La Martiniere

  • Une trentaine de personnalités racontent leurs amitiés. Acteurs, chanteurs, romanciers, journalistes, politiques, scientifiques, mais aussi hommes et femmes anonymes prennent la plume et racontent tout ce qui fait l'amitié : les destins qui se croisent, la rencontre, les années ensemble, les confidences, les rires, les larmes, les brouilles, la complicité, l'identification, la séparation...

  • Ca commence par une réflexion de l'un de vos enfants à propos d'une jupe jugée trop courte, d'une ride marquée. Ou par la naissance du premier petit-enfant... Ou par le départ à la retraite de Monsieur.D'un seul coup, le doute n'est plus permis : on n'est plus toute jeune. Pas vraiment vieille non plus, n'exagérons rien, mais voilà... Ce moment de transition, il vaut mieux essayer de le négocier dans la bonne humeur, avec ses copines, autour d'un verre de blanc, plutôt que de déprimer devant la télé, se sentir seule au monde ou se ruiner en Botox pour tenter de retenir une jeunesse qui passe.Avec beaucoup d'humour et encore plus de tendresse, Minou Azoulai évoque, dans ces chroniques de la cinquantaine, les bons et les moins bons moments, les accidents de la vie et les bonheurs nouveaux. Sans oublier les petites injustices qui nous agacent. Par exemple : pourquoi les acteurs de 50-60 ans incarnent-ils allègrement les séducteurs, alors que leurs collègues féminines sont condamnées aux rôles de mamies ? A la recherche d'une zénitude dans le couple et dans la vie, c'est le temps de ces petits arrangements dans lesquels beaucoup de femmes -et d'hommes- se reconnaîtront.

  • « Les quarante premières années de ma vie ont été des années barbares. Effroyables. Suffocantes. Je veux réussir les quarante à venir. Pour mes enfants, et pour moi. » Anne Lorient Un témoignage poignant, qui montre à quel point la vie et l'espoir peuvent rester chevillés au corps, même au pire de l'horreur. Un hommage à la résilience, nourri de révélations inédites sur les violences faites aux femmes SDF et la « mafia » des rues. Victime d'inceste, Anne Lorient a fui à 18 ans le domicile familial. Elle a vécu plus de 15 ans dans la rue. A 47 ans, Anne Lorient élève aujourd'hui ses enfants dans un appartement HLM. C'est la maternité qui l'a sauvée. Minou Azoulai est journaliste, réalisatrice, productrice de documentaires. C'est elle qui a convaincu Anne de raconter son histoire.

empty