Littérature générale

  • Entré au séminaire pour s'arracher à la misère paysanne, Jean Talvard travaille à quitter la soutane. Il deviendra d'abord le précepteur du fils du maire, puis l'indispensable adjoint de ce dernier, et enfin son gendre. Tout en guidant machiavéliquement son beau-père parmi les problèmes que pose l'occupation allemande, Jean Talvard plante déjà des jalons d'une prochaine carrière politique. Il entre au bon moment dans un maquis où il prendra figure de héros, marquant plus de conviction que de courage. Mais il y connaît aussi un amour violent et total. A la Libération, le chemin du succès lui est facile. Député, puis secrétaire d'Etat, il ne connaît pourtant pas encore la satiété que déjà l'étreint un profond dégoût de lui-même et des autres. Saura-t-il résister à cet ennemi intime : l'ennui ? Parvenu au plein épanouissement de son talent romanesque, Georges Bordonove ne nous présente pas seulement le vigoureux portrait d'un descendant de Julien Sorel. Ce roman est aussi une fresque vivante et vraie.

empty