• Le Docteur Larivière nous conduit « à la rencontre de l'homme » par les voies les moins banales. C'est, en effet, par l'étude de l'action de la magie et du surnaturel sur le comportement humain qu'il ouvre son livre ; puis, il montre, par des exemples nombreux et probants, combien le corps conditionne la vie affective et spirituelle. Se plaçant à un troisième point de vue, il tente alors, non sans succès, de situer l'homme dans la nature, ce qui l'amène à une étude critique des sociétés humaines et du problème de la morale. Accoutumé à la stricte discipline de la recherche scientifique, mais humaniste autant que médecin, l'auteur projette dans les régions les plus aventureuses de la physiologie, des lueurs hardies et passionnantes, tout en gardant une objectivité rigoureuse. Sans renier les données de la conscience, le Docteur Larivière s'est bien gardé de faire un livre de biologiste frotté de psychologie. Il a voulu essentiellement délimiter l'homme avec une précision permettant d'intégrer le domaine psychologique et moral dans le vaste champ des manifestations de la vie. Dans cette somme de philosophie biologique, l'érudition se marie à une faculté très personnelle de logique incisive et à un lyrisme qui, plus particulièrement, anime une description curieuse du monde futur, rappelant les plus belles pages de l'écrivain anglais William Morris.

  • Le Docteur Larivière nous conduit « à la rencontre de l'homme » par les voies les moins banales. C'est, en effet, par l'étude de l'action de la magie et du surnaturel sur le comportement humain qu'il ouvre son livre ; puis, il montre, par des exemples nombreux et probants, combien le corps conditionne la vie affective et spirituelle. Se plaçant à un troisième point de vue, il tente alors, non sans succès, de situer l'homme dans la nature, ce qui l'amène à une étude critique des sociétés humaines et du problème de la morale. Accoutumé à la stricte discipline de la recherche scientifique, mais humaniste autant que médecin, l'auteur projette dans les régions les plus aventureuses de la physiologie, des lueurs hardies et passionnantes, tout en gardant une objectivité rigoureuse. Sans renier les données de la conscience, le Docteur Larivière s'est bien gardé de faire un livre de biologiste frotté de psychologie. Il a voulu essentiellement délimiter l'homme avec une précision permettant d'intégrer le domaine psychologique et moral dans le vaste champ des manifestations de la vie. Dans cette somme de philosophie biologique, l'érudition se marie à une faculté très personnelle de logique incisive et à un lyrisme qui, plus particulièrement, anime une description curieuse du monde futur, rappelant les plus belles pages de l'écrivain anglais William Morris.

empty