• Ma reine

    Jean-Baptiste Andrea

    Vallée de l'Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l'école. Il est différent.
    Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu'il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s'invente et l'impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d'une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d'absolu.
    Ma reine est une ode à la liberté, à l'imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

  • Arsène Lupin est arrêté : l'aventure est-elle donc finie pour lui ? Erreur ! Elle ne fait que commencer. C'est quand il est sous les verrous que la police devrait se méfier. Lupin change de domicile, de costume, de tête et d'écriture, connaît tous les passages secrets et prend rendez-vous avec ses victimes avant de les cambrioler ! C'est le plus gentleman de tous les filous.
     

  • Un faucon ! Martin adorerait en avoir un. Hélas, seuls les seigneurs ont ce droit. Et le jeune garçon est un serf... Malgré les lois féodales, Martin déniche un jour un oisillon... "Personne, jamais, ne nous séparera. Personne !" , murmure Martin à son nouvel ami. Mais dans l'ombre de la forêt, l'impitoyable fauconnier du château veille... Il veut faire du rapace l'oiseau le plus féroce, le plus avide et le plus cruel de la fauconnerie...

  • 1810. Vienne est une ville ruinée et humiliée par le passage et la victoire de Napoléon. Agathe- Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient des derniers jours de la reine à Versailles les 14, 15 et 16 juillet 1789, et particulièrement de ce jour où la famille royale s'est enfuie. Elle restitue le faste de la Cour, savamment orchestré par cette reine si controversée.

  • À 72 ans, le Prince Charles se prépare à monter sur le trône. Avec toute la patience qu'on lui connaît. Mais qui donc se cache derrière ses sourires diplomatiques et ses apparitions médiatisées ? La première biographie française consacrée au prince Charles depuis 25 ans. C'est un homme qui attend dans l'antichambre, mais la porte n'est pas encore ouverte. Patienter toute une vie doit sembler long. Mais Charles paraît ne jamais s'ennuyer.
    Le prince de Galles préside quatre cents organisations charitables, affiche un sourire aimable et offre un mot gentil à chacun. Son apprentissage de futur roi relève de la formation permanente. Il voyage, serre des mains, coupe des rubans. Sérieux en public, facé- tieux en privé, il travaille, peint des aquarelles, cultive ses lubies et ses jardins, s'intéresse aux religions d'autrui, et le climat l'inquiète.
    Enfant, il a connu tous les chagrins. Jeune homme, il a gouté tous les plaisirs. Le polo, les jeunes filles, l'Aston Martin décapotable, les études, Shakespeare, apprendre le gallois et jouer du violon- celle, flirter, porter l'uniforme, des kilts écossais et des costumes sur mesure.
    Ce dandy a cherché l'amour, chose compliquée. Il l'a finalement trouvé avec une certaine Camilla Shand, mais on lui conseilla Diana. Leur union fut un désastre.
    Né en 1948, Charles a son idée sur l'architecture, l'agriculture bio, la médecine douce et l'économie circulaire. Il agace les experts, mais cet antimoderne fut en avance sur son temps avec l'écologie et le changement climatique. Enquête sur un grand enfant bientôt roi, qui cultive sa part de mystère.

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie de Cléopâtre, raconté avec humour !
    Rencontrez Imène, 12 ans, fan de son chat et flemmarde professionnelle ! Pour elle, le temps des pharaons, ça n'avait rien de fameux... mais ça, c'était avant qu'elle fasse la connaissance de Cléo, alias Cléopâtre, dernière reine d'Égypte ! Vous l'imaginez comme une pharaonne
    girly, fan de bains au lait d'ânesse ? Détrompez-vous ! Dès que vous connaîtrez sa vie, vous serez comme Inès : passionné·e de cette star historique, douée, stylée et super puissante !
    Entre anecdotes, points de culture générale et documents historiques, Imène vous raconte l'histoire de Cléopâtre comme vous ne l'avez jamais lue. Le bonus ? Cléopâtre vient pointer le bout de son nez parfait dans des illustrations pleines d'humour.
    #vivelareine #égypteantique #pharaonnestyle #humour

  • " Qui aura lu ce livre ne sera pas en état de conduire une ruche, mais connaîtra à peu près tout ce qu'on sait de certain, de curieux, de profond et d'intime sur ses habitants ", écrit Maeterlinck, prix Nobel de littérature 1911 et apiculteur avisé, en préambule de cet ouvrage (1901) devenu introuvable, qui est aussi un livre de réflexion sur les sociétés humaines.
    " Qui aura lu ce livre ne sera pas en état de conduire une ruche, mais connaîtra à peu près tout ce qu'on sait de certain, de curieux, de profond et d'intime sur ses habitants."
    Apiculteur éclairé, Maeterlinck a tout lu sur les abeilles. Sans chercher à produire un traité scientifique, il est parti de ses propres observations pour décrire avec rigueur - et fascination - les prouesses architecturales des "blondes avettes", leur sens inné du sacrifice, la conception mathématique de la ruche, la division du travail, les parades nuptiales.
    C'est dans un esprit philosophique, poétique, voire politique, qu'il observe ici l'apis mellifica, modèle d'organisation sociale et presque de vertu. Bien plus qu'un traité d'entomologie, un exercice d'admiration, source de réflexion et d'humilité pour l'espèce humaine.
    Préface de Fabrice van de Kerckhove

  • Il a tout abandonné : sa carrière dans la Royal Navy, son nom, son âme de « chef né » pour devenir le mari d'Élisabeth II. Voici raconté pour la première fois le destin singulier de Philippe d'Édimbourg, ce célèbre inconnu. Étrangement, aucune biographie du « mari de la Reine » n'existait en France. Est-ce parce que le personnage s'est condamné lui-même à vivre dans l'ombre ? Lui qui avait été élevé pour devenir un meneur d'hommes, il aura dû se contenter de jouer les utilités... C'est du moins ce qu'un regard superficiel pourrait laisser croire, bien à tort. Né en 1921 prince Philippe de Grèce et de Danemark, descendant par sa mère de la reine Victoria, le jeune garçon a tout de suite été ballotté aux vents de l'Histoire. Exilé en France avec ses parents, il est éduqué en Angleterre selon les rigoureux principes du dépassement de soi et découvre là sa véritable patrie. Aux premières heures de la Seconde Guerre mondiale, il s'engage avec brio dans la carrière maritime. Mais son avenir est ailleurs. Sa rencontre avec l'héritière du trône du roi George VI l'entraîne à tout sacrifier à l'amour. Il deviendra son « roc », le véritable chef de famille. En 1947, leurs noces à l'abbaye de Westminster puis, en 1953, le couronnement d'Élisabeth II retransmis dans le monde entier marquent le début d'un long roman qui, soixante-dix ans plus tard, n'est pas encore achevé. Par sa volonté de faire entrer la monarchie dans la modernité, son soutien indéfectible lors des crises, son engagement visionnaire dans l'écologie, sans oublier son charme et son humour si british, le duc d'Édimbourg, prince du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, a su laisser son empreinte dans l'aventure du XXe siècle.

  • Reine de France par son mariage avec le roi Louis VII, auquel elle ne donne que deux filles, Aliénor d'Aquitaine est répudiée en 1152. Erreur politique sans doute, car elle se remarie un peu plus tard avec le futur roi d'Angleterre, lui apportant en dot le Poitou, la Gascogne, la Marche, le Limousin et le Périgord. Les historiens nationalistes lui ont fait grief d'avoir été à l'origine des guerres qui, pendant deux cents ans, ont opposé France et Angleterre.
    Philippe Delorme rend à Aliénor d'Aquitaine sa véritable stature : celle d'une femme maîtresse de son destin, d'une souveraine lucide et lettrée, protectrice des artistes et des troubadours, disparue à l'âge, alors exceptionnel, de quatrevingt-deux ans.

  • Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise.
    Londres, 1932. La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l'espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine. Mais entre la propension d'Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l'étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre... Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.Entre Downton Abbey et The Crown, une série d'enquêtes royales so British ! " Bien plus qu'un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! " Louise Penny, auteure de Nature morte.

  • Victimes des ravages de l'agriculture industrielle et chimique, les abeilles voient leur population gravement menacée dans plusieurs régions du globe. Leur vitalité étant un des indicateurs de la santé de la biosphère, il devient urgent de développer une apiculture écologique qui s'inscrit dans un vaste mouvement de révolution biologique en agriculture.
    Faire découvrir le monde des abeilles, comprendre leur sensibilité et partager de bonnes pratiques apicoles, tels sont les objectifs de ce manuel. Ayant développé un petit rucher (35-40 ruches) dont la tenue est respectée de ses pairs, Alain Péricard partage avec une grande générosité le fruit de son expérience et son savoir pour accompagner toute personne aspirant à se lancer ou à se perfectionner en apiculture. Qu'il s'agisse de connaissances théoriques et techniques ou de précieuses habiletés physiques, manuelles, visuelles, voire olfactives et auditives, ce livre vous apprendra:
    - les bases de la biologie de l'abeille et ses interactions avec l'environnement;
    - les ressources nécessaires pour installer vos ruches, sur quel site;
    - l'équipement et les outils indispensables pour accomplir les différentes tâches lors des visites de ruches tout au long de la saison apicole;
    - comment identifier, prévenir et protéger ses ruches des maladies, parasites et prédateurs, et comment maintenir la bonne santé des colonies;
    - les techniques spécifiques aux interventions qui concernent la reine et la sélection génétique;
    - comment extraire, utiliser et transformer le miel et les autres produits du rucher ; ---- comment favoriser des colonies vigoureuses au terme de la période critique de l'hivernage.

    Inscrivant sa démarche dans la nécessaire reconfiguration de nos rapports avec la nature, l'auteur expose en outre tout ce que nous apporte la fréquentation des abeilles, collectivement et individuellement, et leur importance pour l'environnement, l'alimentation, la santé et pour notre plaisir. Richement illustré et rédigé par un apiculteur d'expérience, ce livre vient combler un grand besoin en offrant au public le premier véritable manuel d'apiculture écologique dans l'espace francophone.
    «Le temps d'aimer et de prendre soin de la vie à laquelle nous devons la vie est plus que venu. Au-delà d'un simple vade-mecum, cet ouvrage est, par son écriture et son propos, un témoignage. Nul doute que le lecteur de cet ouvrage sera gratifié d'une belle initiation comme j'en ai eu moi aussi le privilège.»
    - Pierre Rabhi, extrait de la préface

  • Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.
    Londres, 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu'en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain ! Georgie, qui refuse qu'on lui dicte sa vie, s'enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même. Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d'une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine...Entre Downton Abbey et The Crown, une série d'enquêtes royales so British ! " Bien plus qu'un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! " Louise Penny, auteure de Nature morte.

  • Si choc, so chic ; les stars de mes jours, les stars de mes nuits Nouv.

    Le meilleur ami des stars, Henry-Jean Servat, nous raconte ses anecdotes les plus folles en compagnie des célébrités de ce monde.Jamais il ne s'est couché de bonne heure. Ami de Liz, Brigitte, Gina, Soraya, d'altesses, d'actrices et d'autres, Henry-Jean Servat mène depuis trente ans la grande vie sur tous les continents.
    Il s'est ainsi retrouvé dans un palais de milliardaires à Marbella avec Zinedine Zidane, dans la piscine de Sylvester Stallone, aux fiançailles hollywoodiennes de Johnny Hallyday, dans la chambre secrète de Madonna, dans le corbillard du fils de Bruce Lee, dans la grotte de Lourdes avec Robert Hossein, en proconsul romain lançant la course de chars de Ben-Hur au Stade de France, dînant à Saint-Tropez entre Brigitte Bardot et Isabelle Adjani...
    Le récit de ses aventures au coeur de la vraie jet set restitue une époque de grâce et de drôlerie, de rosserie et d'élégance, qui ne cesse de fasciner les foules sentimentales.

  • Il a fallu à la Révolution trois jours et deux nuits, du 14 au 16 octobre 1793, pour juger et exécuter Marie-Antoinette. Elle était condamnée d'avance. Ce face-à-face dramatique entre l'ancienne reine de France et ses juges dans la salle de la Liberté du Tribunal révolutionnaire de Paris tient tout à la fois du huis clos, du dialogue de sourds et de l'épreuve de force. C'est bien sûr le procès d'une reine, c'est aussi celui d'une étrangère, c'est enfin celui d'une femme et c'est celui d'une mère. Emmanuel de Waresquiel le raconte, à la lumière de sources jusqu'alors inédites, en montrant tour à tour l'accusée et ses accusateurs, leurs peurs, leurs courages et leurs certitudes, leurs fantasmes et leurs haines. Il en fait à la fois un tournant de la Révolution et l'un des moments paroxystiques de la Terreur. Un miroir aussi, comme si tout était dessiné en noir et blanc : les hommes et les femmes, la vertu et la trahison, l'égalité et le privilège, la nation et l'Europe, la République et la monarchie. Les grandes fractures françaises ont en commun d'avoir été des tragédies. Elles font de ceux qui s'y débattent des personnages de la 25e heure. Victimes et bourreaux n'ont plus de prise sur leur destin.

  • Biographe de grandes figures féminines, Élisabeth Reynaud décrypte le destin d'une reine, Marie-Antoinette (1755-1793).
    Qui fut vraiment Marie-Antoinette ? Pour le découvrir, il a fallu, par-delà les siècles, entendre sa voix. En s'appuyant sur les correspondances, chroniques, mémoires rédigés au XVIIIe siècle par les ambassadeurs, ministres, gouvernantes, duchesses et femmes de chambre, Elisabeth Reynaud nous donne à lire son journal intime.
    Celui d'une femme, qui eut le courage d'afficher sa singularité et de s'affranchir de l'étiquette pesante de la cour de France, où elle arrive en 1770, à 14 ans, pour épouser le dauphin.
    On y entend ses cris d'amour, d'orgueil, de colère ou d'angoisse. On découvre au plus près celle qui fut l'épouse de Louis XVI, l'amante du comte de Fersen, l'amie passionnée de la Polignac, mais aussi la mère de quatre enfants, dont trois moururent en bas âge.
    Le portrait de celle qui monta à l'échafaud le 16 octobre 1793, à la veille de ses 38 ans, ayant affronté son destin

  • 16 mai 1770. Marie-Antoinette épouse à Versailles celui qui deviendra Louis XVI. D'abord émerveillée par les fastes de la cour, la jeune dauphine se lasse rapidement des devoirs de sa charge. Pour fuir les contraintes imposées par l'étiquette, elle se retire dès qu'elle le peut en compagnie de quelques privilégiés, le cercle des favoris de la reine.

    Alors que nul n'ignore ses déboires conjugaux, la reine est vue à Paris au bal de l'Opéra avec le comte d'Artois, à Versailles avec le beau Lauzun, volage et inconstant, avec le médisant baron de Besenval, le capricieux comte de Vaudreuil, le docile comte Esterhazy, ou encore le ténébreux comte de Fersen.

    Loin de garder la réserve habituelle des reines de France, Marie-Antoinette entend vivre comme bon lui semble, malgré les fréquentes remontrances de l'impératrice Marie-Thérèse. Elle goûte par-dessus tout la joie de retrouver ses amis en des lieux fermés au reste de la cour, voués à l'intimité et au délassement : « Ici je ne suis pas la reine, je suis moi. »

    À la cour comme à la ville, les rapports de Marie-Antoinette aux hommes font beaucoup jaser - ce qui n'empêche pas nombre de courtisans de briguer la place de favori dans son coeur. De Versailles à Trianon, les intrigues se nouent et se défont entre les candidats et leurs soutiens, au gré des caprices de la reine.


    16 mai 1770. Marie-Antoinette épouse à Versailles celui qui deviendra Louis XVI. D'abord émerveillée par les fastes de la cour, la jeune dauphine se lasse rapidement des devoirs de sa charge. Pour fuir les contraintes imposées par l'étiquette, elle se retire dès qu'elle le peut en compagnie de quelques privilégiés, le cercle des favoris de la reine.

    Alors que nul n'ignore ses déboires conjugaux, la reine est vue à Paris au bal de l'Opéra avec le comte d'Artois, à Versailles avec le beau Lauzun, volage et inconstant, avec le médisant baron de Besenval, le capricieux comte de Vaudreuil, le docile comte Esterhazy, ou encore le ténébreux comte de Fersen.

    Loin de garder la réserve habituelle des reines de France, Marie-Antoinette entend vivre comme bon lui semble, malgré les fréquentes remontrances de l'impératrice Marie-Thérèse. Elle goûte par-dessus tout la joie de retrouver ses amis en des lieux fermés au reste de la cour, voués à l'intimité et au délassement : « Ici je ne suis pas la reine, je suis moi. »

    À la cour comme à la ville, les rapports de Marie-Antoinette aux hommes font beaucoup jaser - ce qui n'empêche pas nombre de courtisans de briguer la place de favori dans son coeur. De Versailles à Trianon, les intrigues se nouent et se défont entre les candidats et leurs soutiens, au gré des caprices de la reine.

  • Reines, courtisanes, religieuses, geishas, mères de famille, intellectuelles, prostituées, travailleuses, féministes... Cet ouvrage sans équivalent réunit les meilleurs spécialistes des femmes pour nous raconter leur véritable histoire.Dans l'Athènes ou la Rome antiques, en France durant le Moyen Âge ou la Révolution, dans le Japon du XVIIIe, le Paris du XIXe  ; dans les palais, les foyers, les couvents, au travail, pendant la guerre, dans la rue pour défendre leur cause, les auteurs déconstruisent les idées reçues qui nous imprègnent encore.Loin de l'image idyllique d'une marche irrésistible vers l'émancipation, leurs textes mettent en évidence les différentes phases de cette évolution, mais aussi les freins et les retours en arrière -  pas toujours là où on les croit. Du temps du silence à celui de l'égalité se dessine ainsi une histoire des femmes qui est avant tout celle d'un combat jamais terminé. Les plus grands historiens et historiennes nous en offrent ici un panorama inédit et extrêmement vivant.  Par Jean-Pierre Bardet, Sylvie Chaperon, Alain Corbin, Fanny Cosandey, Stella Georgoudi, François Lebrun, Jacques Le Goff, Mona Ozouf, Michelle Perrot, Michel Porret, Yannick Ripa, Florence Rochefort, Maurice Sartre, Pierre-François Souyri, Thomas Späth, Christelle Taraud, Françoise Thébaud, Laurent Theis et Georges Vigarello. 

  • Depuis 500 ans, la renommée de Catherine de Médicis est livrée aux jugements les plus opposés. Dénoncée par les uns, exaltée par les autres, son nom est entaché de la violence des massacres de la Saint-Barthélemy. Sa réputation masque pourtant une personnalité complexe. Femme de réflexion et d'action, d'une indomptable énergie, soucieuse de préserver la grandeur de la monarchie, elle s'est engagée dans une politique intraitable en intervenant sans relâche auprès de ses fils, au nom desquels elle a régné pendant près de trente ans.
    Catherine de Médicis était certainement une diplomate de génie. En digne petite-fille de Laurent le Magnifique elle se manifesta aussi très tôt mécène, la bâtisseuse, collectionneuse d'objets d'art rares et précieux, s'entourant des plus grands artistes romains ou toscans.

  • Après plus de deux siècles de république, les noms des souverains français continuent à hanter nos mémoires et notre imaginaire.
    De clovis à napoléon, de charlemagne à louis xiv, bernard phan dresse un portrait haut en couleurs des rois qui ont fait la france, dans sa géographie comme dans son histoire. tous les rois, mais aussi les reines, lorsqu'elles ont eu un rôle politique, sont répertoriés, leur règne analysé et leur talent à exercer le pouvoir, à l'étendre ou à le conserver jaugé et jugé. c'est une histoire de france à travers ses souverains qui est ainsi dessinée, avec à l'appui cartes et arbres généalogiques des différentes dynasties.
    Un guide pour ne plus jamais visiter versailles, fontainebleau ou les châteaux de la loire en ignorant tout de ceux qui y ont vécu.

  • « Que nuit savoir toujours et toujours apprendre », fût-ce dune puce, dune chenille, dune vache ou dune mouette ? Ami lecteur, suivant ce principe que naurait pas renié Rabelais, déleste-toi de tes préjugés avant daborder ce recueil. Ces fables te convaincront avec humour que même un caniche peut tenseigner quelque chose !
    Ici, une mite se déguise en dragon, un bulldozer dialogue avec une souris et une puce philosophe En leur compagnie, tu tinterroges bientôt : tout ce qui brille est-il dor ? La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure ? Flatter les puissants peut-il faire le bonheur dun homme ?

    Dans cette uvre, le dramaturge, poète et essayiste Oscar Mandel (né à Anvers en 1926) revisite le genre ancien de la fable avec sa sensibilité contemporaine. Sattachant à la poésie des situations, il aborde des thèmes cruciaux et invite le lecteur à porter un regard critique sur la société actuelle.


    Illustration : Donatien Mary © Flammarion

  • La reine de France Anne de Kiev est une ombre de l'Histoire sur laquelle il est bien difficile de jeter quelque lumière ! Mariée en 1051 à Henri Ier, petit-fils de Hugues Capet, elle n'a laissé aucune trace dans les chroniques slaves et n'apparaît qu'en filigrane dans les archives françaises. Elle est pourtant l'ancêtre de presque tous les princes d'Europe et de nombre de célébrités, de Bernadette Chirac à Céline Dion ! C'est grâce à elle que Philippe est devenu un prénom royal, porté aujourd'hui par les souverains belge et espagnol comme par le mari d'Élisabeth II d'Angleterre.
    À une époque où l'Ukraine, confrontée au grand voisin russe, s'interroge sur son identité, la personnalité de la reine Anne acquiert un relief nouveau. Philippe Delorme s'emploie à le révéler, dans un récit qui, pour être rigoureusement historique, n'en prend pas moins les allures d'une épopée.

  • Septembre 1984, Addis-Abeba. Dans le hall de l'hôtel Éthiopia, une jolie dame aux cheveux blancs et bouclés se fait passer pour une touriste. En réalité, elle est en mission. Contactée par une association humanitaire, Tereska Torrès a accepté de partir en Éthiopie pour organiser le départ clandestin d'un groupe d'enfants falashas à destination d'Israël. Persuadés d'être les descendants du roi Salomon et de la reine de Saba, les falashas sont sur le point de réaliser leur rêve, gagner la Terre sainte. Faute de préparation, Tereska échoue.

    Cinq ans plus tard, la voilà de retour. Et cette fois-ci, elle réussit. Par quel miracle?

    Dans ce récit palpitant digne d'un film d'espionnage, Tereska Torrès lève le voile sur une page d'histoire méconnue.

  • Exilés en périphérie des villes, contraints à porter le Collier, un bijou en métal sombre qui a le pouvoir de les maîtriser, les garous fascinent et effraient tout humain qui se respecte. Y compris Kim Fraser. Or, choquée par les accusations portées contre Brian Smith dans une affaire de meurtre, l'avocate décide de faire justice elle-même en prouvant l'innocence du jeune garou. Aussi, malgré la méfiance que lui inspirent ces créatures, elle s'aventure seule dans leur enclave à l'est d'Austin, à la recherche d'un certain Liam Morrissey. Car pour démêler cette délicate affaire, il lui faudra compter sur la coopération du séduisant garou...

  • En temps normal, Aryal, l'une des sentinelles de Dragos, sait plutt bien grer ses sentiments. La haine, par exemple. Pourtant, face Quentin Caeravorn, grand gagnant des Jeux nouvellement recrut par le seigneur wyr, Aryal ne peut rprimer sa colre. Crature hybride d'une trs grande force, la fois wyr, elfe, et fae noire, Quentin est aussi un professionnel du crime. Persuade que ce dernier est coupable de quelque chose, Aryal se jure de le faire tt ou tard faillir... et de l'triper. Ce dernier lui rend d'ailleurs trs bien son animosit. Alors, pour mettre fin leur conflit, Dragos les bannit de New York et les envoie en mission...

empty