• Des vies cassées offre un portrait de Montréal que l'on voit rarement. Itinéraires de vies broyées.
    Tout un peuple d'immigrants invisibles croupissent à côté de leurs rêves. Manière différente de vivre et de voir l'exil quand on est anglophone noir dans un Montréal francophone blanc. Dans ces nouvelles, qui explorent l'identité, la migration et l'errance, H. Nigel Thomas rend vivants ces êtres reclus, dans une langue hachée, parfois brutale et sans concession. Entre les pays d'origine - Jamaïque, Barbade, Saint-Vincent, Grenade, Guyane anglaise, Aruba - et le pays d'accueil, se jouent tous les fantasmes. Récits, chroniques et portraits dévoilent ces visages marqués par la violence et l'exclusion.
    L'auteur révèle, à travers une mosaïque bariolée, une meute de solitudes : Côte-des-Neiges en noir et blanc.

  • C'est par les yeux du jeune Pedro qu'on découvre Isabella, une île imaginaire des Caraïbes, foisonnante de récits et de personnages hauts en couleurs. Malgré les rigueurs et le dépouillement de l'existence, on y retrouve le monde de l'enfance, avec sa chaleur, ses énigmes, sa beauté. Mais quand il doit rejoindre sa mère immigrée à Montréal, ville d'exil plus que d'accueil, la vie de Pedro verse à son tour dans la survie. Un récit dur et lucide sous le signe du dépaysement, de l'incertitude et de l'inégalité, au coeur d'une société aux promesses trahies où découverte et perte de soi coïncident inexorablement.

empty