• La vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l'art.
    Alors que l'Empire ottoman s'effondre et que les Arméniens sont persécutés, la famille du jeune Kaloust se réfugie à Constantinople.
    Le garçon, déjà connu pour son intelligence hors du commun, est émerveillé par la capitale
    du Bosphore et se pose pour la première fois la question qui allait le poursuivre toute sa vie :
    " Qu'est-ce que la beauté ? "
    Il ne sait pas encore qu'il va régner sur le monde naissant du pétrole, devenir l'homme le plus riche et le plus puissant de la planète... et le plus grand collectionneur de tous les temps.
    Inspiré de faits réels, L'Homme de Constantinople relate la vie extraordinaire du mystérieux Arménien, Calouste Gulbenkian, qui a changé le monde - et consacre définitivement J.R. dos Santos comme un auteur majeur des lettres portugaises et l'un des grands écrivains contemporains.

  • 14 juillet 1099. Alors que les croisés sont aux portes de la ville, les habitants de Jérusalem se pressent autour d'un homme mystérieux connu sous le nom du Copte pour entendre ses derniers enseignements. La foule, composée de chrétiens, de juifs et de musulmans qui vivaient jusqu'alors en parfaite harmonie, s'apprête à livrer combat et la défaite semble immi-nente. Mais loin de toute stratégie guerrière, c'est une véritable leçon de vie qui leur est dispensée.
    Le Manuscrit retrouvé est une invita-tion à repenser notre humanité qui pose une question d'une brûlante actualité : quelles valeurs subsistent lorsque tout a été détruit ?

  • Programmer en C pour les nuls Nouv.

    Un tour d'horizon complet de la programmation en C
    Ce nouveau livre de la collection " Pour les Nuls pros " va vous donner en quelque 500 pages toutes les connaissances qui vous permettront de maîtriser le langage C afin de l'intégrer dans tous vos développements.
    Ici nous considérons le C comme premier langage, c'est-à-dire qu'aucune connaissance d'un autre langage n'est nécessaire pour démarrer. Nouvelle édition entièrement mise à jour.Au programme :
    Description de la structure du langage C
    Les déclarations et les types
    Utilisation des opérateurs
    Les expressions
    Boucles et contrôles d'exécution
    Les pointeurs
    Traitement des chaînes de caractères
    Travailler avec le préprocesseur
    Gestion des entrées/sorties

  • Les soignants sont formés à agir et à se situer au sein d'une relation par nature asymétrique. L'auteure s'attache à montrer l'importance d'un aspect laissé dans l'ombre : la possibilité de faire vivre cette relation dans une dynamique de réciprocité.

    Nous avons généralement l'habitude de considérer la relation de soin dans sa structure asymétrique : d'un côté un soignant agissant, responsable, et de l'autre, un patient, passif, vulnérable. C'est oublier de considérer toute la complexité de ce qui s'échange et se partage entre soignants et soignés. En privilégiant une mise en mot proche de son expérience d'infirmière en soins palliatifs, l'auteure formule les enjeux éthiques de la réciprocité, liés à cette façon de concevoir la relation dans l'activité du soin et de la vivre effectivement.

  • Des enfants et des adolescents aux comportements difficiles mettent à mal les dynamiques groupales, s'esquivent des prises en charges individuelles, épuisent les adultes, s'agrippent à l'agir et à la transgression dans des processus d'exclusion qui n'en finissent pas de se répéter. Auprès d'eux, des équipes éducatives s'interrogent sur le bien-fondé de leur action. En écho, les institutions qui les accueillent se trouvent déstabilisées et sont à la recherche de réponses pertinentes.

    Dans une sorte de laboratoire des pratiques, des professionnels, éducateurs, psychiatre, responsables institutionnels, formateurs ont mis en commun, pendant six années, leurs expériences et leurs recherches. Cet ouvrage restitue la formulation d'une pensée et d'une théorie de la pratique éducative, élaborée à plusieurs, qui se révèle essentielle dans le processus de maturation et d'humanisation de ces sujets en devenir et s'inscrit dans une dynamique réactualisée des fondements institutionnels.

    En effet, la nécessaire adaptation des institutions et de leur mode de fonctionnement aux problématiques de ces jeunes est un défi en termes de management pour les équipes de direction qui doivent conjointement gérer les procédures et protocoles, animer des temps d'élaboration clinique mais aussi ouvrir de nouveaux espaces de créativité et d'espoir.

  • Un tour d'horizon complet de la programmation en C Ce nouveau livre de la collection " Pour les Nuls pros " va vous donner en quelque 500 pages toutes les connaissances qui vous permettront de maîtriser le langage C afin de l'intégrer dans tous vos développements. Ici nous considérons le C comme premier langage, c'est-à-dire qu'aucune connaissance d'un autre langage n'est nécessaire pour démarrer. Nouvelle édition entièrement mise à jour. Au programme : Description de la structure du langage C Les déclarations et les types Utilisation des opérateurs Les expressions Boucles et contrôles d'exécution Les pointeurs Traitement des chaînes de caractères Travailler avec le préprocesseur Gestion des entrées/sorties


  • La méthode proposée dans cet ouvrage reprend les principes les plus récents de conception des tableaux de bord pour les adapter aux besoins des managers. Rapidité, simplicité et faible coût de réalisation en sont les priorités.

    A la fois théor

  • Paolo Gallo propose ici un chemin original pour aider chacun de nous à trouver le travail idéal, à bâtir une carrière motivante et solide. Par un mélange créatif et stimulant de coaching, de management, d'exemples concrets et de témoignages, cet ouvrage permet aux lecteurs de trouver leur boussole morale  -  leurs valeurs, leurs compétences, leurs passions  - et leur radar pour détecter et gérer les obstacles auxquels ils seront confrontés -  cultures d'entreprises, personnalités toxiques, fausses promotions...Comment savoir quelles sont mes vraies forces et mes talents  ? Est-ce que j'aime ce que je fais  ? Comment puis-je trouver un travail dans une entreprise en phase avec mes valeurs  ? Quel prix suis-je prêt à payer pour une carrière valorisante et enrichissante  ? Qu'est-ce qu'une carrière  réussie pour moi  ?À partir de ces questions, l'auteur présente des outils pratiques ainsi que des réflexions sur les compromis et les choix difficiles que tout le monde est amené à faire à un moment de sa carrière -  montrant à quel point il est important d'avoir une boussole la plus fiable possible.Dans un monde incertain et en constante évolution, où la technologie, l'intelligence artificielle et le numérique transforment sans cesse le milieu du travail, La Boussole du succès offre aux lecteurs l'occasion de s'arrêter, de réfléchir et de se demander qui ils sont, en quoi ils croient et comment rester libres.  Pendant 30 ans, Paolo Gallo a été DRH de grandes institutions internationales (BERD, World Economic Forum) et Chief Learning Officer à la Banque mondiale. Aujourd'hui coach en entreprise et professeur adjoint à Hult-Ashridge Executive Education en Angleterre et à l'université Bocconi en Italie, il contribue à l'édition italienne et arabe de la Harvard Business Review et à Forbes Magazine. D'abord publié en Italie, La boussole du succès est déjà traduit en six langue et a remporté la médaille d'or d'Axiom  aux États-Unis pour la catégorie gestion de carrière. 

  • L'audit interne et le contrôle de gestion sont à des titres divers des fonctions internes de conseil dans l'entreprise. L'un et l'autre s'affirment comme des éléments essentiels du contrôle interne, c'est pourquoi l'efficacité de leur communication et de leur collaboration devient un enjeu majeur de performance et de pérennité. Il est donc important de rationaliser leurs actions et de les coordonner. Vous trouverez dans cet ouvrage, parmi les développements récents qui contribuent à cette évolution :


    l'élaboration par l'IlA du concept d'audit en continu ;

    le regard nouveau que l'audit interne est invité à porter sur "les prises de décisions stratégiques et opérationnelles" ;

    l'exigence, reconnue par tous, de la maintenance d'un dispositif de contrôle interne, facteur essentiel de cohésion et de dialogue.


    Il s'adresse en priorité :


    aux responsables des organisations du secteur public et privé ;

    aux membres des comités d'audit et comités des risques ;

    aux responsables et acteurs du contrôle de gestion et de l'audit interne ;

    à tous les acteurs opérationnels des entreprises et du secteur public ;

    aux étudiants en gestion.

  • Dernier volet des Forces imaginantes du droit (cours professé au Collège de France durant six années), ce volume s´attache à l´examen d´une question : comment oser parler de communauté de droit à l´échelle d´une planète livrée aux affrontements, à la violence et à l´intolérance ? Et comment concevoir les contours d´une communauté de valeurs par-delà la diversité des cultures et l´opposition des intérêts ? Explorant d´une part les interdits fondateurs (crimes internationaux), d´autre part les droits fondamentaux (droits de l´homme et biens publics mondiaux), Mireille Delmas-Marty n´entend pas éradiquer les différences mais relativiser le relativisme. À la recherche d´une unité de sens, dans la perspective d´un humanisme nouveau, pluriel et ouvert, elle montre que le droit peut contribuer à nourrir l´idée de bien commun.

  • L'accompagnement d'enfants en difficultés, de personnes âgées, en situation de vulnérabilité (handicap, précarité, etc.) confronte chaque professionnel à une rencontre humaine toujours singulière, dans un contexte à chaque fois particulier et complexe.

    Pierre Bonjour propose de les accompagner à leur tour dans des domaines où ils n'osent pas toujours s'aventurer. L'éthique, la morale, la déontologie, la laïcité sont des « grands mots » qui peuvent rebuter et les acteurs sociaux imaginent parfois qu'ils n'ont, de leur place, rien à en dire. Aujourd'hui pourtant, leur quête de repères et, encore plus, de sens montre qu'il est indispensable de multiplier les outils de compréhension pour mieux respecter la personne, qu'il s'agisse d'un usager, d'un résident, d'un élève ou encore d'un patient.
    />
    A partir de nombreux travaux théoriques toujours ancrés dans des situations concrètes issues de leur quotidien, l'auteur apporte sa contribution pour aider les professionnels des  secteurs social et médico-social, de l'éducation et de la santé, à répondre aux questions fondamentales : dans le travail social, au nom de quoi agissons-nous et pour qui ? Pourquoi le faisons-nous et comment ?

  • La notion du « Bienvieillir désigne tout à la fois des pratiques de soin et des manières de conduire sa vie, notamment au plan de la santé. Elle est un label pour les produits cosmétiques et diététiques, pour des produits immobiliers, des spéculations boursières, ou encore pour des villes qui s'engagent en faveur de leurs aînés... Une interrogation accompagne ce mouvement : n'avons-nous le droit de vieillir qu'à la condition de rester jeune ?

    L'idéologie du « Bienvieillir » qui nourrit le marché de la silver économie et du transhumanisme vient manipuler nos esprits pour nous faire accepter une normalisation de nos comportements au moment de l'avancée en âge.

    Les auteurs s'attachent à déconstruire ce nouvel asservissement quasi volontaire qui cherche à masquer la fragilité et la finitude humaine tout en servant les ambitions du capitalisme. Ils nous alertent sur son influence dans la détérioration de la qualité de vie d'une grande partie des vieux et des vieilles, considérés comme une charge, et des conditions de travail des professionnels qui ont la responsabilité de les soigner et de les aider.

  • L'action médico-sociale en direction des personnes handicapées est aujourd'hui triplement menacée par la difficulté à regarder ses dysfonctionnements en face, par l'illusion de la « désinstitutionnalisation » d'inspiration européenne et par une économie mal comprise qui ne repose que sur la réduction drastique des ressources humaines. Connaître et comprendre les dysfonctionnements de l'action médico-sociale pour pouvoir engager un juste renouveau, telle est l'ambition de ce travail collectif conduit sans complaisance ni renoncement. Les auteurs appellent à un changement, pour mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes handicapées, qui soit « juste » car éthique, réaliste, égalitaire, reposant sur la responsabilité de chacun à l'égard de soi-même et de tous.

  • Le reporting financier est un élément crucial de la communication d'une organisation. Au-delà des exigences réglementaires et fiscales, il en va de sa réputation et de sa capacité à susciter la confiance des investisseurs et des établissements de

  • Cet ouvrage propose une approche concrète et opérationnelle du contrôle de gestion, fonction au coeur du pilotage de l'entreprise.

    Il présente les fondamentaux, les grandes techniques et les outils d'analyse, mais aussi l'environnement professionnel du contrôleur de gestion et ses relations avec les autres fonctions. Etayé de nombreux exemples pratiques, il permet d'appréhender les différents aspects du métier.

    L'essentiel du contrôle de gestion s'adresse :


    Aux étudiants en gestion, IUT GEA, école de commerce, IAE, et à ceux qui passent le concours du DSCG ;

    Aux professionnels débutants ou des fonctions connexes.


  • Pratique et basé sur l'expérience, ce guide opérationnel complet propose 61 fiches, les outils et les pratiques essentiels d'Excel répondant aux problématiques métier des contrôleurs de gestion, des managers ou des gestionnaires.


    Recherche

  • Le référentiel international Coso est très largement accepté et utilisé dans le monde entier comme cadre de référence pour la mise en place et le pilotage de systèmes de contrôle interne efficaces.

    Cette nouvelle version du référentiel Coso, venant après l'édition initiale de 1992, a été améliorée en élargissant les objectifs relatifs au reporting financier à des aspects extra-financiers et internes. Elle intègre également les nombreuses évolutions qui ont marqué l'environnement économique et opérationnel au cours des dernières années, notamment les attentes en matière de surveillance par les instances de gouvernance, la mondialisation des marchés et des opérations, l'évolution et la complexité croissante des modèles économiques ou les attentes en matière de prévention et de détection de la fraude.
    />
    Le Référentiel intégré de contrôle interne a ainsi pour but de permettre aux administrateurs, dirigeants, managers et experts du contrôle de trouver une réponse circonstanciée à la question fondamentale : "L'organisation est-elle sous contrôle ?".

  • La fonction parentale est devenue un enjeu de politique sociale. À ce titre, se sont multipliées diverses initiatives de soutien, publiques, associatives ou privées. Ces initiatives de la société civile ont été d'abord pensées pour dénoncer le discours sur les parents démissionnaires et construire des modèles d'intervention coopératifs. Cependant leur institutionnalisation  en dispositifs a produit certains  glissements vers des conceptions normatives de bon parent sans lien avec la réalité des pratiques familiales.

    Les intervenants du soutien à la parentalité éprouvent un malaise lié aux injonctions paradoxales dont sont porteurs les dispositifs d'accompagnement, peu enclins à prendre en compte la diversité des familles et de leurs conceptions éducatives. Comment peuvent-ils tenir une posture éthique qui reconnaisse aux parents leur place de citoyens et d'interlocuteurs, leur dignité et leur pouvoir d'être auteurs de leur vie et de leur parentalité ?

    Dans un dialogue pluridisciplinaire, les auteurs posent la question fondamentale du sens du soutien à la parentalité.

  • Arbitrer les différends, caractérisés par la difficile conjugaison des contraires - morale et politique, égalité et différence, vérité et relativité - oblige considérer le conflit des valeurs et la pluralité des opinions. Apprécier ce qu'il est juste de tolérer ou d'exiger selon les contextes requiert un dialogue entre la compréhension formelle des phénomnes politiques et la manire dont ils sont interprétés, mis en oeuvre, traduits, contestés par les citoyens. Admettre qu'il n'y a pas de vérité en politique, et pas davantage de consensus sur la manire de la comprendre, demande une attention soutenue aux exigences d'égalité, de liberté et de justice.
    L'auteur propose de guider la délibération sur un certain nombre d'enjeux publics contemporains, par la maîtrise des outils ou des approches théoriques, et de se repérer dans un univers qui repose, aussi, sur la tradition cachée. Nombre d'idées nous paraissant innovantes ou mme révolutionnaires ont été élaborées par les penseurs de jadis, avec d'autres mots, sous une autre forme. Mais comment ? Que retenons-nous des Anciens, des penseurs chrétiens ? Que devons-nous aux premiers sociologues des institutions politiques, aux philosophes de l'État ? Comment passe-t-on de l'État-nation un ensemble cosmopolitique, de la guerre la paix ? Quelle conception de la justice permet de penser de justes inégalités, une redistribution équitable, la reconnaissance des individus ? Comment enfin juger de l'avenir de la démocratie ?
    Le projet d'égalité équitable esquissé dans ce livre s'inscrit dans les grands débats politiques actuels, accompagné par les philosophes qui s'engagent volontiers en politique.

  •  « Liberté » et « bienveillance », voilà les deux mots qui reviennent le plus souvent à la bouche des médiateurs expérimentés qui découvrent avec étonnement la pratique singulière de la médiation transformative. Celle-ci met en avant la non-directivité du médiateur et son respect intégral de l'autodétermination des participants, de l'expression de leurs ressentis et points de vue, en particulier lorsqu'ils sont aux prises avec la déstabilisation et la fermeture engendrées par le conflit.

    Première édition en français de l'ouvrage de référence théorique et pratique de ce modèle de médiation en pleine expansion dans le monde anglo-saxon, ce livre présente les principes fondamentaux et les concepts-clés de la « transformation des interactions conflictuelles » : empowerment individuel et reconnaissance mutuelle. Il en décrit avec précision les outils et leur utilisation dans des contextes d'intervention très différents.

    Au-delà des médiateurs, confirmés ou débutants, qui y trouveront matière à questionner et enrichir leur pratique, ce livre s'adresse à toute personne intéressée par la communication, le management et l'accompagnement dans les organisations.

    Les auteurs ont cofondé l'Institute for the Study of Conflict Transformation (l'ISCT), groupe d'étude qui veille au développement de l'approche transformative. Ils ont reçu le prix William Kreidler 2017 décerné par l'Association for conflict resolution en reconnaissance des meilleurs praticiens dans le domaine de la résolution des conflits.

  • De nobis ipsis

    Krystian Ogez

    C'est un véritable voyage que propose la lecture. Quand on lit en se voyant lire dans la salle, on ne voyage pas : on se trouve en train de lire. Alors que lire, vraiment lire, c'est plonger dans les programmes que nous présente l'auteur, en explorant ce qu'il a à nous offrir. Il s'agit là d'un voyage bien particulier : s'il peut procurer du plaisir - tout dépend de la douceur du style de l'auteur -, et même du bonheur - quand on voit que tout se suit dans un ordre qui ne pose pas le moindre problème - le livre de philosophie présente, quant à lui, une autre particularité. Car, ce qu'il propose, en nous faisant slalomer entre différents concepts, ou en nous amenant à plonger dans de vastes notions, c'est de la joie : celle de découvrir quelque chose à quoi nous pourrons repenser - quelque chose qui nous caractérisera.


  • La communication est de plus en plus considérée comme une des compétences clés du contrôleur de gestion. Outre sa maîtrise des outils financiers, il doit en effet animer en interne une dynamique qui implique communication claire et capacité à susc

  • La crise économique de 2008 a suscité un «renouveau» du discours critique sur le capitalisme. Mais pour les auteur-e-s de «La tyrannie de la valeur», cela n'a pas pour autant donné lieu à un approfondissement de la théorie critique, si bien que la crise actuelle du capitalisme s'accompagne d'une «crise de l'anticapitalisme», prenant la forme d'une carence théorique.

    L'essentiel de ce discours critique, comme celui des mouvements de type «Occupy», demeure superficiel en se limitant à une approche subjectiviste dénonçant l'élite du «1%» et des «vilains» banquiers. Le grand mérite du courant dit de la «critique de la valeur» («Wertkritik») est d'effectuer un retour au texte de Marx afin d'en dégager une critique substantielle et de retrouver, par-delà le Marx économiciste et subjectiviste, le Marx philosophe et sociologue. Le capitalisme est ainsi abordé comme un «fait social total», et de sa critique ressort la nécessité d'instituer d'autres formes de médiations sociales et d'autres institutions que celles qui consolident la domination fétichiste du travail, de la marchandise, de la valeur sur la vie, la société, la nature. Le sujet du capital n'est dès lors plus identifié à la bourgeoisie ou au prolétariat eux-mêmes, mais plutôt au processus de valorisation capitaliste que bourgeois et prolétaires entretiennent mutuellement, sans toutefois en tirer les mêmes avantages.

    La tâche prioritaire de la théorie critique est donc double: d'abord comprendre de manière critique les médiations fétichisées du capitalisme, puis penser ce que pourraient être des médiations non aliénés. C'est à ce projet que «La tyrannie de la valeur» entend contribuer afin d'approfondir et de renouveler le discours de la théorie critique.

    Avec des textes d'Yves-Marie Abraham, Marie-Pierre Boucher, Pierre Dardot, Jean-François Filion, Franck Fischbach, Anselm Jappe, Gilles Labelle, Eric Martin, Louis Marion, Jacques Mascotto et Maxime Ouellet.

  • La classe ouvrière n'existe plus... Michèle Lamont l'a cependant rencontrée, en allant interviewer des travailleurs américains, blancs et noirs, et français. Des autoportraits qu'elle a recueillis, il se dégage une constatation : la morale est au centre de l'univers de ces travailleurs américains, qui trouvent leur identité dans l'autodiscipline et la responsabilité. Ces exigences morales sont une alternative à la réussite économique, en leur permettant de maintenir leur dignité. Ces principes les aident aussi à se distinguer des pauvres et à dresser des barrières raciales rigides. Pour les Blancs, les Noirs sont moralement inférieurs, parce que paresseux, tandis que pour les Noirs, les Blancs sont excessivement dominants et disciplinés. La comparaison avec la France est instructive : les travailleurs acceptent plus volontiers les plus pauvres comme une partie d'eux-mêmes et critiquent d'autant moins les Noirs qu'ils sont considérés comme des immigrés.
    Cette sociologie compréhensive fait faire un bond décisif aux études sur les races et les classes.

empty