Armand Colin

  • Cet ouvrage prépare à la nouvelle question d'histoire au programme du CAPES d'histoire-géographie, de l'agrégation d'histoire et à celle de géographie.

  • L'objectif de cet ouvrage est d'appréhender les lieux du développement économique et social à différentes échelles, en partant du plus local, au national, grand régional, jusqu'à une vision d'ensemble du monde d'aujourd'hui. Il a pour but d'aborder le développement par les processus, à partir desquels une nouvelle lecture de la régionalisation du globe est possible. Inverser le regard, penser autrement la globalisation en regardant les Nords depuis les Suds, telle est l'ambition de la géographie du développement.
    Après l'analyse des héritages dans les mots, les voies, les trajectoires étatiques et les explosions démographiques du monde en développement, l'ouvrage aborde les grandes dynamiques à l'oeuvre actuellement dans le cadre de la mondialisation. Il propose enfin une lecture régionale des Suds en termes de nouveaux pôles de puissance, de lieux d'accroche et de laissés-pour-compte.
    Avec une cartographie originale et des étude de cas sous formes d'encadrés.

  • Les événements du dernier demi-siècle et le changement rapide de nos sociétés ont modifié notre rapport au temps, et en particulier la référence à un avenir qui paraissait devoir être toujours meilleur. L´espérance de l´individu face à sa mort, les représentations dont la société pare son futur, le discours politique en sont profondément affectés. La promesse se raréfie. Lorsqu´elle perdure sous une forme ou une autre, elle perd de sa crédibilité et de sa superbe. A-t-on cru naïvement aux promesses d´avenir jusqu´alors ? Prend-on la mesure d´un temps plus « raisonnable », à hauteur d´homme, butant sur la finitude ?

    L´ouvrage étudie cette évolution de notre rapport à l´avenir, à partir des fondements bibliques et de leurs actualisations dans le salut chrétien, de leurs réinterprétations modernes par l´optimisme des Lumières, jusqu´aux développements contemporains qui semblent nous introduire dans un rapport au temps inédit.

    L´enjeu ici, pour des approches de différentes disciplines, est de donner de l´intelligibilité à ce qui paraît en détruire, et de tracer une histoire alors même qu´elle semble s´achever : sommes-nous à la fin des temps, au bout de l´histoire, ou bien en transition dans notre conception de la temporalité ? Dans quelle sorte de récit pouvons-nous aujourd´hui entrer qui puisse intégrer ce soudain obscurcissement de l´avenir ?

empty