Littérature générale

  • Molloy

    Samuel Beckett

    " je suis dans la chambre de ma mère ".
    Ainsi commençait la première page d'un roman publié à paris en janvier 1951. l'auteur était un irlandais inconnu qui écrivait en français. la presse saluait aussitôt l'apparition d'un grand écrivain : " si l'on peut parler d'événement en littérature, voilà sans conteste un livre événement " (jean blanzat, le figaro littéraire).
    L'avenir allait confirmer ce jugement. dès l'année suivante paraissait, du même auteur, en attendant godot, une pièce qui allait faire le tour du monde et même éclipser quelquefois ce premier roman.
    Et pourtant, molloy reste un livre majeur dans l'oeuvre de samuel beckett.
    Jean-jacques mayoux, trente et un ans plus tard, nous en offre une lecture encore enrichie par le temps.

  • Malone meurt

    Samuel Beckett

    Écrit en français en 1948, Malone meurt est paru en 1951.

    De même que Dante chemine de cercle en cercle pour atteindre son Enfer ou son Paradis, de même Samuel Beckett situe-t-il, chacun dans un cercle bien distinct, les trois principaux protagonistes des romans de sa trilogie, Molloy, Malone meurt et L'Innommable, afin qu'ils atteignent, peut-être, le néant auquel ils aspirent. D'un roman à l'autre, ce cercle est de plus en plus réduit.
    Beaucoup plus à l'étroit que Molloy, voici donc Malone figé dans une chambre close, gisant quasi immobile dans son lit, attendant sa mort prochaine. Le seul cheminement apparemment possible est celui du regard qu'il pose sur les objets qui l'entourent. Cependant Malone possède un crayon et un cahier : il va écrire. Il va décrire son état par le menu, de façon tout à la fois savoureuse et bouleversante, mais aussi il va enfin s'exiler de soi vers la périphérie où réside l'imaginaire : il va pouvoir inventer. « Vivre et inventer. [...] vivre, faire vivre, être autrui, en moi, en autrui. » Dès lors, ce sont d'incessants allers et retours du centre jusqu'à la circonférence, cet ailleurs où prennent vie les personnages rocambolesques qu'il crée. « Et doucement mon petit espace vrombit, à nouveau. Vous me direz que c'est dans ma tête, et il me semble souvent en effet que je suis dans une tête, que ces huit, non, ces six parois sont en os massif, mais de là à dire que c'est ma tête à moi, non, ça jamais. » Malone gagne ce domaine périphérique où tantôt il semble s'inventer lui-même, tantôt il se métamorphose en l'un ou l'autre des personnages qu'il invente. Est-il encore Malone ou serait-il devenu Macmann ?
    Malone meurt est l'oeuvre dans laquelle, avec un humour extrême, une acuité et un sens poétique infinis, Samuel Beckett s'exprime le plus explicitement sur l'acte d'écrire et sur la complexité des rapports entre un écrivain, sa création et ses créatures.

  • L'innommable

    Samuel Beckett

    Écrit en français en 1949, L'Innommable est paru en 1953.

    De même que Dante chemine de cercle en cercle pour atteindre son Enfer ou son Paradis, de même Samuel Beckett situe-t-il, chacun dans un cercle bien distinct, les trois principaux protagonistes des romans de sa trilogie, Molloy, Malone meurt et L'Innommable, afin qu'ils atteignent, peut-être, le néant auquel ils aspirent. D'un roman à l'autre, ce cercle est de plus en plus réduit.
    Le cercle imparti à l'Innommable se réduit à un point, c'est le trou noir au centre d'une galaxie, là où l'espace-temps se déforme, où tout est happé et s'engouffre sans pour autant disparaître. L'être qui réside en ce point est nécessairement sans nom puisqu'il s'agit de « je », ce « moi » à jamais non identifiable. Figé, le corps de l'Innommable est incapable du moindre mouvement. Cependant il a « à parler ». Ses précédents personnages, Molloy, Malone et les autres passent et repassent, tournant autour de lui. Ils semblent avoir ourdi un complot pour le contraindre à continuer d'être, le forcer donc à continuer de dire. Alors l'Innommable va créer d'autres mondes, donner voix à d'autres lui-même. Les personnages qu'il devra « essayer d'être » ? avec lucidité, mais sans jamais se départir de son humour ?, seront tour à tour Mahood, homme-tronc fiché dans une jarre, puis Worm, visage indistinct qui n'est qu'oreille « tressaillante » et terrible inquiétude d'un unique « oeil aux aguets ».

  • Les promesses

    Marco Lodoli

    Les Promesses de quoi ? Les trois romans portent-ils des promesses ? Oui, quelques-unes. Sorella promet quil y a aura une connaissance après la douleur, et peut-être même une félicité. Italia promet quoi quil arrive un sens au cours fatal de lexistence, ça ne saute pas aux yeux, mais lange, lui, connaît lhistoire : le temps est un petit bout déternité. Et Vapore promet finalement le pardon, les contraires se rencontrent, les contraires se détruisent, quelque chose, cependant, sait absoudre tant de misère humaine. (Marco Lodoli).

    Trois courts romans, donc, où chacun sentend dans un autre par un jeu de reflets et didentiques questionnements. Les personnages sont ancrés dans le réel et la vie qui se délite, mais lauteur, sil jongle avec beaucoup déléments autobiographiques, fait basculer tout cela du côté du réalisme magique. Une religieuse, une servante, une vieille femme : trois narratrices dévident tour à tour dans Les Promesses un récit somnambulique et « vont porter le mystère de lexistence ». Le roi du monde qui tirait les ficelles des Prétendants a abandonné la partie et les trois textes sont émaillés de « Ils » : une entité incertaine, quelque chose qui est plus loin des hommes et qui veille sans sentiments au bon fonctionnement de la mécanique à étioler. Entre « eux » et les humains, il se pourrait aussi que les anges aient à travailler éthérés mais pas exactement en plein ciel. Ils vous attendent plutôt dans lescalier ou au pied de limmeuble. Ils sont autres que ce quon nous a conté, dailleurs sont-ils du bon côté... Ils sont.

  • Saufs riverains

    Emmanuelle Pagano

    Je m'appelle Emmanuelle Salasc. Je suis née à Rodez, Aveyron, le 15 septembre 1969, quelques minutes avant ma soeur, de Norbert Salasc, originaire d'Octon, tout près de la rivière Salagou, département de l'Hérault, et de Monique Virenque, originaire de Boussinesq, commune d'Alrance, tout près de la rivière Alrance, sur le Lévézou, département de l'Aveyron. Entre ces deux territoires familiaux, il y a le pas de l'Escalette et le plateau du Larzac. Depuis le mois de mars, dans la vallée, les vannes du barrage sur le Salagou étaient fermées. En septembre, le patient travail de la montée des eaux abordait les deux petites vignes de mon grand-père paternel, pendant que ma mère perdait les eaux, dans la ville d'en haut. Sur ces hauteurs maternelles, un autre lac artificiel, barrant déjà l'Alrance depuis plus de quinze ans, gardait contre sa rive le secret d'un autre lieu familial disparu.

  • Donato, pressé par le danger, ne voit pas dautre issue que de remettre la cassette à Marie en lui mentant. ('Un cadeau pour ton fils, un film policier.') Marie donne la cassette à David, six ans. Quand le danger la presse à son tour, elle comprend, et, avant dêtre torturée et assassinée, elle a le temps de téléphoner à son fils. ('Va à la police avec la cassette.') David et Michel Rey se rencontrent devant le commissariat de la rue Sully.
    Tel est pour Michel le début dune enquête extraordinaire qui lamène à rencontrer sa future compagne, à élucider (ou à obscurcir) ses rapports avec sa sur Nadia, à prendre la décision de quitter la police pour se consacrer à la lutherie, et à tuer.

  • Le deuxième volet de la trilogie érotique française qui a déjà enflammé le monde entier.

    Annabelle, de son surnom "Elle", est prête à tout pour sauver son homme, l'un des frères Barlet. Après une année passée dans la chambre un de l'Hôtel des Charmes, la réalité les rattrape, quand lui se trouve pris dans une scandaleuse affaire de films pornographiques. Forcés de se retrouver dans des lieux secrets et insolites, ils arpentent Paris afin de continuer leur idylle sulfureuse. Mais, en cherchant coûte que coûte à l'innocenter, Elle va être confrontée aux secrets les plus sombres de la prestigieuse famille Barlet, entre manipulation, trahison et accident prémédité...
    Dans un Paris imprégné par les récits des courtisanes les plus célèbres, la jeune femme va poursuivre sa quête effrénée du plaisir et de la vérité, à ses risques et périls...

  • Les équations mathématiques n'altèrent pas les univers qu'elles révèlent. Tel n'est pas le cas de l'humanité qui, bannie par les Particules Baryoniques, franchit le Mur de Planck en emportant avec elle l'intégralité de son patrimoine romanesque. C'est autour de ce dernier que va prendre forme l'épopée de Travis Bogen, dans une dimension où pourtant rien n'était censé être, ce rien si difficile à appréhender pour l'imaginaire humain.

  • En 1813, Lord Byron est au sommet de sa célébrité. L'Angleterre tout entière l'adule pour ses écrits poétiques, la gent féminine pour son aura déjà sulfureuse. Lors d'un bal, il rencontre Annabella Milbanke, une jeune femme raffinée et spirituelle, qu'il épouse deux ans plus tard. La présence d'Augusta Leigh, la demi-soeur de Byron avec qui il entretient une relation ambigüe, vient cependant perturber leur idylle. S'instaure un triangle amoureux dans lequel Annabella peine à trouver sa place, partagée entre les élans de son coeur et ce que lui dicte sa raison.

  • Three years after Lord Byron dismissed, Dr John Polidori has fallen on hard times. And then a woman mistakes the doctor for the poet. As the pair fall in love, Polidori knows that he can only emerge from Byron's shadow if he confesses his true identity to the girl; but was it only Byron's shadow that led her to love him in the first place?

  • Peter Sullivan, professeur de littérature, a consacré de nombreux écrits à Lord Byron. Lorsqu'il meurt mystérieusement, l'un de ses confrères hérite de ces textes demeurés inédits. Tandis que la carrière littéraire de ce dernier s'essouffle, il trouve un nouvel élan en s'improvisant détective littéraire : il met de l'ordre dans les manuscrits, en décrypte les sous-textes et entreprend de sonder les vies tumultueuses de Peter Sullivan et de Byron lui-même.

    Au fil de cette enquête littéraire à deux voix, Amours d'enfance entraîne le lecteur dans un questionnement sur l'identité d'un auteur et les sources de ses créations.

    « Un cycle littéraire adroit, énigmatique [...], l'un des projets fictionnels les plus fascinants de ces dernières années. » The Independent

  • « Annie François était sans doute la plus grande lectrice - autant dire le plus grand lecteur - que j'aie jamais rencontrée. Presque autant de livres lus, chaque semaine, que de paquets de Gauloises - et ça n'était pas peu dire. Personnalité d'exception,

  • Le troisième volet de la trilogie érotique française événement Au lendemain de leur nuit de noces, Elle et Louis n'aspirent qu'à une chose : profiter de la chambre numéro deux. Mais à la suite d'un imbroglio judiciaire, Louis est condamné à une année d'emprisonnement. Privée de son amant, Elle est désespérée. Incapables de se retrouver dans l'intimité sensuelle des chambres de l'Hôtel des Charmes, Elle et Louis se voient contraints d'improviser de nouvelles façons de goûter au plaisir charnel.
    Notre héroïne parviendra-t-elle à garder le contrôle de sa sensualité et leur relation intacte malgré l'absence ? Commence alors une relation épistolaire dans laquelle Elle mélange fiction et réalité pour alimenter les fantasmes de son homme...

  • Près de huit ans après les horreurs commises par l'Anonymum, les villes attaquées ont toutes été reconstruites et repeuplées. Alors que la sérénité baignait à nouveau le monde, divers centres de recherche sont victimes d'étranges vols, puis le Canada est confronté à une nouvelle menace : le fattallix, aux ordres de l'énigmatique Revanchard. 
    Ayant fugué pour rejoindre l'Armée Spéciale torontoise, Sebastian Borremen se retrouve à la tête d'un commando expérimental qui devient le dernier espoir d'arrêter l'ennemi national. Épaulé par l'amour de Jessica Varillo et son talent de stratège, Sebastian s'apprête à mener un combat dangereux pour assurer l'avenir de ses compatriotes, quitte à payer de sa vie...

  • L'humanité se trouve soudainement confrontée à une invincible menace anonyme, qui fait rapidement des millions de victimes. Ce que les médias ont surnommé l'Anonymum s'attaque quotidiennement à une mégalopole, sur un continent différent de la veille, et disparaît sans laisser de trace.  En tombant amoureux de la bavaroise Tanja Krümald un an auparavant, l'étudiant canadien Chris Borremen était loin d'imaginer que cette relation allait le placer en première ligne pour tenter de stopper l'ennemi mondial. Malgré l'inexpérience de sa jeunesse, seulement armé de son intelligence, de sa clairvoyance et de son courage, Chris n'hésite pas à risquer sa vie pour assurer l'avenir de l'humanité...

  • Qu´est devenu Léo, ce jeune garçon sensible et attachant ? Porte-t-il toujours en lui les séquelles d´une enfance troublée par le rejet de sa mère ?

    Après quelques années de stabilité, le passé le rattrape : sa famille est de nouveau confrontée à la maladie. Léo réalise que sa mère cherche à l´écarter de la solution, comme elle l´avait écarté de la vie de son frère disparu. Cette crise révélera à Léo sa propre histoire comme il aurait souhaité ne jamais la connaître. Le destin de cette famille en sera à jamais bouleversé.

    Après le succès instantané de LÉO, l´autre fils, Hélène Lucas replonge avec brio dans l´univers bouleversant de Léo, qui a captivé des milliers de lecteurs. Ce second volet, dans lequel les intrigues se succèdent, est encore plus émouvant. L´écriture magnifique et la justesse des sentiments rendent cette histoire si véridique qu´on a peine à croire que c´est un roman. Attendu impatiemment, LÉO, l´ultime solution comblera le lecteur et le touchera jusqu´aux larmes.

    LÉO, l'ultime solution est le deuxième volet de la trilogie dramatique d'Hélène Lucas.

  • «Le poème est une maison désormais inhabitée» constitue le dernier volet de la trilogie «Catalogue affectueux», après «Le poème est une maison de long séjour» (Noroît, 2014) et «Le poème est une maison de bord de mer» (Noroît, 2016).
    « Ma poésie a toujours été interpellée par les autres discours et les autres pratiques artistiques mais surtout, depuis quelques années, par le discours philosophique. Bien sûr, tout cela pourra sembler bien métaphysique et tenant davantage du discours philosophique que de la poétique et pourtant... pourtant tout cela me paraît bel et bien constituer l'assise même de la poésie dite moderne. »

  • Premier livre d'une trilogie Entre 1910 et 1955, trois femmes issues de milieux différents habitent le village de Sainte-Élisabeth. Menant leur vie en parallèle, elles subissent l´influence de la toute puissante religion qui régissait tout jusqu´à la première moitié de ce siècle.

    Éva, née en 1910 à l´île de Miscou au Nouveau-Brunswick, est donnée à une riche famille de la côte. Exploitée comme domestique, elle entrera chez les Trappistines. En compagnie de sa soeur, Éva fuira le monastère et s´établira à Sainte-Élisabeth où elle mariera un veuf afin d´assurer sa sécurité.

    Eugénie, née en 1916 à Sorel, appartient à une famille à l´aise. Vivant avec une mère hautaine et froide, Eugénie trouve refuge dans la religion, la pratiquant à outrance. Mariée à un cultivateur de Sainte-Élisabeth, elle poursuivra sa quête religieuse, allant jusqu´à sacrifier l´avenir de son fils.

    Marguerite, née en 1930 à Montréal, tel un papillon, est attirée par les boîtes de nuit et le plaisir facile. Elle payera un lourd tribut pour ses folles aventures. Naîtra Lili, une boiteuse que la société refuse d´accepter. Marguerite déménagera à Sainte-Élisabeth où elle formera une famille décriée par la société puriste.

    Un homme, quêteux de son métier, bouleversera l´existence de ces femmes. Le curé du village, gardant les paroissiens sous sa coupe, s´octroie un rôle important dans le quotidien du magnifique village de Sainte-Élisabeth.

  • En des temps anciens, les Démons menacèrent l'univers crée par les Dieux. L'un d'eux, Mahîshâsura avait reçu le privilège de ne jamais être vaincu ni par un Deva, ni par un homme. Mais Durga, la plus belle femme que la terre ait jamais portée, lui lança un défi.

empty