• Quand il publie La Conduite de la vie, en 1860, Ralph Waldo Emerson est déjà l'un des intellectuels les plus importants de la jeune République américaine. Ce recueil compte deux de ses essais les plus célèbres : « Le destin » et « Les illusions ». Tous deux témoignent d'une tension entre la volonté et la réalité : comment changer le monde avec la force des idéaux face à la résistance, l'inertie et les limites opposées par les forces naturelles et sociales, ainsi que par le corps ? Ces textes auront une profonde influence chez un jeune philosophe de l'époque : Nietzsche. Comme si les écrits d'Emerson avaient le pouvoir de mettre en action la pensée de tout un chacun, de lui faire découvrir sa propre manière de ressentir le destin et les illusions, et de lui faire trouver, pas à pas, une manière de conduire sa vie.

  • Paru il y a 175 ans, en 1837, « Le scholar américain » de Ralph Waldo Emerson (1803-1882) est le texte fondateur de l'identité culturelle états-unienne. Les États-Unis en avaient alors assez de se « nourrir des restes flétris de moissons étrangères », ainsi que l'écrivait Emerson. Or, nous aussi « avons trop longtemps prêté l'oreille aux gracieuses muses de l'Europe ».

  • À la fois moraliste et créateur d'une philosophie morale inédite, Emerson dénonce l'égoïsme qui nous envahit, la richesse et l'ambition qui sans cesse nous sollicitent. Il interpelle l'individu et lui demande de croire en sa pensée. À ceux qui n'osent pas penser d'une manière originale, qui ne connaissent que la soumission à la norme, il oppose les qualités d'une philosophie d'intuition et non plus de tradition, un art et une religion du face à face avec Dieu.
    La collection « Savoirs » présente des textes qui sont la rencontre d'une oeuvre de savoir - individuelle ou collective - et d'un auteur qui se propose d'en être le commentateur et l'interprète. Une préface et une analyse viennent apporter les éclairages indispensables et en assurer une meilleure compréhension.
    Docteur en sciences du langage de l'EHESS, Claude Le Manchec est formateur et a publié plusieurs essais sur l'enseignement de la langue et de la littérature.

  • De même qu'une activité incessante anime le monde, pense Ralph Waldo Emerson, le grand philosophe américain, la vie de l'homme devrait être disponible à ce qui arrive. Aucune autorité, de nature religieuse par exemple, ne peut brider un individu. Il est impossible de se fixer définitivement sur un livre faisant autorité comme dans une expérience ou dans une pensée.
    La collection « Savoirs » présente des textes qui sont la rencontre d'une oeuvre de savoir - individuelle ou collective - et d'un auteur qui se propose d'en être le commentateur et l'interprète. Une préface et une analyse viennent apporter les éclairages indispensables et en assurer une meilleure compréhension.
    Docteur en sciences du langage de l'EHESS, Claude Le Manchec est formateur et a publié plusieurs essais sur l'enseignement de la langue et de la littérature.

  • À une époque où les modes et les recettes de bien-être font fureur, où les voyages et l'exotisme suscitent la frénésie, Ralph Waldo Emerson nous renvoie à l'intérieur de nous-mêmes pour goûter la sérénité. Selon lui, si l'expérience des autres et les distractions peuvent nous inspirer et nous distraire sainement, elles ne nous mènent nulle part si nous n'acceptons pas cette réalité de la condition humaine : la solitude de l'âme. Si le progrès des arts et des sciences nous rassure et nous facilite la vie au quotidien, la connaissance n'est toutefois d'aucun secours pour qui refuse de se regarder autrement que dans un selfie démultiplié. La voie qu'il nous propose est exigeante, car elle suppose une grande honnêteté sans compromis envers nous-mêmes et envers les autres, y compris nos proches. Elle nous libère cependant de la tyrannie des apparences, des modes d'emploi et de la parole des guides et des maîtres à penser de toute catégorie.
    Lu par Michel Keable

    Durée : 1h11

  • La Richesse

    Ralph Waldo Emerson

    Emerson reconnaît à chaque individu le besoin de richesse et sa légitimée lorsqu'elle provient d'un travail honnête dont les retombées profitent à l'ensemble de la société. Pour lui, la richesse s'acquiert par l'utilisation intelligente des moyens offerts par la nature. Elle commence avec un toit étanche au-dessus de sa tête et la satisfaction des besoins de première nécessité. Pour ce faire, peu importe le domaine d'activité où l'on exerce, manuel, intellectuel, artistique ou autre, il s'agit de tirer parti de ses talents et de ses habiletés en exploitant au mieux les outils et les moyens à notre disposition dans notre sphère de compétence. Selon Emerson, si l'individu souhaite avoir le choix de sa destinée, il doit accorder ses désirs aux moyens dont il dispose. Cela dit, il ne rend pas justice à son intelligence s'il n'exige pas davantage qu'une simple subsistance. D'autre part, la société est inhumaine si elle ne permet pas à un individu besogneux de trouver un gagne-pain honnête. Et si la richesse n'est qu'un jouet entre les mains de quelques héritiers qui, ignorants de la valeur du travail, l'accumulent ou la dilapident à leur unique profit, on peut s'attendre tôt ou tard à une montée aux barricades et à des villes incendiées.
    Durée : 1h

  • « Emerson a cette gaieté bienveillante et pleine d'esprit qui désarme le sérieux. Il ne se rend pas compte à quel point il est déjà vieux, à quel point il sera encore jeune à l'avenir... » (Nietzsche)
    Ralph Waldo Emerson (1803-1882), n'est pas seulement le « philosophe de l'optimisme » du xixe siècle. Il est aussi le défenseur inspiré du sentiment de la nature. La confiance en soi emersionienne donna à l'Amérique une nouvelle identité culturelle. Sa vision de l'homme et de la nature est encore aujourd'hui d'une étonnante modernité. C'est la raison pour laquelle La Nature occupe la première place dans cette anthologie des Essais les plus célèbres d'Emerson.

empty