• Frère d'âme

    David Diop

    • Audiolib
    • 13 Février 2019

    Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.
    Partir à la guerre, dit-on… Mais partir, c’est surtout partir loin et hors de soi. Cette plongée dans l’horreur de la guerre - l’âme blessée et coupable à jamais de celui qui la  mène - est un roman magnifique sur l’exil et l’impossible retour.
    Un chant envoûtant qui plonge le lecteur dans la conscience d’Alfa, jeune tirailleur sénégalais enrôlé dans la Grande Guerre de 14-18.
    © Éditions du Seuil, août 2018
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    Durée : 3h43

  • Ce roman retrace le parcours d'une délégation de onze personnes venues du Sénégal à l'Exposition universelle de Paris de 1889. Ils échouent à Bordeaux dans un petit cirque dont le directeur cherche à les contraindre de participer à un spectacle de nègres. Quelques personnages vont s'insurger contre sa tenue, Raphaël, un jeune medecin et Violette, la fille du député. A la fin du roman, le spectacle qui se donne n'est pas celui que l'on attendait.

empty