• A travers les sociétés primitives, archaïques, antiques et contemporaines, J. Cazeneuve a cherché à montrer comment l'humanité a éprouvé le besoin de placer certains objets, personnages, institutions ou principes au-dessus du monde ordinaire.

  • « Au moment où j'entre Place Beauvau, je ne sais pas à quel point je resterai marqué, à tout jamais, par la succession des tragédies qui viendront endeuiller le pays, en donnant au ministère de l'État, sa dimension de citadelle profondément humaine.
    Dans mes pensées, le pressentiment des heures sombres à venir a laissé place, peu à peu, aux certitudes. La question n'est plus de savoir si les éléments se déchaîneront, ou si par miracle nous serons épargnés, mais bien de deviner quand le tonnerre grondera, après que la foudre se sera abattue sur nous. »B. C.
    Confronté au quotidien à toutes les violences - terroriste, verbale, psychologique -, Bernard Cazeneuve a dû tenir le cap et rassurer les Français. Mais, du drame de Sirvens avec la mort de Remi Fraisse aux attentats qui ont endeuillé la France, en passant par les soubresauts de la crise migratoire et les nécessaires réformes à mener, notamment celle du renseignement intérieur, celui qui restera comme un très grand ministre de l'Intérieur ne nous cache rien des moments d'anxiété et de solitude qu'il a dû aussi affronter.
    Ce témoignage passionnant et profondément sincère sur la vie et l'action d'un ministre de l'Intérieur - quand, à chaque minute, il faut faire face à des situations politiques et humaines inédites - est aussi un récit tendu, très finement écrit, qui se lit d'une traite.

  • Nommé au poste de Premier ministre à la veille d'une campagne présidentielle inédite, Bernard Cazeneuve verra se produire de multiples événements
    que l'on n'attendait pas.
    Lorsque le temps d'un gouvernement est contraint, lorsque le contexte historique est singulier, l'engagement ne se compte pas en mois ni le dévouement en semaines. L'engagement et le dévouement ne cherchent pas la récompense.
    Ils s'estiment en réformes poursuivies, en actions menées, en progrès accomplis. Chaque jour compte alors, et le temps limité donne à l'exercice de l'État un supplément de densité.
    Écrit avec élégance et finesse, ce livre est le récit de ces cent cinquante jours trépidants, vécus au coeur de la machine Matignon.

  • Karachi

    Bernard Cazeneuve

    8 mai 2002, Karachi, Pakistan, 8 heures du matin. Un attentat-suicide provoque la mort de 14 personnes dont 11 employés français de la Direction des constructions navales [DCN] qui s'apprêtaient à rejoindre le chantier des sous-marins Agosta 90B.Très vite, la piste d'al-Qaida est retenue, Oussama Ben Laden ayant salué l'action du kamikaze. Pourtant, près de dix ans après les faits, l'enquête n'a toujours pas abouti. L'attentat de Karachi devient une affaire d'État, un imbroglio franco-français mettant au jour des rivalités fratricides au sein de la droite.Député-maire de Cherbourg dont étaient originaires les victimes de l'attentat, Bernard Cazeneuve réussit à convaincre ses pairs d'ouvrir une mission d'information. Pendant des mois, il mène avec ses collègues la totalité des débats et auditions. Parmi les acteurs principaux du dossier, des têtes d'affiche : Édouard Balladur, François Léotard et Charles Millon.Pourquoi cette enquête est-elle impossible ? Contradictions des témoins clefs, entraves à la justice, manoeuvres de l'exécutif, course aux scoops des journalistes : Bernard Cazeneuve, en racontant de l'intérieur les difficultés qu'ont eues les députés à accomplir leur travail, illustre avec courage et précision les fragilités de notre démocratie.Un témoignage implacable et précieux pour mieux comprendre l'une des plus importantes affaires de la Ve République.

  • Quand l'individu se présente comme une personne, au sens juridique, psychologique et philosophique du mot, est-il un produit de la société ? Sa responsabilité n'est-elle pas atténuée, diluée dans ce que son entourage a fait de lui ?. Pour aborder ce problème, on étudie ici l'histoire même de la notion de personnage, la façon dont chaque individu connaît et conçoit autrui.

  • Instituteur et psychologue clinicien, l'auteur a terminé sa carrière en tant que psychologue scolaire dans un quartier dit « sensible ». De son immersion ressort ce journal composé de multiples récits croisés. Ce témoignage étayé sur cinq ans propose une réflexion sur l'école des pauvres, les élèves, les familles et les enseignants et leur devenir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce livre voudrait répondre aux questions que tout le monde se pose sur la télévision. - Quelles sont les techniques qui vont la transformer bientôt ? - Comment est-elle organisée en France et à l'étranger ? - Peut-on parler de télécratie ? - Comment fait-on les sondages et quel est le poids de la publicité ? - Que peut-on savoir des publics, de leurs habitudes ; de leurs préférences ? - La télévision est-elle ennemie de la culture, est-elle école de la violence ? - Comment parvient-elle à nous distraire ?

  • Les sciences humaines prennent de plus en plus d'importance dans notre civilisation. Parmi elles, l'ethnologie occupe une place de choix. On sait maintenant qu'elle n'exprime pas seulement une curiosité bien naturelle pour des populations lointaines, mais qu'elle a pour tâche de nous aider à mieux comprendre l'homme en général, la vie sociale dans son ensemble. Jean Cazeneuve expose les grandes conceptions ethnologiques et analyse, à l'aide des documents les plus modernes, les principaux modes de vie des hommes dans leurs divers aspects (vie intellectuelle, vie spirituelle et artistique, organisation familiale et sociale). Il montre enfin comment l'ethnologie éclaire l'évolution actuelle du monde, en particulier celle du Tiers-Monde.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les sciences humaines prennent de plus en plus d'importance dans notre civilisation. Parmi elles, l'ethnologie occupe une place de choix. On sait maintenant qu'elle n'exprime pas seulement une curiosité bien naturelle pour des populations lointaines, mais qu'elle a pour tâche de nous aider à mieux comprendre l'homme en général, la vie sociale dans son ensemble. Jean Cazeneuve expose les grandes conceptions ethnologiques et analyse, à l'aide des documents les plus modernes, les principaux modes de vie des hommes dans leurs divers aspects (vie intellectuelle, vie spirituelle et artistique, organisation familiale et sociale). Il montre enfin comment l'ethnologie éclaire l'évolution actuelle du monde, en particulier celle du Tiers-Monde.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Attitude, état d'âme ou état d'esprit qui fait voir la vie en rose, peut-on considérer l'optimisme comme une de ces idées motrices qui influent de manière déterminante sur la vie de chacun et celle des civilisations.

  • Plus qu'une autobiographie, c'est un document sur sa vie professionnelle, ses voyages, points d'appui d'une réflexion plus élargie.

  • Voici l'ouvrage de référence sur le vélo et sur le Tour de France. La Fabuleuse Histoire du Tour de France relate, année après année, un siècle d'épopée, un siècle d'exploits réalisés et de drames vécus par des champions d'exception, un siècle de perfectionnements d'une compétition cycliste qui fait dorénavant partie du patrimoine français et mondial. Chaque tour depuis 1903 est raconté avec une grande précision historique et replacé dans son contexte sportif et social par Pierre Chany et Thierry Cazeneuve. Ces grands maîtres de la petite reine ont couvert à eux deux tous les grands événements cyclistes de l'après-guerre à aujourd'hui. En annexe figurent tous les classements indispensables aux amateurs de statistiques du sport cylciste.

  • Jean Cazeneuve, qui a assumé la direction de cet ouvrage, est membre de l'Institut, professeur de sociologie à Paris V, chargé d'importantes fonctions à la télévision. Auteur de travaux, dont une grande partie est consacrée aux mass media, Jean Cazeneuve est donc un sociologue en action.
    Cet ouvrage ambitionne d'être à la fois un ouvrage d'introduction, un instrument encyclopédique et le bilan le plus actuel qui soit des recherches en cours. Pour un tel objectif, Jean Cazeneuve a fait appel à des collaboratuers du plus haut niveau : François Perroux (professeur au Collège de France, économiste), Francis Balle (maître de conférences à Paris II), Roger Daval (professeur de méthodologie des sciences humaines à Paris V), Pierre George (professeur à Paris IV - Sorbonne, géographe), Alain Girard (professeur à Paris V et conseiller technique à l'Intitut national d'études démographiques), Louis-Vincent Thomas (professeur à Paris V, spécialiste d'ethnologie et de sociologie africaines).
    Les sciences de la société sont des sciences jeunes ; très jeunes mêmes, si l'on considère le moment où, renonçant aux vastes synthèses et aux prophétismes, elles optent pour des résultats plus modestes mais plus assurés. Nées d'hier, elles sont aujourd'hui des sciences reines. La société moderne, avec son devenir au rythme saccadé et aux accélérations multiples, avec l'extrême complexité de ses réseaux de relations et le besoin où elle est de faire sans cesse le point quant à ses moyens, quant à ses résultats et quant à ses buts, ne peut plus se passer de l'outil qu'elle s'est forgé dès ses premiers pas.
    La démographie, l'économie politique la psychologie sociale, les différentes branches de la sociologie, on imagine mal que nos sociétés, qui visent la rationalité technique, administrative et sociale et la gestion efficace, puissent les ignorer.
    De l'avis des spécialistes, l'édition française manquait d'un ouvrage panoramique sérieux sur les sciences sociales. En finir avec cette carence a été le but d'une telle entreprise.

empty