Littérature générale

  • Inséparables depuis leur enfance d'orphelines, malgré leurs tempéraments opposés, leurs choix de vie, ou leurs maris. Eve, la sage, est depuis toujours fascinée, attirée comme un aimant, par la magnétique Sarah. Leur amitié si particulière, grandie au fil de l'eau d'un canal de l'Est, intrigue tous leurs proches. Une tragédie et un secret scelleront leur destin pour toujours...
    Il y a des êtres faits de pure beauté. Telle Sarah, l'amie magnétique, avec laquelle Eve a tissé une relation exclusive, singulière, grandie au fil des eaux d'un canal. Jusqu'à leurs vingt ans et le drame qui a atomisé leurs vies. Dix ans plus tard, Eve, la discrète, a quitté le bruit du monde, son mari, une situation enviable pour une existence solitaire dans sa maison d'écluse, ponctuée des visites du " confident " Oscar... D'entre les souvenirs surgissent toujours Sarah et la fille adorée de celle-ci, morte tragiquement à l'âge de quatre ans. Eve a-t-elle une part de responsabilité dans ce drame ?
    En héritant des carnets intimes de sa mère, la jeune femme saura-t-elle découvrir la vérité, quelle qu'elle soit ? Et la surmonter ?
    Une vérité sans doute aussi profonde et mystérieuse que les eaux du canal...


  • Près de Colmar,
    berceau du vignoble alsacien... La guerre, l'Occupation, la révélation de secrets familiaux, les épreuves ont désenchanté la jeune Viviane et ont emporté ses rêves d'amour.
    En 1944, un soldat venu d'ailleurs fera-t-il enfin renaître les élans de sa jeunesse malmenée ?

    Elle a la fougue et la sincérité de ses vingt ans. Mais en cette lumineuse journée d'été 1940, jour de son anniversaire, lorsque Viviane voit arriver les soldats allemands, au pied des vignes, envahissant sa terre, son village alsacien, ses illusions s'envolent.
    Entre compromis et résistance, sa famille, jusqu'alors soudée autour de la grand-mère Madeleine et du vignoble, ne risque-t-elle pas de voler en éclats ? Sa mère, qui vit désormais dans la peur, semble lui cacher quelque chose... Et Mado, sa cousine dont elle admire tant la beauté séductrice, ne joue-t-elle pas avec le feu à Colmar ?
    Viviane, la discrète, veut vivre, vibrer, aimer. Après les épreuves, les révélations, l'amour surgira comme un rêve incarné, venu de loin, dans un moment de liesse et de douleur mêlées.
    Un point d'orgue à toutes ces années d'espoir...

  • «- Ach, on les regrettera pas. Monsieur le curé l´a bien dit : heureux comme Dieu en France ! Seulement, ça a pas l´air de s´arranger. Le vin est de plus en plus cher et paraît qu´en ville les gens ont faim... Ici, faut pas trop se plaindre, ça va... mais on trinquera encore, l´Alsace a toujours été cocue, prise par les uns, trahie par les autres, française puis allemande et maintenant à nouveau française, on a l´impression que ça s´arrêtera jamais... tout le monde nous veut et personne ne nous aime, enfin on verra bien ce que ça va donner avec les Français ! » Fin 1918, après l´armistice, le jeune instituteur Jules Maître est nommé en Alsace, tout juste reconquise par la France. Il connaît cette région par les récits que lui faisait sa grand-mère émigrée en 1871. Il y apporte avec lui l´amour de la France, sa langue, sa culture et la République. Jules est un idéaliste, bien décidéà convertir ces « Allemands » aux vertus républicaines, mais il se heurte à de nombreuses barrières : ses élèves, enfants de paysans- ouvriers, typiques des vallées vosgiennes, ne parlent pas le français, et la religion est enseignée au sein même de l´école républicaine.

    En pleine montée du nazisme, Jules prend pleinement conscience de son devoir d´homme et de la portée des convictions pour lesquelles il se bat. Il lui faudra protéger sa fille et son épouse Judith.

  • 1900. Elsa Samuelson, issue de la grande bourgeoisie parisienne, veut devenir médecin. En échange d'un mariage arrangé avec un aristocrate désargenté, elle verra sa détermination récompensée. Au point de sacrifier sa vie de femme et de renoncer à la maternité ? De sa beauté, Elsa Samuelson n'est pas consciente. De sa détermination, elle sait qu'elle peut tirer le meilleur. En ce début du XXe siècle, l'époque sied aux pionnières. Mais comment convaincre son père, riche banquier parisien, de sa volonté d'être médecin ? Elle accepte d'épouser Adrien de Longeville, un aristocrate désargenté ; en contrepartie, elle poursuivra ses études. Dans un domaine où il y a tant à faire pour les futures mères, et particulièrement celles des quartiers populaires, Elsa se sent investie d'une mission. Sa vocation est là, auprès d'elles, en souvenir d'une douleur jamais cicatrisée... Au point de sacrifier sa vie de femme, de renoncer à l'amour, à Théo, cette rencontre qui tient du miracle, à la maternité ?

  • Le premier amour est-il eternel ? Nouv.

    Quarante ans, et tout sourit à Ariana, blogueuse à succès dans la mode. Séduisante en diable, mais fidèle depuis vingt ans à son tendre Edouard, deux beaux enfants, une soeur complice, un appartement à Montmartre. Pour rien au monde elle ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu'une coupe de champagne.
    Oui, la vie est belle ! Et pleine d'inattendu...
    Car Ariana devient la propriétaire de l'Orée, belle demeure toute cernée de roses. Un héritage bien encombrant, d'autant que le Lot est très loin de sa chère capitale...
    Et pourtant c'est ici, près de Cahors, au coeur de la campagne, qu'Ariana voit resurgir le souvenir de celui qui fut son premier amour.
    Tout lui revient en mémoire. Et c'est une vraie tornade !
    Mais n'est-il pas trop tard ?

  • Deux soeurs par alliance devenues « soeurs ennemies » par leurs engagements respectifs et leurs idées, durant la Seconde Guerre mondiale.« Magda souhaite que la vie se poursuive, comme avant. Mais je ne peux pas retourner vivre dans la belle maison au bord du Wannsee, malgré tout l´amour que j´éprouve pour elle. Elle est ma soeur de coeur, rien ne défera le lien qui nous unit, mais plus rien ne sera comme avant. »1919-1945. Les destins parallèles de deux soeurs élevées ensemble : Magda Von Ehrenberg et Esther Shprinzel, adoptée, d´origine juive et française, sont inséparables tout au long de leur lumineuse enfance dans la riche demeure du colonel Von Ehrenberg. La guerre révélera leurs personnalités, exacerbant la raison aveugle et pragmatique de l´une qui ralliera la cause nazie ; éveillant la conscience d´une judéité et le sentiment d´injustice de l´autre, qui s´engagera aux côtés des résistants. A Berlin, Magda signe des articles dans Signal, journal de propagande nazie, gravite dans le cénacle de Goebbels, vit des amours compliquées dans une époque trouble où chacun cache son jeu et ses rêves pour mieux gagner la guerre. Entre Paris, Londres et les Cévennes, Esther collabore avec les services secrets anglais, cache des enfants juifs et vibre aux côtés de Taddeuz, un résistant polonais. De leurs combats respectifs ne reste que leur amour réciproque, véritable et malmené mais définitivement vaincu par la mort de Magda au terme d´une grossesse douloureuse. En 1945, en mémoire de sa soeur défunte, Esther rentre dans ce pays qu´elle avait rejeté, l´Allemagne, pour adopter sa nièce et fonder une école de musique.

empty