• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Toute paix est oublieuse. En 1988, l'apaisement en Nouvelle-Calédonie aura été précédé d'un drame : sur son territoire national, la France a fait la guerre. A Ouvéa, île française d'outre-mer, une action militaire a été menée pour mettre fin à une sanglante prise d'otages, et ce fut une sale guerre : ratissages, regroupements de populations, hommes, femmes et enfants mêlés, sévices et tortures, usage de lance-flammes et d'armes dernier cri par des unités plus destinées au "baroud" qu'au maintien de l'ordre, et, enfin, exécutions sommaires, dont ce livre apporte de nouvelles preuves, inédites... Aujourd'hui, le souvenir des vingt-cinq morts d'Ouvéa dérange. Construire l'avenir importe plus aux politiques que de revenir sur le passé. Il le faut pourtant. Ne serait-ce que pour comprendre : illustrant jusqu'à l'absurde l'impasse d'une politique, ce drame a paradoxalement obligé les ennemis d'hier à s'entendre. Et aussi parce que la démocratie a ses exigences : comment en est-on arrivé à cette folie ? Où situer les responsabilités ? Pourquoi la vérité fut-elle entravée ? Récit de ce tournant calédonien, Mourir à Ouvéa répond à ces questions. Décrivant ce qui l'a précédé notamment l'effrayant acquittement des auteurs de l'embuscade de Hienghène comme ce qui l'a suivi - le pari du plan de Michel Rocard -, il développe et enrichit les révélations qui firent du Monde l'un des acteurs de cette affaire.

  • Toute paix est oublieuse. En 1988, l'apaisement en Nouvelle-Calédonie aura été précédé d'un drame : sur son territoire national, la France a fait la guerre. A Ouvéa, île française d'outre-mer, une action militaire a été menée pour mettre fin à une sanglante prise d'otages, et ce fut une sale guerre : ratissages, regroupements de populations, hommes, femmes et enfants mêlés, sévices et tortures, usage de lance-flammes et d'armes dernier cri par des unités plus destinées au "baroud" qu'au maintien de l'ordre, et, enfin, exécutions sommaires, dont ce livre apporte de nouvelles preuves, inédites... Aujourd'hui, le souvenir des vingt-cinq morts d'Ouvéa dérange. Construire l'avenir importe plus aux politiques que de revenir sur le passé. Il le faut pourtant. Ne serait-ce que pour comprendre : illustrant jusqu'à l'absurde l'impasse d'une politique, ce drame a paradoxalement obligé les ennemis d'hier à s'entendre. Et aussi parce que la démocratie a ses exigences : comment en est-on arrivé à cette folie ? Où situer les responsabilités ? Pourquoi la vérité fut-elle entravée ? Récit de ce tournant calédonien, Mourir à Ouvéa répond à ces questions. Décrivant ce qui l'a précédé notamment l'effrayant acquittement des auteurs de l'embuscade de Hienghène comme ce qui l'a suivi - le pari du plan de Michel Rocard -, il développe et enrichit les révélations qui firent du Monde l'un des acteurs de cette affaire.

  • Un portrait rigoureux du Front national et de sa figure centrale, J.-M. Le Pen.

  • Une biographie du président de la Commission des Communautés européennes. Depuis l'écroulement électoral du Parti socialiste, aggravé par le divorce entre Laurent Fabius et Michel Rocard, J. Delors apparaît comme le dernier espoir des socialistes pour la prochaine élection présidentielle.

  • En 1984 paraissait L'Effet Le Pen. Les auteurs décrivaient l'origine, l'idéologie et la stratégie du Front national. Dans ce nouvel ouvrage, ils reprennent leur étude en s'appuyant sur les travaux et les enquêtes réalisés au cours de ces 10 dernières années par la rédaction du Monde.

empty