• Mais pourquoi le coupable s'acharne-t-il à accumuler les preuves contre lui ? Plus que n'importe quel autre élément du dossier, cette attitude inédite fait pressentir au commissaire que, au-delà de ce qu'il a bien voulu avouer, le Grand Maître des échecs cache un secret plus lourd encore. Mais il est loin d'imaginer que les mathématiques lui permettront de le confondre...

    Où l'on découvre, en compagnie d'un limier novice aux échecs, d'un célèbre savant grec, d'un retraité aimant guincher, d'un jeune de banlieue fan de jeux vidéo... que la réalité quotidienne est bien plus mathématique qu'on ne le croit. Et pas moins palpitante !

    De péripéties géométriques en rebondissements numériques, d'intrigues probabilistes en paradoxes logiques, embarquez pour une contrée enchanteresse. Pour que le récit garde son mordant, les subtilités mathématiques sont décryptées après chaque nouvelle pour qui veut en savoir plus.

  • En visite à la fête foraine, Paul, Marine, Antoine et Alexandra s'attardent sur le stand "Le Monde des Formes". Ils y reçoivent des lunettes - un peu - magiques qui leur permettent de découvrir le fabuleux monde des formes...
    Combien y a-t-il de formes ? Quelles sont les propriétés des formes ? À quoi servent les formes ? Comment trouve-t-on de nouvelles formes ? Comment dessine-t-on une forme ? Quelles sont les formes les plus étranges ? Y a-t-il des formes en relief ?

  • Bien sûr, les mathématiques sont difficiles. Mais tout n'y est pas seulement question de calculs compliqués et désincarnés. Car on y trouve également une source de questionnements profonds qui vont bien au-delà des seuls problèmes pratiques, comme : comment ramener l'inconnu au connu ? Comment sait-on que quelque chose est vrai ? Et si, au lieu de les subir comme un mal nécessaire à la réussite scolaire, nous apprenions à faire des mathématiques un objet qui participe de notre richesse intellectuelle, au même titre que les langues et les arts ?

  • Porte d'entrée vers des pans entiers des mathématiques anciennes et modernes, ÷2 est un nombre fascinant qui continue de jouer un rôle de catalyseur dans l'histoire de la pensée.
    Benoît Rittaud est mathématicien, spécialiste des systèmes dynamiques et de la théorie des nombres.

  • « Les mathématiques sont la science de l'exactitude », « Pour comprendre les mathématiques il faut avoir un don », « Les mathématiciens aiment la complication », « Les mathématiques, c'est pour les jeunes et pour les garçons », « Les mathématiques ne sont qu'un outil de sélection scolaire » ... Loin des clichés sur la bosse des maths et autres fantasmes sur le génie mathématique, Benoît Rittaud nous fait découvrir une discipline bien plus proche de nous et moins aride qu'on ne l'imagine.

  • L'apparent consensus sur la responsabilité de l'humanité dans l'évolution du climat est en train de s'effriter. Cet ouvrage présente un point de vue sceptique sur la thèse « carbocentriste » selon laquelle le réchauffement global récent aurait pour cause les émissions humaines de gaz carbonique. Ciblant sa critique sur quelques points-clés, il expose en termes simples et accessibles les faiblesses, notamment statistiques, de certains arguments longtemps considérés comme décisifs : reconstitution de l'histoire de la température globale, analyse des carottes glaciaires, fiabilité des modèles climatiques...Derrière ces déficiences particulières se profile une question épistémologique plus profonde, touchant à la nature même des théories carbocentristes. En liant la thèse actuelle sur le climat à d'autres épisodes de l'histoire des sciences, l'auteur avance que nous avons affaire ici à un nouveau cas de « science pathologique ». Il attire enfin l'attention, toujours du point de vue scientifique, sur le pernicieux glissement observé aujourd'hui dans certains discours qui tentent de faire passer notre planète du statut d'objet à celui de sujet.L'importance des enjeux politiques, économiques et sociaux du débat sur le climat demande que l'on accorde une attention particulière à ces analyses.Benoît Rittaud, mathématicien, est maître de conférences à l'université Paris-XIII. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de mathématiques à destination d'un large public.

  • En se promenant dans les allées du souk, Paul et sa soeur, Adenor, interrogent les marchands et découvrent une multitude de calculs et de façons de calculer. Calculer avec les doigts, calculer avec des grands nombres, calculer de tête, calculer de façon approchée, etc.
    Peut-on calculer plus vite ? Y a-t-il une limite au calcul ? Que de questions et de choses à découvrir sur les étals des commerçants !

  • Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chats !
    Chapeau d'paille, chapeau d'paille, chapeau d'paille, paille, paille !
    Paillasson, paillasson, paillasson, son, son !...
    Amélie, Béatrice et Corinne s'amusent beaucoup à chanter tout en faisant la ronde sur le trottoir. Elles rient à chaque nouvelle parole, qui prolonge leur jeu.

    Cette chanson peut se chanter à l'infini ! Mais l'infini qu'est-ce que c'est ? ça va jusqu'où ? ça existe depuis quand ? et l'infini +1 ça fait combien ?

    Les trois filles rencontreront un peintre mystérieux qui leur parlera de la perspective, du point de fuite, et du mystérieux hôtel Hilbert. Un petit saut dans cet hôtel leur fera découvrir un lieu étrange, jamais complet, qui peut se remplir, à l'infini !
    Qu'est-ce qu'il y a comme exemple d'infini ? Est-ce qu'on peut compter jusqu'à l'infini ? est-ce qu'on a une infinité d'ancêtres ? Autant de questions qui sont abordées dans ce nouveau titre de la collection les Minipommes.

empty