier sont voisins : elle se débat dans les difficultés, il a le bonheur insolent, une famille unie, des amis présents. Ce déséquilibre, trop difficile à supporter, devient un véritable point de crispation pour Ambre qui nourrit peu à peu un ressentiment tenace à l'égard de son voisin. Un jour, elle s'en prend à lui, pour déverser sa douleur, avant de venir lui présenter ses excuses. Elle découvre alors une faille dans la vie parfaite d'Olivier et le bonheur auquel elle aspire se lie curieusement au destin de cet homme si longtemps détesté...

  • Septembre 2019. Neuf mois après l'accident qui l'a plongée dans le coma, Anna s'apprête à quitter l'hôpital. 
    Comment se remettre d'un tel drame ? À vingt ans, Mathis et Anna doivent apprendre à gérer l'absence de Nico, et leur culpabilité. L'avenir leur tend les bras, mais parviendront-ils à reprendre le cours de leur vie ?
    Après Demain le jour se lèvera, nous retrouvons la bande d'amis en pleine reconstruction. À la lueur de nos pas accordés aborde le thème de la résilience, de la renaissance. Une ode à la vie, à l'amour, et à l'espoir !

  • Claire et Julien Delorme ont tout pour être heureux. Mariés, deux enfants, ils sont propriétaires d'un café-restaurant dans le sud de la France, L'Espoir. Mais derrière ce bonheur se cache le drame de Claire, avec lequel elle a appris à vivre, qu'elle est parvenue à surmonter tant bien que mal : son premier mari est mort dans l'explosion d'une bombe.

  • Le chaos et les étoiles

    luc guillemard

    • Iggybook
    • 1 Décembre 2018

    Face à un monde de plus en plus dangereux et incertain, vous êtes vous déjà demandé ce qu'il adviendrait si tout basculait soudainement ? « Le chaos et les étoiles » imagine les comportements, les questionnements et les réactions de plusieurs groupes d'individus, confrontés à une situation sans équivalent, qui remet en cause tous les acquis de l'humanité. Ils auront à surmonter une multitude d'obstacles et de dangers, auxquels ils n'étaient pas préparés, avec, pour seul atout, leur détermination et leur volonté farouche de survivre et de reconstruire, sans reproduire les errements de leurs aînés.

  • Les 3 Rescapées

    Franck Agnès

    On guérit de tout avec le temps. Lorsque votre conjoint vous violente, vous n'êtes pas responsable, ne vous sentez pas coupable. N'hésitez surtout pas à vous confier à une personne de confiance, le plus important est de chercher à sortir de ce gouffre.

    De l'Afrique à l'Europe, Franck témoigne de son combat pour la dignité et la liberté de la femme à travers l'histoire de sa famille.

  • Ruptures

    Emilie Lesage-Tremblay

    Lou, jeune étudiante en médecine, malmenée par sa vie hyperactive, serpentait, seule, le bitume avec sa vieille voiture.
    La sonnerie du téléphone résonna aux pieds du siège du passager.
    LE coup de téléphone de trop.

    *

    Sur les lieux, après avoir été appelé, Tim arriva.
    Le cri des sirènes stridentes se rapprochant grandissait.
    Le regard dans le vide, il ne sortit que quelques secondes de sa torpeur.  
    Il la chercha alors avant de se laisser happer par le souvenir de son sourire éclatant.

    *

    Sur cette route qu'il avait tant de fois traversée, cette route qui l'amenait à elle ou l'en éloignait... Comment était-ce arrivé ? Que s'était-il passé ? Pourquoi n'y a-t-il que les restes de sa voiture ? Et ELLE ?

    ***

    Inspiré d'une histoire vraie, le premier roman d'Emilie Lesage-Tremblay traite des déchirures d'une vie et de la façon dont il est possible de rebondir face à de si dramatiques épreuves.

  • Cahier des cris durs

    Sophie Bouveret

    Des mots en vers et contre tous pour tracer un cheminement de femme de plume et de plomb.

  • Mes doigts sont rouges.
    Mes lèvres sont rouges.
    Mes doigts sont trempés dans mon encre.
    Mes mains s'agrippent à l'idée que j'ai de toi puis s'envolent.
    S'enfuient.
    À l'intérieur comme à l'extérieur de moi, les personnages ont quitté la scène sans verrouiller la porte.

    Tout est à mobiliser : la tête, la gorge, les mains, le ventre. Le sexe. Le corps entier couve les souvenirs, donne naissance au poème. Sur la joue où il y eut griffure, on voit maintenant les traces d'une larme ou d'une caresse. Le corps se tient aux aguets, prêt à fuir et à réinventer le temps. Et la femme cherche, parmi les histoires, celle qu'il lui faudra écrire.

    Dans «Ce qui reste sans contour», troisième recueil de la poète, on assiste à l'évolution d'une jeune femme appelée à se reconstruire par l'écriture. En reprenant contact avec sa mémoire corporelle, la femme établit un dialogue avec l'autre partie en elle et parvient à transcender l'abus dont elle a été victime.

    Le recueil s'inscrit dans une réflexion sur le rôle des procédés narratifs dans la redéfinition d'un sujet touché par un événement traumatique. Il rend hommage à la résilience de l'individu face à la violence ainsi qu'au pouvoir thérapeutique de l'art.

  • Après avoir quitté leur manoir en ruine et traversé l'Allemagne à pied d'est en ouest, Else et ses quatre enfants sont enfin arrivés à Düsseldorf. Magnus, le frère de son mari, consent à les accueillir, mais n'a d'autre choix que de les abriter dans son sous-sol humide et inconfortable. Comme Else ne veut pas être à sa charge, elle accepte un poste de serveuse dans un restaurant, puis est engagée par les Forces britanniques comme traductrice.

    Alors que la reconstruction de l'Allemagne de l'Ouest s'amorce grâce au Plan Marshall, la veuve de Johan Von Steiner agrandit le cercle de ses amis et connaissances, même si elle tente de cacher du mieux qu'elle le peut ses origines aristocratiques. Et quand un nouvel emploi se présente, cette fois dans des bureaux diplomatiques étasuniens, Else rencontre un homme dont elle tombe amoureuse. Mais à nouveau, le destin s'acharne sur elle, le malheur l'accable. Saura-t-elle une fois encore faire preuve de résilience, qualité essentielle en ces temps difficiles où rien n'est acquis?

    Ce second et dernier tome de la nouvelle série de Janine Tessier nous ramène au coeur du conflit le plus meurtrier de l'histoire, avec ses difficultés, ses horreurs et surtout, ses incalculables séquelles.

  • Berlin, 1942.

    Le baron Johann von Steinert, colonel SS au sein de la Gestapo, et sa femme Else ont invité des proches d'Hitler à la réception qu'ils tiennent annuellement dans leur somptueux manoir, en banlieue de Berlin. En cette année où l'idéologie nazie s'impose avec hargne et violence sur toute l'Europe, les invités triés sur le volet discourent avec verve sur la supériorité de l'Allemagne. Dans leur délire fanatique, ils ne peuvent se douter que deux ans plus tard, la situation ne sera plus la même. Les ennemis avancent vers la capitale allemande et, du manoir, on entend l'écho incessant des bombardements qui mettent Berlin à feu et à sang. La sécurité d'Else et de ses quatre enfants est menacée.

    Alors que les bombes ennemies détruisent leur résidence ainsi que leur usine et que les Russes approchent à grands pas, ils doivent entreprendre un long exode vers l'ouest, à l'autre bout du pays, où devrait les accueillir Magnus, le frère de Johann. Leur pénible parcours de 650 kilomètres sera semé d'embûches, de problèmes, de périls, de dangers, de morts. La faim, la peur de rencontrer l'ennemi ainsi que le froid et le mauvais temps seront leurs fidèles compagnons jusqu'à Düsseldorf.

empty