• Panorama du romantisme littéraire et artistique, de cet âge des révolutions et du rêve, où une société redécouvrait le sens de la nature et du patrimoine, exaltait les vertus de la liberté et de la force du destin individuel...

  • J'ai toujours cru que j'écrivais sur les hommes. Avant de m'apercevoir que je n'écris que sur les femmes. Sur le fait d'en être une. Écrire sur les putes, qui sont payées pour être des femmes, qui sont vraiment des femmes, qui ne sont que ça ; écrire sur la nudité absolue de cette condition, c'est comme examiner mon sexe sous un microscope. Et j'en éprouve la même fascination qu'un laborantin regardant des cellules essentielles à toute forme de vie.
    Prix du Roman des Étudiants France Culture - Télérama 2019.

  • George Takei est principalement connu en France pour son rôle de Sulu dans la série Star Trek. Il est aussi, aux États-Unis, une figure pro-LGBT et anti-Trump très actif (il est suivi par près de 9 millions de followers sur Facebook).
    Il nous livre une autre facette de sa personnalité avec cette autobiographie dessinée et revient sur son enfance passée dans les camps d'internement américains. À la suite de l'attaque de Pearl-Harbour en décembre 1941 par l'armée japonaise, 120 000 Américains d'origine japonaise furent emprisonnés dans des camps par le gouvernement. C'est cette expérience, vue par les yeux d'un enfant de 5 ans, qu'il nous est donné à lire aujourd'hui.

  • Mr.

    Emma Becker

    Ellie, vingt ans, mène une existence légère et insouciante jusqu'au jour où elle rencontre Monsieur, un chirurgien marié approchant la cinquantaine. D'abord épistolaire, leur liaison prend son envol dans une chambre d'hôtel du quinzième arrondissement. Au gré de rencontres
    clandestines et d'appels téléphoniques fugaces, Ellie vit plusieurs mois d'attente fiévreuse. Un engrenage passionnel dont elle tentera sans succès de se déprendre.
    Un roman confession. Une description cruelle de la traversée du fantasme. Le désenchantement d'une Lolita contemporaine.

  • Après de nombreuses années de pratique du métier, Howard S. Becker livre, avec le style qui a fait son succès, les leçons tirées de son expérience de sociologue. Empiriques au même titre que les sciences de la nature, les sciences sociales ne progressent que par la qualité de l'articulation entre des " idées " (ou théories) et des " données ", toujours produites par des procédés de fabrication à analyser.
    La distinction, qui structure la profession, entre recherches " qualitatives " et " quantitatives " ne change rien à l'exigence de fournir des " preuves " solides, capables de résister au doute pour convaincre collègues et adversaires. La nécessité d'une analyse critique des données est ici démontrée à la lumière d'une gamme étendue de recherches, des plus collectives et objectivantes, comme les recensements de la population, aux plus personnelles, comme les observations ethnologiques, en passant par toutes les formes intermédiaires de la division du travail entre concepteurs des recherches et personnes chargées de la collecte des données.
    Cette réflexion sur les conditions pratiques de l'observation s'adresse aussi bien aux professionnels des enquêtes, aux chercheurs en sciences sociales qu'à l'étudiant devant réaliser son premier mémoire de recherche.

  • Le nouveau phénomène dystopien après Hunger Games et Divergente ! Le gros enjeu de l'année en NEW WAY ! UN THRILLER DYSTOPIEN PASSIONNANT QUI ABORDE DES THÈMES PLUS CONTEMPORAINS QUE JAMAIS : JUSTICE , DISCRIMINATION, TERRORISME, DÉRIVES GÉNÉTIQUES ET QUI DÉVOILE UN FUTUR PROCHE AUSSI TERRIFIANT QUE CRÉDIBLE. Cody a toujours été fière d'appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance. Aujourd'hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs... Mais pour certains, c'est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l'intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu'où Cody pourrait aller pour la cause...


  • "Nous serons tous la résistance."

    Un thriller dystopien passionnant qui aborde des thèmes plus contemporains que jamais : justice, discrimination, terrorisme, dérives génétiques - et qui dévoile un futur proche aussi terrifiant que crédible.
    La révolte bat son plein. Les Ones, ce 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être génétiquement modifiés à la naissance, sont cernés. Et le mouvement Égalité n'a jamais été aussi puissant.
    Farouchement déterminée à sauver son petit ami James qui s'est sacrifié pour elle, Cody se met à frayer avec un groupe de rebelles qui défend les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu'elle se rapproche de leur leader, le mystérieux Kai, elle comprend rapidement que celui-ci a un plan plus fou que tout ce qu'elle aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours. Et elle sait que Kai ne reculera devant rien...

  • Abram Becker, docteur d'Etat en chimie et biologie au Collège de France, était encore il y a peu un « insider ». Ancien des laboratoires pharmaceutiques. Il était convaincu des vertus des molécules synthétiques. Ce temps est révolu : tournant le dos à son histoire professionnelle et s'appuyant sur son expertise scientifique, il s'est intéressé aux substances naturelles. Dans cet essai à la fois scientifique et pratique, il décrypte tout l'intérêt de ces substances sur de nombreuses pathologies (hypertension, migraine, diabète, cancer, etc.). Car la nature possède des réponses extraordinaires dont l'étendue est insoupçonnée.

  • Tandis que disparaissent les derniers combattants, la Grande Guerre nous revient, dans une tout autre lumière, comme la matrice d'où sont sortis tous les désastres du XXe siècle. Romans, films, recueils de lettres et documents, collections d'objets, sites historiques : une curiosité nouvelle s'exprime de la part des jeunes générations pour ce qui apparaît comme l'énigme d'un suicide collectif de l'Europe.
    Du côté historien, c'est une équipe internationale réunie autour d'une expérience de terrain, l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, dans la Somme. Stéphane Audouin-Rouzeau et Annette Becker s'en font ici les interprètes et les porte-parole. Il ne s'agit plus de savoir, comme autrefois, qui porte la responsabilité de la guerre ou comment se sont déroulées les opérations, mais d'explorer une culture de la violence, d'analyser un nationalisme de croisade, de mesurer la profondeur d'un deuil peut-être non terminé.
    Il s'opère aujourd'hui sur la guerre de 14 le même type de subversion du regard que sur la Révolution française dix ans plus tôt. Le phénomène mérite attention : en peu d'années, deux des plus gros massifs de l'histoire nationale auront connu ainsi un basculement comparable et, dans des conditions différentes, un renouvellement du même ordre.

  • S'appuyant sur une longue expérience de chercheur et d'enseignant, Becker propose dans ce livre des façons de penser la réalité sociale pour la saisir et l'étudier. Loin d'enfermer le lecteur dans un moule, Becker montre à travers des cas précis comment réfléchir aux diverses étapes de la recherche en évaluant les conséquences des choix que nous faisons. Quelle représentation d'un phénomène social avons nous empruntée ? Comment concilier l'étude d'un cas particulier et la nécessité de généraliser ? Où trouver nos concepts pour organiser nos données ? Quelles ressources la logique nous fournit-elle pour mesurer les implications de nos découvertes? À ces problèmes, Becker propose des solutions pratiques exprimées en un style simple et vivant. Pour cela, il s'appuie sur différentes disciplines (anthropologie, histoire, ethnomusicologie, sociologie, études urbaines, photographie, littérature, etc.) et sur une multitude d'exemples de la vie sociale (l'usage des opiacés, la délinquance des cols blancs, le choix des acteurs pour monter une pièce, les collections d'art, la grève d'ouvriers anglais, la perception des malades par des étudiants en médecine, le décor de la maison de paysans blancs du sud des États- Unis, les présupposés du racisme...). Un livre utile aussi bien pour conduire une recherche que pour mieux lire les ouvrages de sciences sociales.


  • Conçu par un spécialiste du sujet et un pédagogue reconnu, ce livre propose une synthèse d'introduction aux fondamentaux du bouddhisme.

    De l'émergence du bouddhisme en Inde à sa diffusion contemporaine, vous découvrirez, citations à l'appui, l

  • Les séparations parentales conflictuelles ; conséquences et prises en charge Nouv.

    Aujourd'hui, de plus en plus de couples en viennent à se séparer de manière conflictuelle. Les conséquences sont très variées et rejaillissent sur tous les acteurs (ex-partenaires, enfants, entourage) et dans tous les domaines de la vie (santé, psychologie, travail/école, relations sociales, etc.).
    Ce livre de référence dresse un panorama complet des différentes problématiques qui en découlent : du stress et de ses conséquences, à l'aliénation parentale, en passant par les difficultés financières, etc. Rassemblant les contributions de nombreux experts du domaine, il présente les différentes prises en charge possibles et l'accompagnement nécessaire aux ex-conjoints et à leurs enfants. Il propose également une réflexion sur les procédures judiciaires et l'impact qu'elles ont sur chacun. Les professionnels disposeront ainsi de tous les éléments nécessaires utiles pour envisager du mieux possible chaque situation et tenter de l'apaiser.

  • « En croisant leurs regards et les histoires nationales dont ils sont porteurs, Jean-Jacques Becker et Gerd Krumeich, deux des plus grands spécialistes de 14-18, signent l'un des livres sans doute les plus originaux et les plus stimulants. Au fil des chapitres qui embrassent largement l'histoire de la Grande Guerre, depuis l'histoire militaire jusqu'à l'histoire sociale et culturelle du conflit, notre connaissance est sans cesse renouvelée par la perspective comparée adoptée par les auteurs. » L'Histoire

  • L´ouvrage fournit toutes les clés pour analyser le roman naturaliste d´Émile Zola.
    O Le résumé et les repères pour la lecture sont suivis de l´étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles :
    - Octave Mouret, Denise Baudu et les autres personnages - La revanche de la femme et de l´amour ?
    - Un roman naturaliste - Images et mythes dans Au Bonheur des Dames.
    O Ce Profil d´une oeuvre comprend également six lectures analytiques :
    - un extrait du chapitre I ;
    - deux extraits du chapitre IV ;
    - un extrait du chapitre V ;
    - un extrait du chapitre IX ;
    - un extrait du chapitre XIII.

  • La vie politique française depuis 1945, c´est celle de deux républiques, confrontées à des crises majeures - 1958, 1968... -, à un contexte international marqué par la guerre froide, la décolonisation, l´effondrement du bloc soviétique, enfin l´exacerbation des menaces terroristes. C´est aussi un paysage social et des données économiques en pleine mutation : croissance des Trente Glorieuses, chocs pétroliers et récession, explosions technologique et financière, mondialisation... Traversant ces vicissitudes ou ces révolutions, le personnel et les pratiques politiques ont changé eux aussi, pour répondre à la fois aux attentes de la société civile et aux défis du monde contemporain.

  • Ce nouveau livre du grand sociologue Howard S. Becker s'appuie sur plus de 40 ans expérience d'enseignement et de recherches. Prolongement idéal de ses célèbres Ficelles du métier, éclectique, drôle, malicieux et profondément concret, toujours très personnel, il est consacré à l'usage des " cas " en sciences sociales et aux questions de méthodes les plus variées qu'ils suscitent. Ce vade mecum éclaire aussi brillamment les mécanismes intellectuels de la construction d'analyses sociologiques.
    Howard S. Becker poursuit ici une réflexion engagée dès le début de sa carrière sur l'usage des " cas " en sciences sociales.
    Les observations des sociologues de terrain portent en effet sur des cas particuliers, enracinés dans un environnement historique et social spécifique. Quelles sont les démarches intellectuelles qui permettront d'en tirer des connaissances dont la portée dépasse leur objet initial et enrichit la science sociale ? Comment utiliser les études de cas de manière comparative ? Comment mettre ces comparaisons au service de la découverte de nouvelles variables pour l'analyse sociologique ? Telles sont quelques-unes des questions méthodologiques d'intérêt général dont traite cet ouvrage.

  • Nouvelle histoire de la France contemporaine1. La Chute de la monarchie (1787 1792), M. Vovelle2. La République jacobine (10 août 1792-9 Thermidor an II), M. Bouloiseau3. La République bourgeoise (de Thermidor à Brumaire, 1799-1815), D. Woronoff4. LÉpisode napoléonien. Aspects intérieurs (1799-1815), L. Bergeron5. La France napoléonienne. Aspects extérieurs (1799-1815), R. Dufraisse et M. Kérautret6 et 7. La France des notables (1815-1848)1. Lévolution générale, A. Jardin et A.-J. Tudesq2. La vie de la nation, A. Jardin et A.-J. Tudesq8. 1848 ou lApprentissage de la République (1848-1852), M. Agulhon9. De la fête impériale au mur des fédérés (1852-1871), A. Plessis10. Les Débuts de la IIIe République (1871-1898), J.-M. Mayeur11. La République radicale ? (1898-1914), M. Rebérioux12. Victoire et Frustrations (1914-1929), J.-J. Becker et S. Berstein13. La Crise des années 30 (1929-1938), D. Borne et H. Dubief14. De Munich à la Libération (1938-1944), J.-P. Azéma15 et 16. La France de la IVe République (1944-19858)1. Lardeur et la nécessité (1944-1952), J.-P Rioux2. Lexpansion et limpuissance (1952-1958), J.-P Rioux17 et 18. La France de lexpansion (1958-1974)1. La République gaullienne (1958-1969), S. Berstein2. Lapogée Pompidou (1969-1974), S. Berstein et J.-P Rioux19. Crises et alternances (1974-2000), J.-J. Becker avec la collaboration de P. Ory20. La France du XXe siècle. Documents dhistoire, présentés par O. Wieviorka et C. Prochasson

  • Dans le tan­trisme, le lingam (phallus) est honoré avec le plus grand respect, comme le canalisateur de l'énergie créative et du plaisir. Avec ce livre, les auteurs proposent une étude des massages centrés sur la région du lingam (en incluant également les testicules, le périnée et la prostate ou "point sacré"). Ces massages mettent l'homme dans une attitude passive, l'exposant à une forme de plaisir auquel il peut ne pas être habitué. Ainsi, celui qui reçoit et celle/celui qui donne, se relaxent mutuellement à travers le massage basé sur l'échange énergétique. Le massage lingam permet aux hommes de savourer des orgasmes plus longs et plus profonds et enseigne les pratiques taoïstes et tantriques de conservation de l'énergie sexuelle. Au fil du temps, à mesure que sa conscience s'approfondit, ces pratiques permettent à un homme de contrôler totalement son éjaculation.

  • Les messagers du désastre

    Annette Becker

    • Fayard
    • 17 Janvier 2018

    Dès 1941, une poignée d'hommes, dont Raphael Lemkin, un juriste juif, et Jan Karski, un catholique résistant, perçurent l'ampleur de la destruction des Juifs au sein des crimes de la Seconde Guerre mondiale. Mais ils ne rencontrèrent qu'incompréhension et rejet.
    Forte de son regard de spécialiste de la Grande Guerre, Annette Becker éclaire d'une façon inédite l'un des points les plus sensibles de l'histoire  : comment convaincre de l'impensable  ? Pendant la Première Guerre mondiale, les Arméniens avaient déjà été victimes d'une extermination comparable. Pourquoi alors n'a-t-on pas voulu voir ce que Lemkin cherchait à nommer et faire reconnaître depuis les années vingt et trente jusqu'à l'adoption par l'ONU en 1948 de la «  Convention pour la prévention et la punition du crime de génocide  »  ?
    Ce livre replace dans le temps long, jusqu'aux films et fictions littéraires récentes -  telles celles de Claude Lanzmann ou Yannick Haenel  , le combat de ces hommes qui, du génocide des Arméniens à celui des Juifs, se sont battus pour faire voir au monde et condamner l'abominable. Depuis 1945, au vu de tant d'événements tragiques, avons-nous réellement compris leurs messages  ?Dès 1941, une poignée d'hommes, dont Raphael Lemkin, un juriste juif, et Jan Karski, un catholique résistant, perçurent l'ampleur de la destruction des Juifs au sein des crimes de la Seconde Guerre mondiale. Mais ils ne rencontrèrent qu'incompréhension et rejet.
    Forte de son regard de spécialiste de la Grande Guerre, Annette Becker éclaire d'une façon inédite l'un des points les plus sensibles de l'histoire  : comment convaincre de l'impensable  ? Pendant la Première Guerre mondiale, les Arméniens avaient déjà été victimes d'une extermination comparable. Pourquoi alors n'a-t-on pas voulu voir ce que Lemkin cherchait à nommer et faire reconnaître depuis les années vingt et trente jusqu'à l'adoption par l'ONU en 1948 de la «  Convention pour la prévention et la punition du crime de génocide  »  ?
    Ce livre replace dans le temps long, jusqu'aux films et fictions littéraires récentes -  telles celles de Claude Lanzmann ou Yannick Haenel  , le combat de ces hommes qui, du génocide des Arméniens à celui des Juifs, se sont battus pour faire voir au monde et condamner l'abominable. Depuis 1945, au vu de tant d'événements tragiques, avons-nous réellement compris leurs messages  ?

  • Le génocide des Arméniens. Un siècle de recherche (1915-2015) est publié à l´occasion de la tenue à Paris, du 25 au 28 mars 2015, du colloque international « Le génocide des Arméniens de l´Empire ottoman dans la Grande Guerre. 1915-2015 : cent ans de recherche ». Il réunit les contributions scientifiques présentées à la Sorbonne, au Mémorial de la Shoah, à l´École des hautes études en sciences sociales et à la Bibliothèque nationale de France. Ce colloque introduit par le président de la République est organisé par le Conseil scientifique international pour l´étude du génocide des Arméniens (CSI), avec le soutien de la Mission du centenaire 2015 et de nombreuses institutions savantes.  Un siècle après le déclenchement à Constantinople, le 24 avril 1915, de l´extermination des Arméniens ottomans par l´État unioniste, la recherche internationale démontre par cette publication l´étendue de la connaissance scientifique sur le premier génocide contemporain. Cet ouvrage s´inscrit dans le mouvement des études sur les génocides, en plein développement en France comme dans le monde. Le centenaire de 1915 marque un tournant dans la résonnance publique des savoirs scientifiques les plus élevés et l´affirmation d´une conscience internationale de prévention des génocides.
    Annette Becker est professeur d´histoire contemporaine à l´université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, membre du comité scientifique du Mémorial de la Shoah et membre de l´Institut universitaire de France.Hamit Bozarslan est directeur d´études à l´École des hautes études en sciences sociales (EHESS).Vincent Duclert est historien, enseignant-chercheur au Centre d´études sociologiques et politiques Raymond Aron (EHESS).Raymond Kévorkian est directeur émérite de recherche à l´Institut français de géopolitique, Université de Paris VIII.Gaïdz Minassian est docteur en sciences politiques, enseignant à Sciences Po Paris et chercheur associé à la Fondation pour la Recherche Stratégique.Claire Mouradian est directrice de recherche au CNRS.Mikaël Nichanian est conservateur à  la bibliothèque nationale.Yves Ternon est historien et membre du conseil scientifique du Mémorial de la Shoah, président du Conseil scientifique international pour l´étude du génocide des Arméniens.Satenig Toufanian est secrétaire scientifique du Conseil scientifique international pour l´étude du génocide des Arméniens.

  • Savoir dire merci et reconnaître le travail des autres est le moyen le plus immédiat, rapide et, ce qui ne gâte rien, économique pour assurer motivation et leadership, favoriser la collaboration et l'intelligence collective.
    Ce livre vous propose de redécouvir son impact et offre des des outils pragmatiques et directement opérationnels pour trouver la bonne façon de marquer sa reconnaissance selon les circonstances. Edition enrichie  d'un chapitre pour apprendre à suciter de la reconnaissance au travail qaund on souffre d'un manque de reconnaissance.
     

  • Dans le cadre de cet ouvrage, des auteurs français, belges, canadiens, suisses et africains se penchent sur le phénomène de l'évolution des programmes de formation à l'enseignement, cherchant à circonscrire les forces en jeu. Au fil de sa lecture, le lecteur découvrira les facteurs qui ont influencé, d'une façon ou d'une autre, la trajectoire des formations dans chacun des contextes décrits par les auteurs. L'ensemble des contributions permet d'apercevoir des façons dont sont initiées et pilotées les transformations ; la réaction des institutions face à la transformation accélérée des contextes professionnels ; les facteurs qui conditionnent particulièrement l'orientation du curriculum et ceux qui jouent un rôle dans la mobilisation des acteurs. Le phénomène de résistance est aussi abordé par quelques auteurs.Structuré en quatre sections, l'ouvrage explore l'influence du contexte d'exercice de la profession, la demande sociale et les cadres législatifs, les attentes et les stratégies des acteurs, et les tensions internes aux dispositifs et aux démarches de formation. On y découvre que les transformations s'inscrivent toujours dans une histoire et dans une culture et qu'elles sont fortement affectées par les rapports de force entre les groupes et les individus.

  • À l'été 2002, l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, dans la Somme, fêtait le dixième anniversaire de son inauguration. On sait le rôle joué par cette institution dans le renouvellement muséographique du Premier conflit mondial. On sait aussi quelle impulsion son Centre de recherche, présidé par Jean-Jacques Becker, a donné à l'historiographie de cette période. C'est précisément pour faire le point sur cet apport, et pour indiquer de nouvelles perspectives, que se tint alors à Péronne un grand colloque international désireux de faire le bilan de dix années d'histoire culturelle de la Première Guerre mondiale.Ce sont les actes de ce colloque que l'on trouvera dans ce livre. Les plus grands spécialistes européens de la question s'y attachent d'abord à analyser la phase initiale d'historicisation de la guerre, pendant le conflit lui-même et lors des années d'entre-deux-guerres principalement. Dans un second temps sont abordées ses multiples représentations, dans des domaines aussi différents que le témoignage combattant, le fait religieux, la création artistique, la muséographie. Un troisième axe, plus étoffé, pose la question de l'avenir de l'histoire culturelle de la Grande Guerre. Sans esquiver l'autocritique, elle trace des pistes de travail qui ne peuvent laisser indifférents les chercheurs d'aujourd'hui et de demain.Sous la direction de Jean-Jacques Becker et du Centre de Recherche de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne.Stéphane Audoin-Rouzeau est directeur d'Études à l'EHESS.Jean-Jacques Becker est professeur émérite à l'université Paris-X.Annette Becker est professeur émérite à l'université Paris-X.Suzanne Brandt est maître de conférences à l'université de Düsseldorf.Alain Chatriot est chargé de recherches au CNRS.Annie Deperchin est membre du comité directeur du Centre de Recherche de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne.Laura-Lee Downs est directrice d'Études à l'EHESS.Étienne Fouilloux est professeur émérite à l'université de Lyon.John Horne est professeur à l'université de Dublin.Gerd Krumeich est professeur à l'université de Düsseldorf.Paul Lerner est professeur associé à l'université de Los Angeles.Christophe Prochasson est directeur de recherches à l'EHESS.Anne Rasmussen est maître de conférences à l'université de Strasbourg.Nicholas Saunders est maître de conférences à l'université de Londres.Leonard Smith est professeur à l'université d'Oberlin (Ohio).David Stevenson est professeur à la London School of Economics.Hew Strachan est professeur à l'université d'Oxford.Carine Trévisan est maître de conférences à l'université Paris-VII.
    Quinze ans d'histoire culturelle de la Grande Guerre. Analyser la guerre. Le cadre conceptuel. Représenter la guerre. Quel avenir pour l'histoire culturelle de la Grande Guerre ?

  • Dans l´histoire des hommes, quelques dates marquent des ruptures indélébiles. 1914 est de celles-là. On donna par la suite - à tort - le nom de Première Guerre mondiale à ce conflit, dont on connaît le terrible bilan : 10 millions de morts, un désastre économique et culturel, et l´avènement des régimes totalitaires.Cette guerre était-elle évitable ? La Grande Guerre aurait-elle pu ne pas avoir lieu et le XXe siècle en être totalement transformé ? Quels furent les objectifs et les arrière-pensées des acteurs, au jour le jour, dans les capitales européennes ? Quel était, au-delà de l´image d´Épinal, l´état d´esprit des populations ? Autant de questions auxquelles répond ce livre, dans un récit au quotidien des premiers mois du drame.

empty