•   En Normandie, dans les années 20. Depuis la mort de son  mari, un homme d'affaires fortuné, Jeanne Bellanger se  consacre avec passion à son entreprise de blanchisserie  de Deauville et à la laverie-école qu'elle a fondée dans sa  propriété des Genêts à l'intention des jeunes filles orphelines  ou désargentées.Elle prend sous sa protection l'une de ses élèves, Mathilde,  que sa famille veut retirer de l'école pour la faire travailler. 
    Mais Mathilde est une intrigante qui rêverait de prendre sa  place aux Genêts. Jolie, elle séduit le fils de Jeanne, Aurélien,  un garçon insouciant, artiste peintre. Quand Jeanne apprend  l'idylle, elle se sent trahie. Puis elle comprend que Mathilde a  découvert son secret et qu'elle est intouchable...Malgré son éclatante réussite professionnelle et sociale, Jeanne  devra compter désormais avec une redoutable ennemie  intime...
      De la Normandie à Paris, Berlin, New York, des années 20  aux années noires de la guerre et de l'Occupation, La Dame  des Genêts nous emporte dans la vie tumultueuse de deux  femmes libres, ambitieuses, passionnées, dont les destinsseront déchirés par la folie des hommes.

  • Un matin d'été de l'année 1850 à Cahors, Léonie, la toute jeune
    bonne des Gaillard, rapporte chez ses maîtres un nouveau-né
    abandonné parmi les vignes que ceux-ci possèdent aux portes de la ville. Pour Mme Gaillard, en mal d'enfant, cette trouvaille est un don du ciel. Elle convainc son mari d'adopter la petite fille que l'on prénomme Nina.
    Nina grandit entourée d'amour jusqu'au jour où, contre toute attente, Mme Gaillard donne naissance à un garçon, le vrai héritier mâle que son époux espérait. Reniée, Nina est éloignée chez une parente des Gaillard qui l'emploie comme servante dans son auberge des bords du Lot. Elle se croit promise au plus noir destin lorsqu'un mystérieux Russe, riche négociant en vin, vient s'inquiéter de son sort...

  • Inséparables depuis leur enfance d'orphelines, malgré leurs tempéraments opposés, leurs choix de vie, ou leurs maris. Eve, la sage, est depuis toujours fascinée, attirée comme un aimant, par la magnétique Sarah. Leur amitié si particulière, grandie au fil de l'eau d'un canal de l'Est, intrigue tous leurs proches. Une tragédie et un secret scelleront leur destin pour toujours...
    Il y a des êtres faits de pure beauté. Telle Sarah, l'amie magnétique, avec laquelle Eve a tissé une relation exclusive, singulière, grandie au fil des eaux d'un canal. Jusqu'à leurs vingt ans et le drame qui a atomisé leurs vies. Dix ans plus tard, Eve, la discrète, a quitté le bruit du monde, son mari, une situation enviable pour une existence solitaire dans sa maison d'écluse, ponctuée des visites du " confident " Oscar... D'entre les souvenirs surgissent toujours Sarah et la fille adorée de celle-ci, morte tragiquement à l'âge de quatre ans. Eve a-t-elle une part de responsabilité dans ce drame ?
    En héritant des carnets intimes de sa mère, la jeune femme saura-t-elle découvrir la vérité, quelle qu'elle soit ? Et la surmonter ?
    Une vérité sans doute aussi profonde et mystérieuse que les eaux du canal...

  • L'or de Salomé

    Geneviève Senger

    Une Alsacienne à la conquête d'Hollywood.
    Dans le Bas-Rhin, au début du XXe siècle.
    Chez les Bach, on exploite le pétrole de père en fils. Alors, lorsque la belle Salomé fête ses quinze ans, il est naturel pour son père de lui faire épouser un foreur.
    Pourtant, Salomé en aime un autre : Martin de Hauteville, un homme marié. Si chacun préserve les apparences, les amants ne peuvent étouffer leurs sentiments qui ne font que croître au fil des années.
    Même la guerre, qu'ils traversent dans des camps opposés, ne  parvient pas à les séparer. Quand Martin, écoeuré par la barbarie des combats, décide de partir tenter sa chance en Californie, il propose à Salomé de le rejoindre.
    Mais sur le bateau qui l'emmène vers son amant, Salomé fait une rencontre décisive : celle d'un jeune coiffeur berlinois introduit dans le petit milieu du cinéma.

  • Le souffle épique d´une grande saga alsacienne.
    Juillet 1870 en Alsace. Louise Heim, fille d´un industriel du textile, a épousé Lazare Weber, fils de pasteur et brillant polytechnicien, resté follement épris de sa soeur Lucile qui l´a éconduit pour s´enfuir avec un négociant en coton américain.
    Animé par la volonté de surpasser les grandes familles alsaciennes ayant fait fortune dans le fil et le tissage, Lazare fonde une filature moderne. Il fait appel à Arthur Ziegler, un ouvrier catholique étrangement lié à sa famille...
    Louise, comprenant qu´elle a été sacrifiée à l´ambition de son père, négligée par son mari, décide de prendre sa revanche. Et arrivent de Louisiane les lettres de Lucile...
    Ainsi commence la saga des Weber, vieille famille protestante taraudée par les secrets et les non-dits, emportée dans un tourbillon de rivalités, d´amours contrariées et d´ambitions démesurées. De Mulhouse à Berlin, avec un saut dans cette mystérieuse Louisiane où tant d´Alsaciens ont émigré, voici un siècle de péripéties amoureuses, de conquêtes industrielles et de combats syndicaux, de gloire et de défaites, d´illusions perdues et de rêves réalisés...
    Journaliste et écrivain, Geneviève Senger est née à Mulhouse.
    Elle se lance aujourd´hui dans une saga puissante où souffle  le vent de l´histoire.


  • Près de Colmar,
    berceau du vignoble alsacien... La guerre, l'Occupation, la révélation de secrets familiaux, les épreuves ont désenchanté la jeune Viviane et ont emporté ses rêves d'amour.
    En 1944, un soldat venu d'ailleurs fera-t-il enfin renaître les élans de sa jeunesse malmenée ?

    Elle a la fougue et la sincérité de ses vingt ans. Mais en cette lumineuse journée d'été 1940, jour de son anniversaire, lorsque Viviane voit arriver les soldats allemands, au pied des vignes, envahissant sa terre, son village alsacien, ses illusions s'envolent.
    Entre compromis et résistance, sa famille, jusqu'alors soudée autour de la grand-mère Madeleine et du vignoble, ne risque-t-elle pas de voler en éclats ? Sa mère, qui vit désormais dans la peur, semble lui cacher quelque chose... Et Mado, sa cousine dont elle admire tant la beauté séductrice, ne joue-t-elle pas avec le feu à Colmar ?
    Viviane, la discrète, veut vivre, vibrer, aimer. Après les épreuves, les révélations, l'amour surgira comme un rêve incarné, venu de loin, dans un moment de liesse et de douleur mêlées.
    Un point d'orgue à toutes ces années d'espoir...

  • Riche fermier de la vallée de Munster, Hector Schmidt a trois filles à marier en cette année 1900. Bien que l'Alsace soit désormais allemande, il s'est fait un point d'honneur à les élever en français de sorte que des prétendants venus de France n'auraient rien pour les effaroucher, bien au contraire. Tandis que Charlotte, la benjamine, se laisse charmer par le nouveau vacher originaire de Gérardmer, Anna, l'aînée, épluche en secret les annonces matrimoniales d'un magazine parisien. Quant à Rose, la cadette, la plus belle et la plus courtisée, elle n'a que l'embarras du choix. Au point que l'empressement de Florian Mayer, bien fait de sa personne et propriétaire de la plus grosse scierie de la vallée, la laisse dubitative. Elle rêve de Paris et d'évasion. Mais refuse-t-on impunément un si beau parti  ? À force d'avoir l'esprit romanesque, Rose sera cause pour la famille Schmidt de bien des tourments...
     

  • En Normandie, vers 1900, après la mort brutale de son père,  Jeanne vit dans la ferme familiale avec sa mère et ses trois  soeurs sous la coupe de son oncle, un tyran. Son seul refuge  est le lavoir communal où elle aime à laver le linge en paix,quand les autres lavandières ont quitté les lieux. Son caractère  sauvage suscite l'hostilité dans le village mais pique la curiosité  d'Hector Bellanger, un riche Parisien, veuf, propriétaire du  château voisin. Tant et si bien que celui-ci  l'embauche pour  prendre les rênes de sa buanderie.Aux prises avec les manigances des autres domestiques, avec  les bassesses de ses maîtres, la petite lingère au coeur pur ne  sait pas qu'il lui faudra laver la pire des souillures. Avant de  trouver dans sa passion pour le linge immaculé le sens de sa  destinée...
      Par l'auteure de La Dynastie des Weber, de L'Enfant de  la cerisaie et, plus récemment, de La Promesse de Rose,  l'ascension étonnante d'une petite paysanne du pays d'Auge  aux premiers temps de l'émancipation féminine.

  • «- Ach, on les regrettera pas. Monsieur le curé l´a bien dit : heureux comme Dieu en France ! Seulement, ça a pas l´air de s´arranger. Le vin est de plus en plus cher et paraît qu´en ville les gens ont faim... Ici, faut pas trop se plaindre, ça va... mais on trinquera encore, l´Alsace a toujours été cocue, prise par les uns, trahie par les autres, française puis allemande et maintenant à nouveau française, on a l´impression que ça s´arrêtera jamais... tout le monde nous veut et personne ne nous aime, enfin on verra bien ce que ça va donner avec les Français ! » Fin 1918, après l´armistice, le jeune instituteur Jules Maître est nommé en Alsace, tout juste reconquise par la France. Il connaît cette région par les récits que lui faisait sa grand-mère émigrée en 1871. Il y apporte avec lui l´amour de la France, sa langue, sa culture et la République. Jules est un idéaliste, bien décidéà convertir ces « Allemands » aux vertus républicaines, mais il se heurte à de nombreuses barrières : ses élèves, enfants de paysans- ouvriers, typiques des vallées vosgiennes, ne parlent pas le français, et la religion est enseignée au sein même de l´école républicaine.

    En pleine montée du nazisme, Jules prend pleinement conscience de son devoir d´homme et de la portée des convictions pour lesquelles il se bat. Il lui faudra protéger sa fille et son épouse Judith.

  • 1900. Elsa Samuelson, issue de la grande bourgeoisie parisienne, veut devenir médecin. En échange d'un mariage arrangé avec un aristocrate désargenté, elle verra sa détermination récompensée. Au point de sacrifier sa vie de femme et de renoncer à la maternité ? De sa beauté, Elsa Samuelson n'est pas consciente. De sa détermination, elle sait qu'elle peut tirer le meilleur. En ce début du XXe siècle, l'époque sied aux pionnières. Mais comment convaincre son père, riche banquier parisien, de sa volonté d'être médecin ? Elle accepte d'épouser Adrien de Longeville, un aristocrate désargenté ; en contrepartie, elle poursuivra ses études. Dans un domaine où il y a tant à faire pour les futures mères, et particulièrement celles des quartiers populaires, Elsa se sent investie d'une mission. Sa vocation est là, auprès d'elles, en souvenir d'une douleur jamais cicatrisée... Au point de sacrifier sa vie de femme, de renoncer à l'amour, à Théo, cette rencontre qui tient du miracle, à la maternité ?

  • Alsace, 1920. Dans la nuit de Noël, deux bébés sont abandonnés dans l'église du petit village de Wingen. Lisa Klein, une jeune paysanne qui vient de perdre son nouveau-né, s'offre pour les nourrir. Personne ne venant les réclamer, elle obtient des autorités de pouvoir les élever. Grâce à l'amour de Lisa, de son mari et de leur - lle Juliette, les deux orphelins grandissent sans trop souffrir des incertitudes entourant leur naissance. D'autant que les personnalités les plus en vue du village, le curé, le comte de Wingen, la mère supérieure du couvent, multiplient les attentions à leur égard. Mais les notables sont  ils si désintéressés ? Les uns comme les autres semblent avoir de redoutables secrets à cacher... Rumeurs, soupçons, confessions : l'auteur de La Dynastie des Weber nous plonge au coeur d'une captivante énigme villageoise autour de deux enfants abandonnés au sein d'une petite communauté alsacienne.

  • Une femme est prise dans les filets d´une terrible manipulation. 1945. Réfugiée dans le Limousin pendant l´annexion de l´Alsace, Alice retourne avec sa soeur dans le val de son enfance. Elle y retrouve l´aubergiste, Augustin, amoureux

  • Quand le vent de la trahison souffle sur un village alsacienOctobre 1945. L´Alsace est, une fois encore, redevenue française. Dans un village au pied du mont Sainte-Odile, Céline Baumgartner, fille de viticulteur, accueille son fi ancé, Julien, de retour de captivité ; il a été arrêté en 1942 alors qu´il tentait d´échapper à l´incorporation de force dans la Wehrmacht. En représailles, son père, patron d´une petite fabrique de pains d´épices, a été déporté au camp de concentration du Struthof où il est mort.  Julien, qui veut ressusciter la maison Vogel et refaire de son village la capitale du pain d´épices, se sent coupable de la mort de son père. Mais que s´est-il réellement passé pendant son absence ? Céline n´est plus la même et semble lui cacher quelque chose. Quand il apprend qu´il doit son arrestation par les Allemands à une trahison, il comprend que sa vie n´aura de sens que si le village de son enfance livre son terrible secret...

  • Deux soeurs par alliance devenues « soeurs ennemies » par leurs engagements respectifs et leurs idées, durant la Seconde Guerre mondiale.« Magda souhaite que la vie se poursuive, comme avant. Mais je ne peux pas retourner vivre dans la belle maison au bord du Wannsee, malgré tout l´amour que j´éprouve pour elle. Elle est ma soeur de coeur, rien ne défera le lien qui nous unit, mais plus rien ne sera comme avant. »1919-1945. Les destins parallèles de deux soeurs élevées ensemble : Magda Von Ehrenberg et Esther Shprinzel, adoptée, d´origine juive et française, sont inséparables tout au long de leur lumineuse enfance dans la riche demeure du colonel Von Ehrenberg. La guerre révélera leurs personnalités, exacerbant la raison aveugle et pragmatique de l´une qui ralliera la cause nazie ; éveillant la conscience d´une judéité et le sentiment d´injustice de l´autre, qui s´engagera aux côtés des résistants. A Berlin, Magda signe des articles dans Signal, journal de propagande nazie, gravite dans le cénacle de Goebbels, vit des amours compliquées dans une époque trouble où chacun cache son jeu et ses rêves pour mieux gagner la guerre. Entre Paris, Londres et les Cévennes, Esther collabore avec les services secrets anglais, cache des enfants juifs et vibre aux côtés de Taddeuz, un résistant polonais. De leurs combats respectifs ne reste que leur amour réciproque, véritable et malmené mais définitivement vaincu par la mort de Magda au terme d´une grossesse douloureuse. En 1945, en mémoire de sa soeur défunte, Esther rentre dans ce pays qu´elle avait rejeté, l´Allemagne, pour adopter sa nièce et fonder une école de musique.

empty