• En attendant la fin du monde, il était temps que le voile soit levé sur le plus énigmatique des textes bibliques. Une vraie révélation sur la Révélation.
    Jamais le livre de l'Apocalypse n'a autant inspiré notre culture occidentale : au cinéma, en littérature, dans l'histoire de l'art ou même en politique, il fait l'objet de tous les fantasmes. L'image zodiacale des douze étoiles n'est-elle pas constitutive du drapeau européen ? Que dire des mouvements millénaristes, souvent violents et radicaux, inspirés par l'une ou l'autre des pages du livre ? Sans religion ni Dieu, ne les retrouve-t-on pas jusque chez nous, dans la plus proche actualité, sous la forme de groupes aux velléités d'insurrection ?
    Dans un langage crypté mais apte à traverser siècles et cultures, l'Apocalypse énonce un diagnostic profond et décisif des maux structurels de l'humanité, qui débouche sur une vision d'espérance pour le monde d'aujourd'hui. André Paul nous offre ici une nouvelle traduction pour expliquer l'un des plus grands textes de l'humanité.
    Un livre à lire et à relire.

  • Quand et comment la religion d'amour annoncée par Jésus est-elle devenue l'ennemie de l'éros ? André Paul situe le fait bien avant saint Augustin, dès la préhistoire culturelle du christianisme. Théologien à la parole libre, auteur d'une oeuvre importante et reconnue, l'historien des doctrines et des textes antiques juifs, grecs et chrétiens, décrypte la façon dont un philosophe juif quasi contemporain de Jésus, Philon d'Alexandrie, a déterminé en profondeur tant la doctrine que l'éthique chrétiennes. Empreint de culture grecque, cet éminent esprit minimise le mythe de l'androgyne originel au profit d'un modèle opposé, lui-même hérité de Platon, qui dévalorise la femme. À sa suite, reprenant son interprétation biaisée de la Genèse, les Pères de l'Eglise enchaîneront l'éros à la nécessité de la procréation, et figeront une conception restrictive de l'union conjugaleCet essai passionnant, où l'auteur s'engage personnellement sur ce qu'il appelle les « maladies sexuelles de la foi », remet en cause nombre d'idées reçues. À l'heure où un moralisme volontiers virulent refait surface autour des thèmes de l'homosexualité et des fondements de la famille, il fait oeuvre salutaire.

  • Biblissimo

    Andre Paul

    " Un ouvrage des éditions du Cerf, maison des cultes, des cultures et des civilisations. Le Cerf est le premier éditeur religieux de France et de l'espace francophone. "

  • Certes, le pape François a voulu faire bouger les lignes » sur les questions relatives à la famille, notamment celle des divorcés-remariés. Mais au bout du compte, rien ne saurait changer, comme le montre ici l'historien et théologien André Paul : tout au plus le synode aboutira-t-il à l'expression d'une certaine « miséricorde » de l'Eglise vis-à-vis de celles et ceux - ô combien nombreux ! - qui vivent selon elle « en état de péché ». Le discours de fond restera le même, aux antipodes de la société réelle dans sa pluralité et son évolution, car il passe totalement sous silence un fait pourtant incontournable : l'union charnelle est la base de tout engendrement.La « famille chrétienne » évoquée par les discussions en cours demeure ainsi fondée sur une construction intellectuelle élaborée au IIème siècle, bien après Jésus et en contradiction avec lui - comme l'auteur l'avait déjà montré dans Eros enchaîné (2014). Pour en finir avec ce calamiteux déni, reprenant les problématiques de la contraception, des divorcés-remariés, du mariage homosexuel, André Paul en appelle, sur un ton franc et vif, à une « empathie évangélique » qui changerait radicalement le discours catholique.

  • " Nous n'avons pas eu à effectuer le terrible tri des malades " a-t-on pu entendre au printemps 2020. Mais en est-on si sûrs ?
    Loin d'être un geste extraordinaire, le triage fait en réalité partie intégrante des champs de la médecine et de la santé. Seulement, la crise du SARS-CoV-2 a montré que le
    triage clinique n'était qu'une des dimensions et conséquences d'un
    triage systémique façonné par les politiques néolibérales et une technocratie sanitaire qui a, de longue date, négligé la santé publique.
    L'essentiel n'est donc pas tant de savoir si nous trions ou pas que de choisir collectivement les modalités du triage et de définir démocratiquement les priorités de notre système de santé. Des expériences alternatives se rappellent à nous et dessinent des horizons différents, du renouveau de la santé communautaire aux potentialités des communs, en passant par l'émergence d'un triage écologique. La pandémie ouvre une brèche politique pour penser un autre triage, réinventer notre santé selon d'autres priorités : sociales, écologiques, démocratiques. La crise du SARS-CoV-2 est en cela bien plus qu'une crise sanitaire. Elle est un
    événement pandémopolitique.

  • Tout ce qu'il faut savoir et savoir faire dans toutes les matières
    Français  - Maths  - Anglais  - Espagnol  - Allemand  - Histoire-Géographie-Enseignement moral et civique  - Physique-Chimie-Technologie  - SVT  - Orientation
     
    Une double page par notion, avec :le cours, clair et complet, pour retenir l'essentieldes méthodes et de nombreux exemples, pour savoir utiliser le cours dans les exercicesplus de 700 quiz et exercices progressifs, pour bien s'entraînerEn plus !Des tests-bilans dans chaque matièreDes infos sur l'orientation en 3e avec des fiches-métiersSur www.parascolaire.hachette-education.com: les fichiers audio des langues, 170 quiz interactifsLe GUIDE PARENTS détachableLes programmes expliquésDes conseils pratiquesTous les corrigésLe DÉPLIANT/POSTER détachableLes dates-clés en histoireDes cartes de référence en géographieDes tableaux de conjugaison, les verbes irréguliers en anglais...

  • Cette correspondance inédite fait revivre vingt ans de l'histoire de Dada et du surréalisme au fil des échanges entre deux acteurs majeurs. Des noms d'écrivains - Tzara, Aragon, Crevel, Char, Péret et d'autres - traversent ces pages, ainsi que ceux de peintres, Max Ernst et surtout Dalí. On y voit l'histoire des revues s'enrichir de nouveaux épisodes.
    L'auteur de Capitale de la douleur et de L'amour la poésie a donné à la poésie surréaliste son plus pur éclat, sa participation aux côtés de Breton à la vie palpitante du mouvement se révèle primordiale. Les enthousiasmes alternent avec les aveux de détresse absolue dans le dialogue de deux êtres réunis par une amitié sans réserve.
    Relation dont l'un et l'autre mesureront rétrospectivement le caractère exceptionnel. 'J'ai cru, comme en aucun autre, à ton amitié, à ta compréhension profonde de ce que nous voulions', écrit Breton à Eluard en mars 1936. À partir de cette année, les engagements révolutionnaires dictés au départ par la même et intransigeante passion les conduisent peu à peu vers des choix opposés. Rejoignant une aspiration de jeunesse vers la fraternité humaine, Eluard va en chercher l'incarnation du côté du Parti communiste auquel il adhérera pendant la guerre alors que les yeux de Breton se seront définitivement dessillés lors du premier Procès de Moscou. Sous nos yeux, la correspondance se fait la chronique d'une rupture.

  • Quand auteurs de BD et sociologues de terrain s'amusent à décoder les dessous de notre société. Clémentine est scénariste pour un feuilleton quotidien à grand succès. Un jour, elle décide d'aller voir le tournage des épisodes : de gaffes en surprises, elle découvre les aléas de la fabrication de la fiction télé, les acteurs phares et les figurants, les contraintes du plateau, les petits arrangements avec le réel ... Plus jolie, la vie au petit écran ?

  • L'ouvrage présente le programme de psychologie positive appliquée   CARE (Cohérence - Attention - Relation - Engagement). Ce programme innovant dans le domaine de psychologie propose aux participants pendant 8  séances de 2h diverses pratiques favorisant 1) la réorientation de l'attention vers les aspects constructifs du quotidien, 2) le développement de la bienveillance envers soi, autrui et l'environnement, 3) l'identification des valeurs et l'engagement dans des actions en lien avec celles-ci, augmentant par-là la satisfaction et le sens de la vie. Ces pratiques ont été validées par des recherches en psychologie positive et ont montré leur efficacité en termes d'amélioration du bien-être et de réduction du stress, des symptômes anxieux et dépressifs. 

  • Imaginez une cité-jardin résidentielle offrant des conditions exceptionnelles à des couples choisis qui s'engagent sur un contrat de procréation... Localisée au pied du Parlement européen à Strasbourg, cette expérimentation grandeur nature dura des années 1920 aux années 1980 grâce au soutien des pouvoirs publics. Synthèse de l'eugénisme britannique, allemand et français, ce projet visait à « accélérer l'évolution de l'espèce humaine ». Le créateur de ce « laboratoire humain », Alfred Dachert, était un homme d'affaires qui se rêvait en poète tragique de l'eugénisme, en Ibsen alsacien. Paul-André Rosental explore cette entreprise politique et scientifique en se fondant sur des archives inédites. En expliquant l'énigmatique longévité de l'expérience, l'auteur réinterprète les grandes politiques républicaines de l'après-guerre, de la Sécurité sociale à la démocratisation scolaire. Dans cet essai pionnier de microhistoire politique de la France contemporaine, Paul-André Rosental prend la mesure de l'héritage de l'eugénisme, idéologie scientiste et inégalitaire, en contexte démocratique. L'eugénisme ne constitue pas seulement une théorie biologique qui hante les débats bioéthiques. De manière inattendue, il se révèle comme une théorie morale ayant pu imprégner cette norme de notre temps qui a pour nom « psychologie du développement personnel ».

  • Voici un étrange objet signé Léon-Paul Fargue et André Beucler, sans que l'on sache si les textes qui le compsoent sont de l'un ou de l'autre, ou encore écrits à quatre mains. Mais le lecteur s'amusera autant que les auteurs en dégustant cette prose acrobatique, truffée de calembours, d'a-peu-près, de contrepèteries, de mots inventés, de métaphores saugrenues. On est tantôt dans le Paris de 1920, tantôt dans celui de 1945. Plus rarement dans un lointain passé, comme ce parcours de l'autobus Villette-Austerlitz, où le bassin de la Villette et la place des Fêtes deviennent des lieux fortement exotiques. Extraordinaire tableau aussi de la première visite d'André Beucler chez Gallimard, rue de Grenelle. Gaston le reçoit. Valentine Tessier est près de lui. Fargue dort ou fait semblant de dormir dans un fauteuil! Il y a tantôt des souvenirs, tantôt de la poésie, tantôt des aphorismes, des pensées insolites, des contes, des nouvelles, des saynètes. On est proche du surréalisme. Puis on est cueilli par une réflexion sur l'esprit français, ou une méditation sur les morts...

  • Pourquoi la démographie est-elle une composante de la culture politique française ? Comment est-elle devenue un enjeu de l'identité nationale ? La France a vu naître à la Libération un institut de recherche étatique spécialisé, l'INED, qui, à ses débuts, a souvent défendu la cause nataliste. Comment ce recoupement entre une idéologie, une science et une institution s'est-il mis en place ? Quel fut le poids des héritages de la IIIe République et de Vichy dans sa formation ? Quelles furent par la suite les implications de cette genèse controversée ? S'appuyant sur les archives de l'INED, pour la première fois étudiées en profondeur, Paul-André Rosental analyse l'articulation entre les théories et les politiques démographiques et familiales des années 1930 à 1960. Il propose une réflexion sur les liens entre science et État. Voici enfin une histoire rigoureuse de la science et des idéologies démographiques dans la France contemporaine. Paul-André Rosental, maître de conférences à l'EHESS et chercheur associé à l'INED, travaille sur l'histoire sociale et politique des populations. Son précédent livre, Les Sentiers invisibles, portait sur la place de l'exode rural dans l'histoire contemporaine de la France.

  • L'ouvrage met en relief la place que la Régence d'Alger, appuyée par le pouvoir ottoman, a pu, antérieurement à l'époque coloniale, occuper dans l'espace occidental de la Méditerranée. S'appuyant sur les relations factuelles présentées par les chroniqueurs de l'époque, sur l'analyse des nombreux traités de paix et de commerce, il montre que des relations étroites, pas toujours conflictuelles, ont historiquement prévalu entre la Régence d'Alger et le Royaume de France.

  • - 50%

    Lors d'une émission de télévision, Ric Hochet reçoit un défi de la part d'un téléspectateur qui se fait passer pour le diable. Le lendemain, il se rend au rendez-vous fixé par l'inconnu, soudain, l'immeuble indiqué s'effondre sous les yeux du journaliste. Il ne peut s'agir d'une coïncidence !

  • - 50%

    Ric Hochet et le commissaire sont chargés de protéger un savant, le professeur Hermelin, lors de son voyage sur "le France" en route vers un congrès à New York. Après une première tentative manquée d'enlèvement, les trois hommes embarquent sur le France, mais, les ravisseurs semblent être aussi sur le bateau, bien décidés à parvenir à leurs fins !

  • - 50%

    Ce matin-là, Ric Hochet apprend que son ami Bob Drumont, en reportage à Porquerolles, a disparu depuis deux jours. Inquiet, le journaliste décide d'aller là-bas pour tirer cette affaire au clair. Sur place, la disparition de Bob demeure fort mystérieuse et Ric a bien du mal à obtenir des informations, jusqu'à ce que son ami lui envoie un message codé...

  • - 50%

    L'un des héritiers d'un riche armateur a été tué par un fléchette tirée à bout portant et Ric Hochet enquête...

  • "Par sa poétique double de l'automatisme puis du collage, L'Immaculée Conception concilie les deux grands modes d'écriture, issus des Illuminations de Rimbaud et des Poésies de Ducasse, qui déterminent la majestueuse révolution surréaliste telle que celle-ci se trouve illustrée dans l'un des plus grands livres qu'elle ait jamais produits.
    L'Immaculée Conception est ce livre. Son ambition est immense. Elle l'est à un tel point qu'aucun lecteur n'a pu en prendre encore la mesure. Il s'agit de tout faire tenir en l'espace des quelques pages fulgurantes qui donnent à cet ouvrage sa dimension d'encyclopédie poétique de poche, [...] denses au point de paraître inintelligibles, définitives comme si elles contenaient le dernier mot d'un oracle absolu s'exprimant en aphorismes sans appel." Philippe Forest (extrait de la préface)

  • Camerone ! Ce nom évoque la campagne du Mexique, mais aussi et surtout la légion étrangère. Or, par quel cheminement cet épisode d'un conflit de près de cinq ans s'est-il transformé, de combat héroïque et désespéré, en modèle contemporain de sacrifice du

  • Alors qu'il participe à une séance de spiritisme, Ric Hochet est soumis à l'énigme la plus complexe de sa carrière : un mystérieux Anglais vient en effet d'adresser un message selon lequel un crime impossible, donc parfait, sera commis à la prochaine réunion du club des spirites ! Ceux-ci lancent le reporter contre Sherlock Holmes en invoquant l'esprit du héros de Conan Doyle.

  • Durant leurs études à New York, Alice, Kelly, Mélissa, Suzie et Yasmine ont partagé un appartement que leur louait Inès. Les anciennes colocataires sont maintenant trentenaires et dispersées à travers le monde : Alice est médecin en Afrique, Mélissa avocate à Paris, Suzie trader à New York, Yasmine journaliste au Maroc et Kelly acheteuse d'art à Rome. Quant à Inès, à l'aube de la cinquantaine, elle est devenue auteure à succès et entame l'écriture d'un nouveau roman au Mexique.

    Malgré la distance qui les sépare, toutes restent en communication constante. Femmes fortes et fragiles à la fois, belles et habiles séductrices, elles vivent de formidables aventures chacune de leur côté, dans l'attente de leurs prochaines retrouvailles.

  • Être un homme et danser jusqu'à 70 ans, c'est tout sauf ordinaire. Danser et chorégraphier sont des métiers peu connus. Artiste du corps en mouvement, Paul-André Fortier a exploré, pendant plus de quarante ans, les capacités expressives du corps à titre de danseur et de chorégraphe. Cet essai propose un voyage au coeur même de la création et de l'interprétation de ses oeuvres qui, pour une grande part, se sont faites en solo. Fortier y lève le voile sur ses aspirations, ses doutes, ses échecs, ses joies et ses succès. Il y parle de collaborations glorieuses - entre autres avec la plasticienne Betty Goodwin - et de solitude aussi, tout en faisant la part belle au «Solo 30X30», qu'il a dansé 450 fois, dans quinze villes sur trois continents.

  • Paul-André Linteau est sans doute le plus grand spécialiste de l'histoire de Montréal. En cette année du 375e anniversaire de la métropole québécoise, il nous propose cette synthèse de l'histoire de la ville depuis la préhistoire jusqu'au début du XXIe siècle.

    Il en fait ressortir les grandes tendances - socioéconomiques, politiques et culturelles - et met en lumière les influences françaises, britanniques puis américaines qui ont orienté son développement. Il raconte les origines de la diversité ethnique et culturelle de Montréal et montre comment, de petite colonie missionnaire, la ville est devenue une grande métropole et le principal foyer culturel du Québec et des francophones d'Amérique.

empty