Religion & Esotérisme

  • Quand l'auteur de Chiens perdus sans collier, aux 4 000 000 d'exemplaires vendus, prend le chemin de Lourdes, il se veut un pèlerin comme un autre. Enfin, presque. Bernadette réveille en lui l'écrivain et lui inspire une célébration fulgurante des humbles. Cet album accompagné de photos des années 1970 ressuscite un certain parfum vintage de la France.
    " Là-bas, j'ai découvert cette alliance unique de douleur, de courage, de foi et d'espérance : on vient reprendre des forces et non pas guérir. J'ai vu, j'ai entendu des malades désirer que ce soit tel autre qui guérisse, et non pas eux-mêmes, parce que l'autre était plus malade. "
    G. C.

  • Toutes les religions, les cultes et les clergés en ont fait leur première ennemie et le christianisme n'a pas échappé à cette malédiction : la chair serait le mal. Mais tel n'est l'avis de Dieu, prévient le plus iconoclaste et flamboyant spirituel contemporain. C'est en elle, libre et libérée, que se tient le salut. Un " laissez vivre la chair " appelé à faire grand bruit.
    L'aventure de notre propre incarnation, à laquelle nous convoque l'évangile, est un chemin spirituel heureux et libérateur, mais en même temps exigeant et compliqué. Celui qui cherche Dieu erre dans l'obscur de sa chair, gêné par les morales et embarrassé par les religions. Cependant, c'est seulement quand il consent à s'immerger dans sa réalité la plus concrète, triviale et discordante, qu'il se trouve et rejoint Dieu.
    Jean Pierre Brice Olivier interroge nos questions fondamentales -; peur, désir, solitude, péché, foi -; avec le texte biblique, pour tenter d'en éclairer les mystères de l'un comme de l'autre et de l'un avec l'autre. Il récapitule et déchiffre ici cinquante années de sa quête.
    Un texte inouï, bienfaisant et contemporain. Un chant de libération.

  • L'Immaculée Conception, l'Annonciation, la Visitation, la Naissance virginale, la Croix, l'Assomption... Et si toutes ces vérités de la foi nous concernaient d'abord et avant tout ? Et si tous ces mystères disaient quelque chose de nous ? Et si les dogmes

  • Le mot « miséricorde » est souvent mal compris et facilement confondu avec le pardon ou la compassion. Quand Dieu se révèle, il ne dévoile jamais son nom, il dit « Je Suis ». La miséricorde n'est ni un nom de Dieu ni un qualificatif qui le caractériserait, elle est Lui, tout simplement. Dieu « Je Suis » se donne à nous. Il nous partage son être pour que chacun puisse, avec Lui, dire « je suis ». Dieu-miséricorde prend chair dans le Christ et c'est toute l'Écriture qui nous le révèle page après page. Mais la miséricorde divine se donne à voir aussi dans les multiples visages d'hommes et de femmes qui expriment, à chaque époque, cette réalité de la chair de Dieu. Le bienheureux Jean-Joseph Lataste au xixe siècle est une des plus belles figures de l'incarnation de cette miséricorde de Dieu. Un livre bienfaisant qui nous invite à plonger dans le coeur de Dieu.

  • En 1968, peu après Vatican II, le cardinal Suenens, alors archevêque de Malines-Bruxelles et personnalité influente au Concile, publiait un livre important sur la coresponsabilité en Eglise. L'enjeu : interroger le partage des responsabilités au sein des structures ecclésiales tout en promouvant une nouvelle répartition des tâches entre clercs et laïcs. Plus de cinquante ans après, où en sommes-nous ? Qu'en est-il concrètement de la participation des laïcs aux activités et services en Eglise ? Comment se vivent les processus de décision, les choix pastoraux, la place des uns et des autres ? Comment aborder la délicate question du pouvoir et de son partage entre prêtres et laïcs ? D'une manière originale, ce livre donne la parole à la fois aux questionnements des fidèles, aux acteurs pastoraux qui nous livrent leur expérience de terrain et à des chercheurs confirmés qui traitent, selon leurs disciplines (sociologie, histoire, théologie, droit canon, psychosociologie), de cette problématique brulante aujourd'hui.

empty