Langue française

  • Mon éloge est un dithyrambe totalement subjectif, sincère et ressenti, un discours "pour l'édification commune", ainsi qu'il est écrit dans les manuels de rhétorique. Il ne cherche pas à plaire aux critiques ou aux chroniqueurs. Il s'adresse aux lecteurs qui veulent découvrir le jazz, à ceux qui l'aiment un peu mais de loin ; aux simples enthousiastes, aussi, ces ravis du jazz, comme moi, qui communient dans la ferveur d'un solo de sax, d'une envolée de trompette, d'un murmure de basse...

  • L'été d'Agathe

    Didier Pourquery

    • Grasset
    • 13 Janvier 2016

    « Vendredi 10 août 2007. Agathe s'est arrêtée de respirer. Après six mois de lutte depuis sa deuxième greffe et toute une vie de combat. Sa lumière, son rire, son esprit, son courage vont tellement nous manquer. Sept ans plus tard, moi, son père, j'ai décidé de raconter qui était cette jeune femme vivante, joyeuse et directe. Comment elle a avancé, aimé, partagé. Comment elle a vécu, jusqu'au bout, son dernier été. Je voulais parler de sa vie, de la vie. Je me suis replongé dans mes notes, j'ai repris les photos, les courriers de ses vingt-trois étés. Puis j'ai commencé à écrire. Jour après jour. Ce fut difficile et doux. Tu m'accompagnais, Agathe, avec ton regard sur le monde, sur la maladie, sur la famille, sur moi. Nous échangions. A la fin, tu étais en vie. » D. P.


  • Comment un simulacre de repas a-t-il séduit le monde entier ?

    Dans ses Mythologies, Roland Barthes consacrait déjà avec humour un très sérieux chapitre au " steak-frites ". Cinquante ans plus tard, les arches jaunes sur fond vert de la célèbre firme McDonald's ont envahi la planète et la France est devenue l'autre pays du fast-food. Que nous raconte cette mutation spectaculaire ? Pourquoi aime-t-on tellement cette nourriture aussi régressive et transgressive que nocive ? Drôle et personnelle, cette analyse très éclairante superpose, à la façon d'un hamburger, une tranche d'histoire, une tranche de sociologie, une tranche d'économie, une tranche de nutrition et, pour relever le tout, une tranche de mauvais esprit.


  • Cet éloge de l'ironie offre un mode d'emploi de l'esprit léger, le meilleur antidote qui soit à tous les interdits et toutes les doxas.

    " Regardez-moi lorsque je parle au second degré : comme dans un jeu d'enfant, je me raconte une histoire au milieu de la vie quotidienne. Comme tous les jeux, celui-là donne du plaisir : moquerie partagée, complicité de malfaisance légère. Un sourire, un simple sourire est l'enjeu de la partie. Il est urgent de redécouvrir les bienfaits joyeux de l'ironie, les vertus décapantes du second degré... ce mal français qui nous fait tellement de bien. " D. P.
    " Nous ne céderons rien à l'ironie ", déclarait Emmanuel Macron le soir de son élection. L'ironie n'est donc plus au programme. Elle dérange, elle questionne, elle bouscule, elle renverse parfois. C'est un sport de combat tout en souplesse, mais qui peut s'avérer redoutable.
    Didier Pourquery montre ici comment, de Socrate à Daniel Defoe, de Jonathan Swift à Kierkegaard, de Musil à Jankélévitch, les amis de l'ironie ont interrogé le monde sans se lasser. Cet ouvrage va à leur rencontre pour recueillir leurs enseignements toujours délectables et offrir un mode d'emploi de l'esprit léger, le meilleur antidote qui soit à tous les interdits et toutes les doxas. Un programme comme un autre. Mais celui-ci, d'une efficacité assurée.

  • 5 000 nouveaux produits chaque année dans les supermarchés européens, 9000 aux États-Unis ; 64 000 marques nouvelles en France en 1988, 68 000 dépôts de brevets, etc. La guerre de la nouveauté fait rage dans l'économie des pays riches, elle est devenue une véritable obsession. Des milliers d'hommes et de femmes passent leurs journées à rechercher de nouvelles formes, de nouveaux noms, de nouvelles performances, dans des domaines aussi variés que l'automobile ou les éponges de cuisine, la lessive ou les boissons gazeuses. L'auteur nous emmène dans les coulisses d'un monde qu'il a pratiqué pendant de longues années : services marketing des grandes entreprises, agences de publicité, studios de design, hypermarchés, etc. Dans les groupes de créativité, en manches de chemise, on délire doucement pour libérer en soi l'inspiration. Mais il y a aussi des séances de tests, où l'on fixe une caméra sur la rétine du consommateur-cobaye, d'autres où on le passe au détecteur de mensonge. Les grandes réussites, aussi bien que les échecs spectaculaires de l'innovation, sont racontés (ainsi la faillite retentissante du nouveau Coca-Cola en 1985, ou encore l'échec du yaourt à boire en 1979, devenu succès sept ans plus tard avec une nouvelle présentation). L'auteur va plus loin et, avec un regard aigu doublé d'un goût certain de la provocation, il nous montre qu'aujourd'hui rien n'échappe à la loi de la nouveauté : pas plus la politique que la science, la philosophie et même la religion. Un récit plein de vie, en même temps qu'une remarquable analyse des mentalités d'aujourd'hui.

  • De plus en plus de cadres, de techniciens et de directeurs sont recrutés aujourd'hui par des chasseurs de tête. Ce guide fait un tour d'horizon de cette profession et de ses enjeux.

  • Les mots de l'époque

    Didier Pourquery

    Qui n'a jamais entendu un éditorialiste souligner une idée « clivante », un politique vouloir « réenchanter » la vie, un ado répondre « ah ouai, j'avoue », un joueur de football se satisfaire d'avoir « fait le job » ? Qui n'a jamais voulu monter « sur » Paris, éviter les endroits « improbables » ou « déconnecter » ? Au travail, au détour d'une rue, à la terrasse d'un café, dans une rame de métro, Didier Pourquery tend l'oreille, sort son carnet et se transforme en enquêteur, curieux, agacé mais bienveillant. Tics fâcheux, air du temps, dérapages, clichés et autres expressions toutes faites : impossible de ne pas s'y reconnaître !
    En 100 billets, issus de sa chronique « Juste un mot », l'auteur nous propose un passionnant jeu de piste dans le langage quotidien. Quelques repères étymologiques, un sens aigu de l'observation et l'humour comme fil conducteur : pas de doute, ce petit livre instructif et drôle « fait le job»!

    Conception graphique : Raphaëlle Faguer © Autrement © Éditions Autrement, Paris, 2014.
    Www.autrement.com

empty