Langue française

  • L'idiot t.1

    Fiodor Dostoïevski

    « Il n'y a pas d'erreur, c'est un roi, d'une essence et d'une qualité telles que seul Shakespeare pourrait, chez les modernes, lui être comparé... Peut-être est-il, après Eschyle et Shakespeare, l'humain qui est descendu le plus profondément, le plus âprement dans l'abîme des coeurs et des corps... »
    Léon Daudet

  • L'idiot t.2

    Fiodor Dostoïevski

    - Écoutez ! Je sais que parler n'est pas bien : mieux vaut tout bonnement l'exemple, mieux vaut tout simplement commencer... j'ai déjà commencé... et - est-ce que réellement on peut être malheureux ? Oh, qu'est-ce que mon chagrin ou mon malheur, si j'ai la force d'être heureux ? Vous savez, je ne comprends pas comment on peut passer à côté d'un arbre, et ne pas être heureux de le voir, parler avec un homme, et ne pas être heureux de l'aimer ! Oh, seulement je ne sais pas m'exprimer..., mais combien il y a à chaque pas de choses si belles, que même l'homme le plus désemparé trouve belles ! Regardez l'enfant, regardez l'aurore du bon Dieu, regardez le brin d'herbe grandir, regardez les yeux qui vous regardent et qui vous aiment...
    Il était depuis longtemps déjà debout, parlant toujours. Le petit vieux le regardait maintenant avec épouvante. Elisabeth Procofievna poussa un cri : " Ah, mon Dieu " ayant deviné avant les autres, et joignit les mains. Aglaé courut vivement à lui, eut le temps de la recevoir dans ses bras et avec effroi, le visage déformé par la douleur, elle entendit l'esprit sauvage de " l'esprit qui avait secoué et terrassé " le malheureux.

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.




    Alexeï Ivanovitch est un précepteur russe au service d´une famille ruinée. Tout le monde semble attendre le décès - et l´héritage - de la tante du général. Mais à la surprise de tous, elle débarque dans la famille. Par amour pour Paulina, la belle fille du général, Alexeï Ivanovitch va aller jouer au casino réputé de Roulettenbourg, ville d´eau imaginaire allemande. Peu à peu, il sera englouti par la passion du jeu.


    Une folie dont Dostoïevski était lui-même victime, et dont il décrit les effets diaboliques avec maestria, tout en exaltant la noblesse de l´âme russe face à une Europe opportunistes, froide et calculatrice.

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.



    Fiodor Karamazov, homme riche et détestable, est le père de trois fils légitimes au caractère très différent : le premier est orgueilleux et impulsif, le second est cultivé et engagé, le dernier est pieux et réservé. Il y a aussi un fils illégitime, cynique et hypocrite, qui travaille au service de son père.
    L´un d´eux va commettre le parricide... Mais lequel ?
    Les Frères Karamasov mêle enquête policière, liaisons amoureuses et réflexions sur Dieu, sur la vertu et sur la liberté. Proposant un questionnement philosophie et social, c´est le chef-d´oeuvre absolu de Fiodor Doestoïevski.

  • Lors d'une promenade nocturne dans les rues de Saint-Pétersbourg, un jeune homme croise la jeune Nastenka de qui il tombe immédiatement amoureux. Nastenka qui cherche un confident accepte de passer du temps avec lui mais en aime un autre... L'illusion durera-t-elle?



    Fiodor Dostoïevski (1821-1881) est l'un des plus grands romanciers russes: une enfance difficile, l'épilepsie, une condamnation à mort à laquelle il échappe, une déportation en Sibérie à cause de ses liaisons avec les progressistes russes et de nombreuses dettes marquent sa vie. De retour du bagne sibérien, il s'engage dans l'armée et devient officier avant de démissioner en 1859 pour se consacrer à l'écriture.

  • Débarrasser l'humanité d'un « pou » malfaisant, satisfaire son idéal de justice et s'illustrer par un geste sublime : tels sont les motifs qui poussent Raskolnikov à tuer une vieille usurière. Mais sitôt que la hache s'abat sur sa victime, l'étudiant perd la raison... Nul mieux que Dostoïevski n'a peint la déchéance d'un homme : terrifié à l'idée qu'on découvre son crime, en proie au remords, au délire et à la paranoïa, le coupable erre dans les bas-fonds de Saint-Pétersbourg, rongé par cet insoutenable secret.
    Histoire d'une plongée en enfer, Crime et châtiment (1866), qui tient à la fois du roman policier, de la fresque sociale et du récit psychologique, est l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature russe.

  • Cette première grande oeuvre pleine de rebondissements inattendus fut écrite par Dostoïevski à son retour du bagne sibérien.

  • Dans ces chroniques littéraires de jeunesse, Dostoïevski s'amuse à faire surgir du commentaire journalistique d'incroyables personnages de roman auxquels il prête vie, le temps d'un article.

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.
    Dans une ville de province russe, un groupe de jeunes révolutionnaires conspire contre le tsar et attend l´arrivée de Stavroguine, aristocrate adulé par leur chef, Verkhovenski, qui veut lui donner le pouvoir. Verkhovenski, bourgeois intellectuel, incarne le nihilisme athée et veut conduire la Russie au renversement de l´ordre établi. Stravoguine quant à lui est un sceptique qui voit la lutte sociale comme une distraction contre l´ennui plus que comme un combat pour un idéal politique.
    Dans ce roman très politique et parfois titré Les Possédés, Dostoïevski met en garde la Russie conservatrice et nationaliste contre les débordements socialistes et nihilistes des « possédés », agitateurs de l´époque, mais aussi contre tous les extrêmes politiques, refusant d´imposer à son lecteur sa propre vision du monde.

empty