FeniXX réédition numérique (Éditions de la différence)

  • Il existe bien une lutte des sexes où le sexe féminin, bien qu'en grande partie définissable en tant que classe ne se comporte pas comme une classe ; il lui a été jusqu'à présent impossible de s'assumer comme telle. Nous prétendons que l'art, que la production d'images reflétant une culture, est le champ idéal de tous les possibles de cette lutte, et nous entendons le démontrer avec exemples à l'appui. Nous cherchons les rapports ignorés entre cette production d'images qu'on nomme art et les étapes de cette lutte beaucoup plus occultée que celle des classes. L'art tel que nous le connaissons n'en a peut-être plus pour longtemps. "L'art nouveau" chez les femmes brille peut-être de noms qui ne rappellent guère l'ancienne créativité, ceux d'une Ulrike Meinhof, d'une Angela Luther, d'une Margaritha Caghol affirmant la profonde relation du Féminin et de la vie sur un plan nouveau, l'art de la violence, comme ces femmes de Goya à la fois sujet de l'Histoire et objets de l'Art ; ici, sujets à part entière. Françoise d'Eaubonne

empty