• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A partir d'une définition de Lacan : l'objet dont on n'a pas d'idée, F. Baudry étudie ce lieu de l'objet où se loge l'intime, le rapport à soi et à l'autre.

  • Ossip Ossipovitch

    Marie Baudry

    Dans une Odessa fictive, la jeunesse se soulève entrainant la population à braver le pouvoir. Mais la quête de démocratie directe n'est pas si facile. Premier roman impressionnant de maîtrise, cette fable politique où la fantaisie, le burlesque et la poésie se jouent de la fin du monde laisse toute sa place à l'imaginaire.
    Odessa. On ne sait pas trop quand, mais cela pourrait être aujourd'hui. Odessa, certes, mais qui n'est pas tout à fait l'Odessa réelle : cette ville pourrait être n'importe quelle grande ville, enflée de l'orgueil d'être le seul lieu au monde où se passe quelque chose, déniant l'ennui qui la ronge.
    L'un des orgueils de cette ville, c'est Ossip Ossipovitch, le grand écrivain. Au début du roman, il revient, faisant circuler de mystérieuse façon (une sorte de télépathie ?) ses textes que les Odessites commentent fiévreusement. Ce ne sont plus les récits drolatiques d'autrefois, mais d'étranges textes de fin du monde, qui sont discutés par tous, et donnent notamment naissance à un mystérieux groupe, " les Purs ", dont le but est de renverser l'ordre ancien pour mettre fin à une vie qu'ils jugent vide de sens.
    Pourtant les Purs se perdent en vaines discussions, et quand bien même ils parviennent à organiser un prodigieux et apparemment salvateur Carnaval qui embrase toute la ville, ils n'en excluent pas moins deux de leurs membres Reinhardt et Macha. Cette exclusion provoque la dissolution du groupe, et l'on pourrait se croire revenus à la torpeur initiale.
    Ce serait sans compter sur l'irruption d'une jeunesse - garçons et filles - qui, sans discours, passe à l'action, occupe les places de la ville, provoquant une répression sans précédent. Le soulèvement odessite prend alors des couleurs burlesques, tandis que survient une nouvelle catastrophe menaçant bien davantage que l'armée, la survie de la ville.
    Fable d'aujourd'hui et pour aujourd'hui, Ossip Ossipovitch évoque - sous couvert d'Odessa - un monde où l'on peut reconnaître, par anamorphose, certains événements plus familiers : la peur des attentats, la quête de démocratie directe (Nuit Debout, Gilets jaunes), l'impossible insurrection qui redonnerait sens et beauté à la vie... Cette fable politique veut braver la violence et le cynisme des pouvoirs en rendant désirable et possible la révolte.

  • La cognition désigne l'ensemble des phénomènes qui se rapportent à l'esprit humain, son fonctionnement, ses effets sur le comportement, son émergence au cours de l'évolution, et son développement, typique ou non. Elle inclut les grandes facultés identifiées par la tradition (attention, mémoire, raisonnement, décision, langage...), mais tout autant la perception, la motricité, les émotions, la conscience, la socialité.
    Rendre compte de cet immense domaine est le but des sciences cognitives, fédération de disciplines allant de la biologie à la linguistique, de la psychologie à l'intelligence artificielle, de la philosophie à l'anthropologie. De cette rencontre naissent de nouvelles questions.
    Les sciences cognitives connaissent depuis un quart de siècle un formidable essor, les amenant au seuil d'applications dans de nombreux domaines, de la médecine à l'éducation, de la révolution numérique aux politiques publiques, de la culture à la justice...
    Le présent ouvrage, qui ne présuppose pas de connaissances spécialisées, est organisé en deux parties. La première présente les différentes échelles auxquelles la cognition peut être appréhendée : de la molécule au neurone, du neurone au cerveau, de l'individu à la société, et pour la dimension temporelle le développement et l'évolution. La seconde est consacrée aux grandes fonctions cognitives : l'action, la conscience, la coopération, la décision, les émotions, le langage, la perception et le raisonnement.
    À l'étudiant, ce volume offre un instrument de travail ; au spécialiste, un panorama des disciplines proches de la sienne ; au citoyen, enfin, une appréhension globale d'un mouvement d'idées essentiel pour nos sociétés dans la période qui s'ouvre.


  • Un guide utile pour repenser notre rapport à l'argent à la lumière de notre personnalité et de nos aspirations.

    Qu'est-ce qui me retient de demander une augmentation ? De changer de travail ? De monter une entreprise ? Suis-je plutôt dépensier ou économe ? Ai-je tendance à reproduire le schéma de mes parents ? Qu'est-ce que je recherche dans l'argent ? L'argent est omniprésent dans nos vies. Pourtant, nous ne prenons jamais le temps de réfléchir à ce qu'il représente pour nous. L'objectif de ce livre est de mieux l'appréhender, pour qu'il puisse redevenir ce qu'il devrait être : une énergie qui permet de s'accomplir et de s'épanouir.
    Sébastien Baudry accompagne le lecteur dans sa quête de l'abondance. Il fournit des outils simples pour que nous puissions formuler cet objectif : " Je veux gagner de l'argent parce que je l'ai décidé, pour répondre à mes envies, subvenir aux besoins de mes proches et soutenir des causes qui me tiennent à coeur. " Des exercices sont proposés pour interroger ses préjugés, décrypter ses peurs, ses colères, et poser ses intentions. Le livre donne enfin des conseils en matière de communication verbale et non-verbale pour que chacun obtienne ce qu'il désire. Progressivement, nous apprenons à transformer notre vie financière comme nous l'entendons.

  • Regroupant plus de 735 000 termes, ce dictionnaire constitue l'une des banques de mots clés les plus importantes qui soient. En effet, l'auteure a compilé les définitions des grilles de plusieurs grands quotidiens et magazines spécialisés de langue française publiés en Europe et au Québec. Un travail colossal! Tout s'y trouve: des noms de chefs d'État, d'artistes, d'écrivains, de papes, de rois, de déités, d'animaux, de plantes, d'arbres, de pays, de villes, d'affluents, d'îles, de lacs, de montagnes, d'aéroports, de monnaies, sans oublier les symboles chimiques, les constellations et une multitude de termes techniques! Voici donc un répertoire des plus riches et des plus complets, l'outil par excellence de tous les cruciverbistes et amoureux du français, qu'ils soient débutants ou aguerris. À ce jour, plus de 200 000 exemplaires vendus.

  • La mémoire, c'est ce qui permet à l'individu de rester lui-même malgré les changements qui affectent le cours de son existence. Son fonctionnement, extrêmement complexe, est, paradoxalement, révélé par ses troubles : c'est en étudiant les dysfonctionnements de la mémoire que l'on peut espérer comprendre son mécanisme " normal ".

    La mémoire, c'est ce qui permet à l'individu de rester lui-même malgré les changements qui affectent le cours de son existence. Son fonctionnement, extrêmement complexe, est, paradoxalement, révélé par ses troubles : c'est en étudiant les dysfonctionnements de la mémoire que l'on peut espérer comprendre son mécanisme " normal ". Qui est-on quand on ne se souvient plus ? Qui gouverne lorsque, selon l'expression de Freud, " le moi n'est plus maître dans sa propre maison " ? Quelle partie du cerveau n'obéit plus ?

    Dès l'Antiquité, la question de la localisation de la mémoire est posée. Aujourd'hui, les progrès rapides de l'exploration cérébrale par l'imagerie médicale et les sciences cognitives ont permis la connaissance de l'homme neuronal. Mais les arts en général, et la littérature en particulier, n'ont pas attendu ces progrès scientifiques et techniques pour s'interroger sur les mécanismes mémoriels, et en porter témoignage. Ainsi Rousseau montre que l'encryptage du souvenir est en lien direct avec sa coloration émotionnelle ; Verlaine s'intéresse au phénomène de la réminiscence, lorsque la mémoire révèle soudainement une émotion jusqu'alors refoulée ; Proust et sa très fameuse madeleine à ce qui peut en constituer le déclic. Notre époque, pour sa part, voit apparaître une " littérature d'Alzheimer ", souvent plus poétique et philosophique que tragique.

    Le présent ouvrage fait dialoguer praticiens et chercheurs en neurologie, psychologues, philosophes et spécialistes de la littérature et des arts afin de croiser les perspectives et de montrer les correspondances possibles sur la question des altérations de la mémoire.

  • Laïka, petite chienne née en en 1954, est le premier être vivant mis en orbite autour de la Terre. Envoyée par le programme spatial soviétique en 1957, comment cette chienne, croisement d'un husky et d'un terrier, a-t-elle été préparée à cet extraordinaire voyage? De l'entraînement à l'acclimatation, en passant par la nourriture et les conditions de vol, Patrick Baudry, 2e astronaute français à être allé dans l'espace et grand spécialiste de l'aéronautique, nous raconte cette incroyable épopée, à la manière d'un récit, superbement illustré. 

  • S'affirmer et communiquer, c'est être capable d'exprimer ses pensées, ses sentiments, ses opinions. C'est dire «oui» quand on pense «oui», et «non» quand on pense «non». C'est demander, refuser, critiquer, répondre à des critiques, faire des compliments, répondre aux compliments, et tout cela d'une façon satisfaisante pour soi et pour l'autre. S'affirmer et communiquer, c'est aussi respecter l'autre en communiquant avec lui.Fondé sur la recherche en psychologie, ce livre constitue un réel programme de changement personnel que les auteurs ont expérimenté et perfectionné. De façon simple et progressive, il vous guidera dans l'apprentissage de nouveaux comportements affirmatifs et vous ouvrira la porte à des échanges constructifs, agréables et efficaces.

  • De nos jours, les pasteurs comme les théologiens ne savent plus très bien comment présenter la doctrine correspondant à l'appellation classique de « péché originel » et dérivant des perspectives augustiniennes. Les tentatives de formulations nouvelles suscitées par l'ouverture préconisée par Vatican II n'ont pas encore apporté la solution espérée. Quant aux autorités romaines, elles se cantonnent prudemment sur les positions classiques.
    Cet ouvrage vise à reposer le problème, sans donner de solution toute faite, mais en ayant recours à l'histoire des idées. Il était nécessaire de reprendre le dossier dès le début, non seulement à partir du message de Jésus et de sa compréhension par les disciples, mais dès l'Ancien Testament, et dans l'environnement culturel des anciennes civilisations. Il fallait aussi prendre en compte les positions diverses des chrétiens des premiers siècles. On s'aperçoit alors qu'il n'y a pas de consensus sur une doctrine commune. Même constatation à propos de Vatican II.
    Le volume présenté laisse entrevoir plusieurs pistes d'interprétation. Il met en lumière les tentatives anciennes d'inculturation et permet de prendre le recul nécessaire et préalable à l'élaboration de nouvelles synthèses mieux adaptées à notre temps. Mais il ne faut pas perdre de vue, tout au long de cet ouvrage, que le mystère du mal, qui est au coeur de l'idée de péché originel, reste et restera toujours un mystère.

  • « Spacieuse est la voie qui mène à la perdition... Resserrée la voie qui mène à la vie » (Mt 7, 13 s).
    Familier d'un langage imagé et populaire, Jésus a utilisé le symbole traditionnel des deux voies qui, mettant en relief la liberté essentielle

  • Femme de lettres suisse, reporter humaniste, photographe, Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) appartient à une riche famille industrielle. Amie des enfants de Thomas Mann, qu'elle soutenait dans leur lutte contre le nazisme, puis de la romancière américaine Carson McCullers, qui lui dédie Reflets dans un oeil d'or, elle a parcouru le monde à la recherche d'elle-même, ce dont rendent compte ses oeuvres, notamment Refuge des cimes et La mort en Perse. Elle avait une aptitude personnelle à la souffrance qui a fourni un contrepoint aux douleurs universelles d'une époque marquée par la Grande Dépression, le fanatisme et le totalitarisme - forces destructrices qui agissent toujours aujourd'hui et contre lesquelles elle nous met en garde dans ses écrits.
    Cet essai est une invitation à découvrir l'actualité de ses propos et à mesurer combien sa vie et son oeuvre prennent tout leur sens en lien avec celles de ses plus inspirants contemporains. C'est tout à la fois
    une arti ste et un état du monde que Jacques Beaudry dévoile ici dans un face à face où le tutoiement ramène Annemarie Schwarzenbach parmi les vivants.

  • La position d'Adorno à l'égard du cinéma a souvent été assimilée à un rejet total, motivé par une conception élitiste, voire bourgeoise, qui refuse de considérer pertinente la participation du septième art à l'effort d'émancipation humaine. Premier livre en langue française portant spécifiquement sur le cinéma chez Adorno, le présent essai s'efforce plutôt de montrer que la pensée adornienne nous incite à trouver un intéressant juste milieu entre deux positions également excessives : le mépris catégorique de la culture populaire, qui ferme les yeux sur ses facettes les plus fécondes, et le regard ébahi et rampant porté sur cette culture, qui nourrissait les esprits à l'époque d'Adorno et alimente aujourd'hui les travaux d'un nombre croissant de philosophes, d'écrivains et de chercheurs.

  • Du primaire à l'université, l'exploitation des ressources patrimoniales à des fins péda­gogiques suscite un intérêt grandissant chez les enseignants et les formateurs. Grâce à la richesse et à la diversité du patrimoine culturel, ces derniers peuvent envisager des formules pédagogiques originales, dans différents contextes d'enseignement, pour répondre à des objectifs très divers. Les traces du passé permettent aussi d'appuyer l'enseignement sur l'expérience d'une communauté ; elles permettent aux élèves et aux étudiants de s'éveiller à cette expérience, d'y ancrer des apprentissages et de s'ins­crire dans sa continuité. Dans cet ouvrage, des enseignants et des chercheurs partagent leurs pratiques, leurs expériences et leurs réflexions sur l'exploitation des ressources patrimoniales dans l'enseignement. Quel est ce patrimoine auquel s'intéressent les enseignants ? Comment devient-il une ressource pédagogique ? Dans quels contextes disciplinaires et à quelles fins est-il mobilisé ? Quelles stratégies originales, quelles pratiques novatrices sont mises en oeuvre ? Dans quelle mesure favorisent-elles un éveil au patrimoine et à son appréhension critique ? Enseignants, formateurs, chercheurs et étudiants trouve­ront dans cet ouvrage une esquisse d'un nouveau champ de recherche et d'intervention multidisciplinaire.

  • Ce livre analyse les enjeux de la ritualité funéraire et ses mutations contemporaines. Quelle place fait-on aux morts aujourd'hui ? Comment se construit l'espace des morts ? Quelle place ont les morts, pour l'individu, dans son existence ? La place des morts donne à notre monde une dimension autre qui le rend humainement habitable. Ce livre veut à la fois faire l'analyse d'une perte ou d'un désarroi et montrer que des résistances existent au processus d'une désymbolisation.

  • Regroupant plus de 600 000 termes, ce dictionnaire constitue l'une des banques de mots clés les plus importantes qui soient. En effet, l'auteure a compilé les définitions des grilles de plusieurs grands quotidiens et magazines spécialisés de langue française publiés en Europe et au Québec.
    Tout s'y trouve : des noms de chefs d'État, d'artistes, d'écrivains, de papes, de rois, de déités, d'animaux, de plantes, d'arbres, de pays, de villes, d'affluents, d'îles, de lacs, de montagnes, d'aéroports, de monnaies, sans oublier les symboles chimiques, les constellations et une multitude de termes techniques.
    Voici donc un répertoire des plus riches et des plus complets, l'outil par excellence de tous les cruciverbistes et amoureux du français, qu'ils soient débutants ou aguerris.

  • Les quatre filles de Marcel Baudry, historien et amoureux du Pouliguen, ont sélectionné ici plus de 120 cartes postales, dont certaines inédites, de sa collection. Elles vous invitent à découvrir le charme de cette petite cité portuaire de la presqu´île guérandaise à l´époque où se développait le tourisme balnéaire, au début du XXe siècle.
    Suivez-les dans des scènes de vie variées sur le port, la promenade, la plage et la côte bordées de belles demeures, le petit bois, les rues commerçantes...

  • Des poèmes sur l'amour perdu, sur l'espoir de retrouvailles, sur des souvenirs brûlants...
    Cet amour ne porte aucun nom
    Il est sans papier, clandestin
    Il n'a aucune identité.
    Il s'est invité un matin
    Et rien n'était prémédité
    (...)Plonger, coeur ouvert autopsie avec poésie les vestiges d'un couple passé de l'unisson à la déflagration. Des textes courts, comme autant de fragments, de visages morcelés.
    Découvrez ce recueil de poèmes, qui vous entrainent dans un monde de mots et de phrases sublimes. Avec, au coeur de ce tourbillon de poésie, le véritable Amour, qu'on ne rencontre qu'une fois.
    EXTRAIT
    Pendre des mots à ton cou
    Colliers de rimes, bracelets de vers
    Rendre les choses à ton goût
    Pour que s'exprime ton univers
    Tapisser ton ventre
    D'un filet de soie
    D'un drap de velours
    Pour que jamais n'entre
    La folie qui court
    Par-dessus les toits
    Te suivre au bout du monde
    Chaque matin, chaque seconde
    De face, de profil
    Défiler les noeuds
    Dénouer les fils
    Fragiles, sous tes yeux
    CE QU'EN DIT LA CRITIQUE
    "Des poèmes très bien écrits et sensibles, qui s'apparentent souvent à des textes de chansons, qu'on "entend" presque plus qu'on ne les lit" - Dominique A.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1974, Laurent Baudry est originaire de la région Hauts-de-France. Après des études littéraires, il a travaillé dans les domaines du journalisme, de la communication et de l'enseignement supérieur.
    Plonger, coeur ouvert est son premier recueil.

  • Dans cet essai, Jacques Beaudry soutient que les suicides dHubert Aquin, de Claude Gauvreau et de Saint-Denys Garneau sont en fait des accomplissements de leur uvre littéraire respective et de la vie qui effaceraient, dun coup de baguette magique, la «fatigue dêtre» à laquelle les condamne une société conformiste. Ce nouveau point de vue, qui suscitera inévitablement le débat, sappuie sur des pages suggestives et pénétrantes. Le rapprochement de ces trois écrivains est certes éclairant en lui-même, permettant dinterroger le rapport à lécriture et à la mort qui fonde lentreprise de chacun. Lauteur fait aussi des liens avec dautres figures littéraires proches ou lointaines qui témoignent de sa vaste culture et de son sens des parallèles pertinents.

  • Zibidibida est parmi nous, irrésistiblement attiré par une friandise rose bien de chez nous. Il a l´air inoffensif, avec sa bonne bouille et ses idées naïves, mais attention ! Il est aussi porteur d´un message révolutionnaire, un message qui va remettre en cause l´hégémonie même des humains sur la planète Terre...

  • Décembre 1980, Jeanne Curlin, vingt-neuf ans, est couturière dans une petite usine de textile à Roubaix. Ville où elle partage sa vie avec Paul, ouvrier dans une usine de chaussures. Celui-ci n'est pas prêt à assumer une paternité, contrairement à Jeanne qui n'a qu'une envie, fonder une famille pour sortir de cette routine incessante qui la mène de la maison à son lieu de travail. Son père, immigré anglais, victime d'un grave accident de la route dont il a gardé d'importantes séquelles, a perdu toutes traces de son passé. Décédé en 1968, il sera rejoint l'année suivante par sa femme, infirmière au centre hospitalier Victor Provo. Orpheline depuis ses dix-huit ans, Jeanne est passée par une longue dépression. Soutenue par son médecin et Paul, elle a réussi à stopper une prise excessive de médicaments mais reste psychologiquement fragile. Harcelée au travail par un chef tyrannique, Jeanne vit difficilement sa condition ouvrière. Elle retrouvera, malgré tout, l'espoir en découvrant par hasard l'existence d'un parent qui lui fera de troublantes révélations sur le passé de son géniteur. La langue de Shakespeare que son père lui a transmise lui permettra d'échapper à cette monotonie et vivre quelques péripéties qui la conduiront vers un avenir plus prometteur. Comme quoi, tout peut arriver, même les meilleures choses.

  • - 2%

    This book is a comparative study of the development of sociology in Britain and France between 1920 and 1940, taking a broad definition of the discipline to examine divergence across the channel in the interwar years. Rocquin charts the tension between differing schools of thought, presenting an alternative history of Europe based on cultural and intellectual struggle, and variation in theoretical visions of society - a divide that is still crucial in understanding the present situation between Continental Europe and the United Kingdom. This is a compelling addition to the history of sociology, and will be of interest to students and scholars across history, historical sociology, politics, European studies, and the sociology of knowledge.

  • Anglais Patents

    ,

    The patent system is criticized today by some practitioners and economists. In fact, there is a partial disconnection between patent demographics and productivity gains, but also the development of actors who do not innovate and who develop business models that their detractors equate with a capture of annuities or a dangerous commodification of patents. This book provides a less Manichaean view of the position of patents in the system of contemporary innovation. It first recalls that these criticisms are not new, before arguing that if these criticisms have been revived, it is because of a partial shift from an integrated innovation system to a much more fragmented and open system. This shift accompanied the promotion of a more competitive economy. The authors show that this movement is coherent with a more intensive use of patents, but also one that is more focused on their signal function than on their function of direct monetary incentive to innovation.

empty