• Corentine

    Roselyne Bachelot



    Corentine ou l'histoire d'une revanche sur un avenir de malheur et de servitude.

    En 1890, une petite fille naît dans une famille de paysans bretons au coeur de ces montagnes noires où la misère pousse des milliers de gens à émigrer.
    Ses parents vont la placer, alors qu'elle n'a que sept ans, chez un riche propriétaire où, disait-elle, elle put enfin manger à sa faim.
    À douze ans, alors qu'elle ne parle quasiment pas le français, elle part comme domestique à Paris. Elle y connaît les humiliations, l'exploitation, le mépris, la violence d'un monde qui n'épargne rien ni personne.
    Jusqu'au jour où un homme pas comme les autres frappe à sa porte. La malchance a-t-elle enfin tourné ?
    Corentine était ma grand-mère. Une femme exceptionnelle qui m'a légué l'enseignement le plus précieux : savoir qu'il suffit de se battre pour transformer sa vie en destin.
    R. B.

  • Sujet à une psychose brutale et non identifiée, le neurologue Camilo Escobedo est interné dans un hôpital psychiatrique. Du jour au lendemain, il se retrouve le patient de ses propres collègues et internes. Jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il souffre d'une maladie auto-immune récemment découverte. Celle-là même qu'il a longtemps étudiée et qui l'a toujours fasciné : la maladie dont est atteinte la jeune fille dans L'Exorciste.
    Cette histoire, c'est celle, véridique, du docteur Escudero. En relatant la vie de ce neurologue, Gabi Martínez donne à lire le système de santé et la réalité sociale de Barcelone. C'est le combat singulier, dans un monde globalement corrompu, d'un personnage inoubliable.

  • Cadres dirigeants et opérationnels, managers et gestionnaires d'établissements de santé privés ou publics, vous devez chaque jour relever le même défi : allier qualité des soins et qualité de vie au travail, dans un contexte de rationalisation permanente des moyens.

    Si les établissements de santé sont de plus en plus performants, les patients mieux informés sont, quant à eux, plus exigeants et les soignants plus nombreux à souffrir d'épuisement professionnel.

    Les cadres, accaparés par les impératifs de la certification et le traitement de l'absentéisme, s'éloignent de leurs équipes et ressentent un véritable malaise.

    Inégalité dans l'accès et les offres de soins, désertification médicale, diminution des effectifs et des moyens alloués sont autant de symptômes préoccupants de notre système de santé.

    La nécessité d'un retour à l'équilibre pour les hôpitaux et le regroupement des établissements demandent de revisiter les modes d'organisation, les pratiques de management et d'oser appliquer de nouveaux outils de gestion.

    Cet ouvrage présente les techniques de management humanistes les plus adaptées au milieu de la santé en mettant la logistique au service de l'humain.

    Parce que c'est la logistique qui sert l'humain... et non l'inverse !

  • Depuis le e siècle, juifs et musulmans vivent côte à côte en Tunisie, parfois en paix, parfois en confl it. Au e siècle, seules subsistent quelques traces de la présence juive en Tunisie. Pourquoi cette cohabitation entre les deux peuples a-t-elle duré si longtemps ? Pourquoi s'est-elle achevée brutalement ? Des débuts de la conquête musulmane à l'Empire ottoman, du protectorat français à la Seconde Guerre mondiale, la cohabitation entre juifs et musulmans en Tunisie alterne entre tolérance et exclusion, concorde et confl its. À cela s'ajoutent les dissensions internes entre juifs portugais et juifs tunisiens qui s'exacerbèrent à la fi n du e siècle. Spécialiste du judaïsme maghrébin, Abdelkrim Allagui retrace sans parti pris l'histoire des juifs de Tunisie. À travers l'étude des pratiques sociales, économiques et culturelles qui ont fondé les conditions d'une coexistence millénaire, il interroge les raisons du divorce qui a conduit les juifs à quitter peu à peu la Tunisie musulmane.

  • Préface du Professeur Raymond Le Guidée Analyse d'ensemble des résidences services seniors, cet ouvrage juridique porte sur leur histoire, leurs difficultés, leur réforme par le législateur, le détail de leur réglementation juridique et fiscal

  • De tout temps, l'homme a été avide d'énergie pour satisfaire ses besoins... sans trop utiliser la sienne ! De la maîtrise du feu au Paléolithique à la non-maîtrise du nucléaire à Fukushima, le rapport de l'homme à l'énergie fut toujours placé sous le signe de la domination, économique, sociale ou politique. Or, il est clair aujourd'hui que la course à la puissance énergétique est indissociable du chronomètre de la Terre et de la manière dont les hommes sauront prendre en compte ses limites. Quelles options reste-t-il ? Après le feu et la machine à vapeur, une troisième révolution énergétique semble aujourd'hui inéluctable. Sera-t-elle dans la lignée des précédentes ou à contrecourant ?

  • Dans les années quatre-vingt-dix, Michel Despax soulignait déjà l'intérêt de croiser, dans l'entreprise, questions sociales et approches environnementales.
    Cette thématique est aujourd'hui arrivée à une maturité certaine. Désormais requise par l'expansion du concept de développement durable, une analyse des enjeux et des difficultés auxquels sont confrontés les décideurs s'impose. Dans un contexte particulièrement changeant et complexe (loi du 1er août 2008 relative à la responsabilité environnementale, règlement Reach, Grenelle de l'environnement, montée en puissance des obligations de sécurité, etc.), cet ouvrage collectif est l'occasion de mettre en lumière la place des impératifs de sécurité, de santé et de durabilité dans l'entreprise : concept d'environnement de travail, prévention et gestion des risques, alerte et implication écologique des salariés et de leurs représentants, incidences de la responsabilité environnementale...
    L'objectif est de clarifier les incidences juridiques des notions de développement durable et de gestion globale des risques dans une perspective transversale intégrant droit du travail et droit de l'environnement. Une approche novatrice utile pour les juristes, les gestionnaires, les patriciens du Droit (avocats, DRH, partenaires sociaux...), les responsables de formation et, naturellement, les étudiants.

  • Qu'il s'agisse de mousser les ventes d'un produit ou de présenter les avantages d'un service, la mise en place d'un plan de communication n'est pas une sinécure. Mais qu'en est-il de la mise sur pied de campagnes de communication visant l'adoption de gestes à portée sociale comme la prévention du VIH ou la démoustication?

    Ce guide pratique, synthèse de diverses théories et de la longue expérience de l'auteur, présente les assises de la communication sociale et décortique en 13 étapes le plan de communication en y intégrant les éléments particuliers à ce type de marketing.·De nombreux tableaux;·Des exemples pertinents; Une démarche étape par étape; Des aide-mémoires; ·Une bibliographie; ·Un guide de recherche fort utile en annexe.

  • Par cette réflexion qui laisse une large place à la liberté et auxcontradiction, Paul Chamberland argumente une réflexion fertile et pertinente sur les enjeux actuels de la poésie, mais aussi bien de la littérature et de l'échec du monde à se poursuivre dans la novlangue.
    Car celui qui écrit le poème met en suspens toute autre visée que celle de faire entendre, en un fragment, mais alors selon toutes ses virtualités, ce qui fait de nous des «parlants». Nous sommes des êtres dans le monde, et le monde n'est ni intelligible ni figurable autrement qu'interprété par le langage.

  • Ce livre, qui regroupe des théories élaborées autant dans le monde anglophone que dans le monde francophone, s'adresse à tous ceux et celles qui s'intéressent au fonctionnement et à la transformation des organisations. En plus de présenter un tableau complet de l'évolution des diverses théories, il pose un regard averti sur les apports et les limites de chacune, et fournit un aperçu des derniers développements qui caractérisent ce champ d'études.

  • L'écriture de Charles Leblanc dérange. Tant de dérision, tant de provocation, tant de dépense ludique jurent avec l'idée que beaucoup, en ce début de XXIe siècle, se font encore de la poésie. Ceux pour qui le poème, souple dépositaire d'une parole sublime, capte ou signale une essence voilée de mystère ne peuvent que recevoir comme un cinglant affront à la Muse le réalisme irrévérencieux de Leblanc. Cependant, ceux pour qui le poétique déborde le poème et qui attendent d'une oeuvre - poétique ou autre - l'occasion d'une rencontre avec une voix singulière, novatrice, percutante, reconnaissable entre toutes trouveront dans les pages parfois fielleuses de briques pour un vitrail une altérité qui s'assume entièrement, n'en déplaise aux forces morbides de la société qui tirent profit du silence des hommes. Ainsi, cet enfant terrible des lettres manitobaines, voire des lettres francophones en situation minoritaire, qu'est Charles Leblanc fait preuve d'une redoutable exigence de lucidité et insiste sur l'importance de ne jamais trahir son rêve : justice sociale ou amour. Pour lui, il sera toujours vital à l'humain d'avoir « tout [un] ciel à remplir » et de trouver l'audace de construire « des pans d'avenir / à habiter comme une maison ». C'est pourquoi les briques dont il est question dans briques pour un vitrail sont non seulement des instruments de révolte pour briser diverses formes d'un sacré aliénant, mais l'essentielle et modeste composante avec laquelle - advenant la participation d'un nombre suffisant de personnes - peut se construire une maison finalement vivable pour chacun.

  • Un secret subi enfoui dans la tête depuis longtemps peut-il générer des maladies ? 'Le bidasse aux épaulettes mauves' est un récit érotique réservé aux adultes. Cette évocation se serait passée à une époque où le service militaire était obligatoire. Peut-elle seulement être réelle ? Réfractaire d'apprendre à 'tuer les gens', des personnes bien 'placées' prennent en charge un appelé afin de l'aider à obtenir un poste dans le service de santé des armées. Un piège abject s'est refermé sur lui. Comment peut-on imaginer obliger un jeune homme à aimer une jeune femme avec ces pratiques ? Comment faire, comment dire ce qui se passe quand on est aux prises de pervers vous tenant dans leur filet, dans un cadre où il ne fallait qu'obéir aux ordres des supérieurs ? Alors pourquoi cet homme maintenant âgé n'avait jamais parlé auparavant ?

  • Au coeur de nombreuses réformes ces dernières années, l'enfant est une préoccupation essentielle de notre société.
    Ses droits doivent être reconnus et surtout, protégés. Dès sa naissance, l'enfant est doté de la personnalité juridique et donc d'un certain nombre de prérogatives. Les liens avec ses parents sont une autre source de droits. Le premier d'entre eux : avoir un nom. Droit ensuite d'être élevé par son père et sa mère, d'entretenir des relations avec ses grands-parents, d'être scolarisé, d'avoir accès aux soins, d'être entendu en justice...
    Destiné aux professionnels du droit et de l'enfance ainsi qu'aux parents qui accompagnent les mineurs au quotidien, cet ouvrage pratique et concret donne des réponses précises sur l'étendue des droits et des obligations de ces enfants. Sont étudiés en particulier, la filiation, l'état de l'enfant (personnalité juridique, capacité, etc.), les droits et devoirs des mineurs, la protection familiale de l'enfant (autorité parentale) et celle substitutive en cas de défaillance familiale (tutelle, pupille de l'Etat, etc.) ainsi que les droits des enfants plus faibles, handicapés, étrangers ou hospitalisés.
    Cette monographie Lamy Axe Droit, qui sort l'année du vingtième anniversaire de la ratification par la France de la Convention internationale des droits de l'enfant, est le fruit de l'expérience de praticiens du droit de la famille et d'universitaires accomplis.

  • Une réflexion pour comprendre les problèmes nouveaux provoqués par la crise de l'État-providence et par la configuration d'un contexte où la croissance ne crée pas suffisamment d'emploi pour résorber le chômage. Au nom de la compétitivité et de l'équilibre, la société a été divisée en deux grandes classes : ceux qui ont tous les droits, qui jouissent d'une large sécurité sociale, qui possèdent un revenu stable, et ceux qui voient leurs droits de citoyens rodés par des revenus faibles et incertains, par la remise en question des programmes de sécurité sociale et par leur rapport précaire au marché du travail. Sociologues, économistes, géographes et politicologues cherchent à dessiner les contours d'une option construite par des partenariats privés-publics, par la combinaison du travail salarié et des activités non rémunérées, par l'implication des milieux locaux dans des formes innovantes d'entrepreneuriat social et par la mise en place d'institutions et d'espaces où se négocient des nouveaux liens entre l'État et la société civile. Sous le signe de la solidarité, cette option réintroduit la société dans le calcul économique.

  • La mise au point des nouveaux traitements contre le VIH/sida a profondément modifié les stratégies de lutte et transformé les représentations de l'épidémie et le rapport à la maladie. Pour certains, ils ont contribué à une amélioration de la santé, mais ils ont eu aussi des répercussions médicales, sociales et psychologiques qui ont affecté les différentes sphères de la vie des personnes vivant avec le VIH. S'appuyant sur des perspectives complémentaires issues des sciences sociales (anthropologie, psychologie sociale, sociologie), cet ouvrage présente un portrait des principaux enjeux associés à ces traitements auprès de différentes populations provenant d'horizons socioculturels divers.

  • Ce livre présente les concepts essentiels à maîtriser pour porter un jugement critique sur les écrits scientifiques et pour mener une recherche tant en psychologie que dans diverses disciplines des sciences sociales (psychoéducation, travail social, éducation, etc.).

    Tout en couvrant les thèmes traditionnels de la recherche scientifique, cette seconde édition se démarque de la précédente par la mise à jour de tous les chapitres ainsi que l'ajout d'un chapitre entier sur la recherche qualitative et des questions d'auto-apprentissage.

  • Le virage ambulatoire, les nouvelles dispositions de la politique québécoise et le soutien social à l'exercice des rôles parentaux, et leurs influences sur la famille québécoise et ses conditions de vie.

  • Dans cet ouvrage l'auteur examine quelques-uns des problèmes politiques qui opposent le Canada et le Québec : les autorités politiques sont-elles crédibles aux yeux de l'électorat ? La population est-elle satisfaite de la gestion des finances publiques ? Les politiques sociales satisfont-elles les aspirations de toutes les couches de la population? Les mesures correspondent-elles au désir de la majorité ? La séparation est-elle une solution?

  • L'université se féminise; les adultes y découvrent un instrument de promotion sociale et de perfectionnement; les jeunes n'y constituent plus un groupe homogène. Voilà autant de repères permettant de comprendre l'évolution récente des effectifs étudiants des universités québécoises. L'analyse de leurs aspirations, de leur cheminement et l'incertitude de leur insertion professionnelle constituent de précieux indicateurs de la relation formation-emploi.

  • Cet ouvrage, qui, à plusieurs titres, marque un tournant dans la réflexion sur l'action communautaire en CLSC, vient sanctionner la démarche des intervenants communautaires avec la Fédération des CLSC. Il met en perspective le lien entre l'action communautaire et les enjeux de la citoyenneté et de la démocratie.

  • Les auteurs relatent les fondements sociaux, les principaux champs d'intervention, les principales stratégies, les perspectives, les apports spécifiques ainsi que les conditions générales d'exercice de la pratique en organisation communautaire.

  • Les diverses pratiques innovatrices d'altermondialisation, d'économie sociale et de coopération internationale décrites prouvent qu'une autre forme de mondialisation est possible. Pour en témoigner, des acteurs dans les organisations de coopération internationale et dans les mouvements sociaux livrent leurs expériences et leurs savoirs, et des chercheurs soulèvent les difficultés qui se font jour et mettent en lumière les débats de l'heure.

  • Notre société est-elle en manque de morale à la suite du déclin de certaines valeurs et de la mort des idéologies qui ont façonné nos sociétés occidentales ? Que signifie cette extraordinaire demande d'éthique qui s'exprime en médecine, dans la conception et l'application des nouvelles technologies, dans le monde des affaires et dans les questions relatives à l'environnement ? Les uns parlent d'un retour à la morale, de renouveau moral alors que d'autres affirment l'urgence de renouveler complètement la réflexion éthique pour aborder les nouveaux défis auxquels est confrontée la conscience actuelle. Quelle distinction faire entre le retour à la morale et l'apparition de certaines questions d'ordre éthique ? Quels liens établir entre ces phénomènes ? Dans cet ouvrage, l'auteur distingue la morale de l'éthique et présente une manière particulière d'aborder ces questions pour favoriser le dialogue le plus large et le plus ouvert possible entre les différents intervenants.

  • Les auteurs présentent un nouveau modèle favorisant une meilleure participation et une plus grande démocratie dans l'intégration des personnes présentant une déficience intellectuelle. Ils proposent des pratiques d'intervention, de gestion et de recherche qui permettront d'augmenter : la participation des personnes elles-mêmes aux décisions qui les concernent; le pouvoir de participer à ces décisions pour leurs proches ; la participation des travailleurs et des travailleuses à la conception et à l'organisation des services.

empty